Wikipédia:Lumière sur/Novembre 2016

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Principe

Cette page est consacrée à l’organisation et à la maintenance du cadre Wikipédia:Lumière sur de la page d’accueil de Wikipédia. Celui-ci est rempli par l’appel de la page correspondante, dont le contenu est renouvelé quotidiennement de façon automatique.

Deux principes sont à retenir :

  • Les articles présentés dans les différents cadres sont ceux qui ont d’ores et déjà été promus aux labels « Articles de qualité » et « Bon article ».
  • Il convient d’éviter de mettre plus de 400 mots (200 mots chacun pour les Lumière sur paraissant en duo, typiquement pour les articles promus BA) dans les cadres afin de maintenir l’équilibre des colonnes sur la page d’accueil, où ces cadres sont transclus. Si nécessaire, ajoutez à la fin le code {{Clr}} afin d’éviter que l’éventuelle image ne déborde du cadre.

Programme du mois

Mardi 1er novembre 2016

La Brabham BT60B au musée de Donington Park.

La Brabham BT60B est la monoplace de l'écurie Brabham engagée lors de la saison 1992 de Formule 1. Elle est pilotée par le Belge Eric van de Poele et par l'Italienne Giovanna Amati, remplacée après trois courses par Damon Hill. La BT60B est la dernière monoplace engagée par Brabham, l'écurie britannique faisant faillite en cours de saison.

La saison 1992 est la pire saison que l'écurie ait jamais connue et la BT60B la monoplace la moins performante du plateau. Après la qualification de Van de Poele en vingt-sixième position lors du Grand Prix d'Afrique du Sud, où il termine à la treizième et dernière place, il faut attendre le Grand Prix d'Allemagne pour qu'une voiture de l'écurie Brabham participe à une course, Hill se qualifiant en vingt-sixième position.

Deux courses plus tard, au Grand Prix de Hongrie, Hill permet à Brabham d'obtenir son meilleur résultat de la saison en franchissant la ligne d'arrivée en onzième position. Faute d'argent, l'écurie britannique quitte la Formule 1 à l'issue de cette course.

Mercredi 2 novembre 2016

Le manège militaire de la place Cartier.

Les Governor General's Foot Guards (GGFG), littéralement les « Gardes à pied du gouverneur général », sont l'un des trois régiments de la Première réserve de l'Armée canadienne attachés à la maison vice-royale. Établi en 1872, le régiment a préséance sur tous les autres régiments d'infanterie de la réserve. C'est un régiment de gardes qui est, avec The Canadian Grenadier Guards, responsable de la Garde de cérémonie sur la Colline du Parlement et à Rideau Hall à Ottawa en Ontario. En plus de ce rôle cérémoniel, les soldats du régiment s'entraînent à temps partiel afin de servir dans des opérations des Forces armées canadiennes. L'unité fait partie du 33e Groupe-brigade du Canada au sein de la 4e Division du Canada et est basée dans le manège militaire de la place Cartier à Ottawa depuis 1879, le plus ancien manège militaire en opération continue au Canada. De 1954 à 1976, elle était le 5e Bataillon des Canadian Guards.

Les Governor General's Foot Guards perpétuent l'histoire du 2nd Battalion, CEF et du 77th "Overseas" Battalion, CEF, littéralement le « 2e Bataillon, CEC » et le « 77e "Outremers" Bataillon, CEC », deux bataillons du Corps expéditionnaire canadien durant la Première Guerre mondiale. Le 2nd Battalion combattit dans le Nord-Ouest de l'Europe à partir de juillet 1915. De son côté, le 77th Battalion se rendit en Grande-Bretagne en 1916 où il fut démantelé afin de fournir du renfort aux unités canadiennes au front. Lors de la Seconde Guerre mondiale, les Governor General's Foot Guards mobilisèrent un bataillon pour le service actif. Celui-ci fut converti en une unité blindée et devint le 21st Armoured Regiment (The Governor General's Foot Guards), RCAC, CASF, littéralement le « 21e Régiment blindé (Les Gardes à pied du gouverneur général), CBRC, FSAC ». Il combattit dans le Nord-Ouest de l'Europe à partir de juillet 1944.

De nos jours, les membres du régiment sont appelés à servir volontairement lors d'opérations domestiques ou outremers des Forces armées canadiennes tels que l'appui apporté aux autorités civiles lors de la crise du verglas de 1998 en Ontario ou l'opération Athéna en Afghanistan dans les années 2000 et 2010. Les Governor General's Foot Guards ont reçu, au cours de leur histoire, 34 honneurs de bataille. Trois membres du régiment ont été décorés de la croix de Victoria, la plus haute récompense du Commonwealth, pour leurs actions au cours de la Première Guerre mondiale.

Jeudi 3 novembre 2016

Une mère et sa fille.

Le style parental est un concept de la psychologie qui désigne les conduites ou groupes de conduites que les parents utilisent pour élever leur enfant et qui influencent les résultats de l'enfant.

Plusieurs théories et beaucoup d'opinions ont été avancées sur les meilleurs moyens d'élever des enfants. Les théories sont influencées par les contextes historiques et culturels ainsi que par les idéologies sur l'enfance. Succédant aux écrits de John Locke en au Royaume-Uni, qui prône l'éducation et la discipline raisonnée, et de Jean-Jacques Rousseau qui au contraire condamne l'intervention excessive des adultes dans la vie enfantine, nombre de philosophes, puis éducateurs, médecins psychiatres, psychologues ou journalistes-écrivains ont publié leurs opinions sur les conduites parentales qu'ils pensaient optimales pour le développement de l'enfant.

La psychanalyse, les recherches sur l'attachement, puis les recherches empiriques des premiers psychologues du développement ont mis en évidence des relations systématiques entre l'affection parentale et le contrôle parental, d'une part, et les comportements et réussites ultérieurs des enfants d'autre part. Les travaux de Diana Baumrind, débutés dans les années 1960, et la typologie mise en évidence, complétée par Maccoby et Martin (), sont les plus souvent cités. Selon Baumrind, les styles parentaux décrivent comment les parents réagissent (leur réactivité ou sensitivité) et ce qu'ils exigent (contrôles et exigences) de leurs enfants. Ses recherches mettent en évidence que les parents qui offrent à leurs enfants suffisamment de soutien (anglais : nurture) et d'indépendance tout en faisant preuve d'une certaine fermeté (ou contrôle) de leurs comportements, ont des enfants qui ont de meilleurs résultats dans plusieurs domaines. Dans le domaine de la psychopathologie et de la psychiatrie, des typologies de style parentaux sont également proposées : parents abusifs, parents narcissiques, parents surprotecteurs ou « parents hélicoptères ».

Des questionnaires et méthodes d'observations systématiques ont été développés pour évaluer les styles parentaux. Vers le milieu des années 1980, des études longitudinales ont été mises en place pour comprendre l'influence des styles parentaux dans le long terme. La validité interculturelle du modèle, souvent critiquée, a fait l'objet d'études à partir des années 1990. Malgré l'étendue des recherches sur le style parental, de nombreuses questions restent posées.

Vendredi 4 novembre 2016

Le Samguk sagi est le plus ancien récit historique à nous être parvenu.

L'historiographie de la Corée désigne l'étude des méthodes et des hypothèses formulées dans l'étude et l'écriture de l'histoire de la Corée.

