Wikipédia:Comité d'arbitrage/Arbitrage/Braveheidi-Idéalités,JoKerozen,Gratus

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Arbitre coordinateur : Ledublinois

Arbitres participant à cet arbitrage : Braaark, Ledublinois et Racconish

Description du conflit[modifier le code]

Demande déposée par : Braveheidi (d · c · b) le 11 septembre 2020 à 22:36 (CEST).

Parties concernées par le conflit : Braveheidi (d · c · b), Idéalités (d · c · b), JoKerozen (d · c · b) et Gratus (d · c · b).

Nature du conflit : Mises en doute réitérées de ma bonne foi, attaques personnelles et insultes.

Recevabilité : Recevable, le 18 septembre 2020 à 11:22 (CEST).

Décision :

Déroulement de l'arbitrage[modifier le code]

  • Braveheidi (d · c · b)
    • J'ai fini de déposer mon argumentation :Oui Oui
    • Je souhaite récuser un arbitre : Non Non
  • Idéalités (d · c · b)
    • J'ai fini de déposer mon argumentation : Oui Oui
    • Je souhaite récuser un arbitre : Non Non
  • JoKerozen (d · c · b)
    • J'ai fini de déposer mon argumentation : Oui Oui
    • Je souhaite récuser un arbitre : Non Non
  • Gratus (d · c · b) demande d'arbitrage retirée en ce qui le concerne

Note : Idéalités et JoKerozen ont droit collectivement à une seule récusation.

Arguments de Braveheidi[modifier le code]

Merci de formuler vos arguments de manière concise : Utilisez des liens vers les sections concernées, et des diffs pour désigner les interventions de chacun. Demandez de l'aide à un utilisateur compétent si besoin.
Gardez à l'esprit que si votre argumentation est trop longue (à partir de 500 mots environ), les arbitres risquent de ne pas la lire en entier.


Lors de ma candidature admin en août 2020, j'ai appris à ma grande surprise que j'étais partie prenante du "dossier Idéalités" (ici). J'ai aussi appris à cette occasion que JoKerozen m'en voulait toujours beaucoup d'avoir envoyé un message d'alerte à la WMF concernant sa compagne, au point de parler de swatting. Or le swatting, c'est un délit pénal, ce qui m'a amené à lancer la RA "Dénonciation calomnieuse dans le cadre d'une candidature admin (swatting)".

Et j'ai pu constater qu'Idéalités menait campagne contre moi depuis Twitter. Le conflit qui m'oppose à Idéalités, JoKerozen et Gratus peut se scinder en trois sous-affaires : l'affaire "faux-nez", l'affaire "swatting" et l'affaire "Braveheidi la harceleuse". Avec toujours le même modus operandi : policé sur Wikipédia, en mode cash et outrancier sur twitter. Idéalités est la personne avec laquelle je suis principalement en conflit, Gratus et JoKerozen étant nettement moins impliqués.

L'affaire "faux-nez" :[modifier le code]

C'est une mini-affaire, une accusation de faux-nez sur Twitter de la part d'Idéalités le 13 août : https://twitter.com/Idealites/status/1293919489210421249 ("Je me sacre de sa candidature, je sais qui se cache derrière ce faux nez mais mes méthodes d'analyse ne me permettent pas encore de la prouver sans équivoque"). Au vu de la gravité de cette accusation, je souhaiterais évidemment qu'elle soit retirée. Je suis prête à me soumettre à toutes les RCU pour prouver ma bonne foi. Je ne suis le faux-nez d'aucun compte. J'ai toujours la même adresse IP à domicile, il m'arrive de faire des mini-corrections à mon travail. Récemment, j'ai été en déplacement à Engelberg (Suisse) et Toulouse (FR). Je ne pense pas qu'il soit difficile de faire des RCUs sur mon compte. J'utilise Firefox.

L'affaire "Braveheidi la harceleuse"[modifier le code]

Il m'a semblé que le plus simple était d'analyser les timelines de mon compte et celui d'Idéalités : Utilisateur:Braveheidi/Analyse des timeslines. J'y trouve des désaccords éditoriaux profonds et des énervements. Du harcèlement ? Non. Je laisse à la partie adverse le soin de démontrer le contraire.

En effet, Idéalités n'a pas hésité à expliquer sur twitter le 15 juillet 2020 "Pour BraveHeidy c'est parti pour #trustAndSafety... La madame est sur mon dos depuis la R.A "noeud gordien", en passant par un swatting, pour finir par nous dire comment décrire le #mobbing que je subis et que Jokerozen subit aussi , en étant mon conjoint." (https://twitter.com/Idealites/status/1283344695339491335). Or le 15 juillet 2020, je n'avais plus eu aucune interaction avec elle sur Wikipédia depuis des mois et bien sûr aucune sur twitter, étant bloquée par elle depuis le 23 décembre 2018. Toujours sur Twitter, on apprend par Idéalités que j'aurais passé "des mois à [la] griffer, gaslighter" (https://twitter.com/Idealites/status/1295313003445997568), que je suis "apte à démolir n'importe quelle cible du moment" car "C'est ça un bully qui se respecte, ça intervient pour détruire la cible, peu importe qui c'est"(https://twitter.com/Idealites/status/1293168836615733248). Des tweets comme ça, il y en a beaucoup. Y compris après le retrait de ma candidature admin.

Sur sa page de discussions, Idéalités tient des propos nettement plus vagues mais m'accusant à demi-mot d'être complice ou participante active à un mobbing à son encontre et/ou de participer à une campagne de "salissage", sans jamais remettre en question la moindre de ses propres contributions :

  • "Que aujourd'hui tu reconnaisses que tu t'es prononcée en ayant que « une vision très parcellaire des choses » ne change pas le fait que un mobbing est une dynamique qui implique plusieurs types de protagonistes : un noyau de gens qui visent réellement la cible, et tout une périphérie de gens qui embarquent et, en le sachant ou pas, amplifie le mobbing, ainsi qu'un "public", qui regarde passivement (ou pas) les agressions se dérouler. Dernièrement, une utilisatrice a cru mot-à-mot (c.f. section non archivable) que j'étais une négationniste de la Shoah et était prête à témoigner (rien de moins) contre moi et mon conjoint... Elle, comme toi, n'a surement pas l'impression de participer à une campagne de salissage, mais concrètement, c'est ce que ça donne. Tes actes t'ont positionnés. (...) "
  • "Que t'ai-je fais, pour que dès le 17 nov. 2018 tu te positionnes aussi fermement contre moi ?"
  • "Je réitère que je n'ai pas perçu de bienveillance dans tes actes. Tu as a plutôt montrée clairement son soutien à un violent agresseur qui m'attaquait régulièrement, tout en me gaslightant."

Bref, j'attends d'Idéalités qu'elle démontre (diffs à l'appui), en quoi je l'aurais harcelée et même participé à un mobbing. De manière à ne pas s'éparpiller à l'infini, je souhaite qu'elle centre ses arguments sur en quoi moi-même je l'aurais harcelée et serais intervenue sur Wikipédia pour détruire une cible (elle-même) comme tout bully qui se respecte (cf. supra). Parce que moi, je ne vois pas du tout sur quoi elle s'appuie pour former cette opinion. Une description des conflits qu'elle a eu en juillet 2020 ou à toute autre moment où j'ai eu 0 interaction avec elle ne m'aide pas à comprendre ce qu'elle me reproche. Et disons que lorsque je redécouvre mes propos du 18 mars 2019 où j'argumente contre son bannissement, mon incompréhension et ma colère s'alimentent l'une l'autre.

En ce qui concerne Gratus, lui aussi met en cause ma bonne foi. Si sur Wikipédia il sous-entend que je "[joue] avec la ligne jaune" sur Twitter, il explique que je suis l'agresseur d'Idéalités et qu'il serait lui en mesure "d'expliciter les sous-entendus crades" si je "le mets dans la boucle" .Qu'il vienne donc ici expliciter les sous-entendus crades en question.

Je suis preneuse de quelques explications sur ses tweets un rien étrange comme "https://twitter.com/Gratusfr/status/1295493736680521728" "Une grosse sous-merde qui se fait dire ce qu'elle est par sa victime cause t-elle une souffrance qui mérite une quelconque compassion? Vous avez 4hUne grosse sous-merde qui se fait dire ce qu'elle est par sa victime cause t-elle une souffrance qui mérite une quelconque compassion? Vous avez 4h" et du mystérieux "La seule raison que je vois est qu'il existe une règle tacite interdisant de tacler le crédit de TuhQueur, sauf que ça entrainerait des conséquences logique que je me refuse d'accepter" dans un thread qui parle entre autres de moi... Bref, #fatigue, #GrosseFatigue.

L'affaire "swatting"[modifier le code]

C'est l'élément le plus perturbant de ce conflit.

Le swatting, c'est selon la Wikipédia anglophone : " une tactique de harcèlement criminel qui consiste à tromper un service d'urgence (par des moyens tels que le canular d'un répartiteur des services d'urgence) pour qu'il envoie une équipe d'intervention de la police et des services d'urgence à l'adresse d'une autre personne. Le swatting est déclenché par une fausse déclaration d'une urgence policière grave, telle qu'une alerte à la bombe, un meurtre, une prise d'otage, ou par une fausse déclaration d'une urgence "de santé mentale", telle que le fait de signaler qu'une personne est prétendument suicidaire ou meurtrière et peut être armée ou non."

M'accuser de swatting, c'est donc une attaque personnelle grave et l'accusation d"acquiescer à une proposition de swatting" l'est également.

J'ai fait une analyse détaillée des interactions m'ayant conduit à lancer des mails d'alertes à la Wikimédia Foundation (cf. Utilisateur:Braveheidi/Inquiétudes). A mes yeux, il en ressort clairement une hésitation de ma part quant au statut à accorder aux propos d'idéalités sur sa page utilisatrice et dans les discussions auxquelles j'ai participé le 21 et 23 décembre : réelle idéation suicidaire ou simples arguments rhétoriques d'un goût discutable ? Mon propos sur le bistro du 23 décembre penche du côté du chantage au suicide, ceux du 21 et de mes mails du 23 vers l'inquiétude quand à un possible passage à l'acte.

Concernant mon message du 23 décembre sur le bistro, qui a fait l'objet d'un masquage lourd, il me paraît rétrospectivement inacceptable à mes propres yeux. Ce n'était effectivement pas l'idée du siècle de parler de l'"intensité/sentiment de persécution" et de mettre un lien sur "délire de persécution" dessus. Cela a été pris comme un diagnostic sauvage par Idéalités et, je crois, par plusieurs autres contributeurs. Dans mon souvenir, il m'en avait été immédiatement fait le reproche sur Wikipédia même. Et il me semble que j'y avais répondu. Quoiqu'il en soit, poser un diagnostic sauvage n'est pas une chose acceptable et j'accepterai toute sanction de ce propos.

Concernant mes interactions m'ayant donc conduit à lancer des mails d'alertes à la Wikimédia Foundation, il me semble que j'ai pu reconstituer les faits, notamment à travers les éléments publiés par Idéalités sur Wikipédia et sur Twitter. Au moment de ma candidature admin, je me basais essentiellement sur mes souvenirs, assez vagues. Ainsi, si je me souvenais avoir évoqué un délire de persécution avec un lien dessus, je ne me souvenais pas que c'était sur le bistrot du 23 décembre. Je croyais - à tort - que je l'avais fait dans le cadre de la discussion Déplumage du portail Sociologie (prévu ou vandalisme ?). C'est donc à raison que {notif|Jules*} a indiqué que "le propos de Braveheidi qui a été masqué lourdement sur le Bistro a bien été masqué en raison d'un risque de diffamation et non pour protéger la vie privée d'Idéalité" (contrairement à ce que j'avais écrit dans le cadre de ma RA).

Notons que toute personne se faisant du souci pour une personne et se demandant si oui ou non cette personne est suicidaire se trouve à devoir soupeser les risques suivants :

Matrice de décision La personne n'est pas suicidaire La personne est suicidaire
alerte La personne est vivante.

Il existe un risque non nul que cette personne soit (durablement) fâchée contre le lanceur d'alerte.

absence d'alerte décès

Le pire scénario, si la personne est réellement suicidaire, aboutit à ce que la personne passe à l'acte et parvient à se donner la mort : décès. C'est le pire du pire : personne n'est intervenu pour empêcher son suicider, ni ses proches, ni le personnel de santé.

Rien ne peut garantir que l'alerte soit toujours lancée à bon escient.

A comparer avec le pire scénario dans le cas où les secours ont été alertés à tort (la personne n'est pas suicidaire) : dans ce cas, le pire scénario est que le personnel de santé se trompe dans son évaluation (juge la personne suicidaire alors qu'elle ne l'est pas) : la personne passe quelques jours à l'hôpital pour rien du tout. Traumatisant pour la personne si elle ne souffre d'aucun problème de santé mentale et a été hospitalisée contre son gré. Dans le canton de Vaud, où je réside, il faudrait qu'au minimum 3 personnels de santé indépendants les uns des autres se trompent dans leurs évaluations successives de la situation (risque non nul, les dispositions légales et la formation des professionnels visent à réduire ce risque au maximum). Je ne connais pas les procédures en cours au Québec, mais ce pays a une bonne réputation pour la qualité des soins psychiatriques et le respect des patients. Je suis partie de l'hypothèse qu'il y avait aussi des procédures pour empêcher tout usage abusif de la psychiatrie. Enfin, tant JoKerozen qu'Idéalités ont parlé d'une intervention de la police. En Suisse, c'est bien des infirmiers/ières qui se présentent au domicile des gens (avec parfois un back-up policier discret), souvent après une premier contact téléphonique. Là encore, je suis partie du principe qu'il en allait sensiblement de même au Canada.

Les accusations de swatting de la part d'Idéalités[modifier le code]

Elles ont commencé quasiment immédiatement. Elles se poursuivent en 2020, notamment lors de ma candidature admin, où elle explique en long en large et en travers que non, je n'ai jamais été bienveillante et que j'aurais alerté la WMF dans le but unique de lui nuire (ce qu'elle appelle swatting et du gaslighting). Sur twitter : (1),(2), (3) (4) (5) (6) (7) (8) , etc. sur Wikipédia : (9), (10). Fin 2018, elle parlait déjà sur twitter de ce que je l'aurais swattée : (11), (12), (13), (14), (15) (accusation en anglais pour la route16), etc. Début 2019, Idéalités tente de changer le texte sur la page Wikipédia:Que faire en cas d'urgence et y écrit notamment : "L'interprétation de l'écrit peut porter à confusion, ainsi que certaines expressions colorées. Mieux vaut créer un lien, s'informer sur la personne que de risquer de la swatter. C'est aussi beaucoup plus humain et respectueux, en plus de démontrer d'un réel soucis pour la personne".

Or si Idéalités a conscience que "(...) l'écrit peut porter à confusion", je m'étonne dès lors qu'elle n'en tire pas la conclusion que ses propres écrits aient pu porter à confusion. Et ce d'autant plus que sur la Wikipédia anglophone, il est précisé qu'en cas de doute, c'est l'interprétation la plus pessimiste qui doit prévaloir ("supposer le pire des scénarios"):

"*In addition, although individuals who discuss suicide may not be actively suicidal, some of those people may become actively suicidal. The same can go for claims or threats of violence. Such claims may well be empty threats or hoaxes; however, Wikimedians generally are not properly trained to determine if they are true or verifiable, and should always assume the worst possible scenario. Treat all claims seriously and act as you would in a real emergency." .

English Wikipedia : https://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:Responding_to_threats_of_harm

Mais rien n'y fait, Idéalités continue ses accusations sur twitter, le 17 août : "Cpas parce que tes potes se sont suicidés que tu vas me faire croire que tu me trouvais "suicidaire"... Calvaire, tu passe de "elle fais du chantage affectif, cette parano" à "URGENCE SUICIDE" sans que personne ne comprenne comment... #gaslighting #SupposéLaBonneFoiADesLimites", le 24 août 2020, ça donnait notamment : "L'aute qui s'acharne à me faire passer pour folle, osti que c'est clair que la Vie vas te rammasser crisse de brosse à chiotte encrassée par la marde que t'as de collé sur toé".

Les accusations de swatting de la part de JoKerozen[modifier le code]

Le 10 août dernier, JoKerozen me répond "Bonjour. Vous avez proposé sur le bistro d'envoyer la police (ce que j'ai résumé par "swatter") chez moi pour interner d'office ma conjointe, et ce alors que vous aviez mon contact en privé et le sien. Je maintient donc chaque mot de mon vote". Suite à ma RA, joKerozen trace cependant ce message le 15. Sur ma page de candidature, toujours le 10 août dernier, il indique : "Proposer de swatter un contributeur le soir de Noël pour l'interner d'office alors qu'elle avait la possibilité de converser en privé avec la personne concernée ou avec un de ses proches (moi) me reste en travers de la gorge" Vous m'en direz tant ! Moi aussi, ça me reste en travers de la gorge.

Le 14 août, il dit "permettez-moi de douter de sa bienveillance", en parlant de moi à l'encontre d'Idéalités. Le même jour, il retweete les propos de sa campagne, qui mettent justement en doute ma bienveillance : "Si vous vous inquetiez pour moi en 2018 vous avez toujours eu la POSSIBILITÉ DE ME PARLER ! Arrêtez les conneries ! Celleux qui se soucient de moi me parlent, prennent des nouvelles de moi ! Ils ne proposent pas de m'interner de force ! "

Le 15, toujours suite à ma RA, il modifie son vote sur sa candidature admin et cela devient :"Discuter avec une IP qui propose d'interner d'office un contributeur le soir de Noël sur le bistro, en en profitant pour attaquer la santé mentale dudit contributeur (trice), alors qu'elle avait la possibilité de converser en privé avec la personne concernée ou avec un de ses proches (moi) me reste en travers de la gorge".

Disons que moi, aussi, ça a du mal à passer. Fort heureusement, JoKerozen exporte cependant très peu ce conflit sur twitter, dans l'ensemble.

Ce que j'attends du Car[modifier le code]

Faites ce que vous pouvez, je réalise que ce conflit est compliqué et qu'il se passe en grande partie sur twitter. En tout cas c'est là où je me fait tacler et j'en suis lassée. J'ai saisi le Car parce que je sais que ces accusations vont me coller aux basques ad vitam aeternam et que je voulais pouvoir exprimer mon point de vue de manière approfondie. Je n'attends pas grand chose en ce qui me concerne, mais j'aimerais que quelque chose de positif puisse en sortir pour le projet. Comme une meilleure protection pour les lanceurs d'alertes. Actuellement, on se trouve dans la situation où il est expliqué qu'il faut contacter Trust&Safety lorsqu'on ne sait pas trop comment prendre des propos faisant allusion au suicide, mais où lorsqu'on le fait, rien ne nous protège d'accusations de swatting, de malveillance, etc. Braveheidi (discuter) 11 septembre 2020 à 22:36 (CEST)

Attaques répétées/ Éléments WP:HHW[modifier le code]

J'ai compté 90 tweets différents d'Idéalités me concernant directement. Je renonce à les dénombrer tous tant ils sont nombreux. Depuis le 27 juillet, j'en compte 75 (de manière non exhaustive). Le 16 août dernier à 18:17 (CET) Notification Padawane : écrivait dans le cadre de la RA Dénonciation calomnieuse dans le cadre de candidature admin (swatting) : "Par contre, j'attire l'attention de tous les contributeurs à ce qu'il n'y ait pas de nouveaux comportements inutilement rudes où que ce soit sur wikipédia ou ailleurs sur le net et pour quel que motif que ce soit, qui pourrait marquer la répétition caractérisant de manière indéniable un harcèlement" Depuis lors, Idéalités a rédigé une bonne cinquantaine de tweets à mon encontre. Idéalités indique n'avoir aucun remords à ce sujet (1), et apparemment, ce serait pour elle un outil thérapeutique ("Elle ne va pas m'empêcher d'exprimer ce qui me ronge , car ce serait ça qui me pousserait vers la mort : m'empêcher de faire sortir tout ce que j'ai comme souffrance, face à cet horrible mobbing") A partir du 16 août, l'intensité des attaques n'a pas diminué non plus. Le 24 août, Idéalités me traitait de "coliss de truie", pour ensuite s'excuser....envers les truies "(...) les truies [qu'elle] respecte, ce sont des animaux intelligents, nobles et incapables d'agir en fuckers comme des humaines savent le faire".

Ce qui me vaut toute cette animosité sur Twitter de la part d'Idéalités est bien ma participation au projet Wikipédia. Elle n'a jamais mentionné autre chose. Elle se plaint de manière roborative du fait que j'ai alerté la Wikimedia Foundation le 23 décembre 2018 (32 tweets différents au minimum), que j'aurais participé à son harcèlement (là encore, des dizaines de tweets).

Le 16 août, j'ai demandé à Idéalités de cesser ces insultes sur Twitter pendant ma candidature administratrice (ici). Je lui ai aussi expliqué les raisons personnelles pour lesquelles les accusations de swatting sont particulièrement pénibles pour moi. Idéalités a refusé de cesser ces insultes. Elle a préféré reparler de mes propos masqués sur le bistro du 23 décembre 2018. Gratus lui trouvé opportun de rire de cette demande sur twitter. Le 17 août, je me suis excusée sur la page de discussion d'Idéalités concernant mes propos du 23 décembre et j'ai tenté d'ouvrir le dialogue sur la raison de mon alerte à la WMF et sur pourquoi j'avais contacté son conjoint plutôt qu'elle-même sur Twitter. Fin de non recevoir sur Wikipédia; sur Twitter, ça donne "Sérieusement, elle peut se les fourrer profondément dans son anus ses excuses : car moi j'en ai rien à chier (...)".

