Wikipédia:Lumière sur

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Présentation

Cette page est consacrée à l’organisation et à la maintenance du cadre Wikipédia:Lumière sur de la page d’accueil de Wikipédia. Celui-ci est rempli par l’appel de la page correspondante, dont le contenu est renouvelé quotidiennement de façon automatique. Lorsqu'un article est labellisé à la suite d'un vote AdQ ou BA, il faut créer une sous-page « Wikipédia:Lumière sur/Nom de l'article labellisé ». Cette dernière comprend le résumé introductif de l'article (avec un maximum de 400 mots). L'article sera ensuite mis en lumière sur la page d’accueil le jour programmé.

Il n'y a pas de « sélection », tous les articles de Wikipédia apparaissent sur la page d'accueil, une fois labellisés. Ils peuvent également repasser une nouvelle fois après plusieurs années, s'ils ont été remis à neuf par le projet Après label.

Pour rédiger une Lumière sur un article, suivez les instructions de la page d'aide.

Aujourd’hui vendredi 17 septembre 2021

Une Landsgemeinde à Glaris (ici en 2014).

La Landsgemeinde (littéralement en allemand : « assemblée du pays ») est une institution démocratique en Suisse. Apparue au cours du XIIIe siècle, elle subsiste dans deux cantons alémaniques : Glaris et Appenzell Rhodes-Intérieures.

Manifestation suprême de la volonté populaire, elle est à l'origine pourvue des trois pouvoirs régaliens (législatif, exécutif et judiciaire), mais elle perd ses attributs au fil des siècles pour ne conserver que le pouvoir législatif. Traditionnellement organisée entre la fin du mois d'avril et le début du mois de mai, elle est réservée aux hommes libres du pays jouissant de leurs droits civils. Les femmes n'y sont admises qu'à partir de la seconde moitié du XXe siècle. Elle a lieu en plein air sur une grande place, généralement celle de la capitale cantonale. Dans les cantons de Glaris et d'Appenzell Rhodes-Intérieures, des estrades sont montées autour d'une scène centrale, où le gouvernement prend place pour diriger l'assemblée. Les votes sur les différents objets à l'ordre du jour ont lieu à main levée.

Instrument de la démocratie directe suisse, elle n'est pas exempte de toute critique. Historiquement, elle est un lieu où la corruption et le trafic d'influence ont été courants. La Landsgemeinde n'est par ailleurs pas des plus fiables pour un décompte précis des voix. De même, sa compatibilité avec le droit international est sujette à débat.

Programme du mois

Mercredi 1er septembre 2021

Bardot de robe bai-brun dans le Morbihan, France.

Le bardot ou bardeau est un équidé hybride issu du croisement d'un étalon et d'une ânesse. Il est parfois confondu avec le mulet et la mule, issus du croisement inverse entre un âne mâle et une jument. Hormis par la taille, le bardot est un peu plus proche du cheval que de l'âne, notamment en raison de ses caractéristiques physiques et de sa préférence pour le hennissement.

Le bardot est statistiquement stérile, en raison du nombre impair de ses chromosomes hérités de ses deux parents. Les cas de bardots ayant donné des naissances, relatés dans la littérature depuis des siècles, étaient considérés avec scepticisme par la communauté scientifique. Depuis les années 1980, plusieurs études ont prouvé qu'une minorité de bardots femelles est capable de se reproduire, certainement grâce à la grande proximité génétique entre le cheval et l'âne.

Bien qu'il soit théoriquement apte aux mêmes utilisations que le mulet, le bardot n'a jamais eu d'importance économique particulière. Il résulte généralement d'un accident pour ses éleveurs. Le faible taux de fécondité d'un croisement entre étalon et ânesse le rend inintéressant. Il est réputé pour posséder moins de qualités que le mulet, n'ayant ni la force du cheval, ni la robustesse de l'âne.

Jeudi 2 septembre 2021

NERVA XE sur le site ETS-1. Deux techniciens en arrière-plan permettent d’apprécier la taille du réacteur.

NERVA (Nuclear Engine for Rocket Vehicle Application - moteur nucléaire pour application moteur-fusée) est un programme de recherche relatif à la propulsion nucléaire thermique appliqué à la propulsion spatiale, mené aux États-Unis par la NASA entre 1960 et 1972. De nombreux prototypes de réacteurs sont testés dans le cadre de ce programme dont l'objectif est de mettre au point la propulsion d'un vaisseau spatial habité à destination de la planète Mars.

La technique de propulsion étudiée repose sur l’éjection à grande vitesse d’hydrogène réchauffé par un réacteur nucléaire. En 1968 et 1969, un modèle expérimental d’une poussée de 250 à 350 kN fut essayé au sol. Le programme sera interrompu en 1972 lorsque la NASA fut contrainte de réduire son budget et limiter ses objectifs à la fin du programme Apollo.

Vendredi 3 septembre 2021

Passage d'un porte-conteneurs.

Les effets du commerce international sur l'environnement résultent de l'expansion rapide et massive du commerce international après la Seconde Guerre mondiale, favorisée par la libéralisation des échanges et la diminution des coûts de transport. Le volume du commerce mondial a été multiplié par 27 entre 1950 et 2006, tandis que le PIB mondial n'était multiplié « que » par huit. La part du commerce international dans le PIB mondial est ainsi passée de 5,5 % à 20,5 %. Ces effets sont l'objet de recherches renouvelées à partir des années 1990, à la suite des objections environnementalistes à la création de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Si les économistes s'accordent généralement sur le caractère bénéfique du libre-échange, qui accroît le commerce international et donc la production de richesses, le solde net des effets du commerce international sur l’environnement reste encore mal déterminé. À des effets négatifs comme la pollution directe engendrée par les transports, l’accroissement des productions (polluantes et génératrices d'exploitation de la nature) et les problèmes de régulation internationale des polluants, s’ajoutent des effets positifs comme des transferts de technologies propres ou une utilisation plus efficace des ressources naturelles.