Les premières productions écrites sont l'œuvre d'historiens chinois. Sima Qian est le premier entre le IIe et Ier siècles av. J.-C. à produire une histoire du pays dans son Shiji, suivi par d'autres jusqu'au VIe siècle. Le plus ancien document coréen est la stèle de Kwanggaet'o érigée en 414 par le fils du roi Kwanggaet'o Wang. L'existence de livres d'Histoire lors de la période des Trois royaumes est avérée, mais aucun document ne nous est parvenu. La période Koryŏ qui suit fournit les deux premiers écrits encore accessibles, le Samguk sagi publié en 1145-1146, et le Samguk Yusa rédigé entre 1274 et 1308. Tous deux s'inspirent de modèles chinois équivalents, mais introduisent aussi des éléments de la mythologie coréenne comme l'empereur mythique Tangun.

L'époque Joseon qui s'étend de 1392 à 1897 voit une institutionnalisation de l'écriture de l'Histoire se mettre en place. Sur le modèle de ce qui se fait en Chine, les principes néo-confucéens sont appliqués pour compiler des annales couvrant le règne de chaque souverain. Des productions couvrant les périodes antérieures sont aussi publiées à l'initiative du pouvoir, comme le Koryŏ-sa en 1451 pour l'époque Koryŏ, et le Dongguk Tonggam en 1485 pour l'ensemble de l'histoire du pays. La seconde moitié de la période voit l'émergence de travaux indépendants notables, initiés par des lettrés de l'école Silhak comme An Chŏng-bok.

L'occupation du pays par l'Empire du Japon lors de la première moitié du XXe siècle voit le développement de plusieurs écoles historiographiques. Les Japonais mettent un cadre institutionnel conforme à leurs méthodes de travail et forment plusieurs générations d'historiens coréens. Un groupe nationaliste se développe aussi derrière des personnalités comme Shin Chae-ho et An Chae-hong, le plus souvent liés aux mouvements indépendantistes. Le marxisme est lui introduit dès les années 1920 et Paek Nam-Un est la principale figure du mouvement.

La partition du pays après la guerre de Corée de 1950-1953 entraîne la division des historiens par écoles, les nationalistes restant au sud, et les marxistes rejoignant le nord. Ces derniers développent une école dynamique dont la progression est enrayée au début des années 1980 pour des raisons politiques. Au sud, le pouvoir du président Syngman Rhee limite l'apparition de travaux trop critiques jusqu'en 1960, et les deux décennies au pouvoir du président Park Chung-hee orientent l'écriture de l'Histoire dans une tendance nationaliste. Ce n'est que vers le début des années 1990 que de nouvelles tendances voient le jour, sans devoir composer avec un climat politique trop marqué.

Samedi 5 novembre 2016

Maurice Garin au Paris-Roubaix 1897.

Maurice-François Garin, dit Maurice Garin, né le à Arvier, commune italienne francophone de la Vallée d'Aoste et mort le à Lens, est un cycliste italien, naturalisé français en 1901.

En 1885, à l'âge de 14 ans, il quitte son village natal et traverse la frontière pour chercher du travail en France. Il exerce alors la profession de ramoneur en Savoie, puis dans plusieurs villes du nord de la France. C'est à Maubeuge qu'il découvre le cyclisme en 1892. Après quelques succès chez les amateurs, il devient professionnel au début de l'année 1895. Coureur résistant, régulier et intelligent, sa première partie de carrière est marquée par plusieurs victoires dans les principales classiques de l'époque. Il remporte ainsi deux Paris-Roubaix, en 1897 et 1898, puis s'impose sur Paris-Brest-Paris et Bordeaux-Paris.

En 1903, il remporte le premier Tour de France de l'histoire devant Lucien Pothier. Vainqueur de la première étape, il conserve la première place du classement général de bout en bout, remportant également les 5e et 6e étapes. L'année suivante, dans un contexte de chauvinisme local exacerbé et d'actes de tricherie, il récidive avant d'être déclassé. La victoire dans le Tour 1904 revient alors au jeune Henri Cornet, 5e du classement général. Suspendu deux ans, Maurice Garin met un terme à sa carrière cycliste et se retire à Lens où il assure la gestion d'une station essence. En 1953, au même titre que les anciens vainqueurs de l'épreuve encore en vie, il est mis à l'honneur pour le cinquantième anniversaire du Tour et effectue un tour d'honneur lors de l'arrivée victorieuse de Louison Bobet sur la piste du Parc des Princes.

Ses frères Ambroise et César sont également coureurs cyclistes professionnels.

Dimanche 6 novembre 2016

Gwen Jorgensen et Nicola Spirig aux JO de Rio en 2016.

Le triathlon (du grec ancien : τρι, « trois », et ἄθλον, « concours ») est une discipline sportive constituée de trois épreuves d'endurance enchaînées : natation, cyclisme et course à pied. Sa forme moderne apparait aux États-Unis en 1974 et se développe depuis dans le monde entier. Se pratiquant sur des distances très variées, le triathlon devient discipline olympique en l'an 2000 aux Jeux de Sydney sur la distance standard de 1 500 mètres de natation, 40 kilomètres de vélo et 10 kilomètres de course à pied. Il est géré et structuré au niveau mondial par la Fédération internationale de triathlon (ITU) et un ensemble de fédérations continentales et nationales qui déclinent selon leurs spécificités les règles générales édictées par l’ITU.

Le triathlon moderne est un sport créé selon une pratique mixte où les pratiquants et pratiquantes sont appelés « triathlètes » et sont engagés dans la grande majorité des compétitions au sein d'une même épreuve, selon les mêmes règles. Plusieurs sports dérivés naissent à la suite de son développement, tels le duathlon, l'aquathlon ou encore le paratriathlon. Il se décline également selon des environnements différents comme pour le cross triathlon ou le triathlon d'hiver.

Pour permettre une amélioration des performances des compétiteurs, le triathlon voit son développement s’accompagner de l'évolution des matériels spécifiques à son usage, tels les combinaisons de natation dédiées au triathlon, les vélos de contre-la-montre ou les tenues « trifonctions », ainsi que de la diffusion d'une bibliographie sportive et scientifique sur l'entrainement ou les impacts physiques et physiologiques autour de la pratique des sports enchainés d'endurance.

Lundi 7 novembre 2016

Al Jean est le nouveau show runner de la série.

La treizième saison des Simpson est diffusée pour la première fois aux États-Unis par la Fox entre le et le . En France elle est diffusée du au sur Canal+ et en Belgique entre le et le sur Club RTL. Le show runner de cette saison est pour la première fois Al Jean qui produit dix-sept épisodes, les cinq autres ayant été produits par Mike Scully durant la saison précédente.

La longévité de la série soulève quelques questions pour les fans, notamment concernant l'ambiance générale de la série et la qualité des scénarios. L'épisode Les Simpson l'ont déjà fait de la sixième saison de South Park critique à ce propos Les Simpson, soulignant le fait que la série a déjà évoqué tous les sujets possibles. Néanmoins lors de l'épisode Tout sur Homer, les créateurs de la série répondront avoir encore assez d'histoires pour de nombreuses années. L'épisode Aventures au Brésil sera la raison de fortes critiques de la part des habitants de Rio de Janeiro, la ville y étant décrite comme insalubre et dangereuse.

La saison remporte l'Annie Award de la meilleure production télévisuelle et est nommée pour plusieurs autres récompenses, comprenant deux Emmy Awards, trois Writers Guild of America Awards et un Environmental Media Award. Les Simpson se positionne à la trentième place des audiences de la saison aux États-Unis avec une moyenne de 12,4 millions de téléspectateurs par épisode. C'est le deuxième meilleur score de la Fox après Malcolm. Le coffret DVD de la saison, à l'effigie de Ralph Wiggum, sort en région 1 le 24 août 2010, en région 2 le 20 septembre de la même année et en région 4 le 1er décembre. C'est également au cours de cette saison que commence la production du film qui sortira en 2007.