Les effets de cette pléthore de tweets ?[modifier le code]
  • Un WP:GAME constant: Twitter est utilisé pour contrevenir aux règles en vigueur sur Wikipédia. Les insultes, les attaques à ma bonne foi ne sont pas tolérées sur Wikipédia mais ne sont jamais sanctionnées sur Twitter (j'ai signalé les insultes, mais Twitter n'est PAS modéré, j'ai vu des menaces de mort perdurer des semaines sur le site, alors les insultes...; il faudrait que ces tweets soient signalés en masse, et encore. Les menaces de mort que j'ai vu perdurer étaient de fait signalées en masse).
  • Une influence très probable sur certains votes de ma candidature admin. Pas du seul fait de ces tweets, mais d'une combinaison des accusations de harcèlement portées contre moi sur wikipédia (par Idéalités, JoKerozen et Gratus) et sur twitter (par Idéalités essentiellement). Si la communauté wikipédienne veut protéger le projet, alors je pense qu'elle a intérêt à ne pas tolérer ce type d'interférence, ou pour tout le moins, de demander aux membres de choisir de s'exprimer soit sur Wikipédia, soit sur Twitter, mais pas les deux en même temps, ou en tout cas pas sur Twitter sur un compte publique en même temps qu'un processus de vote à une candidature admin ou autre. Qui souhaiterait se porter candidat pour faire face à un tel harcèlement ? Personnellement, je n'ai pas supporté. Et donc je ne serai pas admin, ni maintenant, ni dans le futur si ce type de WP:GAME reste autorisé : il y a donc bel et bien tout un type de contributions - celles que j'aurais pu faire en tant qu'admin - qui ont été plus que découragées. Je suis réellement malade psy, c'est un sujet que j'aborde régulièrement sur twitter, les personnes que ça intéresse peuvent aller voir sur @HeidiBrave. Donc Peut-être que mes problèmes de santé mentale me rendent trop sensibles - c'est très difficile pour moi à évaluer - mais les différents messages que j'ai reçus sur ma page de discussion, les commentaires de certains votants sur ma page de candidature admin et des emails de wikipédiens me font penser que des personnes non atteintes dans leur santé mentale réagiraient de manière assez similaire.
  • Idéalités n'aime pas du tout qu'on est pas le même avis qu'elle. J'ai contribué - vraiment très peu - à des discussions sur un article auquel elle a beaucoup contribué : l'article racisme antiblanc (cf.Utilisateur:Braveheidi/Analyse des timeslines) . Cela m'a valu 8 tweets (au minimum) de sa part : (1), (2), (3), (4), (5), (6), (7), (8), visant tous à dénigrer mes contributions. Depuis 2019, j'évite de me retrouver sur les mêmes articles qu'Idéalités. Il est clair que je vais continuer à m'abstenir de me trouver à proximité de ses contributions. Son intimidation a en partie réussi.
  • Il est à craindre que des contributeurs renoncent à l'avenir à avertir la Wikimedia Foundation s'ils tombent sur une contribution sur Wikipédia leur faisant craindre qu'une personne atteinte à ses jours. Ce n'est pas mon cas (à part pour Idéalités, parce que bon, je suis pas totalement maso non plus). C'est à craindre en raison du shitstorm que je me suis prise sur la tête online, mais aussi des accusations nombreuses de malveillance laissées sur ce site en raison de mon email d'alerte. Il est à craindre également que des contributeurs, face à des propos faisant penser à une idéation suicidaire, préfèrent utiliser la méthode proposée par Idéalités (ici, ici et ) et Gratus (ici sur Wikipédia) : à savoir d'essayer de déterminer à distance si la personne présente ou non un risque suicidaire. Faire une telle évaluation est justement une des difficultés majeures des professionnels de la santé mentale et là, c'est à des contributeurs non formés qu'on demande de le faire !
  • Je suis plus que lassée par tous les tweets à mon propos relatifs à mes contributions sur Wikipédia. A vrai dire, je pense que ces campagnes de cyberharcèlement récurrentes - qui ne me concernent d'ailleurs pas que moi mais également Notification Benoît_Prieur :, Notification Dfeldmann :, Notification Azurfrog : etc. sont extrêmement toxiques pour le projet. Comme je l'écrivais en novembre 2018, "Je ne vois pas comment les contributeurs peuvent travailler et collaborer sereinement alors que par ailleurs ils se font incendier sur les médias sociaux. C'est une chose que Wikipédia n'engage pas de poursuites en son nom, c'en est une autre que de demander aux contributeurs de continuer de collaborer avec une personne qui les insulterait en public via les médias sociaux, qui les menacerait dans leur intégrité ou qui divulgueraient leur identité alors même qu'ils collaborent sous pseudo, etc. Ce genre de comportement constitue une menace globale pour le projet Wikipédia francophone et à mon avis, nous devons nous donner les moyens de sanctionner les personnes concernées (blocage, bannissement, etc.)".

Réponses aux questions de Ledublinois[modifier le code]

Aucune idée des répercussions des accusations de foné de la part d'Idéalités. La malveillance me semble avérée.

Pour le reste, pour tout le reste, j'en ai ma claque de devoir me justifier à l'infini. Désolée, mais j'arrête là mon argumentaire. Je vais me contenter d'attendre les résultats de l'arbitrage, avec l'espoir que les arbitres daignent se pencher quelque peu sur les dizaines et les dizaines de tweets injurieux dont j'ai été l'objet ainsi que les multiples attaques contenues dans l'argumentaire d'Idéalités. Celles ci par exemple "Personne n'est essentiel au point de se croire le droit d'enfreindre les conditions d'utilisations fixées par l'hébergeur." (sous "ma participation à Wikipédia"). Mentalement, je suis trop atteinte pour être en mesure de continuer à répondre à des questions. Braveheidi (discuter) 1 octobre 2020 à 08:28 (CEST)

Réponses aux questions de Racconish[modifier le code]

Si la demande d'arbitrage est déclarée recevable, je m'engage à communiquer les mails que j'ai envoyés. Mon nom étant peu courant en Suisse, c'est toutes mes coordonnées jusqu'à mon adresse et mon numéro de téléphone qui seront révélées aux arbitres. Donc si je n'y vois pas d'inconvénient majeur, je ne vais pas non plus le faire dans le vide.

En ce qui concerne mes propos masqués sur le bistro du 23, à ma connaissance, ils ont été republiés dans leur intégralité sur la page de discussion d'Idéalités. Par contre, si j'ai bien compris, il y a d'autres de mes propos qui ont été masqués à la demande d'Idéalités et qui ne se trouvaient pas sur le bistrot. A mon souvenir, il s'agit de mes propos tenus sur la page de discussion de Wikipédia:Que_faire_en_cas_d'urgence_?, une réponse que j'ai faites à une adresse IP + un message sur la page de discussion de Dfeldmann. Bref, le plus simple est sans doute de demander à Idéalités quels sont l'ensemble de mes propos qui ont été masqués d'une part fin 2018 et d'autre part, en juillet 2020 (après-coup mais toujours pour mes propos du 23 décembre 2018). Edit : * Le plus simple est sans doute de demander à Idéalités quels sont l'ensemble de mes propos qui ont été masqués. Peut-être qu'il y a des propos qui ont été masqués et que j'ai tenus à une autre date que le 23 décembre, je ne sais pas. Braveheidi (discuter) 13 septembre 2020 à 14:30 (CEST)

Pour le reste de votre demande, à savoir de de préciser en quoi, ma demande entre dans ce cadre de WP:HWW et ont pour effet de décourager mes contributions au projet, je suis d'avis que ces propos ternissent de manière durable ma réputation et sont de nature à parasiter les échanges que je pourrais avoir avec d'autres contributeurs, ce qui est plus qu'embêtant dans un projet collaboratif comme Wikipédia. Je suis également prête à fournir une argumentation plus détaillée d'ici à ce mardi. J'ai des obligations professionnelles entre-temps. Braveheidi (discuter) 12 septembre 2020 à 13:26 (CEST)

Je souhaite effectivement que Gratus vienne exposer ici sa théorie selon laquelle je harcèle Idéalités. Comme il a de toute façon l'intention de saisir le Car pour expliquer le complot dont est victime Idéalités, cela fait deux pierres d'un coup. Braveheidi (discuter) 12 septembre 2020 à 13:32 (CEST)

Concernant le masquage lourd du 23 décembre, à ma connaissance, il y a le message que j'ai écrit à 14:16 et qui a été recopié par Idéalités sur sa page de discussion sous la section "Vos insultes sur twitter". Je ne sais pas si c'était l'unique message que j'avais écrit sur ce bistro. Je n'ai jamais fait d'archivage personnel de messages et/ou contributions sur Wikipédia. Braveheidi (discuter) 12 septembre 2020 à 18:49 (CEST) En fait, je suis dans le brouillard le plus complet concernant ce qui a été masqué sur ce bistro. Dans une sous-page créée par Idéalités, il y a un lien vers le bistro du 23 décembre et mon message de 14:16 y est en entier, lien vers le trouble psychiatrique en moins. Braveheidi (discuter) 13 septembre 2020 à 13:44 (CEST)

Possibilités de médiation[modifier le code]

En ce qui concerne Notification JoKerozen :, inchangé. En ce qui concerne Notification Idéalités : : la même chose que pour JoKerozen + reconnaissance que je ne suis pas un faux-nez (ou à défaut, communiquer de qui elle pense que je suis le faux-nez de manière à ce qu'une RCU puisse me blanchir de cette accusation) + engagement à cesser de m'insulter en publique sur Twitter et tout ce qui peut s'apparenter à un WP:GAME à mon égard (en particulier mise en doute de ma bonne foi, accusations de mobbing, de gaslighting etc.).

En ce qui concerne Notification Gratus :, je prends acte de l'avis de Ledublinois selon lequel les propos de Gratus sur ma page de candidature admin n'ont pas violé les limites du droit de motivation des votes reconnu à chaque utilisateur. Dès lors je renonce à demander à ce qu'il soit inclus dans cette demande d'arbitrage ou à une possible médiation. Je remercie par ailleurs Gratus des réponses qu'il a a apportées ici même.

Toujours concernant des possibilités de médiation, un préalable est évidemment que je réitère mes excuses à Idéalités concernant mes propos lourdement masqués sur le bistro du 23 décembre 2018. Il me paraît raisonnable que je sois sanctionnée pour ces derniers, même si j'aurais évidemment préféré que cela ait été fait en 2018 ou 2019.

swatting : conflit résolu ?[modifier le code]

Je considère effectivement que le conflit avec JoKerozen est entièrement résolu sur ce point. Braveheidi (discuter) 21 septembre 2020 à 13:20 (CEST)

En ce qui concerne Idéalités, je ne constate aucune prise de conscience relative au tort qu'elle m'a causé avec ces accusations de swatting. Elle continue d'attaquer ma bonne foi, donc non, pour moi le compte n'y est pas.

Au contraire, fleurissent de nouvelles accusations non étayées, comme quoi je l'obligerais à se justifier sur sa santé mentale ou que mon alerte visait à contrecarrer le dossier qu'elle avait envoyé à T&S ; le biais de confirmation fait des ravages. Quelles que soient cependant ses croyances intimes, Idéalités n'est pas en droit d'attaquer ma bonne foi publiquement . Lorsque l'on s'épanche sur son vécu émotionnel sur Wikipédia, on prend le risque de voir ses propos être compris complètement de travers. A un moment donné, il faut assumer ses responsabilités. En ce qui concerne ma propre santé mentale, sa baseline est très en dessous de la moyenne. Elle est aussi hautement instable. Donc non, je ne vois pas pourquoi Idéalités aurait le droit de gérer ses émotions en m'insultant et en m'accusant de tout et de n'importe quoi, ici ou sur Twitter. Braveheidi (discuter) 22 septembre 2020 à 20:13 (CEST)

Au vu des clarifications apportées par Idéalités, je considère qu'il y a effectivement une prise de conscience suffisamment significative pour clore ce dossier "accusation de swatting". Braveheidi (discuter) 23 septembre 2020 à 10:28 (CEST)

Gaslighting/harcèlement[modifier le code]

Je ne comprends pas votre dernière question. J'ai parlé du harcèlement subi par Idéalités dans cet arbitrage même (cf ici), en rappelant les propos que j'ai tenus en août 2020.Braveheidi (discuter) 24 septembre 2020 à 17:16 (CEST)

En mars 2019, j'avais écrit "Pour ma part, je compte attendre simplement la décision de la WMF et ne plus m'occuper de ce dossier." L'implicite étant que je me remettais à la décision de la WMF. C'est ce que j'ai fait. Je ne crois pas avoir jamais remis en cause leur appréciation ou être intervenue dans une quelconque discussion à ce sujet. Pourquoi d'ailleurs est-ce que j'aurais été moi d'un autre avis qu'eux alors qu'ils ont eux étudié le dossier en profondeur ? Pourquoi imaginer que mon silence vaudrait une sourde opposition à leur analyse ?

Quant au relatif manque d'empathie, lorsque le 14 août, je confirme qu'Idéalités a bien été victime de harcèlement, je me suis déjà fait insulté de manière massive sur Twitter : pourriturepourriture, osti de menteuse, connasse, méchante fucker ; Idéalités a dit aussi que je la grifferais régulièrement, que voter pour ma candidature admin revenait à accepter des pressions idéologiquespressions idéologiques sur Wikipédia, que je serais une championne de la rhétorique fallacieuse à la logique foireuse. Et ce florilège d'attaques ci-dessus sont tous antérieures au 14 août, j'allais en recevoir encore un bon bon paquet. J'avais indiqué quelles étaient les conditions qui me feraient être d'accord pour m'engager dans une médiation, mon avis sur la question n'a pas changé. Bref, je suis prête à assumer mes propos, pas à m'excuser davantage tant que l'ensemble de ces insultes et attaques à ma bonne foi seront en ligne.

Par ailleurs, pour aller plus loin dans la discussion, j'ai besoin de savoir quelle est la définition exacte de gaslighting qui est retenue par les arbitres. Jusqu'à présent, je n'ai pas vu qu'Idéalités interprète autrement que comme une attaque personne/harcèlement/gaslighting toute opposition à ses avis ou critique sur ses contributions.

Elle harcèle sur Twitter (et elle laisse tous ses propos injurieux en ligne) puis se plaint sur Wikipédia. Or oui, je trouve qu'il y avait des problèmes avec ses contributions de la fin 2018 - peut-être dû à la fatigue de devoir gérer plusieurs conflits (il y avait plein de RA dans lesquelles elle était partie au conflit ou est intervenue). Sur l'article racisme antiblanc : POV-pushing (1), (2), (3),WP:UNDUE (1), WP:stick, (1),,(2), sur la discussion du 21 décembre (déplumage du portail sociologie : prévu ou vandalisme):attitude non collaborative (refus de discuter puis refus de discuter sur le fond). Braveheidi (discuter) 25 septembre 2020 à 20:15 (CEST)

Je reconnais volontiers qu'avant août 2020, je ne m'étais pas exprimée sur le fait que 1)j'avais pris connaissance de l'analyse de T&S quant à l'existence d'un harcèlement à son encontre, 2) je faisais confiance au travail approfondi réalisé par T&S et aux conclusions qu'ils en tiraient. Idéalités est semble-t-il partie du principe que ma position était toujours la même que celle de décembre 2018 ou mars 2019 (absence de harcèlement). J'avoue que j'ai de la peine à comprendre pourquoi. Pourquoi partir du principe que je rejetterais les conclusions de T&S ? Sur la base de quoi? Cela dit, Idéalités ne me connaît pas personnellement. L'hypothèse de mon entêtement a pu lui paraître plausible. Une communication directe de ma part à son retour sur Wikipédia aurait permis de clarifier cela.

Je n'aime pas me faire insulter. Je n'aime pas non plus lire les insultes dirigées à l'encontre des autres Wikipédiens. Ces tweets ont toujours parasités ma perspective et ma communication avec Idéalités. Braveheidi (discuter) 27 septembre 2020 à 22:11 (CEST)

J'ai écrit sur la page de discussion de Dfeldmann, le 15 juillet dernier: "Établir une comparaison entre mobbing et génocide est une insulte aux victimes de génocides et à leurs descendants. {notif|JoKerozen}: Merci de vous abstenir de telles comparaisons à l'avenir et de bien vouloir respecter la mémoire des personnes assassinées et le deuil des familles décimées par des crimes contre l'humanité." (citation intégrale). Quelle que soit votre propre opinion à ce sujet, la mienne ne changera pas. Certaines comparaisons victimaires sont pour moi totalement immorales, et celle-là en fait assurément partie. S'il existe sur Wikipédia une police de la pensée qui considère qu'une telle opinion mérite sanction, je pense qu'il est nécessaire d'en informer la communauté. J'ai exprimé mon opinion en réponse à un message de JoKerozen et à une réponse que lui avait fait Grasyop, où il était question de ce texte ([1]https://www.academicwomenforjustice.org/downloads/gentle-genocide.pdf.). Mon propre message sur cette page de discussion est encore visible, mais pas une bonne dizaine d'autres, dont plusieurs de JoKerozen. Quoiqu'il en soit, je n'y dit pas qu'Idéalités n'aurait pas été harcelée, et encore moins que ce harcèlement n'aurait pas eu d'impact sur sa santé. Malgré cela et sans chercher le moins du monde à me contacter, Idéalités a contacté T&S le jour même (11); ici même Antoniex et elle-mêmecf. Argumentaire d'Idéalités, sous-section "Expression de ma souffrance sur ma PDDU" allèguent que j'aurais réagi à un message sur la page d'Idéalités datant du 4 juillet ou à un texte d'une certaine Eve Seguin. Ce n'est pas le cas, je n'ai pas lu ce texte. Idéalités est en droit d'avoir un avis différent du mien, de penser que comparer mobbing et génocide est légitime. Par contre lire dans mon propos une chose qui n'y est pas, s'en plaindre (jusqu'à contacter T&S!), y voir une violente attaque contre son ressenti ou une remise en cause de son choc post-traumatique, il y a un problème et procès d'intention.

Global topic ban[modifier le code]

En mars 2019, il y a plusieurs discussions relatives quant au dossier déposer par Idéalités devant la WMF qui demande alors - si ma mémoire est bonne - rien de moins qu'un global topic ban à l'encontre de plusieurs contributeurs. Le 17 mars 2019, je constate que sur la page de la Wikimédia fondation relative aux office actions, les délais de traitement des plaintes sont totalement incompatibles avec ceux annoncés par Idéalités, ce qui m'amène à remettre en question l'idée qu'une procédure soit toujours en cours de traitement par la WMF (1), (2). En réponse à cela, Idéalités proteste effectivement qu'elle ne ment pas et nous transmet un extrait d'un mail qu'elle a reçu de leur part. Message que je traduis alors en français dans son intégralité pour le bistro et je termine en disant : "C'est ma traduction perso, elle n'est pas parfaite, mais néanmoins fiable en ce qui concerne l'information principale contenue : la WMF annonce un délai de 6 à 12 mois pour toute requête portant sur plusieurs utilisateurs.". S'ensuit un échange, toujours le 17 mars 2010 où je dis à Idéalités que "votre refus de communiquer quels sont les contributeurs concernés ainsi que votre réticence à dire de quelle office action il s'agit n'aide pas à renforcer votre crédibilité. De même que l'extrême lourdeur de la procédure engagée, qui semble a priori totalement disproportionnée. Effectivement, vous utilisez des menaces lorsque vous exprimez votre conviction que la WF vous donnera raison alors qu'il est permis d'en douter. Braveheidi (discuter) 17 mars 2019 à 19:12 (CET)" C'est des propos que j'assume entièrement et que je ne regrette pas. Et si effectivement - comme vous le rappelez . la communauté a acté le fait que, dans une situation de harcèlement, il peut être raisonnable de traiter la plainte de manière non publique, je n'ai pas souvenir qu'elle ait jamais acté comme souhaitable le fait qu'une personne se serve d'une plainte à la WMF pour salir la réputation de Wikipédiens ou la brandir comme une épée de Damoclès. Mentionner avoir déposé cette plainte sans vouloir dire quelles personnes étaient visées et ce qui leur était personnellement reproché ne pouvait que pourrir le climat et cela n'a d'ailleurs pas manqué. Les procédures d'office action sont rares, la communauté les connaît peu et cela peut amener à des erreurs. Je m'étonne cependant que l'on puisse me reprocher d'avoir remis en cause l'existence de cette plainte alors que je tirais des conclusions logiques des informations à disposition sur la page de la WMF.Braveheidi (discuter) 30 septembre 2020 à 03:42 (CEST)

Essentiel accompli ?[modifier le code]

J'imagine que oui vu que j'ai pu m'exprimer et qu'il a été établi que je n'étais le faux-né de personne, que je n'avais pas swatté Idéalités et que je n'avais pas cherché à lui nuire en alertant la WMF le 23 déc. 2018. Cet arbitrage a aussi eu pour effet de stopper net la litanie d'insultes sur twitter. Insultes qui restent cependant en ligne, or j'avais espéré une suppression des certains, au moins les plus insultants. Rien que pour la journée du 24 août, on peut toujours y lire que je suis conne, mesquine, une truie, osti de violente. En ce qui concerne le mobbing et sa définition, Idéalités, JoKerozen et moi-même ne seront jamais d'accord. Braveheidi (discuter) 4 octobre 2020 à 13:45 (CEST)

J'ai dû mal me faire comprendre, mais si, je suis absolument désireuse d'un accord d'interaction ban comme vous l'avez proposé. Je n'ai pas été claire sur ce point, désolée. Braveheidi (discuter) 4 octobre 2020 à 14:10 (CEST)

6 octobre[modifier le code]

En ce qui concerne l'accord que vous avez proposé, j'y souscris toujours. En ce qui concerne la manière d'avancer, pour moi c'est égal. Braveheidi (discuter) 6 octobre 2020 à 12:36 (CEST) Je n'ai pas de problème avec la modification de l'accord pour en exclure JoKerozen. Braveheidi (discuter) 6 octobre 2020 à 19:57 (CEST)

7 octobre[modifier le code]

Je suis toujours d'accord avec l'accord. Concernant la modération, il y a un problème parce que la date n'est pas la bonne. Le timestamp d'aujourd'hui à 19h29, il provient de cet ajout-là. Du coup maintenant il y a des propos qui datent en fait du 21 sept 2020 (cf ici qui apparaissent comme si je les avais écrits aujourd'hui. Braveheidi (discuter) 7 octobre 2020 à 21:59 (CEST)

12 octobre[modifier le code]

Idéalités n'a pas supprimé son compte Twitter. Elle a peut-être bloqué quelqu'un. Si une personne vous bloque, si vous la cherchez, Twitter vous indique que ce compte n'existe pas. Je ne souhaite absolument rien modifier à ma demande initiale ni modifiez quoique ce soit de que j'ai écrit jusqu'à ce jour. Braveheidi (discuter) 12 octobre 2020 à 20:56 (CEST)

Réponses à JoKerozen[modifier le code]

Les accusations portées contre vous sont celles que j'ai relevées plus haut concernant les accusations de swatting et ne concernent pas WP:HHW, si ce n'est le retweet qui est pour moi du WP:GAME et montre à quel point vous étiez peu disposés à retirer vos accusations. Pour rappel, vous avez trouvé judicieux de m'accuser de swatting en plein milieu d'une candidature au statut d'admin. Quand j'ai engagé la discussion sur votre page de discussion, vous n'avez nullement modifié votre vote pour y ôter cette mention de swatting. Ce n'est qu'après que j'ai lancé une RA que vous l'avez fait. Par ailleurs, toujours sur Wikipédia, et même après ce chgt, vous expliquez sereinement le 16 août sur cette même RA que le comportement d'Idéalités sur Twitter à mon égard serait justifié car "le rapport de force" serait en ma faveur et que "c'est jamais gratuit":

"(...)Concernant Idéalités, où se situe le rapport de force ? Elle est bloquée à sa demande, victime d'un des pires harceleurs de l'histoire de WP, alors que Braveheidi est une contributrice respectée, qui recoit tout de même de nombreux soutiens dans l'élection (dont certains à cause de cette histoire, bref). Comparons maintenant leurs followers sur Twitter : Idéalités en a 567, principalement des québecois non wikipédiens. Braveheidi en a 432, un ordre de grandeur similaire donc, mais avec une plus forte proportion de wikipédiens. Ni Idéalités ni moi ne peuvent être en rapport de force vis-à-vis de Braveheidi. En plus, les tweets apportés en preuve sont tronqués, les insultes ne sont pas forcement dirigées contre braveheidi; il y a des arguments, c'est jamais gratuit... En outre, Braveheidi est bloquée (par Idéalités et moi) sur Twitter, elle contourne donc les mesures que nous avons prises pour éviter toute interaction sur cette plateforme. Elle s'impose a nous, pas l'inverse. C'est elle qui décide de contourner notre blocage.(...)"

Vous n'avez subi aucune sanction concernant vos accusations insensées de swatting. Des accusations sur lesquelles j'ai été contrainte de m'expliquer dans la page de discussion de ma candidature admin. Par ailleurs vous avez cautionné sur Wikipédia les agissement d'Idéalités à mon encontre. Pour moi, vous avez donc pleinement votre place dans cette demande d'arbitrage.

