Wikipédia:En mémoire de.../Norbert Bernard

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Norbert Bernard
Portrait de Norbert Bernard
Norbert Bernard en 2005.
Biographie
Naissance
Sées (Orne)
Décès (à 31 ans)
Landudal (Finistère)
Nationalité Français
Thématique
Formation Dea en histoire
Titres Historien
Généalogiste
Paléographe
Travaux - La seigneurie des rives de l'Odet (1425-1575)
- Chemins et structuration de l'espace en Cornouaille du Ve siècle à la fin du XVIIe siècle
- Les voix d'Yves Pennec

Norbert Bernard, né le à Sées et mort le à Landudal, est un historien, généalogiste et paléographe français.

Biographie[modifier le code]

Études[modifier le code]

Norbert Bernard est né le à Sées dans le département de l'Orne. Son père, Jean-Claude Bernard est conseiller principal d'éducation[1] et ses quatre soeurs, Armelle, Anne, Rozenn et Myriam, poursuivront également une carrière universitaire. Norbert est scolarisé à l'école primaire de Landudal de 1980 à 1986. Il accomplit ses études secondaires au lycée Le Likès[2], établissement d'enseignement catholique à Quimper de 1987 à 1992. Titulaire du baccalauréat de philosophie, lettres et mathématiques en 1992, Norbert Bernard s'engage dans la voie d'études supérieures classiques et brillantes, celles de l'Histoire. Il entre à l'université de Bretagne occidentale sur le site de Quimper de 1993 à 1995 et obtient son Deug. À sa parfaite connaissance de l'anglais et de l'italien, il maîtrise successivement en langues écrites, le latin classique, le latin médiéval et l'ancien français[3]. Norbert Bernard s'inscrit ensuite à l'université de Brest[4] de 1996 à 1999, pour accéder à la Licence. Il soutient un mémoire de maîtrise d'histoire médiévale en 1997, La seigneurie des rives de l'Odet (1425-1575)[5]. Ce travail d'érudition de 309 pages en deux volumes est consacré aux familles nobles de Basse-Cornouaille, et aux manoirs de Briec et de Rosporden au Moyen Âge. Norbert Bernard commence sa première année de doctorat et dans le cadre de son Dea, il défend un second mémoire de 183 pages sur les Chemins et structuration de l'espace en Cornouaille du Ve siècle à la fin du XVIIe siècle[6], sous la direction de Jean Kerhervé, professeur d'Histoire de la Bretagne, qui est présenté en 1999. Au cours de ses recherches universitaires, Norbert Bernard réalise plusieurs transcriptions de documents du XVe siècle et XVIe siècle, à partir des fonds publics ou privés.

Carrière[modifier le code]

Norbert Bernard réside à Quimper, au no 19 rue de Brest[1]. Il effectue son service militaire en 1998 au service historique de l'armée de terre à Vincennes, du fait de ses qualifications et de son domaine de prédilection. Au mois de mars 2000, il débute son premier travail salarié avec un contrat d'emploi-jeune jusqu'au printemps 2005, au Centre de Recherche et de Documentation Déguignet[7]. Norbert Bernard met en valeur les manuscrits de l'écrivain Jean-Marie Déguignet suite à l'édition des « Mémoires d'un paysan bas-breton »[8] et contribue à la création d'un fonds documentaire sur la période médiévale d'Ergué-Gabéric. En février 2005, il ouvre un cabinet généalogique professionnel, devient guide conférencier et organise des expositions. Norbert Bernard s'investit dans la protection du patrimoine breton, notamment la Chapelle Notre-Dame de Kerdévot. Son autre passion, l'informatique, lui ouvre de nouvelles perspectives. Norbert Bernard participe activement à de nombreux projets tels que Lautre.net, Ouvaton, Spip[9] et des sites internet comme Wikipédia, sous le nom d'utilisateur Treanna où il est administrateur[10] depuis le 13 avril 2005.