Mardi 8 novembre 2016

Sarah Churchill, duchesse de Marlborough, par Charles Jervas, vers 1714.

Sarah Churchill, duchesse de Marlborough, née Jenyns mais écrit Jennings dans la plupart des références modernes, née le (calendrier julien) à St Albans et morte le à Londres, est une femme politique. Épouse de John Churchill, premier duc de Marlborough, elle est considérée comme l’une des femmes les plus influentes de l’histoire des îles Britanniques, du fait de sa proximité avec la reine Anne de Grande-Bretagne.

L'amitié entre les deux femmes et l'emprise qu'exerce alors Sarah Churchill sur Anne sont connues de tous et de nombreuses personnalités influentes approchent Sarah pour lui demander d'intercéder en leur faveur auprès de la reine. Lorsqu'Anne monte sur le trône, la connaissance parfaite qu'a Sarah du gouvernement et son intimité avec la nouvelle reine lui permettent de devenir une amie puissante et une ennemie dangereuse, la dernière de la longue lignée des favoris des Stuart.

À une époque où le mariage est souvent une histoire d'argent, et non d'amour, Sarah est extrêmement proche de son mari, John Churchill, 1er duc de Marlborough, avec lequel elle se marie en 1677. Sarah représente Anne auprès de son père, Jacques II d'Angleterre, déchu pendant la Glorieuse Révolution, et défend ses intérêts lors des règnes des successeurs de celui-ci : Guillaume III d'Angleterre et Marie II d'Angleterre. Quand Anne monte sur le trône après la mort de Guillaume III en 1702, le duc de Marlborough, aidé de Sidney Godolphin, 1er comte de Godolphin, prend la tête du gouvernement, en partie grâce à l'amitié de sa femme avec la reine. Quand le duc se trouve hors du royaume durant la guerre de Succession d'Espagne, Sarah le tient informé des intrigues de la cour tandis qu'il lui envoie ses demandes et conseils politiques qu'elle transmet à la reine. Sarah a particulièrement soutenu le parti whig et s'est beaucoup investie dans la construction du palais de Blenheim.

C'est une femme résolue qui aime suivre ses idées. Elle use la patience de la reine chaque fois qu'elle est en désaccord avec sa politique, la cour ou les nominations des hommes d'Église. Lorsqu'elle se brouille avec Anne en 1711, elle est écartée de la cour, tout comme son mari. Elle n'y revient qu'après la mort de la reine, en 1714, sous le règne des Hanovre. Au cours de sa vie, elle se querelle avec d'autres personnages importants, notamment sa fille, la deuxième duchesse de Marlborough, l'architecte du palais de Blenheim John Vanbrugh, le premier ministre Robert Walpole, le roi George II de Grande-Bretagne et sa femme la reine Caroline. L'argent dont elle bénéficie grâce à la confiance de son mari en fait une des femmes les plus riches d'Europe.

Mercredi 9 novembre 2016

Jérôme Le Royer de La Dauversière.

Jérôme Le Royer de La Dauversière, né à La Flèche (en Anjou) le et mort le dans la même ville, est un vénérable de l'Église catholique. Il est le fondateur de la congrégation des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph de La Flèche et l'instigateur de la fondation de Ville-Marie, la future Montréal, au Canada.

Élève du collège royal de La Flèche, il succède à son père dans les charges des receveurs des tailles et de contrôleur du grenier à sel de La Flèche. Multipliant les engagements, il exerce la fonction de syndic des récollets de la ville et intègre le Tiers-Ordre franciscain puis la compagnie du Saint-Sacrement. Dès 1630, il se dit touché par des grâces mystiques qui lui demandent de consacrer sa vie aux pauvres et à Dieu, ce qui le pousse à fonder les Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph de La Flèche, une communauté séculière chargée du nouvel Hôtel-Dieu de la ville et dont la première supérieure est Marie de La Ferre.

Toujours suivant une intuition mystique, il entreprend de fonder une colonie sur l'île de Montréal, dont il fait l'acquisition en 1640. Soutenu par Pierre Chevrier et par plusieurs personnalités du renouveau catholique français du XVIIe siècle comme Jean-Jacques Olier, il crée la Société Notre-Dame de Montréal qui a pour but de réaliser ce projet. En 1641, l'expédition menée par Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance embarque à La Rochelle et fonde Ville-Marie le . Demeuré en France, Jérôme Le Royer prend en charge la gestion financière de l'entreprise et s'occupe du recrutement des différents colons qui partent pour la Nouvelle-France chaque année, principalement de la région de La Flèche.

Parallèlement, il encourage l'expansion des sœurs hospitalières de Saint-Joseph en créant de nouveaux établissements à Laval et à Moulins, tout en soutenant la création de l'Hôtel-Dieu de Baugé. Dans une situation financière critique et atteint d'une maladie incurable, il meurt à la fin de l'année 1659.

Jeudi 10 novembre 2016

Début de The marche before the battell, page originale du manuscrit (fo 13 vo), calligraphie de John Baldwin.

My Ladye Nevells Booke (British Library, MS Mus 1591) est une compilation manuscrite de pièces pour clavier du compositeur anglais William Byrd, et l'un des recueils les plus importants de la musique de la Renaissance anglaise, comprenant des pièces caractéristiques et célèbres comme Sellinger's Round et All in a Garden Green.

My Ladye Nevells Booke, dédié à une femme de la noblesse, est daté de 1591 et contient 42 pièces composées pendant les deux décennies antérieures. Ces pièces adoptent diverses formes — pavanes et gaillardes, fantaisies, variations et grounds — et sont présentées selon un plan organisé. Le recueil contient notamment la plus ancienne musique à programme connue, sous la forme d'une musique de bataille. Le manuscrit, somptueusement calligraphié par John Baldwin, est l'une des trois sources principales de l'œuvre pour clavier de Byrd avec le recueil Parthenia (vers 1612), seule publication pour virginal imprimée du vivant du compositeur, et le Fitzwilliam Virginal Book, la plus importante compilation du temps.

Pour les musicologues du XXe siècle, « Byrd nous livre son chef-d’œuvre dans ces délicates fantaisies, rythmes de danse et volutes mélodiques, d'une écriture aussi précise qu'aisée, aussi articulée que variée, sur laquelle plane toujours l'atmosphère de ce monde englouti pour lequel elle a été créée. »

Vendredi 11 novembre 2016

Un Murin d'Alcathoé typique, avec la face rosâtre et la base des oreilles claire.

Le Murin d'Alcathoé (Myotis alcathoe), ou Murin d'Alcathoe, est une espèce de chauves-souris de la famille des Vespertilionidae. Appartenant au genre Myotis, il n'est distingué du Murin à moustaches (M. mystacinus) qu'en 2001. Lors de sa description scientifique, ce murin n'est connu que de Grèce et de Hongrie, mais ensuite rapidement identifié dans de nombreux autres pays d'Europe, jusqu'en Espagne à l'Ouest, au Royaume-Uni et en Suède au Nord, et signalé en Azerbaïdjan à l'Est. Avec le Murin à moustaches et le Murin de Brandt (M. brandtii), il constitue le groupe dit des « murins à museau sombre » dont la morphologie cryptique rend l'identification des espèces difficile. L'analyse des séquences ADN a permis de révéler l'existence du Murin d'Alcathoé comme espèce nouvelle et ce murin dispose d'un caryotype distinct des espèces phénotypiquement proches, mais des caractères morphologiques et acoustiques ont également été trouvés pour permettre l'identification de cette chauve-souris. Bien que le Murin d'Alcathoé fût d'abord rapproché du Murin à oreilles échancrées (M. emarginatus), une étude utilisant un plus grand nombre de marqueurs et de taxons montre que ces deux espèces ne sont pas apparentées, sans pouvoir cependant résoudre le placement exact de M. alcathoe au sein des murins d'Eurasie.