Je suis désolée pour vous que vous ayez passé une mauvaise soirée le 23 décembre 2018; cependant m'en rendre publiquement responsable un an et demi après, que dire ? Si votre lieu de résidence avait été en Suisse, j'aurais effectivement appelé les urgences psychiatriques ce 23 décembre. Je ne savais pas comment le faire pour le Québec. Étant moi-même malade psy, je connais parfaitement la procédure dans mon pays. En Suisse - et j'imagine que c'est le cas pour la plupart des pays occidentaux - il ne suffit de loin pas de contacter les urgences pour que la personne se retrouve "internée de force". Ce que cela permet en revanche, c'est une évaluation du risque suicidaire par des professionnels de la santé. Et comme Idéalités se proposait, sur sa PU, de nous envoyer son sang par la poste, comprenez que l'éventualité d'un passage à l'acte suicidaire me soit venue à l'esprit. J'ai suivi les consignes se trouvant sur la page Wikipédia:Que faire en cas d'urgence. Comme vous pouvez le remarquer, cette page n'explique pas comment contacter les services d'urgence au Canada lorsque l'on ne se trouve pas soit-même au Canada. Braveheidi (discuter) 13 septembre 2020 à 13:44 (CEST)

Pour ma part, si vous acceptez de reconnaître ici même que je n'ai pas swatté Idéalités, que toute personne lisant les propos d'Idéalités sur sa PU du 23 décembre 2018 était légitimement amené à se poser la question de l'existence d'un possible risque suicidaire et qu'enfin, vous ne soutenez pas les accusations de harcèlement d'Idéalités à mon encontre, je suis d'accord pour que vous soyez exempté de cet arbitrage. Braveheidi (discuter) 13 septembre 2020 à 14:23 (CEST)

Réponses à Idéalités[modifier le code]

Harcèlement subi par Idéalités sur Wikipédia/ mon message du 23 déc 2018[modifier le code]

J'attire votre attention sur le fait que je ne nie pas qu'Idéalités ait subi un harcèlement sur ce site, comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire le 12 (11) et 14 août dernier (2). Dans mon message du 23 décembre 2018, il apparaît clairement qu'à cette date-là, j'avais un sérieux doute sur le fait qu' Idéalités subissait un harcèlement (" Que des admins puissent accréditer la thèse d'un harcèlement à l'encontre d'Idéalités me laisse perplexe"). Et qu'il me semblait qu'il y avait un deux poids, deux mesures à ce moment-là à l'encontre de Tucqueur. Lorsque j'écris " Il n'y a pas de raison de penser que Tuhqueur, parce qu'un homme, serait moins pardonnable qu'Idéalités lorsque son comportement est mu par ses émotions", c'est au tombereau d'injures que lui-même et d'autres contributeurs se prenaient de la part d'Idéalités sur Twitter auquel je me référais.

Je ne pense pas que le statut de victime octroie à quiconque un totem d'immunité, un droit particulier à insulter quelqu'un d'autre en public (ce à quoi revient le fait d'insulter qqn sur Twitter lorsque son compte n'est pas en mode privé). Ma position n'a pas changé sur ce point : le tort qu'on nous cause ne justifie pas d'en causer de même. En d'autres circonstances, Idéalités aurait reçu mes excuses pour avoir émis un avis (le 23 déc. 18) qui lui est défavorable et basé sur une vision parcellaire. Disons que pour le moment, je suis son injonctionet je garde mes excuses dans mon anus.

Se tromper dans ses appréciations à l'instant t sur l'existence d'un harcèlement ne constitue pas une preuve d'une participation à un harcèlement, à moins bien sûr que l'on mène une campagne pour faire reconnaître cette absence de harcèlement. En l’occurrence, c'est loin d'être le cas. Je n'ai retrouvé que 3 contributions de ma part où je mentionne le harcèlement subi par Idéalités sur Wikipédia : celle du 17 novembre (où je dis que harcèlement n'existe pas), celle du 23 déc. (où j'exprime un très gros doute sur son existence) et celle du 18 mars 201918 mars 2019.

Réponse à Gratus (1)[modifier le code]

Message déplacé de la pdd de Ledublinois

Bonjour @Ledublinois, @Racconish, @Braark, suite au dernier message de Racconish et après réflexion, je m'excuse auprès d'Idéalités pour mes messages où je disais qu'elle ne subissait pas de harcèlement. Je m'engage par ailleurs à ne pas faire référence à elle sur tous canaux et ce de manière définitive. Je me réserve cependant le droit de lancer une RA contre toute personne qui me présenterait comme une harceleuse / griffeuse /bully etc. à l'encontre d'Idéalités sur ce site après la clôture de cet arbitrage.

Je suis un peu paumée quant à où je suis censée mettre ce message. Est-ce que je peux le mettre sous "Réponse à Racconish" même si j'ai mis que j'avais fini de rédiger mon argumentaire ?

Braveheidi (discuter) 3 octobre 2020 à 15:50 (CEST)

Fin du message déplacé

Proposition d'accord du 5 octobre[modifier le code]

J'accepte l'accord tel qu'il est proposé et je m'engage à le respecter. Braveheidi (discuter) 5 octobre 2020 à 18:45 (CEST) Je ne suis en aucun cas d'accord de retirer le terme de cyberharcèlement: + de 100 tweets d'insultes et de dénigrement, j'appelle ça du cyberharcèlement. Si pour vous c'est OK, pour moi ça ne l'est pas du tout, ça ne l'a jamais été et ça ne le sera jamais. Et je l'ai dit dès le début de cet arbitrage, (cf. section : 3.4 Attaques répétées / Éléments WP:HHW). Il n'y a donc strictement rien de nouveau dans ma demande. Braveheidi (discuter) 5 octobre 2020 à 20:31 (CEST)

Selon Racconish, parler de cyberharcèlement maintenant reviendrait à "souffler sur les braises d'un feu mourant". Soit. J'ignore combien de tweets d'insultes, de dénigrement de mes contributions, de tentatives d'intimidation (copie d'un courrier envoyé à T&S en juin 2020), d'accusations fantaisistes (foné/mise en doute de mon identité féminine) il faut pour que les arbitres consentent à envisager d'analyser une situation en termes de cyberharcèlement. Ma barre perso serait de 50 tweets de ce type rédigés sur plusieurs jours et laissés en ligne plus de 15 jours (en l'absence de riposte online de la cible).

Je constate ce que je n'hésite pas à nommer un WP:GAME de la part d'Idéalités qui tient à garder en ligne l'intégralité de ses tweets à mon égard pour une série de motifs oiseux, tout en me faisant des excuses ici-même. A vrai dire, Idéalités n'hésite même pas à inverser l'accusation, se présentant comme une victime dont on chercherait à ternir la réputation en lui rappelant inopportunément son comportement violent sur twitter. Alors oui Idéalités y insulte très régulièrement des Wikipédiens, mais ce n'est pas son seul comportement violent . Elle porte également sur twitter toute une série d'accusations (notamment à mon égard foné, swatting, gaslighting), des termes qu'elle dit regretter ici. Supprimer ses tweets lui prendrait peut-être une heure ; elle s'y refuse et préfère présenter ici de très longues argumentations. Pourquoi donc ?

Braveheidi (discuter) 6 octobre 2020 à 11:54 (CEST)

Arguments de Idéalités[modifier le code]

J'ai tenté d'être brève, mine de rien. Mais "l'affaire Idéalités" est lourde, complexe, volumineuse.

D'emblée je dois dire que personnellement, je ne suis pas apte à aller porter des accusations contre chaque personne ayant participé de près ou de loin au mobbing, en plus ça serait retenue contre moi, puisqu'il est souvent question que des "bons contributeurs" soient bloqués ou bannis "à cause de moi", et plusieurs parlent ici (j'irai vous chercher les diffs au besoin) de l'idée que ce serait moi qui voudrait faire éliminer des contributeurs (inversion de la situation). Je me sens donc absolument démunie face à ce que je subis. Je ne vois pas du tout comment aborder le problème ici sans que cela soit retenu contre moi; comme ça a toujours été le cas (dois-je le démontrer ?). Je ne sais pas où tout cela s'arrete, car il s'agit de dynamiques relationnelles imbriquées les unes dans les autres. Pardonnez moi si pour vous tel élément semble "non pertinent", pour moi, c'est un tout ce mobbing.

De plus, je ne suis pas une machine, sinon j'arriverais à faire une démonstration plus méthodique, sans vivre des chocs post traumatiques à relire les discussions les plus traumatisantes que j'ai pu vivre ici. Je sais qu'il faut s'en tenir à ce que Braveheidi a pu faire, mais un mobbing ça reste un phénomène de groupe. "L'affaire Idéalités" est une affaire de mobbing (me concernant : je suis l'humaine derrière cette étiquette pratique) ; donc implicant des dynamiques de groupe. Si les mobbeurs (qu'ils soient instigateurs, induits, passifs ou autre) ne font que tirer un caillou vers une cible, la cible pour sa part subit des tas de tirs en même temps; ce qui la rend difficilement capable de savoir quel part de responsabilité individuelle appartien à chacun .e qui lance un caillou. Les symptomes causés par un mobbing vont des troubles psychosomatiques, aux troubles de santé physiologiques, et peut même mener à la mort de la cible (par suicide ou trouble de santé grave).

Selon moi Braveheidi a participé, en tant que "mobbeuse induite" au mobbing que j'ai subis; principalement en se ralliant aux mobbeurs instigateurs, en reproduisant des allégations sans fondement, en augmentant la communication négative à mon encontre, en trouvant une justification pratique pour JJG, à ma souffrance et en allant donner son avis sur un sujet dont elle ne connaissait surement pas la teneur et surtout en insistant pour me faire passer pour une harceleuse "hors WP", comme c'est le cas depuis octobre 2018 : ce qui fait de cet élément un élément central dans la campagne de mobbing que j'ai subis.

Le soucis porté sur mes tweets est en soit une violence, quand on voit le peu de soucis porté à mes cris de désespoirs pour faire cesser les violences dont je me suis dis victime. Ça a été très loin, jusqu'à une démarche pour changer les règles concernant le harcèlement hors wikipédia et y introduire "l'insulte sur twitter" afin de m'éliminer sans avoir porté un once d'attention à ma plainte pour harcèlement dans Wikipédia. Je ne suis pas seule à voir une tentative contre moi, sur cette page de discussion

  • « Je pense un peu la même chose qu'Erdrokan. Pour ma part, j'ai un peu cette impression qu'on essaye de changer les règles afin de pouvoir tranquillement bannir @Idéalités. Jérémy-Günther-Heinz Jähnick (discuter) 10 novembre 2018 à 18:42 (CET) »
  • « Sans provocation aucune, dirais-tu la même chose si on allait chercher des éléments aggravants dans ce que tu as dit ou écrit ces dernières années juste pour pouvoir te sanctionner/alourdir la sanction car il n'y a pas assez éléments probants sur Wikipédia ? Erdrokan - ** 11 novembre 2018 à 09:13 (CET)) »
  • « Quelques personnes là haut ont indiqué l’importance de ne pas réagir simplement à chaud en fonction d’un événement actuel dans le but de sanctionner quelqu’un et de faire une règle générale, il semble malheureusement qu’un commentaire comme le tiens renforce la conviction qu’il s’agit bien de ça. Ma réaction sera donc à l’inverse d’inciter la communauté à se méfier de ce genre d’initiative. Et d’indiquer à minima qu’un règlement de ce style, si un consensus se dégage, ne devra évidemment pas s’appliquer de manière rétroactive pour se dégager de ce genre de pression. — TomT0m [bla] 11 novembre 2018 à 13:11 (CET) »
  • « Notification Azurfrog : euh...ça - c'est le premier exemple sur lequel je tombe, mais je ne doute pas qu'on puisse trouver une pelletée d'autres citations - ça passe crème à tes yeux ? Idéalité a clairement surréagi, mais il me semble inexact, et un brin naïf, de pouvoir considérer que le camp auquel elle se confronte soit sans reproche. H4stings d 12 novembre 2018 à 01:42 (CET) » Il répond à Azurfrog qui vient d'affirmer en gras : « à ma connaissance Idéalités n'a jamais été victime sur Wikipédia d'« attaques personnelles » répondant à la définition qui en est donné sur Wikipédia, alors qu'elle même s'y est livrée ici »
  • « Notification Azurfrog, TuhQueur et Guise : je me permets de préciser ma pensée : je ne viens pas là excuser Idéalités pour les insultes qu'elle a proféré sur son compte twitter, ni pour prendre parti dans vos débats, ni même pour pointer du doigt TuhQueur particulièrement. Je réagissais juste à l'affirmation d'Azurfrog, en gras, comme quoi Idéalités n'a pas été l'objet d'attaques personnelles ici. Cela me semble une affirmation très contestable, et je remercie TuhQueur pour avoir pris le temps d'ajouter d'autres diff signifiants. C'est tout pour moi. H4stings d 12 novembre 2018 à 19:49 (CET) »

Ça continu, mais je vous laisse examiner cela. Personnellement je sais depuis l'affirmation de Kimdime le 17 octobre 2018 sur le B.A.de la semaine 42, que les attaques personnelles ne seront pas stopés. S'ajoute là, une tentative de m'éliminer en associant mes tweets du B.A. d'octobre, fait pendant mon blocage même en écriture sur ma propre pddu (donc en ayant aucun facon de communiquer sur Wikipédia) et un admin qui affirme en gras que je n'ai jamais été victime sur Wikipédia d'attaques perso, mais que j'en aurait fait. J'en ai fait une oui : "délinquants" et j'ai été sérieusement punie pour : 7 jours de blocage, premiere offence en 12 ans. Est-il en train de me renoter un crime que j'ai payé tout en niant ce que je peux vivre ? C'est important pour moi de parler de cet évènement car il explique mon sentiment de totale impuissance : Des gens bien importants dans la communauté sont en train de faire passer mes tweets pour du harcèlement, en même temps que je suis en train de me plaindre d'être harcelée sur Wikipédia, ici et sur twitter. C'est le comble du déni ou suis-je finalement juste "parano" ?

L'usage de mes tweets[1] est au coeur de ce mobbing et a permis de me déshumaniser. Et Braveheidi se livre à une démarche similaire. Cette règle est supposément, depuis toujours en aucun cas dirigée contre moi, mais depuis novembre 2018, j'ai l'impression qu'elle me vise particulièrement, et étrangement je suis la 1ière accusée, et ce doublement (deux arbitrage sur ce thème à mon encontre).

Malgré toute la douleur qu'elle a pu me causer (sans en être consciente), les actes posés par Braveheidi restent sans commune mesure en comparaison avec d'autres mobbeurs qui n'ont à ma connaissance jamais eue un seul mot tendre envers moi. Je ne peux pas savoir ce que Braveheidi pense dans sa tête, ce qui l'a poussé à écrire après le Stop, dans la R.A. contre JJG pour faire cesser le harcelement dont je me disais victime; ce qui l'a ammené à voir mes contributions comme si problématiques, ce qui l'a mené à me croire souffrante d'un délire de persécution, etc. Je ne peux pas connaitre son intention et c'est un peu trop pratique cette histoire d'intention qui en somme donne tout le pouvoir à ceux et celles qui pourraient griffer ; ils n'ont qu'à dire qu'ils n'avaient pas l'intention de blesser et une torsion de WP:FOI me force depuis le début du mobbing à accepter que de bonne foi des tas de gens m'aient fait mal, à répétition. J'en parle ici sur ma PU

En plus, c'était réellement justifié aux yeux de plusieurs. « Elle le mérite » a été une phrase répétée allègrement depuis deux ans. De bonne foi, un grand pan de la communauté pense et écrit ici dans Wikipédia qu'il ne s'agit que d'un conflit (donc à force égale, car c'est ce qui distingue le conflit d'un harcèlement, en sciences sociales), où j'ai aussi ma part de responsabilité.  Ça me fait penser à du victim blaming. Braveheidi a pu réellement croire que j'étais ce que disait Celette, JJG, Manacore, Panam et d'autres sur moi ; si ca avait été contre un autre que moi, peut-être que moi aussi j'y aurais cru et serait devenue une mobbeuse induite.

C'est un effet "normal" du mobbing : les membres de l'organisation ont tendance à croire que la victime est la cause des problèmes [2].

Ceci-dit je veux souligner le cas de Notification Panam2014 : qui est unique en son genre. Les tweets le concernant ne sont pas du tout violents, agressifs, insultants, pourtant il est nommé par la Fondation dans son rapport. Je le considère comme un potentiel "ami", un véritable collègue et tout ses gestes ont été pardonnés en mars 2019. Il est venu m'écrire ceci sur ma pddu (en) :

« Bonjour

Je ne savais vraiment pas comment vous le dire, mais je m'excuse pour tout et surtout pour mon inconscience et pour ne pas avoir mesuré l'ampleur de la situation dans laquelle je me suis embarqué. Mais ce sont les faits et actes qui comptent, et pas les intentions.

J'espère que vous reconsidérerez votre décision de partir. Et je n'oublierais pas votre aide précieuse pour ne pas sombrer la dernière fois.

Je vous souhaite un prompt et bon et retour imminent, ainsi qu'une bonne navigation. --Panam2014 (talk) 17:20, 24 March 2020 (UTC) »

C'était tellement une démarche constructive, pleine d'empathie, que tout de suite j'ai vu que Panam c'était laissé entrainé et regrettait d'avoir participé au mobbing. Merci Panam, merci encore de m'avoir libérée de ce poid. Et voilà qu'aujourd'hui, ses actes confirment la confiance que j'accorde en sa bonne foi et ses excuses senties. C'est tellement bénéfique.

Réponse aux arbitres au sujet de la proposition de Braveheidi, mercredi le 16 septembre 2020 15:53[modifier le code]

J'ai comme une impression de déjà-vu.

Non, pour ce qui est de mon compte twitter:

  1. Ça fait quand même deux ans que je suis accusée régulièrement d'être une harceleuse sur twitter; accusation qui a été portée contre moi dans la R.A. où Braveheidi s'est fait dire de passer par le CAr pour mettre ce sujet au clair et que je considère très réccurente.
  2. L'importation de mes tweets a un effet très fort; en ne citant que les gros mots, l'image donnée de moi est absolument monstrueuse, la répétition d'une telle action, couplée d'accusations de harcèlement qui n'ont jamais été étayés ont à mon avis joué un rôle central dans le mobbing que je dis avoir vécu. Il a été à maintes fois dit sur ce wiki que je vomirais de la haine en continu, 24h, sur "tous les wikipédiens".
  3. C'en ai rendu une question de préservation de mes libertés fondamentales. J'ai trop le sentiment qu'il y a eu une volonté de me censurer, avec notament des demandes de passer mon compte twitter en privé.
  4. N'oublions pas que je suis quand même peu appréciée ici, alors je doute avoir une grosse influence sur la communauté, avec mes tweets. La seule influence qu'ont mes tweets cités dans WP, c'est de me nuire à moi, en permettant de donner une image de moi comme si j'étais une haineuse (terme souvent employé pour me décrire). Bizarrement, mes threads de qualité ne sont pas importés ici , comme un certain blog, pour en faire la promo. Non. On ne fait pas "volontairement" la promo de mes tweets en en parlant ici, on tente de démontre à quelle point je suis "nuisible", "harceleuse", etc.


Pour ce qui est de la médiation c'est non. La raison qui nous ammène ici est précisément l'accusation de harcèlement portée contre moi. Tant que Braveheidi s'en tiendra à s'excuser uniquement d'avoir mis un lien interne le 23 décembre, en ommettant qu'elle a reparler de ce qu'elle pensait de moi, il ne m'est pas possible de songer à une médiation. Je cite « Rétrospectivement, je me dis que ce lien vers "délire de persécution" n'était franchement pas l'idée du siècle, mais bon, c'est une erreur que j'assume. Et je reste sur l'idée que l'on peut se sentir très intensément persécuté, en souffrir énormément, alors même que l'on n'est pas persécuté. J'estime par ailleurs qu'émettre l'hypothèse qu'un contributeur est peut-être en train d'être atteint dans sa santé mentale ne constitue pas en soi une attaque personnelle. » Le retrait du lien bleu n'enlève rien à la teneur des propos. J'ai l'impression que seul le fait de mettre le lien interne serait grave, et non pas de parler de ma souffrance comme un truc qui serait lié à un sentiment très fort d'être persécuté, sans l'être.

Comme si ne pas mettre [[]] sufisait à ce que cela ne relève plus d'une attaque sérieuse sur ma santé mentale. J'ai du mal à comprendre. De plus, je ne lis rien au sujet de l'accusation de harcèlement hors-Wikipédia qui pèse contre moi, pas d'excuse, rien. J'ai vraiment de très nombreux diffs. de ce genre d'accusation lourde et qui me porte opprobe depuis maintenant 2 ans.

On dit souvent sur Wikipédia que les accusations de harcèlement sont très graves, mais je le redis, contre moi, ici dans ce wiki, elles sont assez régulières, et la première remonte au 16 octobre 2018 et elle est faite avec une poignée de tweets. En fait, si on veut examiner ce que je nomme le mobbing, il faut prendre en compte cette idée de faire passer mes tweets pour du harcèlement, idée qui me colle à la peau depuis octobre 2018. Ça fait deux ans que mon compte twitter est épié à la recherche du moindre gros mots. Des gens ont été sanctionnés pour avoir impporter mes tweets, il a été souvent dit que "non, tels tweets ne relèvent pas du harcèlement", et pourtant, les accusations contre moi comme quoi je harcèle des gens sur Twitter continu de pleuvoir. J'ai vraiment hâte de ne plus avoir rien à dire sur cette "histoire" ni ici, ni ailleurs, croyez-moi. Mais je ne suis pas prête à continuer de me faire accuser de harcèlement, comme si c'était rien. C'est central dans ce mobbing. Voilà ce qui motive mon choix de poursuivre l'arbitrage.

Au fait, je ne crois pas que Braveheidi soit un faux-nez. Je peux le dire sans détour. 


Peace and love.png Idéalités 💬 16 septembre 2020 à 21:53 (CEST)

  1. L'usage qu'en a fait Benoit Prieur s'ajoute à ce contexte "d'usage de mes tweets" que j'essaye ici de démontrer.
  2. Véronique Tremblay-Chaput. OCTOBRE 2018 Rapport de recherche Le mobbing en milieu académique Mieux comprendre le phénomène pourmieux l’enrayer. P.41

Réponses aux accusation portées par Braveheidi à mon encontre - à partir du 17 septembre 2020 20:19[modifier le code]

La façon dont Braveheidi s'adresse à moi ou parle de moi m'apparait problématique. Elle remet souvent ma bonne foi en question, comme quand elle a cru ici que "je n'avais aucune prise de conscience" :elle est dans ma tête ? Mais le pire ce sont toutes les accusations personnelles qu'elle a pu porter contre moi depuis près de deux ans dans ce Wiki. Je ne peux pas savoir si elle est consciente du mal qu'elle m'a créée en donnant son "opinion" me concernant le 17 nov 2018, le 23 décembre 2018, le 18 mars 2019, et en juillet dernier (20202). J'ai recu un genre d'excuse floue, pendant qu'elle m'accusait de harcelement dans une R.A., donc, disons que je ne les considèrent pas comme recevables. Il existe un mouvement de groupe visant à me présenter comme une extremement mauvaise contributrice (Pov_Pusher, faiseuse de T.I., détourneuse de source, etc), harceleuse de surcroit, et je trouve que les gestes de Braveheidi s'inscrivent dans ce mouvement. Elle a ajouté une dimension psychiatrique au "Dossier Idéalités" en me déclarant atteinte d'un délire de persécution , d'un fort sentiment de persécution, qui expliquerait pourquoi je me suis imaginée être agressée.