Samedi 4 septembre 2021

Drapeau de la république populaire de Chine

Le drapeau de la république populaire de Chine (chinois simplifié : 中华人民共和国国旗) est le drapeau d'État et le pavillon marchand de la Chine populaire. C'est un champ rouge qui contient cinq étoiles à cinq branches dorées dans son canton (coin supérieur gauche). Le dessin comporte une grande étoile située dans l'angle supérieur gauche du drapeau avec quatre étoiles plus petites placées sur sa droite disposées sur un arc de cercle 13h30/16h30 centré sur celle-ci. Le rouge représente la révolution, les cinq étoiles et leur relation représentent l'unité du peuple chinois sous la direction du Parti communiste chinois. En mandarin standard, le drapeau est appelé 五星红旗 (pinyin Wǔxīng hóngqí), c'est-à-dire « le drapeau rouge aux cinq étoiles ».

Le drapeau est conçu par Zeng Liansong, un citoyen de Rui'an, dans la province de Zhejiang. Il le dessine en réponse à une circulaire distribuée par le Comité préparatoire de la nouvelle conférence consultative politique (新 政治协商会议筹备会) de , peu après l'arrivée au pouvoir des communistes, à la suite de la guerre civile chinoise. 2 992 (ou 3 012, voir ci-dessous) propositions sont reçues pour le concours de conception du drapeau. Celle de Zeng fait partie des 38 finalistes. Après plusieurs réunions et de légères modifications, la conception de Zeng est choisie comme drapeau national. Le premier drapeau est hissé par Mao Zedong sur une estrade dominant la place Tian'anmen de Pékin, le , lors d'une cérémonie proclamant la fondation de la république populaire de Chine.

D'autres drapeaux utilisés par la Chine font appel à un fond rouge pour symboliser la révolution, auquel s'ajoutent d'autres symboles. Le drapeau de l'Armée populaire de libération fait appel à l'étoile dorée suivie des caractères chinois 81. Le drapeau du Parti communiste chinois remplace toutes les étoiles par l'emblème du parti. En raison de la réglementation gouvernementale, les villes et provinces de la Chine ne peuvent pas avoir leur propre drapeau. Les seuls drapeaux régionaux qui existent sont ceux de Hong Kong et Macao, qui sont des régions administratives spéciales.

Dimanche 5 septembre 2021

Dessin de Sylvebarbe portant Merry et Pippin dans ses mains

Sylvebarbe (Treebeard dans la version anglaise et Barbebois dans la traduction de Daniel Lauzon) et Fangorn, de même signification en sindarin, est un personnage fictif du légendaire créé par l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien en 1954 et qui apparaît dans son roman Le Seigneur des anneaux.

Il appartient à la race des Ents, des êtres fictifs dont la forme corporelle est semblable à un arbre, bien qu'ils possèdent des capacités humaines comme celles de penser, de parler et de marcher. À la fin du Troisième Âge, époque durant laquelle se déroule le roman, Sylvebarbe est le gardien de la forêt de Fangorn et l'Ent le plus âgé vivant en Terre du Milieu. Il apparaît dans Les Deux Tours, où, en compagnie de deux hobbits, Merry et Pippin, il attaque la forteresse de Saroumane, Isengard. Il fait aussi une brève apparition dans Le Retour du roi.

Il est mentionné pour la première fois dans un brouillon de La Communauté de l'anneau daté de la fin de 1938, et continue à faire de brèves apparitions dans les esquisses que Tolkien élaborait pour poursuivre la trame de l'histoire. Il a été à l'origine conçu comme un géant malveillant, et n'a acquis sa forme définitive que lorsque Tolkien a entamé le chapitre qui porte son nom dans Les Deux Tours. Sa façon de parler est basée sur la grosse voix de l'écrivain C. S. Lewis, ami de Tolkien.

Sylvebarbe est apparu dans les différentes adaptations du Seigneur des anneaux, parmi lesquelles le dessin animé du réalisateur Ralph Bakshi (1978), les adaptations radiophoniques du Seigneur des anneaux de 1955 et de 1981 (BBC), la trilogie cinématographique de Peter Jackson (2001, 2002, 2003) et différents jeux vidéo. Sa présence était aussi prévue dans les premiers projets d'adaptation cinématographique du roman, comme le projet écrit par Morton Grady Zimmerman (1957) ou le projet de l'entreprise United Artists avec John Boorman comme réalisateur (années 1970).

Lundi 6 septembre 2021

Éric Sikora en juin 2013.

Éric Sikora, né le à Courrières, dans le département du Pas-de-Calais, est un footballeur professionnel français ayant évolué au poste de latéral droit au Racing Club de Lens et devenu ensuite membre de l'encadrement technique de ce club, y occupant différents postes. Il est à partir de 2021 entraîneur de l'équipe masculine des moins de 19 ans.

Natif de la région lensoise, Éric Sikora intègre en 1980 le Racing Club de Lens via ses équipes de jeunes. Il en rejoint l'équipe professionnelle en 1985 et découvre à cette occasion la première division française. Après plus de dix ans au club et ayant connu avec lui aussi bien la Coupe UEFA que la deuxième division, Sikora remporte son premier titre en professionnel en 1998, le Championnat de France. Finaliste de la Coupe de France la même année, il gagne également la Coupe de la Ligue en 1999 et est demi-finaliste de la Coupe UEFA en 2000. Vice-champion de France en 2002, il arrête sa carrière de joueur en 2004 et entame une reconversion au sein du club artésien. Membre de l'encadrement technique, il est entraîneur de l'équipe première du à la fin de la saison lensoise 2012-2013. Il dirige ensuite l'équipe réserve du RC Lens.

Sikora, qui fait partie des footballeurs ayant effectué l'ensemble de leur carrière dans un seul et même club, est le joueur ayant disputé le plus de rencontres de première division avec le RC Lens. Il est considéré comme un acteur majeur de l'histoire de cette équipe.

Mardi 7 septembre 2021

La déroute et la confusion des jansénistes représente la condamnation de l’Augustinus et du mouvement janséniste par la bulle Cum occasione du pape Innocent X (gravure éditée en 1653 par Jean Ganière pour l’Almanach des Jésuites).

Le jansénisme est une doctrine théologique à l'origine d'un mouvement religieux, puis politique et philosophique, qui se développe aux XVIIe et XVIIIe siècles, principalement en France, en réaction à certaines évolutions de l'Église catholique et à l'absolutisme royal.