Le Murin d'Alcathoé est une petite chauve-souris, avec un avant-bras de 29,7 à 34,6 mm et un poids de 3,5 à 6 grammes. Son pelage est brun, avec des reflets roussâtres au-dessus, mais plus grisâtre chez les jeunes. Le museau est rosâtre, la base de l'oreille et du tragus, qui est court, est claire. Les ailes sont brun sombre et le baculum est court et large. Le Murin d'Alcathoé a un cri d'écholocation très aigu, avec une fréquence montant à 120 kHz en début d'émission et finissant à 43 kHz.

L'espèce vit généralement dans les vieilles forêts à feuilles caduques et à proximité de l'eau, prospectant dans la canopée et au-dessus de l'eau et se nourrissant principalement d'insectes volants. Les gîtes sont situés dans les hautes cavités d'arbres. Bien que l'espèce fréquente les grottes en automne et parfois en hiver, le Murin d'Alcathoé hiberne généralement dans des cavités arboricoles. Plusieurs parasites ont été rapportés chez M. alcathoe. L'Union internationale pour la conservation de la nature ne statue pas sur le niveau de menace de l'espèce, la classant dans la catégorie « données insuffisantes », mais ce murin est considéré comme menacé dans plusieurs régions en raison de sa rareté et de sa vulnérabilité face à la perte de son habitat.

Samedi 12 novembre 2016

André Leducq en 1931.

André Leducq, né le à Saint-Ouen, dans le département de la Seine, et mort le à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, est un coureur cycliste français. Professionnel de 1926 à 1938, il est considéré comme l'un des plus grands coureurs français de l'histoire du cyclisme. Double vainqueur du Tour de France, en 1930 et 1932, il remporte 25 victoires d'étape sur l'épreuve, soit le quatrième plus grand total derrière Eddy Merckx, Bernard Hinault et Mark Cavendish. Il compte en outre une victoire sur Paris-Roubaix en 1928, ainsi qu'un titre de champion du monde sur route amateurs en 1924. Il est également double champion de France sur route chez les amateurs, une fois dans la catégorie des juniors et une fois chez les militaires.

Coureur complet et véloce, il se montre particulièrement redoutable lors des arrivées au sprint. Surnommé « le joyeux Dédé », ou encore « Dédé gueule d'amour et muscles d'acier », il est l'un des sportifs français les plus renommés de l'entre-deux-guerres et jouit d'une grande popularité tout au long de sa carrière. Son succès sur le Tour de France 1930, le premier disputé par équipes nationales, renforce l'admiration que lui voue le public. Élevé au rang de vedette, il fréquente de nombreux artistes, acteurs et chanteurs de son époque.

Dimanche 13 novembre 2016

Couverture du livre.

Le Lexicon of Musical Invective (Lexique d'invectives musicales) est un ouvrage musicologique américain de Nicolas Slonimsky paru en 1953, revu et augmenté en 1965. Il se présente comme une anthologie de critiques négatives adressées à des œuvres de musique classique reconnues par la suite comme des chefs-d'œuvre, et à des compositeurs considérés comme des maîtres, depuis Beethoven jusqu'à Varèse.

L'ouvrage est divisé en deux sections. Les critiques adressées aux compositeurs selon un classement alphabétique — de Bartók à Webern, et dans l'ordre chronologique pour chacun d'entre eux — sont suivies d'un Invecticon, ou « Index d'invectives », proposant une liste d'entrées thématiques renvoyant à ces critiques selon un mot clef — d'« aberration » à « zoo ».

Cette double présentation permet au musicologue d'exposer les méthodes et le style employés dans la presse — allant de la critique en vers à des comparaisons inattendues, provoquant un effet comique — pour rendre ridicules les œuvres de musique nouvelle auprès des lecteurs. La juxtaposition de ces critiques, mettant en perspective sur deux siècles des tendances esthétiques différentes, témoignant seulement d'une même opposition envers la nouveauté en arts, provoque en retour un comique de répétition.

L'auteur propose un fil conducteur pour cette anthologie humoristique dans un Prélude intitulé, de manière doublement négative, « Non-acceptation de l'inhabituel » (« Non-Acceptance of the Unfamiliar »). L'édition parue en 2000 est augmentée d'un avant-propos de Peter Schickele intitulé « Si vous n'avez rien de gentil à dire, venez vous asseoir à côté de moi » (« If you can't think of something nice to say, come sit next to me ») qui en propose une analyse thématique sur le même ton, et invite le lecteur à un certain second degré.

Le Lexicon of Musical Invective est un ouvrage de référence, notamment pour les biographes de compositeurs du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle. Ses articles fournissent l'essentiel des références musicologiques du Dictionnaire de la bêtise et des erreurs de jugement de Guy Bechtel et Jean-Claude Carrière, publié en 1965. Les concepts élaborés par Nicolas Slonimsky pour la musique classique sont repris aujourd'hui dans le domaine du rock, de la pop et d'autres courants musicaux plus récents.

Lundi 14 novembre 2016

Madeleine Pelletier.

Madeleine Pelletier, née le à Paris et morte le à Épinay-sur-Orge, est en 1906 la première femme médecin diplômée en psychiatrie en France. Elle est également connue pour ses multiples engagements politiques et philosophiques et fait partie des féministes les plus engagées au regard de la majorité des féministes françaises du XXe siècle.

Elle arrête très jeune ses études et fréquente dans son adolescence les groupes socialistes et anarchistes qui forment les idées qui restent les siennes jusqu'à sa mort. À vingt ans, elle décide de reprendre ses études malgré ses difficultés économiques et parvient à devenir médecin. Cette réussite sociale ne la satisfait cependant pas et elle multiplie ses engagements dans la société. En 1906, elle est initiée franc-maçonne, est choisie comme présidente d'une association féministe et devient membre de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO). Au sein de la franc-maçonnerie comme à la SFIO, elle cherche à faire avancer la cause des femmes. Ses prises de position lui valent de fortes inimitiés au sein même de sa famille politique ou dans les rangs de la franc-maçonnerie. Les tentatives de mise à l'écart dans ces deux groupes l'incitent à se rapprocher des mouvements anarchistes et à changer de loge maçonnique.

En 1917, elle s'enthousiasme pour la révolution d'Octobre en Russie et entreprend un voyage plein d'espérance pour admirer la réalisation de son idéal. Toutefois, la situation catastrophique du pays la fait déchanter, bien qu'elle conserve toujours la foi dans l'« idéal communiste ». Rentrée en France, elle reprend la lutte pour une société communiste avec des libertaires. Elle combat aussi la montée du fascisme sans cesser son combat féministe.

Pour faire connaître ses idées, elle écrit de nombreux articles, publie des essais, des romans et des pièces de théâtre. Cet activisme est brisé en 1937 lorsqu'un accident vasculaire cérébral la rend hémiplégique. Elle reprend ses combats malgré son handicap à l'issue de sa convalescence. En 1939, elle est inculpée pour avoir pratiqué un avortement, mais ses accusateurs se rendent compte que son état physique ne lui permettait pas de réaliser cet acte. Ils la déclarent tout de même dangereuse pour elle-même et pour autrui, et la font interner en asile psychiatrique, où sa santé physique et mentale se détériore. Elle meurt d'un second accident vasculaire cérébral, le .

Mardi 15 novembre 2016

Le lieutenant-général Masao Baba, commandant de la 37e armée.