Faux-Nez[modifier le code]

  • Je réitère que je ne crois pas que Braveheidi soit un faux nez.

Harcèlement hors Wikipédia[modifier le code]

Braveheidi, sur cette page:

« Ce qui me vaut toute cette animosité sur Twitter de la part d'Idéalités est bien ma participation au projet Wikipédia. Elle n'a jamais mentionné autre chose »

  • Je ne vois pas du tout où j'ai bien pu mentionner que le fait que Braveheidi participe à Wikipédia provoquerait une animosité envers elle, chez moi. Ni où j'aurais pu faire savoir que sa présence sur le projet est un problème. Elle semble m'attribuer une volonté de nuire à sa présence sur WP, mais je ne vois pas sur quelle base elle s'appuie pour tenir un tel raisonnement. Je ne vois pas où elle voit du harcèlement à son encontre.

C'est une accusation grave, qui est très régulièrement reprise contre moi. Si ce n'est pas clair, je tien à ce que ce soit sanctionné, si cela s'avère disproportionné comme accusation, ou tout simplement faux. Dire sur ce wiki, que je serais une harceleuse qui vomis des insanités en continu est quelque chose de très courant, trop courant et quasi jamais sanctionné. Car les accusations de harcèlement sont sérieuses aussi. Au dela des considérations juridiques, la répétition de telles accusations lourdes ne peuvent que s'empiler les unes sur les autres et nuire considérablement à ma réputation de wikipédienne. Ce type d'accusation s'inscrit dans le processus de mobbing que j'ai vécu.

À propos de ma santé mentale (et de l'usage du terme swatting)[modifier le code]

NB. Ici au Québec, c'est la police qui vient, pas des infirmiers. Et ils sont d'ailleurs venu chez moi début septembre 2020 (pas pour moi). Ils sont débarqués avec deux camions de la police et des chiens enragés. Ce fut en soit assez perturbant. La peur que j'ai eu est aussi lié à la réalité de ce que c'est ici, au Québec.

R.A. Masquage urgent, qui permet, de mon point de vu, de mieux saisir le contexte dans lequel je me trouve

On peut y lire qu'en fait, Jules* ne voit pas ce qui a de grave dans les propos de l'IP. Les attaques contre ma santé mentale ne sont pas relevées. Un compte de circonstance est passé et a donné son avis. C'est de mon point de vu, le seul commentaire qui parlait des attaques que j'ai pu subir. Il a été bloqué indef, dans les minutes et son commentaire a été supprimé. Mais de mon point de vu, cette personne exprimait une idée importante. Son ton ne convient probablement pas à Wikipédia:fr puisque le compte a été bloqué sur le champ, mais le fond m'a fortement ébranlée : une personne voyait ce qui m'arrivait.

EDIT : « Idéalités « a un fort sentiment de persécution » [1], qu'elle avait tenu des propos sous-entendant qu'elle envisageait un suicide » (contenu du mail envoyé par Braveheidi à la WMF et résumé par Racconish)

Je ne sais pas comment interpréter la nécessité de mentionner à la WMF que selon elle, «j'ai un fort sentiment de persécution » dans une alerte au risque de suicide et surtout, dans un contexte où jai déposé juste avant, une requete à T&S pour enqueter sur un harcèlement que je dis subir. Elle a bien dit le même jour que ce dont elle croit que je souffre explique que j'imagine être harcelée. Ça aussi c'était pour bien faire ? Par soucis pour moi ?

J'avais le sentiment qu'un truc n'allait pas quand Braveheidi qui des heures avant m'attaquais sur ma santé mentale avec un angle permettant d'invalider le harcèlement que je vivais. Avec ses affirmations, je comprend qu'elle a d'ailleurs profité de l'occasion pour aller dire à la WMF que "idéalité a un fort sentiment de persécution" donc de donner son avis concernant la requête que j'avais envoyé à peine deux semaines auparavant. Là aussi, dois-je y voir une belle intention de me venir en aide ? je ne connais pas la teneur exact des propos de Nattes-à-chat, mais je doute qu'elle ai été dire à la WMF que j'aurais un "fort sentiment de persécution". En sachant ce que cela signifit pour Braveheidi, je ne peux qu'en conclure qu'elle a été se faire "médecin" devant la WMF pour me déclarer malade mentale (elle a ce trouble).

Je cite Racconish :« Au demeurant, s'il est compréhensible qu'en décembre 2018 tu te sois demandée jusqu'où certains contributeurs iraient dans leur tentative de ce que tu as appelé « meutre social », il ne me paraît pas raisonnable que tu aies ensuite maintenu que le signalement de Braveheidi à la Fondation était un swatting ou une proposition de swatting. » Ok. J'ai juste jamais trouvé le bon mot pour exprimer ce que j'ai vécu ce jour là et ensuite j'ai jamais eu les bons mots non plus : J'ai eu peur sincèrement, j'ai utilisé un terme qui parle d'une intimidation posée sur la base d'une allégation fausse sur ma santé mentale et d'un message à des autorités (WMF est une autorité ici). J'en ai parlé dès le 23 décembre. Braveheidi dit avoir des dizaines de tweets de ce jour là, et elle ne s'en ai pas préoccupée, à ce que je constate, avant cette année. Je me sens comme si on m'avait laissé dans cette croyance, par non intérèt pour la chose. 2 jours plus tard, ne voyant pas venir la police, j'ai arreter de paniquer, mais ca fait quand meme 2 grosses journées de pure angoisse, à se sentir intimider par des allegations très lourdes sur ma santé mentale, dans un contexte de "faites la interner si c'est si pire que ce que vous dites.

La différence entre le geste de Braveheidi et celui de Natte-à-chat, c'est que Natte-à-chat m'en a parlé en privé avant et qu'elle a laissé un message sur le bistro de ce jour là qui est très différent de la teneur de tout le reste dit avant elle. Elle a dit «  Il serait salutaire que tout le monde fasse une pause là et se rappelle que derrière chaque personne qui contribue il y a une vrais personne avec un cœur et des sentiments. Peut-on vous demander de ne plus alimenter la machine, car on ne voudrait pas aggraver la souffrance qui s'est exprimée sur les réseaux sociaux et ici même? À ce stade montrer du cœur n'est-il pas plus convivial que d'éplucher les diffs? Là le cœur demande un répit je crois…. --— Nattes à chat [chat] 23 décembre 2018 à 22:24 (CET) » » La différence c'est que Natte-à-chat n'a pas été me traiter de malade mentale qui a un sentiment de persécution. Les intentitions de Natte-à-Chat m'ont paru sans ambiguïté être bonnes et bienveillantes. Natte-à-chat n'est jamais intervenue pour rajouter une couche à ma souffrance. Les craintes de Natte-à-chat ne sont pas les mêmes que celles de Braveheidi; Natte-à-chat n'a jamais soutenu que le harcèlement se passait dans ma tête. Natte-à-chat n'a pas été discuter avec cette ip louche, qui s'explique ensuite d'avoir réagit aux propos tenus sur ma santé mentale. Je ne peux pas voir la même intentionnalité dans les deux gestes, bien qu'ils soient similaires. Que des gens qui tiennent à moi s'inquietent, ça je le comprend. Que des gens qui me traitent de folle disent s'inquièter pour moi, ca me reste encore dur à avaler.

L'iP agit parce qu'elle trouve que ce qui se dit sur ma santé mentale sur se bistro n'a pas d'allure, et tente de leur faire savoir. Elle s'expliquera sur sa page : c'est les propops des gens sur ma santé mentale qui l'ont pousser à dire que SI cela est si pire qu'ils le décrivent aussi bien avertir les autorités. ca faisait 4-5 heures que ca parlait de mon cas, quand il a dit cela. Un bon 4 heures entre les propos de Braveheidi et son intervention s'écoule. Mais dès que l'IP fait sa proposition, mon cas devient une URGENCE... Magie ? ou l'idée de parler à la WMF de mon sentiment d'être persécutée a germé ? je me le suis toujours demandée, car elle a bien écrit que selon elle je ferais du "chantage au suicide" (c'est joli ça..).

Je ne vois pas les propos que j'aurais tenu qui sous-entendrait que j'envisagerais un suicide. Je "criais au meutre". Je sais que ce sentiment de persécution dont elle a parlé à WMF était dû, selon elle, à un trouble mental de se croire persécutée, même si on ne l'est pas pour de vrai. Je sais ce que l'IP a dit et oui elle proposait de prendre les grands moyens : "si" mon cas était si pire que ce qui s'en disait sur le bistro du 23 décembre.

Je ne sais humblement pas comment nommer cet évènement tellement traumatisant. Soit on est vraiment fous, les deux, moi et User:JoKerozen d'avoir eu autant peur de voir débarquer la police qu'on a informer les adultes sur place de la situation et de la menace qu'on ressentait, soit des éléments peuvent permettre de comprendre que notre crainte s'est fondée sur le peu qu'on avait comme information à ce sujet : une ip qui propose un internement d'office, et quelqu'un qui répond "j'ai suvis votre conseil".Je crois que sincèrement Braveheidi s'est inquiètée pour moi, mais que son filtre de lecture (croire que je souffre d'un sentiment de persécution) a pu lui donner une mauvaise lecture de la souffrance que j'exprimais à ce moment-là. Si elle ne voit pas de harcelement, elle ne peut pas voir que je ne suis pas suicidaire, et juste exténuée au plus haut point par la situation que je vis. Je n'emploierai plus ce terme, bien que les évènements du 23 décembre 2018 restent pour moi hautement intimidants et menaçants. Ca reste un traumatisme.

Pour le dire autrement, si selon Braveheidi, le harcèlement n'existe que dans ma tête, je peux comprendre qu'elle m'est simplement cru suicidaire et a eu peur pour moi. Je crois que si elle avait été consciente du harcèlement, l'interprétation de la souffrance que j'exprime aurait pu être différente.

Je rappelle donc que l'IP n'a pas été effrayée par mes propres propos, mais par ceux tenus à mon sujet sur le bistro du 23 décembre 2018. Et j'admet partager ce point avec l'IP; c'était effrayant de lire ce qui se disait au sujet de ma santé mentale, sur ce bistro. Moi ça m'a vraiment choquée (trauma).

Je n'ai rien trouvé (même encore aujourd'hui) qui pourait décrire aisément, le traumatisme que j'ai subis ce jour-là à l'idée de voir la police débarquer chez moi, pour me faire interner de force, parce qu'une personne disant que je souffre de délire de persécution et que je ne subis pas de harcèlement déclare à une ip ayant fait la dite proposition de me faire interner de force : « J'ai suivi vos conseils » (source)

« Merci d'etre encore là à affirmer sans aucune preuve que j'ai commis je cite« excès intolérables (notamment au regard de la neutralité de point de vue) d’Idéalités (d · c). » Et dire que Le chevalier Tuhqueur y a mis un frein. Je me sens encore une fois attaquée personnellement sans aucune raison ni diffs : jamais rien, aucune RA a attesté que je fais du pov_pushing, même si certains se plaisent à le répéter depuis 2 mois et demi. Est-ce que c'est normal de me salir autant ?! Joyeux Noel ! »

« Cest faux, jai pas fait de tavail inédit. Manque de rigueur. Ok c'est une joke... On me reproche rien du tout : ils déformaient encore plus la source que moi et ça aussi ca a été dit. Je quitte. ca vaut pas la peine que j'en meurre : hier j'ai été hospitalisé. ca va là salissez moi »

  • 23 décembre 2018 à 08:16 par Braveheidi. Le peu qui est masqué ne change rien au fond de ce qui est dit par Braveheidi

« J'ai moi aussi le sentiment d'un deux poids, deux mesures, en défaveur de TuhQueur. Que des admins puissent accréditer la thèse d'un harcèlement à l'encontre d'Idéalités me laisse perplexe, même si - comme je l'ai déjà dit - je prends au sérieux l'intensité de la souffrance d'Idéalités. Mais l'intensité d'un [propos masqués] sentiment de persécution n'est pas un bon critère pour déterminer si cette persécution existe réellement ou non. Un chantage au suicide non plus. J'invite les admins à relire attentivement l'ensemble des diffs (effectivement, un long et fastidieux travail, mais rien ne presse) et à trancher en fonction d'une analyse factuelle et non d'un ressenti. Je les invite également à ne pas prendre en compte le sexe des contributeurs impliqués. Il n'y a pas de raison de penser que Tuhqueur, parce qu'un homme, serait moins pardonnable qu'Idéalités lorsque son comportement est mu par ses émotions. Je réitère mon avis déjà exprimé ailleurs : dans le conflit actuel, Tuhqueur ne joue aucun rôle majeur. Que certains puissent proposer son bannissement suite à cela est des plus étranges. Braveheidi (discuter) 23 décembre 2018 à 14:16 (CET) »

Vérifiable ici [2]

Les masqueurs n'ont masqués que le lien interne. Toute l'idée que je sois malade mentale est encore là.

Récapitulatif temporel :

  • Je dis sur le bistro que je ne me tuerai pas pour ça à 7:31
  • Braveheidi publie sur le bistro son hypothèse explicative de ma souffrance à 8:16
  • À 12:15 Une IP débarque sur le bistro pour dire que si ce qui est raconté sur le bistro est si pire, qu'il faut alors alerter des autorités, question qu'ils prennent les mesures nécessaires/m'interne de force
  • La R.A. pour masquer les propos de l'IP sera en ligne à 12:28
  • Braveheidi ira discuter avec cette ip à 12:57

Modifs sur ma PU

Je ne suis pas en mesure d'ouvrir des R.A. on dit déjà que mon cas fait trop de bruit, on dit sur le bistro que je souffre d'un trouble qui me fait m'imaginer être harcelée.

J'ai été me changer les idées et discuter de tout et rien, sur twitter, avec Hégésippe Cormier. Je vais mettre un seul tweet ici et il n'est pas de moi (ici), il est possible de voir la discussion en entier et de noter la date des tweets dans le fils de discussion. Il est possible de noter aussi la teneur de la discussion. Il est possible de vérifier l'ensemble de mes tweets pour une période donnée, au besoin.

Comme souvent rappellé mon compte Twitter est public et accessible à tous, mais surtout à Braveheidi qui s'était abonnée à mon compte twitter et recevait donc mes tweets dans son fil de lecture personnel. Ça devient "incontournable" de les voir, si on est sur twitter. Je l'ai bloqué, comme elle le mentionne, à la suite de ces évènements, le même jour, et principalement parce qu'elle m'a paru m'ignorer totalement, en répondant à des tweets de mon conjoint. J'ai dû même lui dire un truc du genre "Oh je suis là hein", vu qu'elle ne me répondait pas.

Je reconnais que le recours au raccourcis "swatting" soit un abus de langage et qu'elle s'inquiètait pour de vrai, de quelque chose qui est irréel : je ne suis pas souffrante d'un délire/sentiment de persécution et son analyse de ma situation repose donc sur des postulats invalides. Je n'étais pas "sucididaire" , mais à bout, exténuée et je criais au meutre de mon identité sociale. Nuance qui me semble vérifiable. Je n'ai pas su décrire autrement l'intimidation provoquée par ces conversations de bistro sur ma santé mentale et le besoin de me faire interner/de m'envoyer des infirmiers, ou je ne sais quoi qui a semblé utile à Braveheidi ce jour là pour "m'aider"; j'en suis navrée. J'ajoute que le "sentiment de persécution" est relié fortement à la maladie mentale, premier lien google donne la paranoïa. Elle souligne qu'elle le referait, je la supplie d'éviter de faire des hypothèses sur mon état mentale.

J'ajoute que actuellement et compte tenu des discussions sur ce sujet il me parait maintenant inapproprié de présenter l'alerte lancée par Braveheidi comme une volonté claire que je me fasse interner d'office, sous de faux motifs; elle s'inquiètait sincèrement du fait que je souffre selon elle d'un sentiment de persécution et a interprété en toute bonne foi, mes allégations concernant le meutre social que je dis avoir subis pour du chantage au suicide. Elle a exposé au préalable sa thèse sur le bistro du jour. Je ne sais pas comment démontrer plus de bonne foi concernant ma prise de conscience que le terme « swatting » ne convient pas. Braveheidi l'a pris comme une très grave accusation criminelle et ça lui a fait vraissemblablement très mal que j'utilise ce terme. L'usage de ce terme n'avait pas pour but de lui faire du mal, mais plutôt de mettre un mot sur un évènement qui reste pour moi un traumatisme, dû à l'intimidation que j'ai ressentis ce jour-là. Ce n'était pas le bon terme, car Braveheidi a vraiment eu peur pour moi et souhaitait sincèrement que je reçoive l'aide médicale/psychiatrique dont elle a cru que j'avais besoin. Je suis désolée que ce terme ait tant heurté Braveheidi, et je lui demande pardon, pour l'usage erroné du terme « swatting ».

Me présenter à la WMF comme étant souffrante d'un délire/sentiment de persécution, dans un contexte où j'ai fais savoir avoir envoyé une requete à WMF pour stopper le harcelement en groupe que je dis avoir vécu, m'a toujours paru stratégique. J'ai vu dans les évènenements du 23 décembre 2018, une occasion en or d'attaquer ma version des faits. C'était sans doute involontaire, juste un heureux timing, mais pour moi ce geste s'incrit dans le mobbing que j'ai vécu ET surtout permet de me présenter comme folle. J'ai jamais eu les mots ni la chance de revenir sur toute cette histoire, gravée dans ma mémoire, et qui m'a infligée un grand coup.

  1. expression utilisée par Braveheidi
Réitération de l'hypothèse concernant ma santé mentale[modifier le code]

Je cite Braveheidi sur la page de Azurfrog le 18 mars 2019:

« j'avais mis un lien sur "délire de persécution" et dit qu'on pouvait se sentir intensément persécuté et beaucoup en souffrir, sans pour autant que cette persécution soit réelle (ou quelque chose de ce genre, avec un lien sur "délire de persécution"). C'est sans doute à cela qu'Idéalités se réfère dans certaines de ses interactions avec moi ou d'autres. Rétrospectivement, je me dis que ce lien vers "délire de persécution" n'était franchement pas l'idée du siècle, mais bon, c'est une erreur que j'assume. Et je reste sur l'idée que l'on peut se sentir très intensément persécuté, en souffrir énormément, alors même que l'on n'est pas persécuté. J'estime par ailleurs qu'émettre l'hypothèse qu'un contributeur est peut-être en train d'être atteint dans sa santé mentale ne constitue pas en soi une attaque personnelle. »

Je précise qu'elle me notifie. Ici je ne suis pas bien sûr de comprendre. J'ai l'impression que Braveheidi parle exclusivement du lien interne, comme erreur qu'elle assume, et non pas du fond de son propos. Tant dans la version du 23 décembre 2018, que ici le 18 mars 2019, l'essence de ce qu'elle dit reste le même. Elle a dit le 23 décembre 2018 que je pouvait me sentir intensément persécutée sans que ce soit réel et affirme rester sur son idée. Elle ajoute qu'émettre des hypothèse sur la santé mentale d'un contributeur ne relève pas d'une attaque personnelle. Personne dans la discussion ne s'objectera à cette idée.

J'ai l'impression que le seul truc problématique qu'elle voit dans ce qu'elle a dit, c'est les crochets [[]] et que son opinion n'a pas changé.

J'ajoute aussi les propos de Manacore qui a initié cette section :

Peut-être une nouvelle page serait-elle utile…

  • Manacore

« Elle s'épanche longuement sur de nombreux vomissements et diarrhées dont elle attribue la cause aux wikipédiens en répétant plusieurs fois qu'elle n'a plus envie de vivre et qu'il ne lui reste plus qu'à mourir. Une ip intervient alors au Bistro pour signaler qu'elle est p-e en danger de mort, à la suite de quoi Braveheidi, en toute bonne foi, fait un signalement à la WMF. Résultat : l'intéressée réplique qu'elle n'a jamais eu l'intention de mourir et que ce signalement constitue une nouvelle forme de harcèlement à son encontre. »

Ce n'est ni ce que l'IP a dit, et je n'ai jamais dit qu'il ne me restait plus qu'à mourir ou que je n'ai plus envie de vivre. Une histoire de diarrhée aussi.

Réitération, seconde partie - 4 juillet 2020[modifier le code]

Le 4 juillet 2020, Epsilon0 fera des attaques sur ma santé mentale. Ces évènements me feront revivre vivement ce qui s'est passé le 23 décembre 2018, et m'ammèneront à demander le masquage des propos de Braveheidi. Que j'obtiendrai très partiellement.

Je peux faire parvenir au besoins mes mails concernant ces masquages, mais le sujet reste le même et c'est pour cela que le souvenir traumatique m'est revenu si vivement.

  • « Cette personne est malade et cette maladie s'appelle _______ » Le reste ne se redis pas. diff
  • « euh, sérieux, vous préférez vous faire embobiner par une ______ », « Maintenant si on est au point de préférer la parole d'une ____ », « et si on veut sanctionner les matheux de wp plutôt que cette____ ce sera sans moi. Bien à vous » diff

Epsilon0 est sanctionné pour ses propos, actuellement.

Je cite l'avis de blocage par Jules : « Tu es bloqué deux mois pour le motif suivant : « Attitude contraire aux règles de savoir-vivre (notamment WP:PMPJ). Cf. Wikipédia:Requête aux administrateurs#Epsilon0 : je peux moi aussi, mais à juste titre, parler de « siffler la fin de la récré » » ».diff

Vue générale sur ma santé mentale et mon état émotionnel[modifier le code]

(Parenthèse : Il ne faut pas confondre les causes et les conséquences.)

Je ne crois pas sain de venir arguer sur ma sanité mentale. Un exemple tout frais vient de se produire :

Pic sou déclare dans son témoignage: « À cette date, j’avais le sentiment qu’elle était une personne relativement instable » diff et aussi ici

Et il enchaîne avec des arguments concernant ce que j'exprime quant à ma capacité de gérer le stress durant ma "période de probation" notamment, où jai eu des épisodes intenses de cataplexie : je souffre d'un trouble biologique similaire à l'épilepsie, qui se nomme narcolepsie et qui peut s'agraver sous le stress. Je n'ai jamais eu autant de crises que durant la « période de probation » à laquelle j'ai été soumise.

Je considère encore aujourd'hui me sentir violée, humiliée, salie, ternie à jamais. Je ne vois pas comment défendre cela ; je ne dors plus depuis le 11 sept, je ne mange plus, je ne sors meme pas au potager : c'est pourtant mon travail. Je ne crois pas que je doive décrire les viols les plus sordides que j'ai vécu pour prouver ma légitimité à faire une telle comparaison. Mais j'ai l'impression d'y être poussée. Poussée à légitimer même mes plus douloureux ressentis.

Enfin, me déclarer "relativement instable", est-ce un argument, ou une attaque personnelle ; cest tellement courant que je finis par ne plus le savoir et être absolument aliénée par ces discours sur ma santé mentale ?