La définition même du jansénisme s’avère problématique, car les jansénistes ont rarement assumé cette appellation, se considérant seulement comme catholiques. Ils possèdent toutefois quelques traits caractéristiques, comme la volonté de s’en tenir strictement à la doctrine de saint Augustin sur la grâce conçue comme la négation de la liberté humaine, pour faire le bien et obtenir le salut. Cela ne serait possible selon eux que par le biais de la grâce divine. Les jansénistes se distinguent aussi par leur rigorisme spirituel et leur hostilité envers la compagnie de Jésus (jésuites) et sa casuistique, comme envers un pouvoir trop grand du Saint-Siège. Dès la fin du XVIIe siècle, ce courant spirituel se double d’un aspect politique, les opposants à l’absolutisme royal étant largement identifiés aux jansénistes.

Le jansénisme naît au cœur de la Réforme catholique. Il doit son nom à l’évêque d’Ypres, Cornelius Jansen, auteur de son texte fondateur : l’Augustinus, publié de façon posthume à Louvain en 1640. Cette œuvre est l’aboutissement de débats sur la grâce remontant à plusieurs dizaines d’années, coïncidant avec l’hostilité grandissante d'une partie du clergé catholique envers la compagnie de Jésus ; il prétend établir la position réelle d'Augustin sur le sujet, qui serait opposée à celle des jésuites, ceux-ci donnant une importance trop grande à la liberté humaine.

L’Augustinus provoque de vifs débats, en particulier en France, où cinq propositions prétendument hérétiques sont extraites de l’ouvrage par des docteurs hostiles à l’évêque d’Ypres ; celles-ci sont condamnées en 1653 par le pape. Les défenseurs de Jansenius répliquent en distinguant « le droit et le fait » : les propositions seraient bien hérétiques, mais on ne les retrouverait pas dans l’Augustinus. Ils s’attaquent également à la casuistique jugée laxiste des jésuites, en particulier avec Les Provinciales de Blaise Pascal, lettres fictives défendant leur cause, qui suscitent un large écho dans l’opinion française. Dans le même temps, ayant pour haut lieu l’abbaye de Port-Royal, la spiritualité janséniste se développe et se popularise.

Cependant, considérés comme des ennemis de la monarchie, les jansénistes sont très vite l’objet de l’hostilité du pouvoir royal : Louis XIV et ses successeurs entreprennent contre eux de fortes persécutions. De même, les papes font preuve d’une sévérité grandissante à leur égard, avec notamment la proclamation de la bulle Unigenitus en 1713. Dans ce contexte, le jansénisme se confond au XVIIIe siècle avec la lutte contre l’absolutisme et l’ultramontanisme. Les clercs soutenant la Révolution française et la constitution civile du clergé sont ainsi jansénistes pour une grande part. Toutefois, au XIXe siècle, le jansénisme s’étiole et disparaît, le concile Vatican I mettant un terme définitif à la plupart des débats ayant provoqué son apparition.

Mercredi 8 septembre 2021

Claude Monet, Impression, soleil levant, 1872, Paris, Musée d'Orsay.

L'impressionnisme est un mouvement pictural apparu en France dans les années 1860 en réaction à l'art académique. Le groupe des impressionnistes se forme autour d'Édouard Manet, chef de file de l'avant-garde artistique dans les années 1860, qui ne participe cependant à aucune exposition impressionniste. Après plusieurs scandales et refus au Salon, de jeunes artistes décident de s'associer pour organiser des expositions indépendantes. Cette idée se concrétise en 1874, dans une exposition qui réunit trente artistes dont Paul Cézanne, Edgar Degas, Claude Monet, Berthe Morisot, Camille Pissarro, Auguste Renoir et Alfred Sisley. Le journaliste satirique Louis Leroy invente alors le terme « impressionnisme » à partir du tableau Impression, soleil levant de Monet, devenu depuis le nom du mouvement. Les artistes subissent d'abord des critiques violentes de la part de la presse et du public, mais sont soutenus par des collectionneurs qui permettent la tenue de leurs premières expositions, notamment Gustave Caillebotte.

L'impressionnisme commence à être accepté en 1880, grâce au soutien du nouveau gouvernement de Léon Gambetta et de critiques comme Émile Zola. Les œuvres font petit à petit leur entrée dans les musées, au Salon et sur le marché de l'art. Le marchand Paul Durand-Ruel joue un rôle crucial dans le soutien et la diffusion de l'impressionnisme, qui s'exporte aux États-Unis à partir de 1886, grâce à la peintre Mary Cassatt. Le mouvement y obtient un grand succès, qui participe à la consécration de Monet et au développement d'écoles impressionnistes hors de France au cours des années 1890. Cette décennie voit la mort de Morisot, Caillebotte et Sisley et la dispersion du groupe, tandis que se développent de nouvelles avant-gardes auxquelles adhèrent certains impressionnistes, comme Cézanne et Pissarro.

Les artistes impressionnistes créent une nouvelle esthétique opposée à l'art académique. Ils font primer la couleur sur le dessin, utilisent des compositions inhabituelles et une touche rapide, et composent généralement en plein air. Tournés vers des sujets modernes, ils représentent principalement des paysages, des scènes de la vie intime et les loisirs de leur époque.

Jeudi 9 septembre 2021

Coulisa montée par Denis Lynch sur l'étape Global Champions Tour de Lausanne en 2013 (français).

Coulisa (née le , morte le ) est une jument de robe alezane, inscrite au stud-book de l'Oldenbourg, fille de Couleur Rubin. Inséminée à trois ans par l'étalon Chacco-Blue, elle donne naissance en 2008 à la pouliche Chacclina dans son élevage d'origine, le Gestüt Lewitz, en Allemagne. Elle est ensuite acquise par l'entrepreneur suisse Thomas Straumann, qui la confie au cavalier irlandais Denis Lynch pour des concours de saut d'obstacles, à partir de 2012.

Lourdement cravachée durant le Grand Prix du Concours de saut international officiel 5 étoiles (CSIO5*) de Rotterdam en juin 2014, elle chute dans des barres de Spa et se fracture la hanche. Cette chute, retransmise en direct à la télévision néerlandaise, entraîne une polémique en raison de l'absence de sanction du cavalier. Coulisa est euthanasiée trois mois plus tard.