La 56e brigade mixte indépendante est une brigade de l'Armée impériale japonaise créée en 1944 pour renforcer les défenses de Bornéo et initialement stationnée dans le nord-est de l'île. Au début de 1945, la plupart des unités de la brigade reçoivent l'ordre de manœuvrer vers la région de la baie de Brunei au nord-ouest de Bornéo. Elles commencent alors une marche difficile à travers le centre de l'île. Un grand nombre de soldats tombent malades pendant la traversée, et les quatre bataillons de combat sont considérablement en deçà de leurs effectifs nominaux au moment de l'arrivée dans la baie.

Au cours des mois de juin et juillet 1945, la brigade engage le combat contre les forces australiennes dans la campagne de Bornéo. Ses unités sont largement en sous-effectif en raison des pertes subies précédemment, et les éléments qui combattent sont rapidement défaits. Le reste de la brigade se retire dans le centre de Bornéo, et se rend aux Australiens après la fin de la guerre.

Mercredi 16 novembre 2016

Un ordinateur central IBM System 360/30 au musée de l'histoire de l'ordinateur, en Californie.

La genèse des jeux sur ordinateur central s'étend du début des années 1960 au début des années 1970. Avant l'émergence dans les années 1970 des micro-ordinateurs (appelés plus tard ordinateurs personnels), les ordinateurs centraux sont les premiers ordinateurs utilisés, avec les mini-ordinateurs, qui sont plus petits et meilleur marché. Les ordinateurs centraux sont principalement utilisés à grande échelle par de grandes entreprises et beaucoup d'instituts de recherche universitaires. Durant la fin des années 1960, les premiers jeux vidéo sont programmés sur ces ordinateurs. Avant l'essor de l'industrie vidéoludique, les jeux sont développés par des étudiants ou des employés de grandes entreprises et ne peuvent en général fonctionner que sur les systèmes sur lesquels ils ont été développés. Bien que beaucoup de jeux soient perdus à cause de l'arrêt de la production des plates-formes, certains ont été portés sur des ordinateurs avec un langage de programmation de haut niveau tel que le BASIC, puis dans des versions améliorées pour ordinateurs personnels. Ils ont également été recréés des années plus tard pour les besoins de bulletin board system, et influencent des développeurs et des jeux sortis ultérieurement.

Les premiers jeux sur ordinateurs sont créés à partir de 1950 sur de gros ordinateurs primitifs. Au début des années 1960, la constante augmentation du nombre et des capacités des ordinateurs conduit à l'assouplissement progressif des limitations de l'accès aux ordinateurs centraux dans les établissements universitaires et des entreprises. Cet évolution permet la multiplication relative de petits jeux vidéo en mode texte sur ordinateurs centraux, avec une complexité grandissante à la fin de la décennie. Bien que les jeux continuent à être développés sur ordinateurs centraux et mini-ordinateurs dans les années 1970, ils sont le plus souvent destinés aux ordinateurs personnels, ceci notamment grâce à l'émergence des langages de programmation de haut niveau. Parmi ces premiers jeux figurent Hamurabi, un ancêtre des jeux vidéo de stratégie et du genre city-builder, ainsi que Lunar Lander, qui inspirent beaucoup de jeux dans les années 1970 et 1980. Figurent également le jeu de simulation Civil War, le jeu Star Trek, qui est largement repris, modifié et porté dans les décennies ultérieures, ainsi que Space Travel, qui joue un rôle dans la création du système d'exploitation Unix et Baseball, le premier jeu de baseball permettant de contrôler directement le joueur durant le jeu.

Jeudi 17 novembre 2016

Pernilla August, l'interprète de Shmi Skywalker, en 2011.

Shmi Skywalker est un personnage de la saga cinématographique Star Wars. Esclave du ferrailleur Watto sur la planète Tatooine, Shmi est également la mère d'Anakin Skywalker. Elle consent à se séparer de son fils pour qu'il devienne un puissant Jedi. Capturée par des indigènes, elle est torturée et battue à mort. Son décès provoque un fort traumatisme sur Anakin. Il s'agit de la première étape du chemin qui le conduira à devenir le maléfique et cruel Sith connu sous le nom de Dark Vador.

Archétype de la bonne mère, Shmi est prête à se sacrifier pour assurer un avenir meilleur à son fils. Elle est créée en 1994 par George Lucas pour le scénario du film La Menace fantôme. Shmi est interprétée par l'actrice suédoise Pernilla August.

En plus des novélisations des films La Menace fantôme et L'Attaque des clones, Shmi apparait dans plusieurs romans, guides, courts récits en bande dessinée, figurine et dans un épisode de la série The Clone Wars.

Plusieurs critiques pensent que George Lucas s'est inspiré de la Vierge Marie pour construire ce personnage. Sa mort en revanche semble, elle, plus influencée par le cinéma américain. Son traitement est rapproché de celui de la femme blanche face aux personnages d'Arabes ou d'Apaches.

Vendredi 18 novembre 2016

Femelle.

Zygoballus sexpunctatus est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Salticidae. Elle vit dans le sud des États-Unis, du New Jersey à la Floride et à l'ouest du Texas, mais plus communément dans les États du Sud. Elle peut y être trouvée dans divers types d'habitats herbeux. Elle est décrite initialement par le naturaliste Nicholas Marcellus Hentz en 1845, sous le protonyme Attus sexpunctatus.

L'adulte mesure entre 3 et 4,5 mm de longueur. Le céphalothorax et l'abdomen sont bronze à noir, et les pattes sont brun rougeâtre ou jaunâtres. Le mâle se caractérise par ses chélicères hypertrophiées et ses épais fémurs antérieurs. Comme chez beaucoup d'araignées sauteuses, les mâles Z. sexpunctatus adoptent des comportements nuptiaux particuliers pour approcher les femelles, ainsi que des comportements agonistiques quand ils sont confrontés à des rivaux. S'alimentant de petits insectes, elle est source de nourriture pour les larves de certaines guêpes maçonnes.

Samedi 19 novembre 2016

Illustration montrant la Terre après la transformation du Soleil en géante rouge, scénario devant se dérouler dans sept milliards d'années.

L'avenir biologique et géologique de la Terre peut être extrapolé à partir de plusieurs facteurs, incluant la chimie de la surface de la Terre, la vitesse de refroidissement de l'intérieur de la Terre, les interactions gravitationnelles avec les autres objets du Système solaire et une augmentation constante de la luminosité solaire. Un facteur d'incertitude dans cette extrapolation est l'influence des technologies introduites par les êtres humains comme la géo-ingénierie, qui peuvent causer des changements significatifs sur la planète. Actuellement, l'extinction de l'Holocène est provoquée par la technologie et ses effets peuvent durer cinq millions d'années. À son tour, la technologie peut provoquer l'extinction de l'humanité, laissant la Terre revenir graduellement à un rythme d'évolution plus lent résultant uniquement de processus naturels à long terme.

Au cours d'intervalles de plusieurs millions d'années, des événements célestes aléatoires présentent un risque global pour la biosphère, pouvant aboutir à des extinctions massives. Ceci inclut les impacts provoqués par des comètes et des astéroïdes avec des diamètres de 5 à 10 km ou plus et les supernovae proches de la Terre. D'autres événements géologiques à grandes échelles sont plus facilement prédictibles. Si les effets du réchauffement climatique sur le long terme ne sont pas pris en compte, les paramètres de Milanković prédisent que la planète continuera à subir des périodes glaciaires au moins jusqu'à la fin des glaciations quaternaires. Ces périodes sont issues de l'excentricité, l'obliquité et la précession de l'orbite terrestre. Suivant le cycle de Wilson, les mouvements des plaques tectoniques amèneront probablement à la formation d'un supercontinent, dans 250 à 350 millions d'années. Également, dans 1,5 à 4,5 milliards années, l'inclinaison axiale de la Terre devrait subir des variations chaotiques avec des changements d'obliquité supérieurs à 90°.