J'ai l'impression que même la facon dont je décris ma souffrance face au mobbing que j'ai vécu et qui nous ammène tous ici encore aujourd'hui, est un angle pour m'atteindre. Et c'est ce que fera Braveheidi en juillet 2020, en s'insurgeant qu'une comparaison entre mobbing et genocide puisse exister. Comparaison que je suis la première à poser ; en insèrant sur ma pddu une citation dans cette section que je me suis sentie obligée d'ajouter aux vues des discussions de bistro sur ô comment j'étais ___ de faire la comparaison que j'ai oser faire sur ma pddu préalablement : J'ai été violée ... Mais le pire que j'ai pu vivre = le mobbing sur Wikipedia Fr

« Le mobbing est un grave dysfonctionnement organisationnel, que la qualification tant de « harcèlement » que de « psychologique » masque entièrement, même si on y appose l’adjectif « collectif ». Mobbing vient du terme anglais mob, qui désigne un regroupement plus ou moins incontrôlable de personnes cherchant à exercer de la violence. De fait, cette définition pointe vers quatre traits essentiels du mobbing. 1. C’est un processus collectif. 2. C’est un processus violent, et même d’une extrême violence, que la littérature spécialisée compare au génocide et au viol. 3. Cette violence est délibérée. 4. La psychologie individuelle des agresseurs et de leur victime ne fournit aucune clé pour comprendre le phénomène.[1] »

Donc la première mention de "génocide" est faite sur ma pddu, en lien avec mon trauma, mais via une citation d'un article publié par l'ACFAS.

P.S. Plaider que je serais suicidaire le 23 décembre 2018, avec des propos - déformés, car Pic Sou pourrait lire les tweets qui suivent aussi...- datant de 2020, ça me parait assez "particulier".) De surcroit, malgré le discours de Pic Sou, rien encore n'indique que je puissse avoir une quelquonque tendance suicidaire. Iriez-vous lancer une alerte "Urgence suicide" pour les propos de Tyseria ? Mon "j'ai faillit me défenestrer" (dit en privé et sur twitter), va dans le même sens d'une surdose de violence reçue : je n'ai même pas bougée de ma chaise, IRL. La   requête initiale de Benoit Prieur a tout simplement été reçue par moi comme s'il m'avait foutu une râclée monstrueuse en public et étalée sur le bistro du jour. Ce cas n'a jamais été discuté mais les attaques et la diffamation dont je suis victime sont innombrables. Ceci-dit, le choc a été assez grave pour que je me rende à l'hopital (je n'ai pas de médecin de famille) afin que le médecin de garde examine mes symptomes et puisse prendre mon état de choc en charge.

Loi d'ici : Obligation et Responsabilités https://educaloi.qc.ca/capsules/la-responsabilite-de-la-personne-qui-porte-secours-a-quelquun/

  1. Eve Seguin, ACFAS Magazine. Dossier: La science c'est politique ,15 septembre 2016 Mobbing, ou l’extermination concertée d’une cible humaine

Participation au mobbing[modifier le code]

Comme je l'ai déjà dis à Braveheidi sur ma pddu et qui fut rappelé par un admin sur la R.A. ouverte par Braveheidi :

« Que aujourd'hui tu reconnaisses que tu t'es prononcée en ayant que « une vision très parcellaire des choses » ne change pas le fait que un mobbing est une dynamique qui implique plusieurs types de protagonistes : un noyau de gens qui visent réellement la cible, et tout une périphérie de gens qui embarquent et, en le sachant ou pas, amplifie le mobbing, ainsi qu'un "public", qui regarde passivement (ou pas) les agressions se dérouler. Dernièrement, une utilisatrice a cru mot-à-mot (c.f. section non archivable) que j'étais une négationniste de la Shoah et était prête à témoigner (rien de moins) contre moi et mon conjoint... Elle, comme toi, n'a surement pas l'impression de participer à une campagne de salissage, mais concrètement, c'est ce que ça donne. Tes actes t'ont positionnés. »

Je ne croyais pas ré-éditer cette page, tellement je ne vais pas bien, mais je viens de terminer la lecture du rapport de recherche proposé par Antoniex dans son témoignage en page de discussion. J'aimerais que ce texte soit lu par Braveheidi, mais aussi tout ceux et celles qui pourraient avoir intérêt à mieux comprendre l'intense violence que constitue un mobbing ou qui se demanderaient pourquoi j'ai bien pu les considérer comme faisant partis des mobbeurs :

Parce que au-delà d'accepter la conclusion de WMF et se dire "ok, elle aurait été harcelée", il serait bon de comprendre à quel point ce que j'ai vécu est violent, traumatisant et délétère. J'ai vraiment été la cible d'une campagne de mobbing, tel que décrit dans ce rapport, selon les mêmes dynamiques et effectivement dans l'objectif que je sois exterminée (les demandes de bans commencent dès mi-octobre, les attaques contre moi ne cesseront jamais ensuite : on attaquera mes contributions, on dira que je vomis de la haine en continue hors WP, ect). Je ne peux pas, pour ma part, en parler sans avoir physiologiquement des symptômes pas sympas.

SVP lisez ce rapport, faites quelque chose contre le mobbing dans Wikipédia FR, car mon cas n'est pas unique : il existe d'autres victimes de mobbing ici, sur WP:FR.

Si les arbitres veulent bien tenir compte du fait que je ne vais pas du tout bien, que ça fait longtemps que je vais mal, que c'est souffrant pour moi de devoir relire, sur 2 arbitrages, des mêmes moments traumatisants, je l'apprécierais. Je ne crois pas être capable de me défendre davantage, sur aucun des arbitrages en cours contre moi, mais je répondrai jusqu'à la fin, à toutes leurs questions. C'est trop souffrant (vomissements, crampes, étourdissements, et j'en passe pour ne pas choquer les gens qui trouvent que j'en met trop... ) de relire autant des passages traumatisants. En plus, mon sentiment d'impuissance est total; ça ne m'a jamais rien donné de bon que d'essayer de faire voir ce que je subissais.

On tend à régulièrement me repprocher de ne "pas être là pour contribuer", sans tenir compte d'à quel point c'est violent de me faire de telles repproches quand il est évident que je ne me suis pas remis de ce que jai subis ici : J'ai accepté un "test probatoire", juste parce que ça me permettait de faire enlever l'infâme attaque fatale contre ma personne que représente pour moi le banissement. Je n'ai pas eu le choix d'accepter le test, car je voulais faire tomber le stigma du bandeau "bannie" sur ma PU. J'ai enduré ce test, et mes parrains doivent savoir que j'ai dû accepter des tas d'hostilités. J'ai été débannie fin février 2020. J'ai choisis de quitter WP peu de temps après, en mars 2020, car je reste trop traumatisée de ce que j'ai vécu ici pour contribuer sereinement et parce que les attaques et menaces étaient non-stop ; j'ai demandé mon déblocage en septembre 2020 juste pour faire cesser une "blague" visant mon extermination. Je me retrouve ensuite à devoir me défendre dans deux arbitrages où je suis accusée d'être une harceleuse (entre autre); c'est trop pour moi. Je n'ai pas eu le temps de guérir même un petit peu, surtout avec les chocs vécus cet été. Navrée. Je ne sais même pas si un jour je vais arriver à me relever de ma "mort sociale".

Réponses aux précisions demandées concernant la présumée participation de Braveheidi au mobbing que je dis vivre[modifier le code]

TL:DR[modifier le code]

Il est difficile de faire plus synthétique car il m'est demandé de présenter sur quoi je me base pour soutenir que Braveheidi, sûrement sans s'en rendre compte, a participée au mobbing que j'ai subis : à ternir mon image, à renforcer des éléments faux à mon sujets (pov_pushing, détournement de sources et autres "problèmes" chez la contributrice que je serais), à augmenter le niveau de « bruit ».

Je constate qu'elle ne semble pas se rendre compte de la violence de ses propos et de ses hypthèses concernant ma santé mentale. Je ne sais pas comment mieux lui faire comprendre que de soutenir que je serais souffrante d'un sentiment de persécution pour expliquer mes actes, ma souffrance, fait peser sur moi l'idée que tout cela ne soit que dans ma tête. La lecture de cette page peut aider à comprendre Gaslighting; je cite « Gaslighting is a form of psychological manipulation in which a person or a group covertly sows seeds of doubt in a targeted individual or group, making them question their own memory, perception, or judgment ».

Je ne dis pas que ce fut volontaire, mais il est clair que le déni en soit, me force à me questionner sur mes propres perceptions et jugements, et ce depuis près de 2 ans, et que si l'on ajoute à cela une hypothèse selon laquelle je souffrirais d'un trouble me poussant à imaginer être harceler, la remise en question de ma propre capacité mentale à savoir ce qui m'arrive est intense. Je n'arrête pas de me demander si je suis "folle", si c'est dans ma tête.

On peut discuter des sources, pour parler du phénomène. Mais dans tout les cas, il est possible que "même les gens qui ne connaissent pas la cible ou ne l’ont jamais vue sont persuadés qu’elle est une grave nuisance et servent de courroie de transmission à l’information négative"[1]. C'est ce genre de participation que je crois que Braveheidi a joué dans le mobbing que j'ai suivis, et j'aimerais qu'elle s'en rende compte.

  1. Paraphase fortement inspirée de Eve Seguin, ACFAS Magazine. Dossier: La science c'est politique ,15 septembre 2016 Mobbing, ou l’extermination concertée d’une cible humaine
Qu'est qu'un mobbing[modifier le code]

Il faut d'abord comprendre de quoi je parle. Le mobbing n'est pas quelque chose dont on a nécessairement conscience de participer à. Voir notamment à ce sujet la section « A l’échelle du groupe » sur la page Mobbing, ou l’extermination concertée d’une cible humaine

Le Gouvernement du Canada, définit le bullying comme suit « Bullying is defined as "wilful, repeated aggressive behaviour with negative intent used by a child to maintain power over another child." The result is "a victimized child caught in an abusive relationship » et apporte quatre critères importants[1]:

  1. ) une inégalité de pouvoir;
  2. ) des gestes blessants;
  3. ) les gestes peuvent être directs ou indirects;
  4. ) des comportements blessants répétés;

Il est certe ici question d'enfants, mais les critères ne changent pas avec l'âge des protagonistes. Le terme mobbing implique des critères similaires, mais à une échelle de groupe "mob". Voici ce que la page Wikipédia anglophone en dit : « Mobbing, as a sociological term, means bullying of an individual by a group, in any context, such as a family, peer group, school, workplace, neighborhood, community, or online. »

Wikipedia:en définit le bullying comme suit « Bullying is a subcategory of aggressive behavior characterized by the following three minimum criteria: (1) hostile intent, (2) imbalance of power, and (3) repetition over a period of time ». Ce sont les mêmes critères que ceux retenus par le gouvernement du Canada.

La littérature scientifique sur le sujet est principalement en anglais, mais en français, ces termes sont polysémiques et complexe à traduire. Bullying renvoit ici à Brimade, en francais, tandis que la page du Gouvernement du Canada[2] le traduit par Intimidation[3]. Le terme mobbing n'a pas réellement d'expression équivalente en français. La conceptualisation du mobbing s'inspire de la notion de Houspillage issue de l'étude des interactions animales.

Ce n'est qu'une présentation sommaire du phénomène sociologique

  1. Governement of Canada: How to recognize bullying source
  2. Le Canada est un état bilingue et selon ses lois, il a l'obligation de fournir la même information dans les deux langues officielles à tous les citoyens canadiens. La traduction n'est pas à la légère.
  3. Il suffit d'ouvrir le lien précité et de cliquer sur "Français" pour le constater
Période du 8 au 11 octobre 2018, sur la pdd de racisme antiblanc[modifier le code]

La première fois que je rencontre Braveheidi sur Wikipédia est le 8 novembre 2018, sur la pdd de l'article Racisme antiblanc.

Elle s'adressera à moi 3 fois ce jour là:

  1. la section « Sciences sociales » est du Pov-pushing poli diff
  2. votre pov-pushing diff
  3. C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! Je vous reproche justement WP:UNDUE. diff

Contexte chronologique Je prend plus de temps sur ce passage car une bonne partie du mobbing consiste à me décrire comme une contributrice problématique, aux piêtres contributions, pov_pusher, qui fait dans le détournement de sources, des T.I. et j'en passe.

Il existe un contexte sur cette pdd où la nature agressive des "arguments" utilisés contre moi auparavant par certains contributeurs peut s'appercevoir aujourd'hui, je l'espère :

  • Marvoir (bloqué indef.) 24 octobre

Donnant son opinion sur la confiance que méritent la sociologie et autres foutaises, […]diff

  • TuhQueur (banni) 3 novembre :

« Sans vouloir enfoncer outre mesure Idéalités qui s'en est déjà largement chargée elle-même […] » diff

  • Celette (collectif bloqués indef.) 3 novembre

« Idéalités a annoncé et confirmé plusieurs fois sont départ de WP, ne nourrissons donc pas de nouvelles discussions fleuves qui n'ont abouti à strictement rien (au delà même du comportement de cette dernière, la citation reprise par TuhQueur résume assez bien la dimension idéologique, pour ne pas dire militante, de ses contributions). Bonne continuation hors de WP Idéalités. »diff

  • TuhQueur
  • 3 novembre

« Je pense en effet qu'on peut se passer de ce genre de POV-pushing caricatural, maladroitement déguisé en discours "sociologique". Idem par ailleurs pour ceux qui voudraient faire de la propagande dans l'autre sens. Dans le cas d'Idéalités, il va de soi que si elle a un jour l'idée de revenir sur Wikipédia, elle aura, au vu de ce qu'elle a montré de ses biais personnels, le plus grand mal à y répandre son POV-pushing, quel que soit le sujet. »diff

  • 4 novembre

« Tout ce que je peux dire, cependant, c'est qu'on reproche - à raison - à Marvoir son POV-pushing, mais qu'en matière de nocivité il est très largement surpassé par Idéalités. Il me semble de toutes manières inutile de disserter éternellement sur leurs cas » diff

  • 5 novembre

« Idéalités, vous avez annoncé que vous vous retiriez définitivement de Wikipédia. Si vous vouliez bien vous y tenir une bonne fois pour toutes, ce serait préférable. Après les flots de haine sordide, d'insultes écoeurantes, de calomnies, etc, que vous avez déversés contre moi, Celette, Azurfrog, etc, je doute que beaucoup de gens aient envie de vous revoir en ces lieux. Vous vous êtes définitivement discréditée en tant que contributrice. Votre présence en ces lieux n'apporte rien et ne fera jamais avancer le moindre débat. Sans cordialité. » diff

  • 6 novembre

« Il n'y a de toutes manières aucun intérêt à débattre avec Idéalités. Elle peut bien montrer patte blanche tant qu'elle veut, personne ne risque d'oublier son comportement de troll haineux. Cette personne n'est là que pour faire de la propagande politique de la plus basse espèce. La seule personne "enragée", dans le cas présent, c'est Idéalités. Elle est la seule et unique responsable de ce qui lui arrive, et elle ne pourra de toutes manières que dégrader cette article si elle y intervient. Il vaut mieux en effet ne pas épiloguer à son sujet, qui ne présente aucun intérêt, mais pour ça il faudrait qu'elle se fasse définitivement oublier » diff

  • 6 novembre

« Nous ne collaborerons pas avec elle, point. Si elle cesse d'intervenir, ce sera très bien. Je ne demande qu'à en rester là, car cette personne n'a aucun intérêt à mes yeux. »diff

  • 6 novembre

« Cessez définitivement d'intervenir sur cet article - et de préférence sur l'ensemble du projet Wikipédia comme vous l'aviez annoncé - et il sera possible de discuter calmement. Nous ne demandons qu'à oublier votre existence. »diff

  • Dfeldmann
  • 7 novembre

« Mais il est bien évident que vous savez tout ça mieux que moi ; votre style de troll est plus malin que celui de beaucoup d'autres, mais il y a longtemps que vous vous êtes disqualifiée (et que vous finirez probablement dans les poubelles, non de l'Histoire, mais de WP)--Dfeldmann (discuter) 7 novembre 2018 à 15:18 (CET) » diff

  • Braveheidi 8 novembre 2018
  • la section « Sciences sociales » est du Pov-pushing poli diff
  • votre pov-pushing diff
  • C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! Je vous reproche justement WP:UNDUE. diff

Le 11 novembre Braveheidi revient sur la pdd et me propose de travailler avec moi diff. Je suis optimiste en lisant sa proposition, car j'ai dans l'espoir de voir que quelqu'un va pouvoir enfin débattre sur le fond et apporter des sources pour soutenir qu'il existerait un assez grand pan des sciences sociales qui arguent que le racisme antiblanc existe pour qu'on en parle "égal égal" avec l'autre point de vu. Alors je lui demande des sources, pour la proposition qu'elle fait.

J'ajoute que depuis la suppression de la section que j'avais ajouté : « Il ne reste que une source de qualité dans l'article (pour ce qui est de la science) : le dictionnaire sur le racisme. Mais, elle est détournée cette source (et utilisée que dans le RI. Le reste des sources égal coupures de journaux, blogs, travail d'un doctorant peu cité... Vous supprimez une section robuste, tandis que le reste de l'article n'en contient pas » diff

  • 11 novembre

TuhQueur va à nouveau me coller une image très défavorable en notifiant spécifiquement Braveheidi:

« (notif Bravheidi)vous faites ce que vous voulez, mais je crois qu'il est inutile de discuter indéfiniment avec cette personne. Au mieux, cela représente une grosse perte de temps. +1 par ailleurs, pour la possibilité d'obtenir une version plus satisfaisante. Mais cela implique déjà de prendre un petit peu de temps pour nous reposer de toute cette vaine agitation, et ensuite de ne pas gaspiller notre temps et notre énergie avec des gens qui ne sont pas là pour contribuer sereinement. » diff

  • « +1 Je suis d'accord avec @TuhQueur sur ce point.--Mielchor (discuter) 12 novembre 2018 à 07:07 (CET) »

Ensuite Braveheidi cesse de contribuer sur la page, jusqu'en mars 2019. diff

J'aimerais faire remarquer que la section qui a tant été contestée de façon violente et entièrement supprimée le 11 novembre a finit par être acceptée et même montée plus haut dans l'article.

Ainsi que faire remarquer que, c'est sur ces interactions que Braveheidi affirmera baser son opinion sur TuhQueur et moi dans la R.A. du 17 novembre 2018.

Je la cite « La quasi totalité des contributeurs - moi y comprise - ayant eu à intervenir sur des pages où se trouve Idéalités est en désaccord avec la grande majorité de ces contributions et constate son WP:STICK et son POV-pushing permanent, sans compter les problèmes constatés de détournement de source de sa part. »

Bien sûr ceci est un très court résumé centré sur la période où j'ai rencontré Braveheidi pour la première fois, et non pas la présentation complète de tout ce qui a pu être dit à mon sujet, sur cette pdd.

De mon point de vu, Braveheidi s'inscrit dans la même lignée que les autres intervenants qui m'ont attaqués personnellement sur cette page. Sûrement qu'elle n'en a pas conscience et pense ce qu'elle affirme  ce moment là. Je ne sais pas si encore aujourd'hui elle croit que j'ai été une pov_pusher, aux vues des sources actuellement dans l'article. Les références les plus robustes dans cet article, en sciences sociales, restent celles que j'ai tenté d'ajouter.

Nœud gordien cherche Alexandre[modifier le code]

Ce titre de section fait référence à une R.A. très marquante dans la chronologie des évènements concernant le mobbing que je dis avoir subis. Elle visait à stoper les comportements violents de TuhQueur, qui précise ne pas être seul et notifie plusieurs contributeur. Les interventions sur cette R.A. sont nombreuses et souvent me visent personnellement. (J'y reviendrai au besoin : svp la lire. Car pour moi c'est difficile à relire)

La R.A. débute le 17 novembre, Braveheidi y interviendra le même jour, mais après le Stop posé par un arbitre:

« Permettez-moi de m'étonner qu'une telle requête puisse être recevable et mériter un quelconque traitement autre qu'un classement sans suite. D'une part parce qu'elle s'empare d'un contentieux qui a déjà été jugé sur le fond il y a 4 ans et d'autre part parce que sa description des faits est manifestement erronée. La quasi totalité des contributeurs - moi y comprise - ayant eu à intervenir sur des pages où se trouve Idéalités est en désaccord avec la grande majorité de ces contributions et constate son WP:STICK et son POV-pushing permanent, sans compter les problèmes constatés de détournement de source de sa part. Et non euphonie, renvoyez dos-à-dos les égos des personnes concernées ne peut aboutir à un apaisement. Même si Idéalités ne pipait mot sur twitter et ne commentait aucune de ses diffs, elle se ferait quand même réverter pour les motifs évoqués plus haut. Bref, Idéalités ne subit pas un harcèlement de TuhQueur, mais est confrontée à l'énervement croissant d'une série de contributeurs expérimentés en raison de son propre comportement. Faire des contributions de faibles qualités n'est pas répréhensible. Ne jamais se remettre en question et refuser d'apprendre des remarques des autres pose en revanche problème. »

R.A. close sans suite le 7 décembre 2018

Cette R.A. me semble être une "étape charnière" dans le déroulement des évènements. Encore une fois, Braveheidi participe, et d'une façon qui va dans le sens de ce que sous-tend l'agresseur principal.

Bistrot du 23 décembre 2018[modifier le code]

Ces éléments ont déjà été étayés et s'incrivent selon moi dans le même discours de TuhQueur concernant mes problèmes de "contributrice", tout en ajoutant un volet psychiatrique qui viendrait "expliquer pourquoi j'imagine être harceler". Ce n'est pas de ma faute, si je dis tant souffrir, c'est que je serais, selon Braveheidi, malade mentale et en plein délire de persécution. Elle réitèrera ces propos, dans l'essence. D'autres aussi feront le même genre d'attaque.

Mais contrairement à l'attitude adoptée par Braveheidi ce jour-là (s'exprimer sur ma santé mentale, ect), il y a aussi des gens sont venu me parler directement de leur sincère inquietude pour mon bien-être. Par exemple Notification Nattes à chat : n'a pas semblée hésiter ou croire que me parler aurait empirer les choses, puisqu'elle m'a aborder en privé le 23 décembre 2018, pour savoir comment je prenais les évènements de la journée. D'autres aussi ont agit de façon similaire ; en venant vers moi, avec bienveillance. J'ai pu lui faire part de mes craintes de voir débarquer la police, d'à quel point j'étais à bout que des gens me croient en train d'imaginer être harcelée, et à la fin de la discussion j'étais apaisée; je me suis sentie respectée.

Je dois le préciser car j'ai ça en tete depuis 2018 : le timing...J'envoie une requête à la WMF en décembre[1] pour faire stopper un harcelement quand l'hypothèse de ma folie mentale advient : je souffrirais certe, mais d'un délire de persécution, ou d'un fort sentiment de persécution, bien que le harcèlement soit non réel.

Voici mon message sur le bistro du 9 décembre 2018 :

« Récapitulation : Le 17 octobre, Kimdime déclare, tel Ponce Pilate : "En l'état actuel des choses, je me déclare dans l'incapacité de protéger les droits d'Idéalités sur ce wiki, notamment celui à la protection contre des attaques personnelles" [1] et que depuis, des utilisateurs se servent de cette bénédiction pour me harceler sans arrêt depuis près de deux mois. c'est insupportable et la communauté devrait ne pas laisser faire cela. J'ai exprimé un raz le bol sur twitter et depuis on me salit partout sur wikipédia et est à noté que sur le BA il a été dit à la fois de ne pas se préoccuper de mes tweets (car hors de wikipédia) et à la fois que ce serait toléré que je subisse des attaques personnelles pour avoir tweeté (le 15 oct) au sujet de ce que je peux penser devant la situation que je vis ICI sur Wikipédia. Sur ce je vous informe que je dois répondre à la wikimédia Fondation qui m'a contacté apres avoir recu de nombreux témoignages concernant le traitement ihumain que je subis ici, donc je vous laisse continuer à me trainer dans la boue pendant que je vais finir cela. Idéalités (discuter) 9 décembre 2018 à 15:52 (CET) »diff

Par un "drôle" de hasard, le mail de Braveheidi vient faire savoir à la WMF que ce harcèlement dont je me plaint, elle dans ma tête. C'est vraiment tout un timing.