Vendredi 10 septembre 2021

Diagramme des relations dominant-dominé entre éléments.

L’univers de Naruto est un univers de fiction créé par Masashi Kishimoto dans lequel se déroule l’histoire du shōnen manga Naruto, et des anime associés.

Dans l’univers de Naruto, issu de nombreuses influences, les protagonistes principaux sont des ninjas animés d’une force spirituelle appelée chakra, qui leur permet d’utiliser toute une palette de techniques de combat (jutsu) fictives, variant selon l’utilisateur. En complément à cette originalité, l’apparence de ces ninjas est loin des stéréotypes habituels du Japon féodal auxquels la série emprunte cependant de nombreuses notions, les mélangeant avec certaines venues du shintoïsme, du bouddhisme, ou même du taoïsme et de l’hindouisme.

Les ninjas sont organisés en villages cachés, servant leur pays par des missions diverses et variées lorsqu’ils ne sont pas en guerre. Chaque village a sa propre organisation interne, et le chef, le plus puissant des ninjas du village, appelé kage, possède une certaine autonomie, même s’il est nommé par le daimyo, représentant le commandement civil du pays, et auquel il reste subordonné.

La hiérarchie suit les règles du shōnen, où les jeunes sont formés par leurs aînés.

Samedi 11 septembre 2021

Localisation de la République du Bouregreg sur la côte marocaine.

La république du Bouregreg ou république de Salé fut une république maritime, qui a existé à l'embouchure du fleuve Bouregreg durant la période allant de 1627 à 1668. Elle était formée des trois cités : Salé, Rabat et la Kasbah (aujourd'hui quartier de Rabat), où siégeait le diwan. Le développement de ces deux dernières cités, situées sur la rive gauche de l'embouchure du Bouregreg, est à l'origine de l'actuelle ville de Rabat, appelée alors « Salé-le-Neuf ».

On appelle également parfois ce petit État « république des pirates du Bou Regreg », car il s'agissait effectivement d'une association de pirates, ou tout au moins de corsaires. Née de l'arrivée des musulmans (habitants d'Hornachos tout d'abord, puis Morisques andalous) expulsés par décision du roi d'Espagne, cette communauté de pirates, à l'abri des attaques derrière les hauts-fonds protégeant l'entrée de l'embouchure du Bouregreg, prospéra en attaquant des navires et en effectuant des raids jusqu'en Cornouailles, et même en Islande. Elle laisse au Royaume-Uni le souvenir des Sallee Rovers (« les écumeurs des mers de Salé »), comme en témoignent les aventures de Robinson Crusoé, captif des corsaires de Salé.

Dimanche 12 septembre 2021

Insigne de la mission Apollo 17.

Apollo 17 ( - ) est la dernière mission du programme spatial Apollo à emmener des hommes à la surface de la Lune. Avec cette mission, l'agence spatiale américaine, la NASA, conclut le projet lancé en 1961 par le président John F. Kennedy qui avait pour objectif d'amener des hommes sur la Lune. Apollo 17 est, comme Apollo 15 et 16, une mission de type J, caractérisée par un important volet scientifique. Le module lunaire utilisé permet aux astronautes de séjourner trois jours sur la surface de la Lune ; les sorties extravéhiculaires peuvent durer jusqu'à huit heures tandis que la mobilité des astronautes est accrue grâce au rover lunaire ; le vaisseau Apollo emporte des expériences scientifiques mises en œuvre en surface mais également en orbite.

Le site d'atterrissage retenu, la vallée Taurus-Littrow, fait partie d'une région de hauts plateaux : ceux-ci constituent un objectif scientifique majeur car cette formation géologique, fréquente sur la Lune, n'a pu être étudiée par les missions précédentes. La vallée semble par ailleurs avoir conservé des traces d'activité volcanique récente. L'étude sur place de ces formations, ainsi que les échantillons de roches et de sol ramenés sur Terre, doivent fournir des informations structurantes sur la géologie de la Lune. Pour remplir cette mission, l'équipage d'Apollo 17 comprend le pilote du vaisseau Apollo, Ronald Evans, qui reste en orbite autour de la Lune, le commandant Eugene Cernan et le copilote du module lunaire Harrison H. Schmitt qui est le premier scientifique à faire partie d'une mission spatiale de la NASA. Schmitt est un géologue dont les connaissances vont faciliter l'étude sur le terrain et la collecte des roches lunaires.

La fusée Saturn V emportant le vaisseau Apollo 17 décolle du Centre spatial Kennedy le . Le module lunaire se pose le sur le site d'alunissage prévu. Cernan et Schmitt enchaînent au cours de leur séjour trois sorties extravéhiculaires sur le sol lunaire d'une durée totale de 22 heures 4 minutes, au cours desquelles ils collectent 110 kilogrammes de roches lunaires et parcourent à bord de leur véhicule 36 kilomètres, établissant un nouveau record dans tous ces domaines. Le module lunaire redécolle sans encombre de la surface de la Lune et le vaisseau Apollo, après un voyage de retour sans incident, amerrit dans l'océan Pacifique le . Apollo 17 est un succès sur le plan scientifique et démontre la fiabilité remarquable des équipements. Mais le programme Apollo, victime d'arbitrages budgétaires et d'un certain désintérêt des politiques pour les enjeux scientifiques, se conclut avec cette mission qui reste à ce jour la dernière à avoir emmené des hommes sur la Lune.

Lundi 13 septembre 2021

Lignes approximatives du Pluton.

Le Pluton est un croiseur mouilleur de mines de la marine nationale française mis sur cale en 1928 par l'arsenal de Lorient. Il est aussi capable d'embarquer un millier d'hommes, dans le rôle de transport de troupes rapide. Peu après sa mise en service, il est modifié et devient un navire-école de canonnage, remplaçant le vieillissant Gueydon.

Peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale, il revient à son rôle d'origine et la plupart des équipements d'instruction au tir sont débarqués. Au début de la guerre, il est alors envoyé à Casablanca pour y mouiller un champ de mines défensif en face du port. Le , lors d'une mauvaise manipulation, une mine explose, provoquant la mise à feu des autres mines du bord qui détruisent le bâtiment, tuant environ 200 marins.

Mardi 14 septembre 2021

Première édition : frontispice et page-titre (1843), par John Leech.