Durant les quatre prochains milliards d'années, la luminosité du Soleil s'élèvera constamment, augmentant l'irradiation solaire de la Terre. Le taux d'érosion des silicates sera alors plus élevé, induisant une diminution de la quantité de dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Dans environ 600 millions d'années, le niveau de dioxyde de carbone sera inférieur à celui nécessaire pour maintenir la fixation du carbone en C3 par photosynthèse, utilisée par les arbres. Certaines plantes utilisant la fixation du carbone en C4 peuvent survivre à des concentrations en dioxyde de carbone aussi faibles que 10 ppm. Cependant, la tendance à long terme pour la vie végétale est de s'éteindre entièrement. L'extinction des plantes précédera celle de presque toute la vie animale puisque les plantes sont à la base de la chaîne alimentaire sur Terre.

Dans environ 1,1 milliard d'années, la luminosité solaire sera 10 % plus intense qu'actuellement, poussant l'atmosphère à devenir une « serre humide » à cause de l'évaporation des océans. Une des conséquences probables est la fin de la tectonique des plaques sous sa forme actuelle et avec elle celle du cycle du carbone. À la suite de cet événement, l'effet dynamo de la planète devrait disparaître, causant la désagrégation de la magnétosphère terrestre et conduisant à une accélération de la perte des substances volatiles de l'atmosphère. Dans quatre milliards d'années depuis le présent, l'augmentation des températures de la surface terrestre provoquera un emballement de l'effet de serre. À partir de ce moment, la plupart si ce n'est toute la vie en surface s'éteindra. Le destin le plus probable pour la planète consiste en son absorption par le Soleil dans environ 7,5 milliards d'années, après que l'étoile est entrée dans la phase de géante rouge et que son rayon a dépassé l'orbite terrestre actuelle.

Dimanche 20 novembre 2016

Temple à l'angle de la rue Vergniaud et de la rue Wurtz (Paris 13e).

Le culte antoiniste, fréquemment appelé antoinisme, est un culte guérisseur et d'inspiration chrétienne fondé en 1910 par le Wallon Louis-Joseph Antoine (1846-1912) à Jemeppe-sur-Meuse, Seraing. Avec un total de 64 temples, plus de quarante salles de lecture à travers le monde et des milliers de membres, il reste la seule religion née en Belgique dont la renommée et le succès ont dépassé les frontières du pays. Principalement actif en France, le mouvement religieux se caractérise par une structure décentralisée, des rites simples, une discrétion et une tolérance vis-à-vis des autres croyances, autant d'éléments qui ont amené le sociologue Régis Dericquebourg à estimer que, tant dans sa forme que dans son style, le culte antoiniste apparaît « très original ».

Élevé dans la foi catholique, Antoine, le fondateur, travaille à la Société anonyme des Charbonnages de Gosson-Kessales dans sa jeunesse, d'abord comme mineur puis comme métallurgiste. Profondément impressionné par les écrits d'Allan Kardec, il organise un groupe spirite dans les années 1890. En 1893, la mort de son fils marque sa rupture d'avec le catholicisme. En 1896, il explique ses opinions spirites dans un ouvrage et se découvre des dons de guérison, rassemblant alors de nombreux disciples. En 1906, il rompt avec le spiritisme et lance une religion, puis publie trois livres expliquant sa doctrine et dédicace le premier temple antoiniste. Après sa mort en 1912, sa femme Catherine établit un culte centralisé autour de la personne de son mari et de nouvelles règles au niveau de l'organisation. Lorsqu'elle meurt en 1940, quelques différences apparaissent entre les temples français et belges.

Les croyances antoinistes combinent des éléments de catholicisme, de réincarnation, et de guérison. L'homme est censé atteindre la conscience en se débarrassant de l'illusion de la matière produite par son intelligence, le but de la vie étant de se libérer du cycle des réincarnations grâce à une progression morale aidée par des « fluides ». La liberté de conscience étant considérée comme essentielle dans la croyance antoiniste, ce culte ne pratique pas de prosélytisme et n'est pas exclusif. Il ne porte pas de jugement sur les questions sociales et, bien que centré sur la guérison, n'interfère pas avec le domaine médical et ne décourage pas le recours à la médecine traditionnelle.

Simples et brefs, les services religieux pratiqués dans les temples se composent de deux formes de culte : « L'Opération générale » et « La Lecture ». Les membres qui les dirigent portent un costume noir et ne reçoivent aucun salaire. Les temples sont aussi les lieux des consultations d'un guérisseur par les personnes qui désirent obtenir une requête, souvent liée à des questions de santé. Les célébrations incluent les fêtes chrétiennes et trois autres jours spéciaux dédiés respectivement à Antoine, à Catherine et à la consécration du premier temple. Reconnue fondation d'utilité publique en Belgique et association cultuelle en France, la religion est dirigée par un collège composé des membres appelés « desservants » et est financée par des dons anonymes. En France, la classification comme secte du culte antoiniste dans le rapport parlementaire de 1995 fut critiquée par les sociologues qui ont étudié le groupe religieux, et plusieurs acteurs de la lutte contre les sectes ont déclaré ne pas avoir relevé de dérives sectaires.

Lundi 21 novembre 2016

Aspect sur une radiographie thoracique.

Une tumeur fibreuse solitaire est une tumeur rare le plus souvent bénigne, parfois très volumineuse, développée à partir des fibroblastes contenus dans les tissus mous de l'organisme. La plèvre, dans le thorax, est le site le plus fréquent, mais toute région anatomique est susceptible de développer l'une de ces tumeurs. La première description remonte à 1931.

Les signes cliniques sont souvent frustes, en raison de la lenteur d'évolution ; ils apparaissent lorsque la tumeur, qui peut être très volumineuse, comprime les organes voisins. Par ailleurs, les tumeurs fibreuses solitaires peuvent être accompagnées d'un syndrome paranéoplasique, où la sécrétion d'une substance par la tumeur entraîne d'autres symptômes.

Les examens d'imagerie permettent de préciser la taille et la localisation exactes de la tumeur. Le diagnostic est affirmé par l'analyse de la tumeur, souvent par biopsie, qui permet également d'évaluer son potentiel d'agressivité.

Le traitement des tumeurs fibreuses solitaires est la chirurgie, qui vise à retirer la masse tumorale dans sa totalité avec une marge de sécurité.

Mardi 22 novembre 2016

Localisation du Béarn en Europe.

Le Béarn (en béarnais : Bearn [beˈar] ou Biarn ['bjar]), situé au nord-ouest des Pyrénées, est un ancien État souverain puis une ancienne province française à la suite de son rattachement au royaume de France en 1620. Depuis 1790, le Béarn fait partie du département des Pyrénées-Atlantiques et depuis 2016 de la région Nouvelle-Aquitaine. La ville de Pau est sa capitale depuis 1464, le béarnais a été remplacé par le français comme langue officielle à la Révolution. La devise du Béarn, en latin, est « Gratia Dei Sum Id Quod Sum » (« Grâce à Dieu je suis ce que je suis »). Son drapeau est constitué de deux vaches béarnaises rouges, aux cornes bleues et sur fond d'or. L'hymne de facto est Si canti.