Historien[modifier le code]

Historia, allégorie de l'Histoire
Peinture de Nikolaos Gysis (1892)

Norbert Bernard publie ses deux mémoires « La seigneurie des rives de l'Odet (1425-1575) » en 1997 et « Chemins et structuration de l'espace en Cornouaille du Ve siècle à la fin du XVIIe siècle » en 1999. Il transcrit et déchiffre des écrits anciens sur l'histoire de la Bretagne et de ses gentilshommes. Le principe que Norbert Bernard estime essentiel et sur lequel il fonde son opinion et sa règle de conduite, est le partage du savoir. Ses contributions et son apport scientifique sont mis à la disposition de plusieurs sites internet[9], dont l'encyclopédie Wikipédia, ainsi que des associations (se reporter au chapitre Sites et associations). Son livre sur « Les voix d'Yves Pennec » est sorti au mois de mai 2005 aux éditions Chrysalide. Norbert Bernard devait signer en septembre 2005 son ouvrage au Pardon de Kerdévot, mais la destinée en a décidé autrement.

Décès[modifier le code]

Au mois de mai 2005 se déclarent les premiers symptômes d'une maladie que les médecins ne parviennent pas à diagnostiquer. Le 25 juillet, Norbert Bernard est hospitalisé et doit subir une opération suite à un anévrisme à l'aorte, mais de graves complications s'ensuivent. Sorti le 1er septembre, un acte chirurgical demande une nouvelle hospitalisation.

Norbert Bernard meurt à h 30, au matin du lundi 19 septembre 2005 à Landudal, dans le Finistère[11].

La disparition brutale de ce jeune historien à l'âge de 31 ans, met fin à une carrière brillante et prometteuse. Norbert Bernard lègue à la communauté une œuvre rigoureuse, érudite et toujours à découvrir.

Hommage[modifier le code]

Bernez Rouz président de l'association Arkae, évoque le souvenir de Norbert Bernard[12] :

« Norbert n'était pas là, ce week-end du patrimoine pour lequel il a tant œuvré. Il luttait déjà contre les ombres. Il est mort dans la nuit. Norbert s’en est allé avec ses rêves, ses envies de recherches, ses travaux inachevés. C’est une grande perte pour tous ceux qui l'ont connu car ses qualités humaines étaient à l’image de ses qualités professionnelles. Pour l’association, la mémoire de Norbert vivra à jamais : ses travaux sont disponibles dans notre centre de documentation sur l'histoire d'Ergué, ses écrits seront valorisés et tous ceux qui se pencheront sur l’œuvre de Déguignet sauront que le travail d’édition de l’ensemble de son œuvre est signé Norbert Bernard. »

Fonds Norbert Bernard[modifier le code]

Monsieur et Madame Jean-Claude Bernard ont déposé en octobre 2005, l'ensemble des travaux, documents et fonds historiques, de leur fils Norbert aux Archives municipales de Quimper, sous la cote « 17 J »[13].

  • Archives municipales de la Ville de Quimper : 10 bis rue Verdelet 29000 Quimper

Sites et associations[modifier le code]

Norbert Bernard organise la visite d'édifices religieux dont la Chapelle Notre-Dame de Kerdévot à Ergué-Gabéric

L'historien Norbert Bernard contribue et s'investit activement dans de nombreux sites et associations :