C'est plein de petits éléments difficiles à rendre compte, qui font que pour moi les actions de Braveheidi s'inscrivent dans le mobbing que j'ai vécu. C'est aussi pour cela que j'ai ressentis autant d'intimidation et de menace dans le geste de Braveheidi, tandis que ce n'est pas le cas pour le geste de Natte-à-chat.

  1. Le 9 décembre, je le dis sur le bistro,des gens viendront me questionner, c'était su.Ici c'est ma premiere rencontre avec Gratus, là c'est l'annonce sur le bistro.
Expression de ma souffrance sur ma pddu, le 4 juillet 2020[modifier le code]

J'ai exprimé mon niveau de souffrance et de stress post traumatique sur ma pddu. Braveheidi a jugé cela vraiment innaceptable. C'est un gros dossier qui a commencé sur ma pddu, ensuite Dfeldmann qui a l'habitude d'aller discuter avec des admins de ce que je peux écrire sur ma pddu, a plutôt opté cette fois-là, pour le bistro du jour. J'en parle ici sur ma pdd.  Ça a dégénéré dans une histoire de déni de la Shoah, qu'ensuite Benoit Prieur a apporté devant le CAr à lire ici. Le 13 juillet Datsofelija était même prête à témoigner contre nous, sur de simples allégations infondées (et diffamantes, à mon avis). Ceci me prouve que le mobbing gagne un très large terrain. Dfeldmann sera bloqué pour une attaque perso, des gens iront lui porté du soutien sur sa pddu, et c'est dans ce contexte que Braveheidi ira donné son avis, basé exclusivement sur son ressentie, et non pas sur la connaissance à ce sujet en sciences sociales, sur la comparaison qui fait jasé depuis le 4 juillet 2020.

Encore une fois, selon moi, Braveheidi se retrouve à parler de quelque chose qui me concerne intimement (mon ressentis, en terme de choc post-traumatique) d'une façon que j'ai jugée très blessante. J'ai trouvé violent de voir attaquer mon ressentis.

Afin d'expliquer ce qui m'a motivée à faire masquer des "vieux" propos datant de 2018, je me dois de mentionner que le 10 juillet 2020, j'arrive à avoir assez de force pour demander le masquage de propos datant du 4 juillet 2020 (vérifiez avec Kropotkine_113) (ici et ici).

Le 11 juillet 2020, en constatant que finalement j'ai peut-être raison de trouver ce genre de propos innaceptable (car il faut préciser que j'ai dû exiger ces masquages...), je demande enfin le masquage de propos de la même nature, mais datant du 23 décembre 2018. Je vois que cette idée que je sois en faite "malade mentale, en délire de persécution" semble demeurer vivante au sein d'un pan de la communauté.

Usage fait de mes tweets, dans Wikipédia[modifier le code]

Il y a des tweets (no1 et no2 de la sous section "Les effets de cette pléthore de tweets ?") qui datent de quand j'étais bannie. Je ne sais pas quelle influence ça peut avoir sur Wikipédia, les tweets d'une bannie que "toute la communauté" veut exclure, mais soit. Ni ceux d'une personne vu comme une plaie à exclure de la communauté. Pour avoir de l'influence, il faut avoir un certain prestige social. J'en ai aucun, même actuellement. Mes tweets nuisent surtout à moi-même.

Je considère aussi que mes tweets, dans l'ensemble, ne disent pas ce qu'il en est compris par Braveheidi. Il lui a déjà été mentionné dernièrement qu'elle tordais mes dires : je cite JohnNewton8 dans la R.A. ouverte par Braveheidi : « Je pense qu'il faut classer d'urgence cette requête, et mettre sur le compte de l'énervement ce tordage de sources diffs. »

J'ai malheureusement une réelle "habitude" à être accusée de harcèlement hors-wikipédia, au point où je considère que cela fait partie intégrante du mobbing. Il est souvent dit que l'accusation de harcèlement est très grave, mais pourtant elle plane au dessus de moi depuis octobre 2018. Il serait volumineux de soutenir une telle affirmation, mais au besoin, je le ferai. J'ai débuté ici, mais c'est vraiment loin d'être exaustif, ou terminé.

Contexte général[modifier le code]

Il existe un contexte plus large, je répondrai aux questions à ce sujet, au besoin.

Ma participation à wikipédia[modifier le code]

Il est très difficile de faire abstraction que des gens me traitent de personne souffrant de trouble de persécution, et de tout le reste, qu'il existe une certaine hostilité envers moi, et de ne pas remarquer que je suis régulièrement menacée de sanction. Je ne vais pas étaler encore ici ma souffrance, au dela de mentionner qu'il m'est difficile pour le moment de rédiger un article ou de me sentir à l'aise ici, sur wikipédia.

Le déni, la réputation avec laquelle je suis rendu, les menaces qui me pèsent régulièrement dessus, le bruit fait à mon sujet, sont des éléments "étourdissants", "abrutissant", "assourdissant". Braveheidi n'est pas responsable de la totalité de ce chaos, elle a seulement pris part à des moments critiques, où les attaques contre moi étaient les plus fortes, et cela constitue, de mon point vu "participer au mobbing que j'ai subis". Je conçois qu'elle puisse ne pas en avoir conscience, ou percevoir le tout autrement; que cela ait pu être absolument involontaire de sa part.

Je sens régulièrement que je suis persona non grata sur Wikipédia, je ne crois pas que ce sois "dans ma tête". Beaucoup de choses me sont difficiles depuis trop longtemps ; j'édite la peur au ventre, en sachant que des gens exigent mon expulsion de la communauté, en décembre 2018, j'éditais en sachant que Braveheidi me croit en délire de persécution, que j'invente un harcèlement et effectivement, personne n'ira la critiquer là-dessus.  Ça me donne l'impression que ça semble "factuel". C'est très violent.

Ma participation à Wikipédia me semble indéniablement compromise depuis octobre 2018, et ce par les choses qui se disent ici sur moi. Comme expliqué dans une autre section, pour moi le mobbing est dans sa phase finale : un pan important de la communauté vise mon expulsion. J'ai déjà vécu le bannissement, c'est dire.. Comme une volonté de me "re-tuer" définitivement.

Pour moi, j'ai peu d'espoir, mais pour la communauté : il est à espérer que la fin d'agissements tels que ceux que jai dû endurer ici, permette à Wikipédia:fr d'attirer des tas de nouveaux contributeurs ou encore, donner le goût à des contributeurs qui sentaient une certaine pression, de pouvoir enfin contribuer sainement sur Wikipédia. Personne n'est essentiel au point de se croire le droit d'enfreindre les conditions d'utilisations fixées par l'hébergeur.

Réponses à Racconish[modifier le code]

23 septembre 2020[modifier le code]

Il s'agit « Seulement » des propos comme quoi je serais souffrante d'un "fort sentiment de persécution" expliquant que je m'inventerais un harcèlement. Pour moi, ca vient non seulement me heurter dans mes propres perceptions et me pousser à douter de ce que je vis, mais c'est aussi une rhétorique qui permet de porter une grave atteinte à ma crédibilité : je dis souffrir d'un mobbing, mais Braveheidi soutient sur le bistro (et la WMF), sans que cela ne soit même contesté, que je suis en fait juste en plein délire de persécution. Ce type d'"opinion" à mon sujet me collera ensuite à la peau : ma réputation a été atteinte.

Pour ce qui est du mépris portée contre l'expression de ma souffrance cet été, je dirais que cela ne fait que s'ajouter à tous les autres gestes, dans un mouvement de groupe et que ces évènements ont permis, encore une fois, de me présenter comme une "idiote" sans aucune capacité de mesure, sans respect pour des "vraies victimes", aux yeux de la communauté ; que Braveheidi y ait participé a conforté mon idée qu'elle se retrouve donc à prendre part à chaque fois que possible, aux attaques contre ma personne. Ce n'est pas toute la communauté qui est là à se moquer de ma souffrance, me traiter de malade mentale, me dire que j'ai jamais été harcelée ; des centaines, des milliers de Wikipédiens ne l'ont pas fait, même pas une seule fois. Mais certains, donc Braveheidi, ont vraiment été jusqu'à justifier par la maladie mentale, la souffrance que je disais ressentir, afin de nier les agressions que je disais subir, et ce sur le bistro, devant toute la communauté, sans que personne dans la communauté ne réagisse à ce type de propos. C'est pas normal.

Je suis désolée de ne pas parler comme un dictionnaire ambulant et d'utiliser des expressions issues de ma culture (nord américaine). Je vis d'ailleurs plein de choses que je ne sais pas nommer apparement ; comment décrire toute la souffrance, la honte, l'aliénation, l'acharnement que j'ai ressentis; comment décrire ce feeling que tel comportement permet de porter atteinte à ma (maintenant très minable) réputation.

Notification Racconish : Let me google it for you please : En fait, c'est très clairement associé à la maladie mentale; c'est un symptome clair de pathologie délirante. Je doute que mes amies me décrivent comme "ayant un fort sentiment de persécution", et Braveheidi s'appuie souvent sur ses connaissances en psychologie/psychiatrie. Son geste releve selon moi d'une volonté de me présenter à la WMF et T&S d'une façon à me discréditer dans ma plainte. Je vous jure l'avoir fortement ressentis ainsi le jour même, puis ensuite. Par peur de passer pour (encore plus) paranoïaque, j'ai gardé ça pour moi et mes proches, mais à la vue des faits, je vois que mon sentiment était fondée.

Je mentionne qu'il me semble évident qu'il puisse exister une différence culturelle quant à la façon de s'exprimer, et je rappelle les propos de Rükükü Stash Stash à ce sujet précisément :

« Je ne crois pas me tromper en disant qu’en France, le gaslighting est un concept inconnu, que la notion d’offense est étrangère à la façon dont nous apprécions les torts d’une personne (parce qu’elle est subjective et donc orthogonale aux intentions de l’auteur), et que la contrariété n’est généralement pas considérée comme une composante du harcèlement. Au contraire, l’injure sera généralement un problème traité conjointement avec la diffamation plutôt qu’avec le harcèlement. Tout cela me semble constituer des différences majeures avec la culture américaine d’approche des conflits. »

Sans débattre sur le fond de ce que ce user que je ne connais pas avance concernant la France, je crois que oui, chaque culture a ses différences. Même quand la langue est la même, le sens des mots peut différer, ainsi que leur usage. Je commence à comprendre que pour un non américain, l'idée d'intimider une personne en la menaçant de la faire interner ou en lui envoyant des autorités sur place n'a pas l'air très courante. Ici elle peut être employée pour nuire à une personne dans le cas d'une garde d'enfant (faire passer l'autre pour instable mentalement) etc. Je comprend que le terme "gaslighting" non plus n'est pas courant. Mais je pense qu'il serait erroné de croire que les contributeurs francophones devraient se soumettre aux normes sociales et pénales françaises, juste parce que c'est la culture majoritaire ici.

Il existe énormément d'aspects qui peuvent différer d'une culture à l'autre : au Québec tutoyer est normal, se faire tutoyer par la caissière est absolument normal. Un "langage de charretier" aussi est à mon avis bien plus "normal" et acceptable au Québec qu'en France ; des artistes locaux en font même un art. Les québécois sont très peu manièrés.

Bien sûr tout dépend du contexte : je prend un langage plus soutenu dans des cadres plus formelles: professionnelles, académiques, ou dans mes activités de bénévolats, que dans ma vie de tout les jours hors de Wikipédia.

Le décalage horaire aussi est raide à prendre, mine de rien. Je me retrouve à lire dès le petit matin des "propos" sur ma santé mentale qui ont été dit durant la journée. Sans que la communauté le veuille, ni moi, le seul fait de ne pas appartenir à la culture majoritaire me semble être un handicap.

Enfin, ce que je vis est difficile à rendre compte, et je m'en rend aussi compte en préparant l'autre requête en arbitrage. La campagne de dénigrement que je dis avoir vécu est quand même central dans mes réactions et je crois que les propos de Braveheidi s'inscrivent dans cette dite campagne contre moi. Je n'ai surement pas les bons mots pour expliquer ce que j'ai subis, mais j'ai tellement tenté de le faire savoir, etandis qu'on me rétorquait que je n'étais pas harcelée. La violence que je dis avoir subis, quelqu'un en parle (hormis moi) ?


Question de Racconish, 18 septembre 2020[modifier le code]

J'ai envoyé des pièces-jointes par mail. — Peace and love.png Idéalités 💬 18 septembre 2020 à 20:07 (CEST)

Accusations infondées[modifier le code]

Un exemple qui vient d'être réitéré d'accusation portée contre moi par Braveheidi dans Wikipédia : je la cite

« Effectivement, vous utilisez des menaces lorsque vous exprimez votre conviction que la WF vous donnera raison alors qu'il est permis d'en douter. Braveheidi (discuter) 17 mars 2019 à 19:12 (CET). C'est des propos que j'assume entièrement et que je ne regrette pas. »

Je ne vois pas encore où j'ai pu porter ces menaces et brandir que la WMF me donnerait nécessairement raison : je dis surtout (après une très grand exaspération à me faire dire que je ne suis pas harcelée), que ce n'est ni moi ni vous, mais la WMF qui dira si oui ou non je subis un harcelement (rendu où on en est, c'était pas sur WP que ca allait se trancher ; ils s'apprêtaient à me bannir). J'ai jamais compris que cela passe pour des menaces, et je voudrais les diffs de ces supposées menaces. On n'en trouve même pas sur le B.A. de mon bannissement.

Q. Le Dublinois[modifier le code]

C'est complexe. Bien sûr l'intensité a diminué, mais la violence du déni reste intense, et c'est aussi souffrant de voir des nicks que je n'ai jamais croisé ou avec qui je n'a ijamais eu de probleme se prononcer contre moi. Le cas de Datsofelija présenté sur ma pdd (et l'histoire qui va avec) est dans les éléments les plus traumatisants que j'ai pu vivre et c'est arrivé cet été.   Je me sens encore comme une pestiférée, oui. La blague du 8 septembre me semble montrer que un pan de la communauté est vraiment d'accord avec l'idée que je sois trop toxique pour exister sur WP, ainsi que mon conjoint, que je crois être victime par association, tout comme Gratus, Parmatus. Personne n'a pu parler en bien de moi sans devenir cible. Je crois que c'est évident que le mobbing a atteint un bassin assez large de gens qui m'en veulent, parce que le mobbing a fonctionné : que maintenant bien des gens sont convaincus que je suis le problème et qu'il suffit de m'éliminer pour régler le problème.

Je crois que le niveau 2020 est pire que en 2018, sans aucun doute. Je donne un exemple :

« Il existe une exaspération très profonde de la communauté envers trois contributeurs, Idéalités (d · c · b), JoKerozen (d · c · b) et Gratus (d · c · b). Je ne vais pas faire l'historique de toute l'affaire, c'est bien trop long, et je ne souhaite pas juger de qui à tort ou raison dans les différents conflits. On n'en est plus là depuis longtemps (par Autheuil, 8 septembre 2020 à 21:07 (CEST) »

ici

La forme au départ était constituée d'un noyau de "gros joueurs", qui vers novembre s'est renouvellé, puis de plus en plus de mobbeurs sont apparus.  À mon retour de ban, Racconish qui a été mon parain, a pu constater que des contributeurs n'acceptaient pas la décision de la probation à laquelle j'ai été soumise.  Maintenant, je crois que je peux sortir de nombreux exemples de gens qui parlent au nom de "toute la communauté" du fait que je (et les cibles associées) suis le problème de WP:FR et qu'il ne reste qu'à nous éliminer (et ne surtout pas regarder de trop près). Comme dit dans l'extrait de commentaire ci-haut "on n'en est plus là depuis longtemps"; c'est de le savoir depuis un bon moment, qui fait mal, aussi..

Je sais aussi que certaines personnes me font savoir (par écrit en privé principalement) que je ne suis pas seule; qu'ils ont pour certains détourné les yeux de peur d'avoir mal, parce que JJG et d'autres auraient pu les prendre pour cibles, d'autres auraient juste "pas vu" ce qui se passait.

Ah, j'oubliais... Il y a ceux et celles aussi pour qui je n'ai pas été une assez bonne victime : il aurait fallu qu'en plus je gère mieux mes émotions, ma façon de coper ne plait pas à tous (expression écrite -hors WP- dans un style qui peut choquer), pour d'autres j'aurais dû présenter des excuses publics à JJG pour le tweet de octobre, tandis que Monsieur pouvait exiger mon ban bien avant ce tweet. Sans oublier une personne que j'ai blessé en parlant de "seul cas avéré de harcèlement", quand pourtant jamais je n'aurais volontairement voulu nier que d'autres cas de harcèlement se sont véritablement produit sur Wikipédia:fr (cette personne a subit un mobbing, je n'ai pas peur de le dire). Mes réactions n'ont pas toujours été appropriées; comme je dis, j'ai pas su être en plus, une victime parfaite, ou du moins assez bien (good enough). J'en suis vraiment navrée; je ne suis que moi, et j'ai pu ne pas voir certaines mains tendues, tellement le bruit était abrutissant.

Je crois fermement que certaines personnes ont dernièrement été vraiment loin pour me ternir (le coup du CAr pour alléguer à qui mieux-mieux que je serais une négationniste de la Shoah; je ne m'en remet pas. D'ailleurs ça n'a même jamais eu l'air assez grave pour mériter une sanction ou même un avertissement ferme) et pour faire savoir que je n'ai pas ma place ici selon elles.

Seul une position extrèmement claire sur l'existence du mobbing, sur ce que ça implique (des mobbeurs instigateurs, des mobbeurs induits, des mobbeurs passifs, une "campagne de mobbing" visant l'expulsion de la cible, des communications négatives sur la cible, beaucoup de bruit pour faire savoir que "le probleme" = la cible, des victimes par association (à la cible), et j'en passe) pourrait stoper cette dérive. Mais je suis absolument désillusionnée à ce niveau; j'ai demandé souvent à ce que quelque chose d'officiel soit fait pour expliquer à la communauté que j'ai été mobbé, que ça a nuit à ma réputation, ma crédibilité, cependant je me suis fais dire que les gens avaient le droit d'émettre leurs opinions à mon sujet et qu'on ne pouvait pas les empêcher de nier (par écrit dans Wikipédia:Fr) les violences que je subis. J'ai l'impression que cela ne fait même pas concensus chez les administrateurs, alors pour ce qui est du reste de la communauté, il est clair que pour eux, ils n'ont que peu d'éléments pour se faire une idée plus juste de ce qu'est "l'affaire Idéalités".

Je l'ai peut-être pas dit assez, mais ce qui fait le plus mal, la plus grosse violence, c'est le déni, c'est de voir que le "harcelement hors wp" que je pourrais faire (pas démontré : mais encore 2 CAr ouverts contre moi à ce sujet) a toujours été plus important que de s'intéresser au harcelement dans Wikipédia, dont je me disais victime. C'est de constater que je ne sais pas jusqu'où des contributeurs iront pour me faire plus de mal la prochaine fois : après avoir été dire que j'étais négationniste, une haineuse qui vomit de la haine en continue, qui fait des imprécations et je ne sais quoi, ce sera quoi ? J'ai peur de me le demander.

Selon moi Braveheidi a participé au mobbing contre moi[modifier le code]

Ma requete est partie le 10 décembre. L'attaque pour salir ma santé mentale en public devant toute la communauté a lieu après. Alors, comment ca pourrait etre dans la requete...

J'ai pas assez de culture et de vocabulaire; j'ai exprimé ce que j'ai vécu par des notions innappropriés, désolée de ne pas être une victime parfaite, qui parle comme un dico français. En plus je suis québécoise, ca joue : on n'a pas le meme usage des mots.

Ok, ce n'est pas une tentative de swatting, c'est juste une alerte à la WMF comme quoi j'aurais (selon Braveheidi) "un fort sentiment de persécution" et que j'irais tellement pas bien que mieux vaut m'envoyer des secours d'urgence (Québec = polices, chiens policiers, ect. C'est traumatisant, je l'ai vécu début septembre, avec un proche : son ex qui voulait la garde l'a déclaré suicidaire.)

OK, ce n'était pas du gaslighting car elle n'a pas cherché particulièrement à me rendre folle, (quoi que ça m'a atteint sérieusement et remise en question: est-ce que tout le monde me crois malade mentale ?), mais sa façon de parler de ma santé mentale a bel et bien servit une autre cause que la mienne : expliquer à la communauté pourquoi je me sentirais harceler sans l'être. Car c'est pas à moi qu'elle s'adressait. Ce discours est resté et d'autres l'ont repris, ce qui démontre qu'il a fait son chemin, selon moi. Personne sur ce bistro ne s'est offusqué de cette image de folle qu'elle a dépeint, ce qui démontre que la "communauté" était bien d'accord ou enfin n'a rien trouvé à redire à cette hypothèse explicative.

Ok, si c'est le mieux qu'elle peut faire comme excuse, si elle ne peux pas constater le mal fait, et que je n'ai raisonnablement pas le droit d'attendre mieux, ok.

Mais, c'est une participation à un mobbing.

Je pense, et je l'ai dis je ne sais combien de foi, que Braveheidi n'est pas consciente d'avoir participé à un mobbing. Je crois qu'elle a sans le vouloir salit ma santé mentale en public mais en visant à fournir une thèse explicative et valider JJG, devant toute la communauté, sans le vouloir pris parti pour le plus virulent des mobbeurs dans cette histoire, elle n'a pas eu conscience de me nuire, de me faire du mal, de me détruire. Et à soufflé le chaud et le froid, en d'un coté niant le harcelement, niant la cause de ma souffrance, tout en signalant qu'elle était pas favorable à mon bannissement ; je ne peux pas raisonnablement agir en machine et effacer le reste des griffures que j'ai reçu pour ne m'attarder qu'à cette petite pomade. Je vois bien qu'elle n'est pas la pire dans cette histoire de mobbing, même surement une des moins actives, mais c'est elle qui a ouvert cet arbitrage, qui a porté des accusations graves contre moi et qui ne comprend toujours pas comment je peux considérer qu'elle ai participé au mobbing. J'ai tenté de le démontrer, si ca ne convient pas, je l'accepterai. Mais je reste convaincue que sans s'en rendre compte, elle a participé à me mobber. Je peux sortir des textes scientifiques sur ce genre de participation, au besoin. L'intentionnalité n'est pas un critère obligatoire, dans une dynamique aussi complexe qu'un mobbing.

J'ai 30 000 tweets au bas nombre, entre 12 octobre 2018 et maintenant : sur ce lot, la vaste majorité exprime une grande souffrance, et on peut en trouver un petit pourcentage qui exprime ma colère contre certains user que je considère "nourrir le mobbing" (intentionnellement ou pas : comme dans le rapport rapporté par Antoniex, l'intentionnalité n'est pas nécessaire ici). Je suis outrée que seuls les tweets où je mettais des gros mots ont servit Et seulement contre moi, jamais pour expliciter à quel point je souffrais. J'ai cru que des gens veraient les screenshots et réagiraient. Mais non, ça a rien donné ; quoi que j'ai pu tenter, rien n'a fonctionné. J'ai lontemps tweeté en évitant toute insulte : du 16 octobre 2018 au 4 juin 2019 : mais ca n'a rien changé sur les accusations portés contre moi, comme quoi je vomierais de la haine en continu sur twitter, 24 h par jour, aux 30 minutes, ect.