Un chant de Noël (A Christmas Carol), également publié en français sous les titres Cantique de Noël, Chanson de Noël ou Conte de Noël, est le premier et le plus célèbre des contes écrits par Charles Dickens. Rédigé en même temps que Martin Chuzzlewit et paru en chez Chapman & Hall avec des illustrations de John Leech, il est considéré comme « son œuvre la plus parfaite ». Aussitôt, Thackeray le salue comme un « bienfait national ». Acclamé par les critiques comme par le public, sa popularité n'a jamais faibli. Son protagoniste, Scrooge, reste sans doute le personnage dickensien le plus universellement connu et, grâce à ce livre, Dickens, incarné en une sorte de Père Noël pour le monde anglo-saxon, a été décrit comme l'« inventeur » de la fête qui lui est associée.

Pourtant, c'est d'abord une réponse qu'il a voulu apporter à des controverses d'ordre économique. Mais très vite, le conte s'est donné à lire comme affirmation des célébrations de Noël plutôt que pamphlet polémique, et, selon David Paroissien, qui lui attribue jusqu'au mérite d'avoir « sauvé les congés de fin d'année des griffes de sombres calvinistes », il a été promu au rang de « classique de la littérature de Noël des temps modernes ».

Les adaptations dont il a constamment fait l'objet depuis sa parution témoignent de l'universalité de son message. D'abord le théâtre, puis la scène du music-hall, la radio, la télévision et le cinéma, mais aussi la chanson de variété et la musique classique, le ballet comme la science-fiction, tous lui rendent hommage en une suite ininterrompue dont l'examen reflète l'évolution des goûts et des mentalités depuis le milieu du XIXe siècle.

Mercredi 15 septembre 2021

Sarcelle d’hiver mâle.

La Sarcelle d'hiver (Anas crecca) est la plus petite espèce de canards de surface. Elle se rencontre en Europe, Amérique du Nord et aussi en Asie. Dans ces régions, elle vit dans les zones tempérées à septentrionales. C'est un migrateur partiel, elle est chassée en grand nombre en Europe et en Amérique du Nord. La population nord-américaine est considérée par certains ornithologues comme une espèce à part, la Sarcelle à ailes vertes, et par d'autres comme une sous-espèce.

Jeudi 16 septembre 2021

Une page du Codex Atlanticus sur des systèmes d'irrigation, rédigé et dessiné par Léonard de Vinci entre 1480 et 1482 (Milan, bibliothèque Ambrosienne, no f26v).

La science et l'ingénierie sont deux domaines, au-delà des arts plastiques, dans lesquels Léonard de Vinci s’est illustré à travers des recherches et dessins et dont témoignent ses carnets et projets de traités.

Si sa motivation première est artistique — avec la représentation la plus juste possible des corps, de la nature, de l'ombre et de la lumière, ou encore des proportions —, il est entraîné dès les années 1480 dans des études aux directions variées, faisant de lui l'archétype des ingénieurs-artistes polymathes de la Renaissance : l'anatomie humaine et comparée ; les mathématiques et particulièrement la géométrie ; la botanique et la géologie ; l'optique et l'astronomie ; l'architecture, l'urbanisme et la cartographie ; les machines de guerre ou volantes ; en ingénierie, la mécanique générale ainsi que l'hydraulique.

Participant à la Renaissance italienne, Léonard de Vinci se situe à ce moment charnière où les savants perçoivent, sans pour autant parvenir à les dépasser, les limites des théories scientifiques et l'inefficience des technologies contemporaines, héritées de l'Antiquité et encore ancrées dans le Moyen Âge. Se revendiquant scientifique et surtout ingénieur, il ne bénéficie cependant que d'une formation sommaire puisqu'il ne fréquente que deux ans une école pour futurs commerçants puis est intégré au sein de l'atelier d'Andrea del Verrocchio, lui-même artiste polymathe, qui lui fait découvrir la peinture et la sculpture, et l'initie également aux techniques permettant de les mettre en œuvre, comme la fonderie, la métallurgie ou l'ingénierie. En outre, l'importance et l'intensité de son travail dans chacun des domaines envisagés le conduisent presque invariablement à envisager la création d'un traité. Néanmoins, pas un seul n'est mené à son terme du fait de sa tendance à l'inachèvement.

Diversement reconnu par ses contemporains, son parcours scientifique et d'ingénieur n'est que tardivement redécouvert au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. D'abord considérée comme celle d'un génie absolu, inégalée et isolée parmi ses contemporains, la figure de Léonard est, au mitan du XXe siècle, fortement remise en question. Ses limites sont dès lors mises en avant, en particulier ses bagages : théoriques, du fait de ne pas avoir fréquenté les universités ; notionnels, par méconnaissance du grec et du latin alors porteurs du vocabulaire technique et scientifique. Pour autant, Léonard de Vinci est, à l'orée du XXIe siècle, replacé dans son contexte : il est désormais considéré comme un savant de son temps, héritier des connaissances et des croyances médiévales, et dont le travail bénéficie des avancées de contemporains comme celles de Filippo Brunelleschi, Giuliano da Sangallo ou Francesco di Giorgio Martini.

Bien que ses apports soient relativisés, les historiens des sciences lui reconnaissent d'avoir introduit l'utilisation du dessin technique en tant que support de mémoire et pédagogique ; d'avoir poussé à leur perfection les techniques de représentations et de les avoir appliquées à tout sujet technologique. De même, son travail se distingue par son caractère systématique et par une attention aussi aiguë pour le détail que pour l'ensemble. Enfin, ses recherches se singularisent de ses contemporains par un souci de rentabilisation économique du travail par la recherche systématique de l'automatisation des mécanismes.

Vendredi 17 septembre 2021

Une Landsgemeinde à Glaris (ici en 2014).

La Landsgemeinde (littéralement en allemand : « assemblée du pays ») est une institution démocratique en Suisse. Apparue au cours du XIIIe siècle, elle subsiste dans deux cantons alémaniques : Glaris et Appenzell Rhodes-Intérieures.