L'histoire béarnaise est millénaire. Le peuple des Venarni occupe la région de Beneharnum (sa première capitale) à l’époque romaine. Son organisation politique débute au IXe siècle avec l'éclatement féodal du duché de Gascogne et la création de la vicomté de Béarn. Les régions d'Oloron en 1050, Montaner en 1085 et Orthez en 1194 permettent progressivement au Béarn primitif de s'agrandir pour former le Béarn historique. Dès le XIe siècle, le Béarn dispose d'une autonomie importante et construit une souveraineté totale avec la figure de Gaston Fébus. Celui-ci affirme, en 1347, la neutralité du Béarn dans la guerre de Cent Ans qui oppose les royaumes d’Angleterre et de France. Ce petit État parvient à garder sa souveraineté pendant plusieurs siècles aux côtés de ses puissants voisins français, espagnols et anglais. Le Béarn est alors organisé autour de ses ancestraux fors, de ses États de Béarn, de sa langue béarnaise ou encore de sa monnaie marquée des deux vaquetas.

En 1479, François Fébus permet au Béarn de récupérer la couronne de Navarre. La plupart de ce territoire est néanmoins occupée par le royaume d'Espagne dès 1512, le Béarn gardant alors uniquement le contrôle de la Basse-Navarre. À la suite d'un improbable hasard dynastique, le souverain béarnais Henri de Navarre accède au trône de France en 1589 sous le titre d'Henri IV. Il devient alors le premier roi de France et de Navarre. Attachés à leurs fors et coutumes, les Béarnais restent malgré tout indépendants du royaume de France après cet épisode. Il faut attendre le pour voir Louis XIII mener une expédition militaire en Béarn pour son annexion officielle. À partir de cette date, le Béarn perd sa souveraineté mais conserve une large autonomie en tant que province française avec la constitution d'un Parlement, le maintien de ses fors ainsi que du béarnais comme langue officielle.

Mercredi 23 novembre 2016

Représentation de l'interface du jeu.

Star Wars: Rogue Squadron (intitulé Star Wars: Rogue Squadron 3D sur PC, et parfois simplement appelé Rogue Squadron) est un jeu vidéo de combat aérien au gameplay de type arcade, codéveloppé par Factor 5 et LucasArts. Il est le premier jeu de la série Rogue Squadron dans l'univers Star Wars. Il est édité par LucasArts sur PC (Windows), et coédité avec Nintendo sur Nintendo 64 en décembre 1998. Rogue Squadron est l'un des premiers jeux à utiliser l'Expansion Pak de la Nintendo 64, ce qui lui permet de bénéficier d'une résolution de 640 × 480 au lieu de 320 × 240. Le jeu s’inspire du comics Star Wars: X-wing Rogue Squadron et prend place entre les événements des films Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir et Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque. Le joueur contrôle Luke Skywalker, commandant de l'escadron Rogue composé de l'élite des pilotes de vaisseaux spatiaux X-wing. Il combat l'Empire galactique à travers seize missions réparties sur diverses planètes.

Le développement du jeu est lancé à la suite du succès rencontré par le jeu Star Wars: Shadows of the Empire sur Nintendo 64. Son gameplay s’inspire d’ailleurs d'un niveau de celui-ci dans lequel le joueur contrôle un snowspeeder lors de la bataille de Hoth (au début du film L'Empire contre-attaque). Son moteur de jeu, qui permet de générer des terrains de grande taille, est créé par Factor 5 qui développe également ses propres pilotes sonores afin de proposer quatre-vingt minutes de son stéréo.

À sa sortie, Rogue Squadron est globalement bien accueilli par la presse spécialisée. Les critiques saluent sa maniabilité ainsi que ses qualités techniques mais regrettent l’absence d’un mode multijoueur et l'utilisation trop fréquente d'un brouillard de distance. Le jeu franchit le million d’exemplaires vendus en août 1999, ce qui dépasse les attentes des développeurs. Le jeu bénéficie de deux suites sur GameCube, Star Wars: Rogue Squadron II - Rogue Leader et Star Wars: Rogue Squadron III - Rebel Strike, ainsi que d'une suite spirituelle, Star Wars: Battle for Naboo, publiée sur PC (Windows) et Nintendo 64.

Jeudi 24 novembre 2016

L'ange gardien ornant le manuscrit de la passacaille.

Les Sonates du Rosaire (Rosenkranzsonaten), également connues sous le titre de Sonates du Mystère, constituent un cycle de quinze sonates pour violon avec basse continue et une passacaille pour violon seul, œuvre majeure du compositeur Heinrich Ignaz Franz Biber composée vers 1678. Le cycle porte les numéros C 90 à 105 dans le catalogue de ses œuvres.

Les Sonates du rosaire « couronnées de la passacaille, sont un chef-d'œuvre de l'art du violon non seulement dans sa production mais aussi dans toute la production pour violon de son époque » et sans doute de la musique baroque dans son ensemble. C'est aujourd'hui l'œuvre la plus célèbre et la plus fascinante de son auteur, considérée comme « une œuvre exceptionnelle » et « un des monuments de la littérature violonistique de son temps ».

Conçue hors de tout cadre liturgique, l'œuvre s'inspire néanmoins d'un programme religieux : elle est destinée à favoriser la prière et la méditation autour d'épisodes caractéristiques de la vie des deux personnages principaux du rosaire : Marie et Jésus. De caractère intimiste, sans effet de virtuosité, elle s'inscrit dans le cadre de la musique représentative et est imprégnée d'un sentiment profond et mystique : le cycle ouvre à l'auditeur actuel les portes d'un monde empreint d'élégance, de brillance, de délicatesse sonore et de profondeur expressive, mieux qu'aucun autre cycle de sonates du XVIIe siècle. L'art de Biber, « d'une maîtrise souveraine », « fruit d'une adéquation parfaite entre la technique instrumentale et l'invention créatrice », annonce les architectures sonores que « seules les sonates pour violon de Bach surpasseront » par l'ampleur du lyrisme soliste, la richesse du contrepoint et le coloris des timbres de la partition. Tous ces éléments font des Sonates du Rosaire un véritable joyau du baroque autrichien.

Publiées au début du XXe siècle, il fallut attendre soixante ans pour disposer d'un enregistrement intégral sur disque. Exigeante pour l'instrumentiste confronté à un accord inhabituel de son instrument (la scordatura), l'œuvre se développe sur une durée variant d'une heure quarante à deux heures vingt, pour les interprétations les plus lentes. La dernière pièce, une passacaille pour violon seul, est aujourd'hui au répertoire de nombreux violonistes.

Vendredi 25 novembre 2016

Edward Condon, l'inventeur du Nimatron.

Le Nimatron est un ordinateur, parfois simplement considéré comme une machine, qui permet de jouer au jeu de Nim, présenté lors de la Foire internationale de New York de 1939-1940. Conçu durant l'hiver 1939 par Edward Condon dans le seul but de divertir, c'est un ordinateur numérique composé de relais électromécaniques qui permet l'allumage de quatre lignes de sept ampoules. Chaque joueur peut éteindre une ou plusieurs d'entre-elles dans n'importe quelle ligne, puis la machine joue à son tour et ainsi de suite. Le dernier à éteindre une lumière a gagné.

L'accueil de la machine lors de la foire est un succès et près de 100 000 parties sont jouées. Malgré ce succès, Condon considère le Nimatron comme l'un des plus grands échecs de sa carrière du fait qu'il n'a pas décelé le potentiel de la machine. C'est le premier ordinateur dédié uniquement au jeu et le premier ordinateur dédié au jeu de Nim, mais son impact sur les ordinateurs digitaux et les jeux sur ordinateur est négligeable. Le Nimatron reste totalement oublié. John Bennett s'en serait néanmoins inspiré pour concevoir le Nimrod, une machine similaire considérée comme l'un des précurseurs du jeu vidéo, en 1951.

Samedi 26 novembre 2016

Vue de la face nord du Puncak Jaya.