Je ne sais pas ce que vous attendez de moi, chose certaine je sais ce qu'est le mobbing et que j'en vit un. Dois-je porter des accusations aussi pour qu'on saisissent que j'en ai comme plus que marre de me faire traiter de harceleuse hors WP depuis 2 ans, de me faire traiter de malveillante, qui cherche qu'à nuire, qui a volontairement voulu nuire à la campagne de Braveheidi, qui l'a harcelé (CF. la R.A.)

Elle me porte énormément d'accusations, qui ne peuvent que nuire à ma médiocre réputation. Cela ne peut rester impunie. Je le précise parce que ca ne semble pas clair. Il faut que ça arrête ce salissage.

Je suis tellement dégoutée par l'absence d'une démonstration de prise de conscience sur le mal causé et j'ai le sentiment que Braveheidi ne cherche qu'à me faire sanctionner (atteindre la phase finale d'un mobbing : mon expulsion définitive). Ses accusations depuis sa R.A. me semblent aller clairement dans ce sens. Elle admet le harcelement par JJG, mais c'est tout : pas le mobbing et encore moins qu'elle ait pu jouer un rôle. J'aurais aimé qu'elle lise le rapport proposé par Antoniex, mais je vois que dans son brouillon elle le prend aussi à parti.

« ici même Antoniex et elle-même (..) allèguent que j'aurais réagi à un message sur la page d'Idéalités datant du 4 juillet ou à un texte d'une certaine Eve Seguin. Ce n'est pas le cas, je n'ai pas lu ce texte. Idéalités est en droit d'avoir un avis différent du mien, de penser que comparer mobbing et génocide est légitime. Par contre lire dans mon propos une chose qui n'y est pas, s'en plaindre (jusqu'à contacter T&S!), y voir une violente attaque contre son ressenti ou une remise en cause de son choc post-traumatique, il y a un problème et procès d'intention. »

Personne n'a dit cela. Je crois que Braveheidi prend part à des discussions sans en connaitre les origines, à ce qu'elle en dit. Car ce truc de "négationniste de la Shoah" a quand même fait le tour. Si on ne veut pas tenir compte du contexte dans lequel elle se prononce, je n'y peut rien. C'est mon droit le plus strict de contacter T&S quand je ressens le besoin de préserver le peu de dignité qu'il me reste. C'est quoi le problème ? Et non pas de proces d'intention ; l'intention m'importe peu : comme on dit « L'enfer est pavé de bonnes intentions ». Il ne suffit pas dans la vie de dire "je n'avais pas l'intention de faire du mal", mais de prendre conscience d'avoir fait du mal. En tout cas, dans mon livre à moi, c'est ainsi. P.S. Je lui conseille de le lire, surtout si le sujet du mobbing l'intéresse, ou ne serait-ce que le bien des wikipédiens dans leur ensemble.


Intentionnalité[modifier le code]

« (...) le mobbing se distingue d’autres formes de harcèlement en raison de son caractère insidieux et global : la finalité étant l’expulsion définitive de la cible (...). Les stratégies pour y arriver et l’intensité des gestes posés varient grandement : isoler la victime, brimer son droit d’expression, nuire à ses relations sociales, entacher sa réputation par le colportage de rumeurs ou de fausses allégations, critiquer son travail injustement, etc. Ces gestes font tous partie de ce que les experts sur le sujet ont appelé « une campagne de mobbing ». Ses effets sont néfastes :non seulement mènent-ils souvent au congédiement de la personne ciblée, mais ils peuvent également compromettre sa carrière professionnelle, effriter son estime de soi et ruiner sa santé physique. »[1].

Voir aussi à partir de la page 17 de ce rapport ainsi que le chapitre 4 : « 4. Acteurs impliqués dans le mobbing académique »

« Plusieurs auteurs refusent de reconnaître l’intention derrière les campagnes de mobbing dans leur définition puisque cela compliquerait considérablement la démonstration des actes hostiles au travail,que ce soit d’une perspective organisationnelle ou légale. De plus, cela octroierait un pouvoir supplémentaire aux mobbeurs puisqu’eux seuls pourraient confirmer l’intention derrière leurs actions.Ils proposent plutôt de se concentrer sur le tort causé à la victime puisque l’intention du mobbeur ne change pas le fait que la victime vit des conséquences psychosomatiques (Einarsen et al., 2011 : 19) » [2]

Ce rapport explique que rechercher l'intention c'est quand même donner encore plus de pouvoir aux mobbeurs, et que rien n'enlève que l'objectif reste le même : exclure la cible, la jeter hors de l'Organisation ; « Il y aurait donc une intention derrière les campagnes de mobbing, mais celle-ci est davantage concentrée sur le but à atteindre que sur les conséquences chez la victime. Ainsi, les campagnes demobbing chercheraient moins à blesser la cible qu’à l’expulser »[3]

Le pire avec cette histoire d'intentionnalité c'est que Braveheidi le dit : elle a agit "comme les autres" ; le problème avec un mobbing c'est que les gens y croient, et se disent "Bah oui c'est une toxique à sotir d'ici au plus vite" ; ils sont de bonne foi : ils ont gobés la campagne de dénigrement.

Beaucoup de gens ont participé ; c'est affolant en fait. De mon point de vu ce serait vain de tenter de punir tout ce beau monde; il faut être constructifs et plutot faire collectivement une prise de conscience de l'existence du mobbing dans Wikipédia, et qu'un mobbing n'est possible que à grande échelle : parce qu'il implique toute l'organisation[4].

Comme dit encore dans ce rapport : « les actions des mobbeurs induits et passifs ont un impact direct sur le déroulement de la campagne de mobbing. »

Dans ce rapport de recherche, les mobbeurs induits participent activement, principalement en se ralliant aux mobbeurs instigateurs; braveheidi a clairement pris la défense de JJG, non seulement sur la R.A., mais aussi en fournissant sur le bistro une explication à ma souffrance, qui d'une pierre un coup, permet d'invalider l'idée que JJG puisse commettre un harcèlement à mon encontre : « Les mobbeurs induits sont ceux qui participent à la campagne sans en être les instigateurs. Ils adhèrent au groupe de mobbeurs instigateurs et contribuent activement à la campagne en diffusant par exemple des rumeurs au sujet de la victime ou en l’interrompant lorsqu’elle parle (Mulder et al., 2015 ; Wennubst,2011). Ils se rallient aux mobbeurs et ils sont complices tout au long de la campagne. »[5].

Je sais qu'elle dit tel que le raporte Racconish ici :

« Un topic-ban sur la sociologie contre Idéalités me semble une sanction très disproportionnée. A ma connaissance, Idéalités n'intervient pas sur d'autres sujets que la sociologie, alors un topic-ban sur la sociologie serait pourrait elle une sanction particulièrement lourde. Enfin, Idéalités a fait état d'une souffrance psychique particulièrement intense quand à la situation présente. Je souhaite donc que les admins examinent le conflit présent de manière approfondie en faisant preuve du maximum de respect et de pédagogie. »

Mais selon moi elle me fait surtout passer pour une CAOU. Wow. ok; cela prouve qu'elle ne connait pas vraiment mes thèmes de contributions depuis les 12 dernières années. Ensuite elle montre se soucier de ma souffranc , mais je sais qu'à cette date précise elle me croit souffrante d'un délire de persécution. Comment puis-je raisonnablement ne pas songer à ce qu'elle dit de ma souffrance psychique ?

En sommes, certes Braveheidi n'a pas volontairement cherché à me faire du mal, mais les conscéquences que j'ai pu ressentir me semblent rester peu importants à ses yeux, comparativement au but à atteindre : car Braveheidi est encore à chercher à démontrer ma "malveillance", mon intention de nuire, mes actes qui releveraient du harcelement à son encontre, d'une volonté de nuire à son élection, et j'en passe. 

  1. Véronique Tremblay-Chaput. OCTOBRE 2018 Rapport de recherche Le mobbing en milieu académique Mieux comprendre le phénomène pourmieux l’enrayer.
  2. Véronique Tremblay-Chaput. OCTOBRE 2018 Rapport de recherche Le mobbing en milieu académique Mieux comprendre le phénomène pourmieux l’enrayer.
  3. Véronique Tremblay-Chaput. OCTOBRE 2018 Rapport de recherche Le mobbing en milieu académique Mieux comprendre le phénomène pourmieux l’enrayer.
  4. Véronique Tremblay-Chaput. OCTOBRE 2018 Rapport de recherche Le mobbing en milieu académique Mieux comprendre le phénomène pourmieux l’enrayer.
  5. Véronique Tremblay-Chaput. OCTOBRE 2018 Rapport de recherche Le mobbing en milieu académique Mieux comprendre le phénomène pourmieux l’enrayer. P.27-28

Insultes[modifier le code]

Je n'en ai plus en stock. Il n'est pas possible que je me fâche contre quelqu'un qui reconnait ses tords et qui ne nie pas mon ressentie.

Je n'ai aucune intention de reparler de Braveheidi hors de Wikipédia : Elle peut arreter de surveiller mon compte Twitter. D'ailleurs je n'en ai pas rajouté depuis que j'ai compris que c'était de bonne foi qu'elle m'a traité de folle et voulu m'aider.

Je n'ai pas pu comprendre ses excuses de cet été car ils étaient assorties d'une R.A. contre moi et le harcèlement que je ferais subir à Braveheidi et que comme je l'ai déjà dis, je ne trouvais pas cette situation propice à des excuses senties. Cela ne m'a rien apporté d'être en crise de stress post trauma depuis deux ans, c'est vrai. Ça ne m'a rien apporté d'être si à bout, si désespérée que j'en vienne à tenter de faire comprendre la violence reçue par la colère.

Je suis désolée d'avoir été si atteinte et qu'à cause de cela j'en sois venue à agir d'une façon n'aidant en rien ma situation et blessant par le fait même Braveheidi par mes propos tenus hors de Wikipédia. J'ai été aveuglée par ma propre souffrance.

Depuis que le processus d'arbitrage a commencé, et que je sens que mon point de vu est pris en compte pour la première fois en 2 ans, je suis beaucoup plus calme, même si ce processus reste très pénible pour moi (relire des moments vraiment traumatisants pour moi). J'avais besoin de cela pour aller mieux, même si je comprend que je devrai ouvrir moi-même une requete si je veux faire cesser ce qui m'accable personnellement.

C'est ça qui me permet de dire aujourd'hui : je suis désolée Braveheidi, je te demande pardon. Mon but n'était pas de te faire souffrir, mais bien de faire reconnaitre mon niveau de souffrance, ce qui n'empêche pas qu'au passage, tu ais souffert à cause de mes propos. Je suis navrée.— Peace and love.png Idéalités 💬 3 octobre 2020 à 15:53 (CEST)

Questions de Racconish du 3 octobre 2020[modifier le code]

Je recopie les questions :

  • "Estimez-vous que l'essentiel de ce que vous attendiez de la part de l'autre partie dans le cadre de cet arbitrage a été accompli ou existe-t-il un autre point important à régler ?"

En tant que partie défenderesse, je ne sais pas à quoi j'ai le droit d'attendre de cet arbitrage. Des attaques personnelles ont été faites dans cet arbitrages, contre moi, et je ne vois pas de prise de conscience d'avoir, sans en être consciente, pris part au mobbing que j'ai subis. J'aimerais que Braveheidi se penche sur la possibilité sans se sentir attaquer par cette éventualité; je souhaite qu'elle comprennne que je comprend comment il est facile d'avoir pu embarquer dans le mouvement, de n'avoir pas tenu compte de ce que je pouvais recevoir comme attaque, parce que cela a pu sembler mérité. Il est difficile de nier la violence des diffs présentées dans la R.A. de Parmatus. Mais ça a été fait, et en groupe. Pas de façon "concertée", pas en voulant me faire du mal... Non, en croyant sincèrement que j'étais aussi mauvaise contributrice, toxique etc, qu'il en était dit partout.

Les accusations/allégations de harcèlements qui pèsent contre moi ici même sont aussi nocives que réccurentes; j'aimerais qu'il ne soit plus possible de m'accuser ainsi sans rien avancer de solide à cet égars : je peux comprendre que mes insultes hors Wikipédia puisse avoir outrés, choqués, blessés des gens, même des gens non visés, mais je ne peux pas croire que mes tweets aient pu "influencer les wikipédiens" dans le sens de "Idéalités a raison" ; 1) les wikipédiens ne se laissent à mon avis pas influencer si facilement par des tweets, 2) encore moins les tweets d'une personne mal vue sur Wikipédia. Affirmer avec vigueur l'influence de mes tweets sur les opinions des Wikipédiens ne me semble pas quelque chose de soutenable dans les faits. Cela ne sert qu'à présenter mes tweets comme étant plus problématiques qu'ils ne le sont : ca a trop été fait. Je ne nie pas que j'ai été grossière dans certains de mes tweets, ni que cela a pu blesser les personnes visées et ceux et celles qui les aiment, mais je garantis que si personne ne parle de mes tweets sur Wikipédia (quoi qu'ils pourraient contenir) ils auraient alors strictement aucune influence sur Wikipédia. Aucune. Je suis comme on dirait une "wikipédienne très peu appréciée" de la communauté; je ne peux avoir une forte influence; sur quoi que ce soit[1].

Au dela de tout ce bruit, j'ai produis des articles qui me semblent quand même bien, sur des sujets pas si faciles que ça à mettre en article; je n'ai pas que des défauts. Il s'est dit tellement de choses sur moi : pov_pusher, faiseuse de T.I. et de détournements de sources, peu minutieuse, ne se relis pas etc.. Il y a des exemples ici meme dans l'argumentaire de Braveheidi. Mais en 13 ans, combien de fois ai-je été traitée de tout cela; est-ce vraiment ce qui me caractérise en tant que contributrice ? Est-ce vraiment facile, aux vues des articles que j'ai créer de voir une "pov_pusher permanente" ? Est-ce que je pond réellement des T.I. ou on parle d'une phrase sourçable (que jai ensuite sourcé), mise  à la place d'un véritable détournement de source (officiellement l'auteur original du détournement est banni). Ok j'ai fais ca vite, j'aurais du mettre la source directe, mais de là à répendre partout à quel point je ferais des T.I., il me semble y avoir une distance à prendre, et pour le détournement de source, en fait, ça s'est conclu par le fait que ce n'était pas moi qui inversait le sens de ce que la citation disait (je n'en dirai pas plus.). Par contre l'accusation peu flatteuse me colle à la peau depuis. C'est ça des "communications négatives" qui viennent entacher la réputation de la victime d'un mobbing.

J'aimerais que Braveheidi arrive à voir qu'en tant que contributrice, je ne suis vraiment pas celle qu'elle décrit ici, et qu'elle a décrit depuis 2018. Je crois qu'elle a cru à toutes ces choses sur moi, tout simplement, mais qu'au fond, elle ne connait pas la qualité de mon travail sur Wikipédia, en 13 ans (avec absence certe, je suis bénévole et je n'ai pas à etre ici 20 hr par jour, 7 jours/semaine). Je ne crois pas être une contributrice "extra ordinaire", mais je crois qu'en tant que simple bénévole, j'ai fais un beau boulot, sommes toutes. J'aimerais que Braveheidi prenne le temps la prochaine fois avant de porter un jugement sur les qualités et défauts d'un ou d'une contributrice.

J'ai envie d'un jour pouvoir contribuer sans avoir une menace de bannissement sur la tête, sans être là à devoir faire abstraction qu'un pan de la communauté me souhaite exclue du projet; c'est ça pour moi pouvoir contribuer sereinement.   Je n'ai pas eu droit à cela depuis 2 ans que des menaces sérieuses et très grosses pèsent ici sur moi; ça ça joue sur la capacité de contribuer de quelqu'un.

  • "Estimez-vous qu'un accord volontaire (excusez-moi pour le pléonasme) d'évitement tel que celui que j'ai évoqué ci-dessus serait une bonne chose ?"

Je crois être capable d'interagir avec n'importe qui ici, avec civisme. De mon point de vue, les interactions ban actuels me protègent (ils ne sont pas là pour m'empêcher de griffer qui que ce soit). Je ne crois pas qu'il soit nécessaire d'instaurer un i.b. entre nous, mais je ne m'y oppose pas.

P.S. Ce qui est écrit sur moi dans Wikipédia restera à jamais facilement accessible, et des insultes, des attaques, du dénigrement de ma personne, il y en a pour "quelques milliers octets" et je les revois régulièrement, en ligne, publique, accessible au monde entier: tout le monde peut lire que je suis "bien pire que Marvoir", que je suis une "négationniste de la Shoah", que je suis une "haineuse", une "harceleuse", une personne "toxique", et j'en passe.

Meme les propos supposément masqués de Braveheidi sont encore en ligne, avec l'essence préservé. On va pas commencer à me faire effacer des tweets pour faire plaisir à Madame. Les tweets sont par vocation ephémères; pour retomber dessus aujourd'hui, il faut l'URL -absolument-. Je propose à Braveheidi d'enlever les URL qu'elle a mis en ligne ici, afin de réduire très fortement la chance que quelqu'un tombe sur ces propos.

Je trouve moi-meme que le tweet suivant contient des termes trop intenses mais que le fond reste : « La violence du déni , c'est pire que les gros mots, (sacre) ! Lire "tu te fais pas harcelée, tu es juste en délire de persécution, JJG a rien à se repprocher" est d'une violence inouïe ». Comme il m'est impossible de ré-éditer un tweet, pour enlever un mot grossier (ce n'est pas Wikipédia), mais que je tien au reste de la phrase : je suis navrée, je vais le garder en ligne. J'ai ce tweet devant les yeux, rien ne le relie à elle et peut donc difficilement lui nuire. En plus il est tombée dans l'oubli Twitter.

Sachez que je reste de bonne foi et que je comprend (ô combien) comment cela peut être violent de retomber sans cesse devant des écrits dénigrants sur sa propre personne : moi ça m'arrive souvent ici : "Pov_pusher permanent" etc. (je vais pas tout redire ce qui est dit ici sur moi). J'ai quand même été accusée par la demanderesse d'avoir volontairement nuit à son élection, de l'avoir harcelée, ... Est-ce effacé ?

Peace and love.png Idéalités 💬 3 octobre 2020 à 22:15 (CEST)

  1. Si un de mes tweets semblent contrevenir aux règles de Wikipédia, bien sûr qu'il est normal de le soumettre à examen. Moi aussi je suis contre le harcèlement! C'est pour cela que ça me heurte autant de passer pour une harceleuse depuis 2 ans déjaà. Si ça avait été fait ainsi entre le 17 octobre 2018 et mon ban, il aurait été facile de voir qu'aucune autre insulte n'avait été proférée. Il ne doit pas suffir de dire "elle me traite de raciste sur Twitter" ou "elle vomis de la haine en continue", mais de le démontrer avec des URLs; ce qu'ils n'ont jamais fait.

Engagements du 5 octobre 2020[modifier le code]

Bemol[modifier le code]

Ici, C'est des milliers d'octets où Madame se permet cracher sur ma bonne foi et maintenir des allégations fausses. Je refuse cet accord qui se base sur rien ; elle n'a jamais reconnue le mobbing, j'amais reconnu sa participation, elle ne veut pas comprendre la violence qu'elle m'a pu faire vivre et continues de vouloir me faire sanctionner à tout prix pour quelque chose d'extérieur à Wikipédia. Les accusations ici sont nombreuses et je sens que je dois encore une fois laisser couler et accepter qu'on me traite comme une criminelle. C'est non, puisqu'en fait elle continue à nous en vouloir pour les mésusages des termes swatting et gaslighting. Utiliser autant des termes comme "harceleuse", harcelement", cyberharcelement, ce n'est pas qu'un mésusage : c'est au coeur du mobbing que je vis. On a discuté depuis le 11 septembre, pour que Braveheidi revienne à la case départ. Je trouvais déjà qu'elle en passait des attaques perso et des atteintes à ma bonne foi, je laissais couler, mais à quoi bon ?

Rappels :

  • Braveheidi a convenu qu'il était inapproprié de contester, notamment en décembre 2018 et mars 2019, l'existence du harcèlement subi par Idéalités et lui a exprimé ses regrets à ce sujet ; Idéalités lui en donne acte.
  • Idéalités et JoKerozen ont convenu que le terme de gaslighting était inapproprié pour décrire l'alerte de BraveHeidi à la Fondation en décembre 2018 et lui ont exprimé leurs regrets à ce sujet ; Braveheidi leur en donne acte.
  • Idéalités a convenu qu'il était inapproprié d'assortir des tweets sur le harcèlement qu'elle avait subi et la douleur qu'elle en avait ressentie d'insultes sur la personne de Braveheidi et lui a exprimé ses regrets à ce sujet ; Braveheidi lui en donne acte.

J'ai été capable de reconnaitre que les termes swatting et gaslighting n'étaient pas appropriés pour parler des commentaires sur la supposée maladie mentale que Braveheidi m'a attribuée publiquement, sur le bistro de Wikipédia et en plein mobbing, ainsi que son alerte faite en toute bienveillance.

Par contre, je constate aujourd'hui le 5 octobre que Braveheidi persiste à me décrire comme une harceleuse et à se dire (ma) victime de cyberharcelement hors Wikipédia.

Elle affirme ici « + de 100 tweets d'insultes et de dénigrement » diff ; en aucun cas elle prouve ses allégations qui sont de loin exagérées.

J'ai reconnu avoir fait quelques tweets inutilement insultant à son encontre, mais de là à se plaindre de cyberharcelement, quand on me demande ici de démontrer en quoi je considère qu'elle a participé à un mobbing (et que j'ai modifié mon discours afin de ne pas employer de termes pouvant impliquer des aspects non présents dans la situation visée), je trouve ça particulier et pas tout à fait équitable qu'elle persévère à employer des termes aussi lourds judiciairement, sans même en avoir donné la preuve.

Engagement possible[modifier le code]

Je suis entièrement prête à m'engager à ne pas faire de considération sur la personne de Braveheidi ou sur ses intentions supposées, où que ce soit.

Voilà, je suis entièrement d'accord avec ce que dit Racconish (et donc l'opinion de Braaark aussi, sans être trop loin de celle de LeDublinois). C'était simplement pour ne pas m'opposer au souhait de Braveheidi. Mais personnellement, je crois que bien des choses ont été mises au clair et que je ne vois aucune nécessité d'interaction ban entre nous deux, puisqu'il me semble qu'on a fait le tour du sujet. Tant que les "trucs" comme ce qui vient de se passer ne se reproduisent pas, ça va pour moi.

Peace and love.png Idéalités 💬 5 octobre 2020 à 20:18 (CEST) P.S. Je viens de lire la réponse faite à Jokerozen : il demeure impératif de présumer notre bonne foi : en aucun cas je m'abaisserais à demander à Jokerozen (ou à qui que ce soit) d'agir sous mes ordres, et ma raison d'être avec Jokerozen depuis plus de 15 ans, c'est qu'il n'est pas du tout du genre "puppet" qu'on manipule. Pas besoin de jouer l'avocat du diable au point de remettre en question notre intégrité. :D (je souris en disant cela)

Constatation[modifier le code]

Je constate que Braveheidi porte encore à ce jour des accusations lourdes contre moi (cyberharcèlement), soit cela est un fait réel et donc, je serai sanctionnée pour cyberharcèlement, soit cela constitue une nième accusation sans fondement, qui a pour effet de ternir ma réputation (que ce soit le but ou pas) et il va bien falloir qu'un jour cela cesse. C'est grave d'insister autant, je trouve.