Manifestation suprême de la volonté populaire, elle est à l'origine pourvue des trois pouvoirs régaliens (législatif, exécutif et judiciaire), mais elle perd ses attributs au fil des siècles pour ne conserver que le pouvoir législatif. Traditionnellement organisée entre la fin du mois d'avril et le début du mois de mai, elle est réservée aux hommes libres du pays jouissant de leurs droits civils. Les femmes n'y sont admises qu'à partir de la seconde moitié du XXe siècle. Elle a lieu en plein air sur une grande place, généralement celle de la capitale cantonale. Dans les cantons de Glaris et d'Appenzell Rhodes-Intérieures, des estrades sont montées autour d'une scène centrale, où le gouvernement prend place pour diriger l'assemblée. Les votes sur les différents objets à l'ordre du jour ont lieu à main levée.

Instrument de la démocratie directe suisse, elle n'est pas exempte de toute critique. Historiquement, elle est un lieu où la corruption et le trafic d'influence ont été courants. La Landsgemeinde n'est par ailleurs pas des plus fiables pour un décompte précis des voix. De même, sa compatibilité avec le droit international est sujette à débat.

Samedi 18 septembre 2021

Thomas Hicks avec des assistants, très probablement Hugh C. McGrath à gauche et Charles J. P. Lucas à droite.

L'épreuve du marathon aux Jeux olympiques de 1904 se déroule le dans les rues de Saint-Louis, aux États-Unis, à partir du stade Francis Field. Elle est remportée par l'Américain Thomas Hicks avec un temps anormalement long de h 28 min 53 s, le plus long de l'histoire olympique pour un vainqueur. Le podium est complété par Albert Corey, un Français courant pour les États-Unis en raison de contraintes administratives, et l'Américain Arthur Newton avec des temps de respectivement h 34 min 52 s et h 47 min 33 s.

Trente-deux athlètes représentant quatre nations (ou cinq, suite à l'assignation rétroactive de la médaille d'argent d'Albert Corey à la France) participent à la compétition, mais seulement quatorze parviennent à terminer la course, dans un contexte particulier entre organisation et arbitrage insuffisants. Plusieurs hommes passent notamment près de la mort par hémorragie interne en raison des importants nuages de poussière créés par des routes de mauvaise qualité sur lesquelles roulent de nombreuses voitures. Des collines pentues accentuent le caractère hostile du parcours de 24,85 milles (40 km). Le très faible accès à l'eau, seulement un point de rafraîchissement voire deux étant mis à disposition des athlètes, produit des blessures et des abandons alors que la course prend un départ tardif à 15 heures sous une température élevée d'environ 32 °C. Ces conditions néfastes sont en grande partie volontaires de la part du directeur des Jeux James Edward Sullivan, qui souhaitait tester les limites du corps humain et étudier les effets d'une déshydradation forcée lors de l'effort.

D'autres athlètes se font remarquer lors de l'épreuve, comme Frederick Lorz qui devient célèbre pour avoir embarqué dans une voiture après son abandon et fini la course à pieds en se faisant passer pour le vainqueur, ou encore Félix Carvajal (Andarín Carvajal), un facteur cubain courant en vêtements de ville et venu en stop à Saint-Louis ayant fini quatrième malgré une sieste au milieu de la course à cause d'une indigestion de fruits. La véracité de certaines anecdotes liées à l'épreuve — comme celle de la sieste — demeure néanmoins contestée par des historiens, la quasi-totalité des informations connues étant tirées du rapport de l'officiel Charles J. P. Lucas, qui s'est par ailleurs illustré en participant au dopage du vainqueur Thomas Hicks avec de la strychnine (de la mort aux rats), des blancs d'œufs et du brandy.

Outre le premier cas de dopage avéré aux Jeux olympiques, l'épreuve est marquée par la participation des deux premiers olympiens noirs africains Jan Mashiani et Len Taunyane, venus d'Afrique du Sud et ayant rejoint par hasard l'épreuve depuis l'Exposition universelle de 1904, et du premier olympien amérindien Frank Pierce. Cette épreuve connaît une importante postérité en raison des nombreuses situations cocasses et dangereuses qui la composent, ayant failli signer la disparition du marathon aux Jeux olympiques, jusqu'à être appelée par le Comité international olympique lui-même la « plus étrange course de l'histoire olympique ».

Dimanche 19 septembre 2021

Return to the Planet of the Apes est une série d'animation américaine en treize épisodes de 24 minutes, créée par David H. DePatie et Friz Freleng et diffusée entre le et le sur le réseau NBC.

La série fait l'objet d'une distribution internationale restreinte et aucune chaîne francophone n'en fait l'acquisition.

La série suit trois astronautes, Bill, Jeff et Judy dont le vaisseau s'est écrasé sur une planète inconnue. Ils découvrent rapidement qu'ils sont retournés sur Terre, mais dans un futur lointain où les singes intelligents dominent des humains primitifs. Poursuivis par les autorités simiesques du général gorille Urko, les trois astronautes sont aidés par un couple de chimpanzés compatissants nommés Cornélius et Zira. Avec eux, ils tentent de protéger les humains primitifs de leur anéantissement programmé par les singes.

Elle est commandée début 1975 par le studio 20th Century Fox à la société d'animation DePatie-Freleng Enterprises sous la direction artistique de Doug Wildey. Dotée d'un budget modeste, la série économise au maximum le temps d'animation réelle.

Faute de succès critique et publique, la série est annulée alors que seulement treize épisodes sont réalisés. L'absence d'originalité, les incohérences, l'animation minimaliste et la noirceur du propos sont jugés comme étant les principales raisons de l'échec.

La série est très influencée par son époque et notamment la fin de la guerre du Viêt Nam. Elle met en avant la diversité raciale mais reste timide quant à la place des femmes. Contrairement aux films de la saga cinématographique, la société simiesque représentée dans le dessin animé est évoluée.

Du fait de son échec, la série a peu de produits dérivés et elle ne sort en DVD que quarante ans plus tard, en 2006.

Lundi 20 septembre 2021

L'immeuble en cours de restauration (avril 2019).

L'immeuble De Heug, également appelé Pianos De Heug et Piano De Heug, est un immeuble de style moderniste construit en 1933 à Charleroi en Belgique par Marcel Leborgne pour le fabricant de pianos De Heug. Il sert alors de salle de vente et d'auditorium. Lors de la disparition de cette société, l'immeuble est essentiellement affecté au logement. Après avoir été menacé de démolition, le bâtiment est minutieusement restauré entre 2015 et 2020.