  • Depuis 1996, Norbert Bernard est en relation avec l'association Arkae[14] à Ergué-Gaberic. Cette association a pour but la conservation du patrimoine de la commune d'Ergué-Gaberic et publie l'ouvrage de l'écrivain Jean-Marie Déguignet. Les archives d'Arkae servent de base à Norbert Bernard pour ses mémoires de maîtrise. L'historien réalise un travail de recherches sur Jean-Marie Deguignet (voir le chapitre Carrière), organise une exposition sur cet auteur et chroniqueur breton et conduit le site internet Déguignet[8].
  • Le site Jean-Marie Déguignet[8] est consacré à ce voyageur du XIXe siècle. Le Centre de recherche et de documentation Jean-Marie Déguignet dans sa page de présentation, fait œuvre de mémoire : « Initialement, l'Espace Déguignet était présent sur Internet à l'adresse www.deguignet.org, et était animé par Norbert Bernard, chercheur émérite mort le 19 septembre 2005. Cette partie du site reprend en grande partie son travail et lui est dédié »[15].
  • Norbert Bernard est le correspondant de l'association « Mémoires du Grand Terrier ». ses travaux portent sur la transcription et l'analyse de documents anciens concernant principalement le Moyen-âge[16].
  • Le site Tudchentil[17]est créé en 2002 par Norbert Bernard et il en est le gestionnaire jusqu'à son décès en 2005. Tudchentil « ambitionne de permettre de mieux connaître la noblesse bretonne en proposant des articles sur ce thème mais aussi en proposant des documents commentés (montres, réformations, etc.) ou en proposant des compléments ou des corrections d’ouvrages de référence »[18].
  • Norbert Bernard écrit pour la Société archéologique du Finistère[19] et publie en 2002, un article sur « Guy Autret et l'église d'Ergué-Gabéric »[20].
  • Le site Sauvegarde du patrimoine religieux en vie (SPREV)[21], a pour mission la découverte de la Bretagne historique et offre des visites guidées concernant le patrimoine et les édifices religieux. Norbert Bernard s'occupe activement de ce site internet et il était guide conférencier en sein de cette association, dont il était membre depuis 1997.
  • Norbert Bernard réalise son propre site généalogique, consécutif à l'ouverture de son cabinet : « www.arbreizhgenealogique.net ». Ce site internet, aujourd'hui fermé, permettait d'offrir les services de Norbert Bernard en généalogie, pour la transcription, le déchiffrement de manuscrits anciens en français et latin[22].
  • La Normandie fait l'objet des travaux de Norbert Bernard qui apporte sa contribution sur le site de « Normandie Web »[23] sous la signature de « Norbert Bernard - treanna@free.fr »[24]. Le but de cette association est de « référencer les 3234 communes de Haute et Basse Normandie en les décrivant au travers de leurs grandes et petites histoires, leur environnement, leur culture ».
  • Norbert Bernard collabore à l'association Bibliographie de Bretagne[25] sur le thème de la marine au siècle des Lumières. Il réalise une plaquette[26] à l'occasion du colloque de Brest les 15 et 16 novembre 2002, sur « Le Livre maritime, 1750-1850. Édition, navigation, exploration et diffusion des connaissances maritimes »[27].
  • Nobert Bernard s'inscrit à l'encyclopédie Wikipédia le 11 juillet 2003, sous le pseudonyme de Treanna. Son premier article est consacré à la commune d' Ergué-Gabéric. Il a effectué plus de 32 149 contributions, dont la création de 914 articles, jusqu'au 17 septembre 2005[28]. Le 3 novembre 2004, à la grande école d'ingénieurs ENST Bretagne de Brest, Norbert Bernard donne une conférence sur Wikipédia et « les possibilités de production coopérative offertes par les nouveaux outils Internet »[9]. Norbert Bernard devient administrateur le 13 avril 2005 (Voir aussi le chapitre : Wikipédia).

Bibliographie[modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Ouvrages[modifier le code]

Époque médiévale : ancien Évêché de Quimper, logis édifié à partir de 1424 pour l'évêque Bertrand de Rosmadec, aujourd'hui Musée départemental breton[29]

Articles[modifier le code]

Liste non exhaustive :

  • Sur l'histoire de la Bretagne et de ses élites, voir les articles de « Norbert Bernard », sur Tudchentil.
  • Fonds documentaire sur la période médiévale d'Ergué-Gabéric, consulter la « Catégorie Norbert Bernard », sur Le Grand Terrier.
  • « Équipement requis pour la montre », Tudchentil « L'histoire de la Bretagne et de ses élites »,‎ (lire en ligne)
  • « La réformation de 1426 », Tudchentil « L'histoire de la Bretagne et de ses élites »,‎ (lire en ligne)
  • Transcription de Kerguélen (de), « Réformation de la noblesse (1670) », Tudchentil « L'histoire de la Bretagne et de ses élites »,‎ (lire en ligne)
  • Transcription de « Recette des fermes des terres saisies sur les hérétiques et fauteurs d’hérésie dans le ressort de Quimper et de Châteaulin (1592) », Tudchentil « L'histoire de la Bretagne et de ses élites »,‎ (lire en ligne)
  • « Guy Autret et l'église d'Ergué-Gabéric », Société Archéologique du Finistère, Quimper, no CXXXI (131),‎ , p. 351 à 361 (lire en ligne)
  • « L'église Saint-Guinal à la fin du XVIIe », Keleier Arkae, Ergué-Gabéric, no 16,‎ (lire en ligne)
  • « Saint-Germain-de-Martigny », Normandie Web,‎ (lire en ligne)

Wikipédia[modifier le code]

Articles utilisateur Treanna[modifier le code]

Blason Treanna

Treanna : nom de la noblesse bretonne de Cornouaille.