Le Puncak Jaya ou pyramide Carstensz est une montagne d'Indonésie située sur l'île de Nouvelle-Guinée, dans la province de Papouasie. Ses 4 884 mètres d'altitude font de cette montagne le point culminant de l'Indonésie et de l'Océanie, ce qui l'inscrit dans la catégorie des sept sommets, et place la Nouvelle-Guinée en première position dans le classement des îles par altitude. Découverte par le Néerlandais Jan Carstenszoon en 1623, la montagne n'est approchée qu'au début du XXe siècle et n'est gravie qu'en 1962 en raison de sa relative inaccessibilité. La présence du Puncak Jaya dans la liste des sept sommets attire cependant de nombreux alpinistes désireux de gravir les points culminants des sept continents. Le Puncak Jaya et les sommets voisins sont un des rares endroits à présenter des glaciers sous des latitudes équatoriales. Ces quelques glaciers, dont le glacier Carstensz, qui s'étend sur la face orientale du Puncak Jaya, sont les restes d'une calotte glaciaire beaucoup plus importante, qui a commencé à régresser à la fin de la dernière période glaciaire, il y a 12 000 ans. Inclus dans le parc national de Lorentz, le Puncak Jaya est situé à proximité de la mine de Grasberg, une mine à ciel ouvert constituant un des plus importants gisements d'or et de cuivre au monde.

Dimanche 27 novembre 2016

CGJung.jpg

Carl Gustav Jung [ˈkarl ˈɡʊstaf ˈjʊŋ] écouter) est un médecin psychiatre suisse né le à Kesswil (canton de Thurgovie) et mort le à Küsnacht (canton de Zurich), en Suisse alémanique.

Fondateur de la psychologie analytique et penseur influent, il est l'auteur de nombreux ouvrages. Son œuvre est liée à la psychanalyse de Sigmund Freud, dont il a été l’un des premiers défenseurs et dont il se sépara par la suite en raison de divergences théoriques et personnelles.

Dans ses ouvrages, il mêle réflexions métapsychologiques et pratiques à propos de la cure analytique. Lire la suite...

Lundi 28 novembre 2016

Dépôt en 0 (échelle 1:43,5) présentant des locomotives françaises type 230 F et 141 P.

Le modélisme ferroviaire est une activité de modélisme concernant les trains et le monde ferroviaire, et tout particulièrement leur reproduction suivant une échelle et un thème définis, ainsi que leur exploitation.

Il s'agit de l'évolution du simple jeu avec un train miniature ou du fait de jouer au train électrique : le but de ce loisir technique et artistique est de constituer une maquette réaliste sur laquelle les trains seront le sujet central. Le modélisme ferroviaire consiste alors, pour la plupart de ses pratiquants, à construire un réseau (parfois improprement appelé « circuit ») aménagé et décoré, sur lequel le modéliste fera circuler ses trains.

Le modélisme ferroviaire est donc une double activité : à la fois modélisme, par la construction ou l'amélioration de modèles réduits (super-détaillage), et maquettisme, par la construction d'un réseau ou d'un diorama sur lequel circulera ou sera posé le train modèle. Bien qu'il s'agisse d'une activité assimilable dans la majorité des pratiques au maquettisme, le terme de modélisme est et demeure le plus usité.

Le modélisme ferroviaire est une activité que l’on rencontre partout dans le monde, avec une prédominance en Amérique du Nord, en Europe et au Japon.

Mardi 29 novembre 2016

Shankly Gates.

Le Liverpool Football Club est un club de football anglais fondé le et installé dans la ville de Liverpool, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

Le club évolue à Anfield depuis sa création et s'entraîne à Melwood. Les Reds ont choisi le Liver bird comme emblème du club. L'hymne et la devise du club, You'll Never Walk Alone, est devenu un chant mondialement connu.

Liverpool a un des plus beaux palmarès européens avec cinq Ligues des champions, trois Coupes de l'UEFA et trois Supercoupes de l'UEFA, et l'un des plus grands palmarès anglais avec dix-huit championnats d'Angleterre, sept Coupes d'Angleterre, huit Coupes de la Ligue et quinze Community Shield.

Le Liverpool Football Club est aussi célèbre pour les deux drames que ses supporters ont traversés dans les années 1980 : le drame du Heysel en finale de coupe d'Europe (qui causèrent la mort de 34 supporters de la Juventus), et la tragédie de Hillsborough qui a engendré la mort de 96 supporters de Liverpool. La rivalité entre Liverpool et Everton, le deuxième club de Liverpool est encore plus forte que celles qui règnent entre les autres grands clubs anglais (Manchester United, Manchester City, Arsenal, Chelsea, Newcastle, Tottenham).

Mercredi 30 novembre 2016

Portrait d'Édouard III d’Angleterre.

Édouard III d'Angleterre (, château de Windsor, Palais de Sheen, Surrey), comte de Chester (1312), comte de Ponthieu et de Montreuil le , puis roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine le . Il règne pendant une période charnière, dans une Europe en crise économique et sociale qui bascule dans la guerre de Cent Ans, et subit les ravages de la peste noire.

Édouard est couronné en l'abbaye de Westminster à Londres le , à l’âge de 14 ans, en raison de la destitution de son père Édouard II le . Alors qu’il n’est âgé que de 17 ans, il fait juger et exécuter le commanditaire des assassins de son père et concubin de sa mère, Roger Mortimer, à qui elle a confié le gouvernement. Il commence ainsi son propre règne.

Ayant restauré l’autorité royale après le règne désastreux de son père, Édouard II, il fait du royaume d'Angleterre la première puissance militaire d’Europe. Après avoir défait mais non soumis le royaume d'Écosse, il s'attaque à la France avec laquelle son royaume est en conflit larvé du fait de l'emprise économique de l'Angleterre sur toute la partie occidentale du royaume de France, des Flandres à l'Aquitaine, et de l'alliance franco-écossaise. Ces contentieux sont doublés par le problème de la souveraineté sur la Guyenne, fief pour lequel il est vassal du roi de France, qui peut à ce titre annuler toutes ses décisions de justice. Il se déclare héritier légitime du trône de France, en tant que petit-fils de Philippe IV le Bel par sa mère, Isabelle de France, le 7 octobre 1337, déclenchant la guerre de Cent Ans. Après quelques revers, Édouard parvient à faire voter des impôts par le parlement qui lui donne les moyens de maintenir une armée de métier, ce qui le conduit à la victoire. La bataille de Crécy, la prise de Calais puis la bataille de Poitiers, où le roi de France est capturé, lui permettent d'étendre son royaume sur le tiers de la France continentale en vertu du traité de Brétigny. Cependant, à compter de cette époque, il se heurte à Charles V qui renverse la tendance : celui-ci modernise en effet l'économie et l'armée françaises et fait accepter les impôts quand le parlement anglais se met à rechigner à financer la guerre. Les dernières années d’Édouard sont difficiles : elles sont marquées par des revers sur le plan stratégique avec notamment la perte de pratiquement toutes ses conquêtes et par des troubles intérieurs, que l’on peut largement attribuer à son apathie et sa très mauvaise santé.

Hautement vénéré à son époque et pour des siècles, Édouard fut dénoncé plus tard comme un aventurier irresponsable par des historiens whigs. Cette vision est maintenant dépassée et l’historiographie moderne le crédite de nombreux accomplissements. Durant son long règne de 50 ans, il transforme son royaume et enclenche la transformation de l'Angleterre en puissance manufacturière maîtrisant toute la chaîne textile. Son règne voit des progrès primordiaux dans la législature et le gouvernement, en particulier l’évolution du parlement anglais.