L'immeuble fait un usage particulier des courbes qui soulignent l'aspect vertical – c'est le cas pour la cage d'escalier cylindrique – et horizontal pour l'angle arrondi de la verrière et du balcon de chaque étage.

Mardi 21 septembre 2021

Le Petit Bacchus malade.

Le Petit Bacchus malade ou Autoportrait en Bacchus est un tableau exécuté par Michelangelo Merisi dit Le Caravage, probablement en 1593 voire en 1594, et conservé à Rome dans la galerie Borghèse. Réalisé au début de sa période romaine alors qu'il est âgé d'une vingtaine d'années, c'est une des toutes premières œuvres répertoriées du peintre lombard.

Le tableau est généralement considéré comme un autoportrait réalisé à l'aide d'un miroir. Il représente en demi-figure un jeune garçon habillé en Bacchus, associé à des éléments de nature morte. Le teint jaunâtre du personnage, ainsi que certains éléments perceptibles sur les traits de son visage, font penser que le jeune Merisi a pu se représenter malade — peut-être de la malaria — ou convalescent : c'est en tout cas l'avis de l'historien de l'art Roberto Longhi qui, en 1927, réattribue l'œuvre au peintre lombard et la nomme au passage Il Bacchino malato en italien. Qu'on considère le Bacchus comme malade ou non, il existe diverses interprétations possibles du tableau et de son personnage central.

Aucun commanditaire n'est connu pour ce tableau de chevalet, dont il est présumé qu'il a été réalisé alors que le jeune peintre travaillait dans l'atelier du Cavalier d'Arpin : c'est justement lui qui en est le premier propriétaire connu, mais qui doit s'en séparer en 1607 au profit de la famille Borghese, qui le conserve depuis dans ses collections.

Le thème de Bacchus est traité à deux reprises par Caravage : d'une part dans cette œuvre de jeunesse, d'autre part dans un tableau un peu plus tardif conservé à la galerie des Offices de Florence.

Mercredi 22 septembre 2021

Sébastien Chabal, lors de son jubilé, en 2015.

Sébastien Chabal, né le à Valence (Drôme), est un joueur de rugby à XV international français. Il évolue au poste de troisième ligne centre après avoir débuté comme troisième ligne aile et joué également deuxième ligne. Il termine sa carrière au sein du club français du Lyon OU après avoir joué au Racing Métro, aux Sale Sharks et débuté au haut niveau à CS Bourgoin-Jallieu apres Beauvallon et Valence où il a été formé. Il a évolué à plusieurs postes en équipe de France (en troisième ligne ou en deuxième ligne) sans jamais s'imposer durablement. Sébastien Chabal est devenu l'un des sportifs les plus populaires de France à tel point que les journalistes ont parlé d'une « Chabalmania ».

En près de seize ans au plus haut niveau, Sébastien Chabal s'est construit un palmarès honorable avec un titre de champion d'Angleterre, un Challenge européen, deux Tournois des Six Nations dont un Grand Chelem en 2010 et deux quatrièmes places en Coupe du monde. En gérant au mieux son image publique – un « look » de vigoureux homme des cavernes avec barbe fournie et cheveux longs - à l'image d'un Alain Estève en son temps – il conclut de nombreux contrats publicitaires qui font de lui, à partir de 2007, le rugbyman français le mieux payé.

Jeudi 23 septembre 2021

Un fond noir.

Dark Room Sex Game est un jeu vidéo publié sur Internet en février 2008 pour Windows et Mac OS. Il a été conçu et développé par une équipe de sept étudiants de diverses nationalités. Il s’agit d’un jeu de rythme orienté vers le party game. Sous-titré « Je peux te toucher la Wiimote ? » (« Can I touch your Wiimote? »), il est présenté comme « un jeu de sexe sans graphismes ».

Le jeu s’exécute intégralement avec un écran noir, et le gameplay est basé exclusivement sur des indications sonores et haptiques. Un joueur doit trouver un rythme avec son partenaire, et progressivement accélérer jusqu’à une fréquence cible, représentant l’orgasme. Le jeu est jouable au clavier ou à la Wiimote, et accepte jusqu’à quatre joueurs.

Dark Room Sex Game a été développé par des étudiants de l’Université IT de Copenhague pour la Nordic Game Jam. Il s’agissait d’une compétition consistant à développer un jeu en un week-end, autour du thème « Tabou ». L’idée de base de l’équipe est qu’« un jeu sur le sexe serait plus érotique si dépourvu de tout visuel, en forçant les joueurs à utiliser leur imagination ».

Le jeu reçoit des critiques positives de la presse spécialisée, qui le juge « très fun ». Il est considéré comme un titre intéressant pour l’évolution du jeu vidéo, de par son approche unique du sexe dans le gameplay. Il remporte plusieurs prix, notamment à l’IndieCade 2008.

Vendredi 24 septembre 2021

Vue générale de l'édifice.

Le fort de Beauregard est une fortification bisontine construite de 1791 à 1870. Érigé au sommet d'une butte secondaire du mont de Brégille connue sous les noms de Mandelier, puis Beauregard, il avait une importance stratégique, notamment depuis le siège de Besançon, en 1674, qui opposa le Royaume de France aux Provinces-Unies et à la monarchie catholique. Un ouvrage fut construit à la fin du XVIIIe siècle, mais il fallut attendre 1814 et les événements de la campagne de France pour que les stratèges militaires, le général Marulaz en tête, prennent réellement en main l'édification d'un véritable fort. Dès sa construction, le bâtiment avait la particularité d'intégrer un système polygonal, ce qui pour l'époque faisait de lui le premier, ou l'un de premiers, de ce type en France. Sa principale mission était l'appui du fort de Bregille, alors magasin central de la ville, et la défense des lignes est du centre historique de Besançon.