Création articles Treanna[modifier le code]

Sources[modifier le code]

Base de données[modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Archives[modifier le code]

Associations[modifier le code]

Livres[modifier le code]

Articles de presse[modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier le code]

  1. a et b Archives municipales : Mairie de Quimper - 44 place Saint-Corentin - 29000 Quimper
  2. « Site officiel », sur Le Likès.
  3. Le Télégramme, « Norbert Bernard à la rencontre de Déguignet », Le Télégramme, Quimper,‎ (lire en ligne).
  4. « Site officiel de l'université de Bretagne occidentale », sur l'université de Brest.
  5. Consulter la notice sur le « portail du Centre de Recherche Bretonne et Celtique », sur l'université de Brest.
  6. Norbert Bernard, travail d'étude et de recherche : « Étude topographique et historique des chemins d'Ergué-Gabéric du Ve au XVIIe siècle », sur Le Grand Terrier.
  7. Espace « Jean-Marie Déguignet »
  8. a b et c Site officiel : Jean-Marie Déguignet.
  9. a b et c Michel Briand, « Wikipédia : l'encyclopédie libre et collaborative », Brest-ouVert, Brest,‎ (lire en ligne).
  10. Élection de Treanna.
  11. Archives municipales : État civil - acte de décès. Mairie de Landudal - 8 Place Pêr Briand - 29510 Landudal
    Archives municipales : État civil - Transcription de l'acte de décès no 1042 - Mairie de Quimper - 44 place Saint-Corentin - 29000 Quimper.
    Norbert est mort le 19 septembre 2005 et non le 18 septembre 2005 comme indiqué par erreur dans bien des sources.
    Voir le message de la famille en date du jeudi 22 septembre 2005, sur le site « Noblesse bretonne » de Yahoo.com : décès de Norbert Bernard
  12. Bernez Rouz, « Kenavo Norbert », Bulletin d'Arkae, no 41,‎ (lire en ligne)
  13. Consulter le site des Archives municipales de la Ville de Quimper : Fonds Norbert Bernard
    Voir également : Fonds Norbert Bernard sur le site du Grand Terrier
    La liste des patronymes étudiés par Norbert Bernard figure également sur le site généalogique : Geneawiki
  14. Site officiel : Association pour la promotion du patrimoine d'Ergué-Gabéric - 3 rue de Kerdévot 29500 Ergué-Gabéric
    Hommage de l'association Arkae à Norbert Bernard : Kenavo Norbert
  15. Se reporter à la page de présentation : Espace Déguignet
  16. Site du Grand Terrier : Catégorie Norbert Bernard
  17. Consulter sur le site Tudchentil : Norbert Bernard
  18. Lire l'article d'Amaury de la Pinsonnais : Brève histoire du site
  19. Société archéologique du Finistère : 8c rue des Douves - BP 81156 - 29101 Quimper Site officiel
  20. Article sur le site de l'association « Mémoires du Grand Terrier » : Norbert Bernard, « Guy Autret et l'église d'Ergué-Gabéric », Société Archéologique du Finistère, Quimper, no CXXXI (131),‎ , p. 351 à 361 (lire en ligne)
  21. Site de l'association Sauvegarde du patrimoine religieux en vie, à Quimper : « Sprev.org »
  22. Voir à ce propos le message de Norbert Bernard sur yahoo.com, le 2 septembre 2005 : Noblesse bretonne
  23. Normandie Web : Site officiel
  24. Lire un des articles de Norbert Bernard : Saint-Germain-de-Martigny
  25. Association Bibliographie de Bretagne dont le site « www.bibliobretagne.com » est mis en vente actuellement par son propriétaire.
  26. Norbert Bernard, Navigateurs et navigants bretons de 1750 à 1850 : prélude à la bibliographie maritime bretonne et des voyages, Quimper, Bibliographie de Bretagne, , 79 p.
    Voir le message de Norbert Bernard sur le site de Yahoo.com : Bibliographie maritime
  27. Consulter le document PDF : Le Livre maritime 1750-1850, colloque 2002
  28. Les chiffres sont issus de l'historique de Wikipédia en français en 2003. Le nombre de créations d'articles sur Wikipédia par Norbert Bernard est de 914, et non 910.
  29. Musée départemental breton : 1 rue du Roi Gradlon 29000 Quimper - Site officiel
  30. Abréviation de « sans nom », habituellement noté « s.n. » pour signifier que l'éditeur d'une publication n'est pas connu.