Après de nombreuses modifications, le fort de Beauregard est définitivement achevé en 1870, alors qu'éclate la guerre franco-prussienne. Mais la capitale comtoise ne fait l'objet que d'un blocus, et l'ouvrage ne sert pas non plus lors de la Première et la Seconde Guerre mondiale. À l'image de nombreux autres forts de la ville, Beauregard tombe en désuétude avant d'être finalement abandonné. C'est ainsi que de nombreux éléments architecturaux sont dégradés, par l'usure du temps. Récemment, la ville de Besançon, devenue propriétaire du site, a réhabilité le restant du fort en un square, offrant un panorama sur la vieille ville et un lieu de convivialité aux Bregillots et aux Bisontins.

Samedi 25 septembre 2021

Le NCSM Onondaga.

Le NCSM Onondaga (S73) est un ancien sous-marin de la Marine royale canadienne des Forces armées canadiennes transformé en navire musée à Rimouski au Québec (Canada) depuis 2009. Il fait partie de la classe Oberon, une série de sous-marins à propulsion conventionnelle de conception britannique construits dans les années 1960 et 1970. Il a été acquis en 1963 lors d'une commande de trois sous-marins jumeaux effectuée dans le contexte de la guerre froide qui a permis au Canada de se doter d'une flotte permanente de sous-marins. Son nom et ses armoiries rappellent le peuple amérindien des Onondagas vivant en Ontario.

Le NCSM Onondaga a été construit dans les chantiers navals de la Chatham Dockyard au Royaume-Uni en 1964-1965, fut lancé en 1965 et mis en service en 1967. Il est alors affecté à la flotte de l'Atlantique de la Marine royale canadienne à Halifax en Nouvelle-Écosse. La flotte de l'Atlantique est par la suite intégrée aux Forces maritimes de l'Atlantique (FMAR[A]). La carrière militaire du NCSM Onondaga s'est déroulée presque exclusivement dans l'océan Atlantique où il a participé à plusieurs missions sous l'égide de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN).

Pendant sa carrière militaire, il a fait l'objet de plusieurs programmes d'entretien et de modernisation appelés refontes qui visaient non seulement à conserver sa structure et ses composantes mécaniques en bon état, mais aussi à améliorer ses capacités militaires en modernisant son appareillage électronique et son armement. Ces modifications permettaient au sous-marin de demeurer efficace dans sa lutte anti-sous-marine.

En 1998, le Canada prend la décision de conserver une flotte opérationnelle de sous-marins et fait l'acquisition de quatre sous-marins britanniques de la classe Victoria. Cet achat permet à la marine canadienne de retirer du service ses vieux Oberon, le NCSM Onondaga étant le dernier de sa classe à être mis hors service en , à la suite d'une carrière militaire qui a duré 33 ans.

Après l'échec d'un projet de transport du sous-marin jusqu'au site du Musée canadien de la guerre à Ottawa, c'est le Site historique maritime de la Pointe-au-Père (SHMP), un musée situé à Rimouski au Québec, qui en fait l'acquisition en 2005 dans le but de le transformer en navire musée. Le NCSM Onondaga a été remorqué d'Halifax à Rimouski en et son installation sur son site d'exposition permanent dans le quartier de Pointe-au-Père à Rimouski, au cours de l'automne de la même année, a été réalisée avec beaucoup de difficultés. L'exposition, inaugurée en , est un succès et permet au musée de remporter un Grand prix du tourisme québécois.

Dimanche 26 septembre 2021

Hellfest 2016.

Le Hellfest, également appelé Hellfest Summer Open Air, est un festival de musique français spécialisé dans les musiques extrêmes, annuellement organisé au mois de juin à Clisson en Loire-Atlantique. Sa forte fréquentation le fait figurer parmi les plus importants festivals de musique français. Il est aussi l'un des plus grands festivals de metal en Europe et le premier en France.

Il trouve son origine dans un autre festival musical, le Furyfest, qui se tenait de 2002 à 2005 dans différents lieux de la région des Pays de la Loire ; le Hellfest en prend la suite en 2006 puis connaît, en quelques années, une hausse continue de sa fréquentation, passant de 22 000 pour la première édition à 152 000 entrées payantes en 2015.

Sa programmation est avant tout centrée sur le hard rock, le heavy metal et le metal alternatif pour les deux scènes principales, tandis que chacune des quatre autres scènes du festival est dédiée à un style plus particulier comme le black metal, le death metal, le punk hardcore, le doom metal ou le stoner rock, s'assurant ainsi la présence de groupes et d'artistes internationaux de renom comme Scorpions, Iron Maiden, Deep Purple, ZZ Top, Motörhead, Aerosmith, Lynyrd Skynyrd, Kiss, Guns N' Roses, Black Sabbath, Linkin Park, Alice Cooper, Korn, Slipknot, etc., tout autant que celle de groupes plus spécialisés dans leur genre : Slayer, Megadeth, Sepultura, Cannibal Corpse, Anthrax, etc.

Le Hellfest est élu trois fois « Meilleur grand festival » (2014, 2015 et 2017), « Meilleur camping » (2015 et 2016), « Meilleure ambiance » (2013) par le site Festival Awards.

Lundi 27 septembre 2021

Mr Wickham, vu par Hugh Thomson (1894).

George Wickham est un personnage de fiction créé par la femme de lettres anglaise Jane Austen qui apparaît dans son roman Orgueil et Préjugés (Pride and Prejudice), paru en 1813. Personnage secondaire, à peine esquissé par la narratrice, il joue cependant un rôle essentiel dans le déroulement de l'intrigue.

Wickham est au premier abord plein de chaleur, de vivacité et de charme : il sait toucher le cœur des jeunes filles romanesques. Sa prestance et ses manières chaleureuses lui attirent rapidement la sympathie de l'héroïne, Elizabeth Bennet. Mais sa nature profonde est celle d'un libertin cynique et sans principes : il est menteur, enjôleur, joueur, manipulateur. Il n'hésite pas à utiliser, pour tromper son entourage, sa bonne mine et les atouts que lui donne la bonne éducation acquise grâce à son parrain, le maître de Pemberley, un grand domaine dont son père était régisseur, et dans lequel il a été élevé aux côtés des enfants du propriétaire, Fitzwilliam et Georgiana Darcy.

L'intrigue développée autour du personnage de George Wickham a été inspirée à Jane Austen par Tom Jones, le roman d'Henry Fielding paru en 1749.

Mardi 28 septembre 2021

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Mercredi 29 septembre 2021

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Jeudi 30 septembre 2021

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.