Proposition amendée, version du 6 octobre 2018[modifier le code]

Je pense que si je fais juste tweeter un truc où Braveheidi a pu agir, sans que rien ne la vise personnellement, il n'y a aucun problème et qu'il serait abusif de me demander de m'abstenir de pouvoir faire allusion à elle hors Wikipédia, tant que ce que je dis ne comporte pas de considération sur la personne de Braveheidi ou sur ses intentions supposées. L'idée n'est pas de continuer à fliquer mon compte twitter à la recherche d'une infraction permettant de m'achever.

Je note donc : « ne pas faire de considération, quelle qu'elle soit, a fortiori critique, sur la personne de l'autre ou ses intentions supposées »

Je suis donc apte à m'engager à ne pas faire de considération sur la personne de Braveheidi ou sur ses intentions supposées, où que ce soit. Cela n'implique pas que je puisse formuler une critique sur ses comportements.

Peace and love.png Idéalités 💬 6 octobre 2020 à 20:02 (CEST)

(Ceci fait partie de ma réponse et jai peur que ce ne soit pris en compte, vu que le texte d'accord de ne dit rien à ce sujet)

  • "Estimez-vous que l'essentiel de ce que vous attendiez de la part de l'autre partie dans le cadre de cet arbitrage a été accompli ou existe-t-il un autre point important à régler ?"

En tant que partie défenderesse, je ne sais pas à quoi j'ai le droit d'attendre de cet arbitrage. Des attaques personnelles ont été faites dans cet arbitrages, contre moi, et je ne vois pas de prise de conscience d'avoir, sans en être consciente, pris part au mobbing que j'ai subis. J'aimerais que Braveheidi se penche sur la possibilité sans se sentir attaquer par cette éventualité; je souhaite qu'elle comprennne que je comprend comment il est facile d'avoir pu embarquer dans le mouvement, de n'avoir pas tenu compte de ce que je pouvais recevoir comme attaque, parce que cela a pu sembler mérité. Il est difficile de nier la violence des diffs présentées dans la R.A. de Parmatus. Mais ça a été fait, et en groupe. Pas de façon "concertée", pas en voulant me faire du mal... Non, en croyant sincèrement que j'étais aussi mauvaise contributrice, toxique etc, qu'il en était dit partout.

Les accusations/allégations de harcèlements qui pèsent contre moi ici même sont aussi nocives que réccurentes; j'aimerais qu'il ne soit plus possible de m'accuser ainsi sans rien avancer de solide à cet égars : je peux comprendre que mes insultes hors Wikipédia puisse avoir outrés, choqués, blessés des gens, même des gens non visés, mais je ne peux pas croire que mes tweets aient pu "influencer les wikipédiens" dans le sens de "Idéalités a raison" ; 1) les wikipédiens ne se laissent à mon avis pas influencer si facilement par des tweets, 2) encore moins les tweets d'une personne mal vue sur Wikipédia. Affirmer avec vigueur l'influence de mes tweets sur les opinions des Wikipédiens ne me semble pas quelque chose de soutenable dans les faits. Cela ne sert qu'à présenter mes tweets comme étant plus problématiques qu'ils ne le sont : ca a trop été fait. Je ne nie pas que j'ai été grossière dans certains de mes tweets, ni que cela a pu blesser les personnes visées et ceux et celles qui les aiment, mais je garantis que si personne ne parle de mes tweets sur Wikipédia (quoi qu'ils pourraient contenir) ils auraient alors strictement aucune influence sur Wikipédia. Aucune. Je suis comme on dirait une "wikipédienne très peu appréciée" de la communauté; je ne peux avoir une forte influence; sur quoi que ce soit[1].

  1. Si un de mes tweets semblent contrevenir aux règles de Wikipédia, bien sûr qu'il est normal de le soumettre à examen. Moi aussi je suis contre le harcèlement! C'est pour cela que ça me heurte autant de passer pour une harceleuse depuis 2 ans déjaà. Si ça avait été fait ainsi entre le 17 octobre 2018 et mon ban, il aurait été facile de voir qu'aucune autre insulte n'avait été proférée. Il ne doit pas suffir de dire "elle me traite de raciste sur Twitter" ou "elle vomis de la haine en continue", mais de le démontrer avec des URLs; ce qu'ils n'ont jamais fait.

Rép. du 7 octobre[modifier le code]

D'accord avec la mesure proposée. — Peace and love.png Idéalités 💬 7 octobre 2020 à 21:25 (CEST)

Dernière question[modifier le code]

Est-ce que Braveheidi se rend compte que ses propos à mon sujet aussi sont publics, en ligne, accessibles à tous, pour l'éternité ; qu'en plus, ils sont plus vus que mes tweets, plus facilement accessibles et que l'impact des paroles écrites sur Wikipédia a bien plus d'influence sur Wikipédia que des tweets peuvent en avoir ? La page ici est vue + de 8 400 fois! Mes tweets sont déjà quasi introuvables sans les URLs, par contre , tout le monde peut aisément lire tout ce qui se dit ici sur ma supposée santé mentale, ma haine alléguée, mes comportements criminels allégués. Merci

Arguments de JoKerozen[modifier le code]

Merci de formuler vos arguments de manière concise : Utilisez des liens vers les sections concernées, et des diffs pour désigner les interventions de chacun. Demandez de l'aide à un utilisateur compétent si besoin.
Gardez à l'esprit que si votre argumentation est trop longue (à partir de 500 mots environ), les arbitres risquent de ne pas la lire en entier.


Sur la recevabilité et autres questions[modifier le code]

Je souhaite argumenter dans un premier temps sur la recevabilité de ma présence dans cet arbitrage.
Tout d'abord j'estime qu'il faudrait des précisions sur les accusations portées contre moi. Ai-je contrevenu à WP:HHW pour un retweet ? Quelle règle est-elle violée avec mon vote sur la candidature admin de Braveheidi ? Suite à la RA mentionnée ci-dessus, je l'ai corrigé pour mieux refléter la réalité de l'épisode en question, en quoi est-ce mensonger ou même problématique de le présenter ainsi ?
Bref, je considère que sans plus de précision, je devrais être exempté de cet arbitrage. Cordialement, --JoKerozen (discuter) 12 septembre 2020 à 17:19 (CEST)

En réponses aux "précisions" des accusations :

  • Je ne vous ai pas accusé (ni personne) directement de swatting, mais d'avoir discuté de faire interner d'office Idéalités, d'alerter les autorités etc. Bref, d'en avoir fait les premières étapes. Vous argumentez même que vous auriez été au bout si vous aviez connu la procédure et trouvé suffisamment d'informations personnelles sur elle. Le terme swatting est un peu fort, je l'ai retiré de mon vote. Vous ne dites pas en quoi la version finale de mon vote reste problématique.
  • Je ne dirai pas que la lecture de la PU d'Idéalités alertait sur un risque suicidaire, car ce n'est pas le cas. Un don de sang n'est pas un suicide... J'étais a coté d'elle, je livetweetait les évènement, j'étais là et il n'y avait AUCUN risque suicidaire : je le tweet le 23 décembre : « Idéalités va bien. elle n'est pas suicidaire. ok ? » (tweet) puis : « c'est la dernière chose dont j'aurais eu peur dans cette histoire... bon bref, arretez d'attaquer sa santé mentale, d'autres ont déjà été bloqués pour ca. »(tweet)
  • Je ne me suis jamais exprimé sur WP au sujet de votre participation au harcèlement de meute qu'a subi Idéalités et ce n'est pas à moi de juger ceci (même si évidement j'ai un avis, que je donnerai en l'étayant de diffs si besoin plus tard).
  • Pour finir, je ne vois pas en quoi mon retweet est problématique : je considère intéressante l'idée qu'avant d'alerter les autorités, une personne bienveillante doit essayer de contacter directement la personne concernée, ou ses proches avec qui elle vit, si elle en a les contacts. Mais en plus c'était l'avis d'Idéalités, le mien aurait plutôt été du style : "Si on s'inquiète des conséquences, il faut également s’inquiéter des causes sinon c'est dur d'y voir des bonnes intentions et de la bienveillance".

Cordialement, --JoKerozen (discuter) 13 septembre 2020 à 16:49 (CEST)
PS : je m'en remets donc aux arbitres pour valider ma présence dans cet arbitrage. --JoKerozen (discuter) 13 septembre 2020 à 16:51 (CEST)

Ma réponses aux demandes de Braveheidi pour une médiation est la même que ci-dessus. J'y ajouterai trois points :

  • Une médiation va chercher un terrain d'entente, un point médian. Par exemple, BH veut limiter notre liberté d'expression hors de WP et nous refusons de renoncer à notre droit à la libre expression. Quel terrain d'entente voulez vous qu'on trouve ? Accepter un peu de censure seulement ?
  • J'affirme ici que personne n'a le mandat, le pouvoir, ni la possibilité technique de limiter ma liberté d'expression hors de Wikipédia. De telles demandes sont contraires aux droits les plus élémentaires.
  • Le seul moyen de s'assurer de l'absence de tweets de ma part à son sujet serait que Braveheidi s'excuse d'avoir participé au mobbing lancé par JJG et qu'elle s'abstienne de commenter la santé mentale des autres contributeurs. Si elle évite de se mettre dans une situation critiquable, elle ne sera pas critiquée.

Cordialement --JoKerozen (discuter) 16 septembre 2020 à 22:30 (CEST)

Arguments sur le fond[modifier le code]

WP:GAME et mon retweet[modifier le code]

Je ne vois pas comment un retweet pourrait être la preuve que je joue avec les principes, règles et recommandation de Wikipédia. On ne peut utiliser d'éléments externes que pour caractériser un harcèlement hors Wikipédia, donc utiliser un tweet ou un retweet pour une autre accusation est infondé, et relève selon mon point de vue exactement de l'esprit de WP:GAME.

Vote sur la candidature admin[modifier le code]

Suite a mon vote sur la candidature de Braveheidi, celle-ci ouvre une RA pour que j'y retire mon accusation de swatting et/ou que je sois sanctionné. Au vu du déroulé de cette requête, je modifie mon vote afin de le rendre plus conforme aux faits et plus clair. Ce que je lui reproche, c'est d'avoir participé à la discussion sur la santé mentale d'Idéalités, son internement forcé et d'avoir donné suite aux suggestions de l'IP. Elle va jusqu'à indiquer ci-dessus qu'elle aurait été au bout du processus (envoi des autorités à notre domicile) si elle avait trouvé plus d'informations.
Je ne vois pas en quoi la version corrigée de mon vote est problématique, mais je reconnais (et ce dès le 15 aout) que le terme swatting était un peu fort « Je suis prêt a reconnaitre que ma formulation était peut-être au vitriol, voire un brin outrancière, mais c'est comme cela que je l'avait ressenti, de bonne foi. » et j'ai corrigé en conséquence. Je maintiens toutefois toujours que le signalement fait par Braveheidi le 23 décembre 2018 ainsi que ses autres interventions ce même jour ne me permettent pas de présumer sa bienveillance. Son soutien indéfectible à JJG et ses attaques personnelles sous forme de diagnostic sauvage et d'accusations non-étayées envers Idéalités en sont autant de preuves, à mon avis. Pour expliciter : Le même jour où elle dit s’inquiéter de la santé mentale d'Idéalités, elle s'émeut que les administrateurs puissent envisager une sanction contre JJG. Elle s'inquiète du mal-être d'Idéalités, sans jamais se préoccuper de la cause de cet état. Elle monte en épingle une demi-phrase, mais ne veut pas tenir compte du message suivant qui aurait du lever tout doute, ni des précédant appels à l'aide.

Conclusion[modifier le code]

Braveheidi a plusieurs fois été présente lors des paroxysmes du mobbing contre Idéalités, le 23 décembre 2018 étant l'un des pires. Elle s'est positionnée dans le camp de ses amis, sans trop se poser de questions, et a chargé la barque comme les autres le faisaient. En mars 2019 elle était persuadée d'être nommée dans la plainte à la WMF, mais aujourd'hui elle s'étonne qu'on l'associe au mobbing auquel elle a clairement participé (que cela soit intentionnel ou non).
Il me semble que c'est mon droit d'expliquer pourquoi je n'ai pas confiance dans le requérant lors d'une élection admin. Il me semble aussi que c'est mon droit de commenter sur Twitter ce que je vis sur WP ou ailleurs, à ma convenance, et de retweeter ma conjointe sans avoir à rendre de comptes.

Réponse à Racconish[modifier le code]

Bonjour Racconish. Suite à la RA, avec Idéalités nous sommes tous les deux revenus sur ce terme de swatting qui était trop fort. Je tiens a insister que ce qui nous a choqué c'est de voir une contradictrice ayant enchaîné les attaques personnelles et qui nie le harcélement s'inquiéter de ses conséquences sans jamais porter de crédit aux allégations d'Idéalités... Le problème n'est pas qu'elle ait envoyé le mail a la fondation per se, mais d'en avoir discuté sur le bistro, ne pas avoir tenu compte du message disant "ca ne vaut pas la peine que j'en meure" dans une discussion où elle participait, et surtout de ne pas nous avoir contacté en premier lieu. Elle va confirmer a l'IP qu'elle a réagi, avant de me parler sur twitter.
Pour preuve, nous n'avons ni l'un ni l'autre tenu grief a Nattes-à-chats pour son inquiétude. Elle s'était montrée bienveillante sur le bistro quelques heures auparavant, elle n'avait jamais fait d'attaque personnelle, ne remettait pas en doute le harcèlement en cours, et surtout elle nous a parlé en privé !
Braveheidi n'a pas appliqué Primum non nocere, indispensable si l'on souhaite intervenir dans ce genre de situations.

Cordialement, --JoKerozen (discuter) 20 septembre 2020 à 14:17 (CEST)

Racconish : Je suis complètement d'accord avec la première partie de ta phrase et la prend a mon compte : l'alerte à la Fondation de décembre 2018 ne peut pas être décrite comme la proposition de nous « envoyer la police », ni de « faire interner » Idéalités. (C'était implicite dans mon changement de vote, mais ça va mieux en le disant). Braveheidi affirme l'avoir fait sans volonté de préjudice, et je me plierai à WP:FOI pour cet aspect dorénavant. Cordialement, --JoKerozen (discuter) 21 septembre 2020 à 00:04 (CEST)

Réponse à Ledublinois[modifier le code]

Bonjour Ledublinois. Le 18 mars 2019, Braveheidi écrit « Il me semble vraisemblable que je fasse partie des personnes incriminées dans sa plainte à la WMF. Parce qu'en plus de ce signalement, au cours d'une discussion (je ne sais plus où), j'avais mis un lien sur "délire de persécution"(...). » dans ce diff, sur la PdD d'Azurfrog. Cordialement, --JoKerozen (discuter) 30 septembre 2020 à 12:12 (CEST).

Commentaires sur le témoignage de Pic-Sou[modifier le code]

Domaine de compétence des admins[modifier le code]

La seule raison qui autorise les admins et les arbitres a regarder hors de WP c'est pour des accusations de harcèlement. Il faudrait au moins une Prise de Décision pour changer à ce point la doctrine : "on ne prends pas en compte ce qui se passe hors de Wikipédia" et ne pas faire cela au détour d'un témoignage dans un arbitrage. WP:CQWNP indique que wikipédia n'est ni une expérience politique ni une bureaucratie, WP:Procédurite mets en garde exactement contre ce genre de dérives, tout comme WP:GAME : « En agissant ainsi, le joueur détourne les règles de leurs principes consensuels pour les utiliser de manière sélective à des fins personnelles. »

Santé[modifier le code]

Les citations d'Idéalités apportées par Pic-Sou concernant ses crises de cataplexie demandent un petit éclaircissement. En cas de stress intense ou prolongé, les personnes souffrant de narcolepsie font des crises de cataplexie. Ni l'une ni l'autre ne sont des contre-indications à la contribution sur WP. Ce que Pic-Sou reproche a Idéalités, c'est que son corps réagisse au stress causé par le mobbing. Les crises de cataplexie ne permettent que d'indiquer que le stress était délétère et à aucun moment cela peut indiquer de l'instabilité ou des comportements à risque pour soi-même ou les autres. Cet empilement pêle-mêle de diff n'apporte rien sur le fond du dossier ici examiné.

(Re)conclusion[modifier le code]

Je considère que Braveheidi a participé au mobbing contre Idéalités, bien qu'elle n'ai pas fait parti du noyau dur des plus virulents et violents agresseurs. J'ajouterai que ce n'est pas parce qu'il n'y a pas l'intention qu'il n'y a pas préjudice. Dans la réalité, l'intention est une circonstance aggravante : on peut bien être reconnu coupable d'homicide involontaire, non ?
Je pense qu'il faut un electrochoc pour que braveheidi, mais aussi la communauté, prenne conscience que la gravité d'un mobbing est extrème, et que tous les participants à l'extermination de l'identité d'un contributeur ont des comptes a rendre.
Le rapport qu'Antoniex donne dans son témoignage indique que la meilleure stratégie pour contrer le mobbing est l'information et la formation. Je demande aux arbitres d'informer la communauté de l'inadmissibilité de tels comportements, quel que soit le niveau d'implication.

Cordialement, --JoKerozen (discuter) 1 octobre 2020 à 21:50 (CEST)

Réponse a la proposition de Racconish[modifier le code]

Je ne suis pas d'accord avec la proposition, globalement. Je préfère que les arbitres tranchent et imposent des mesures ou sanctions, dans la mesure de leur capacités et pouvoirs. Je ne serais pas contre un interaction ban du même type que celui proposé entre Idéalités et Braveheidi, au moins c'est clair, et uniquement pour les projets wikipédia/wikimédia, mais il ne me semble pas sain de négocier de la sorte. Une des raisons étant que je n'estime pas que mes actions valent une telle sanction, entre autres. Cordialement, --JoKerozen (discuter) 5 octobre 2020 à 19:04 (CEST)

(suite...)
@Racconish : Je peux m'engager a respecter les règles de WP sur WP, et les règles de Twitter sur Twitter. Je n'ai jamais fait de meat-puppet et je n'ai pas l'intention de commencer. Oui je considère un topic-ban, même light comme une sanction et pire encore, une sanction par association. J'ai fait montre de ma bonne foi, et ce depuis la RA qui a été ouverte par Braveheidi en reconnaissant que j'avais manqué de mesure une fois. Est-ce un comportement répétitif, une mauvaise habitude ? Non. Est-ce que cela vaut X années de topic ban ? Non. Un autre point est que je ne veux pas être de nouveau bâillonné comme c'est arrivé récemment concernant la maintenance d'un projet. Et en plus de ça, il faudrait accepter les accusations de cyberharcèlement sans broncher ? A d'autres. Je comprends la tentative, mais je n'y souscris pas. Arbitres, arbitrez s'il vous plait. --JoKerozen (discuter) 6 octobre 2020 à 13:26 (CEST)

Droit de réponse sur l'avis de Ledublinois[modifier le code]

Ledublinois dit : « Les administrateurs ont collectivement reconnu qu'Idéalités avait été victime de mobbing, et ont banni des contributeurs pour leur participation à ce mobbing. ». La dernière tentative dans ce sens est sur le BA de la semaine 24 et cela reste loin de la reconnaissance d'un mobbing. Concernant le bannissement, seul JJG a été banni, et plus en lien avec un mail a Euphonie que son implication dans l'affaire Idéalités, pour laquelle il avait été bloqué 3 mois en tout et pour tout. Personne d'autre n'a été banni pour le mobbing.

Je pensais que les avis des arbitres devaient être motivés. Quels sont les critères pour caractériser le harcèlement hors de WP ? La répétition d'insultes ? un seul tweet était insultant. Il n'y a pas répétition.

Cordialement, --JoKerozen (discuter) 12 octobre 2020 à 13:55 (CEST)

Arguments de Gratus[modifier le code]

Recevabilité[modifier le code]

Questions aux parties sur la recevabilité[modifier le code]

Hello Braveheidi, j'ai une question à te poser. Ta plainte porte pour l'essentiel sur des faits intervenus hors de Wikipédia. Une telle situation fait l'objet de WP:HHW, récemment modifié suite à une discussion ici, en particulier du 3ème alinéa. Je te saurais gré d'essayer de préciser (dans la section réservée à ton argumentaire) en quoi, selon toi, ta demande entre dans ce cadre et notamment, le cas échéant, en quoi, selon toi, les propos sur Twitter visent à ou ont pour effet de décourager tes contributions au projet. Par ailleurs, verrais-tu un inconvénient à adresser aux arbitres par mail une copie de tes mails d'alerte à la Fondation. Je te précise enfin que je demande aux masqueurs de nous transmettre une copie des propos masqués sur le bistro le 23 décembre 2018. Cordialement, — Racconish💬 11 septembre 2020 à 23:10 (CEST)

Braveheidi, merci de tes réponses. Il me semble en effet souhaitable de développer au moins un peu les raisons pour lesquelles tu estimes que ta plainte entre dans le cadre de WP:HHW. Grosso modo, le sujet est le suivant : des insultes ou des propos non conformes aux RSV ne suffisent pas à qualifier un harcèlement au sens évoqué, il faut qu'il y ait également une forme d'attaque de tes contributions au projet, par exemple une tentative d'empêcher des contributions. Toutefois, il ne s'agit à ce stade que d'apprécier dans les grandes lignes la recevabilité de ta demande, tu auras ensuite le temps de développer. Cordialement, — Racconish💬 12 septembre 2020 à 15:43 (CEST)
Braveheidi, pourrais-tu stp, pour répondre aux remarques de JoKerozen et de Gratus, préciser s'il y a d'autres arguments relatifs à la recevabilité que tu n'as pas évoqués à leur encontre ? D'avance merci. Cordialement, — Racconish💬 12 septembre 2020 à 18:16 (CEST)

Question sur les propos de Braveheidi sur le Bistro du 23/12/18 ayant fait l'objet d'un masquage lourd : j'ai contacté un masqueur pour avoir communication du diff masqué. Il m'a été répondu que la procédure est lourde et longue et implique le service juridique de la Fondation, mais conseillé de m'adresser directement à Braveheidi et Idéalités qui en auraient une copie. Pourriez-vous svp, si possible, adresser par mail une copie de ces propos aux arbitres ? Si seulement l'une d'entre vous nous adresse une telle copie, nous demanderons peut-être — je dois me concerter avec mes collègues sur ce point — à l'autre d'en confirmer la teneur. Cordialement, — Racconish💬 12 septembre 2020 à 18:24 (CEST)

Braveheidi, merci de tes précisions et de ta proposition concernant JoKerozen, que je prie de répondre dans son argumentaire. Il reste à donner des précisions — voire une proposition — symétriques concernant Gratus... et peut-être même, pour ce qui concerne la proposition, Idéalités. Pour ce qui est de la portée du masquage, il me semble ressortir des remarques d'Idéalités sur ma pdd que le seul autre propos masqué est celui d'une IP. Sur ce dernier point, mon opinion personnelle est que l'intervention de cette IP peut rester en dehors du périmètre de cet arbitrage, tant parce qu'il s'agit d'une IP que parce que l'important, à mes yeux, au regard du présent arbitrage, concerne les propos des parties à cet arbitrage, en l'occurrence ceux de Braveheidi. Je ne sais toutefois pas encore si mes collègues, Braaark et Ledublinois, partagent cette analyse. Concernant la question de savoir s'il existe d'autres propos masqués de Braveheidi qui seraient en rapport avec le sujet de cet arbitrage, les masqueurs pourraient peut-être apporter un éclairage : Jules* et Kropotkine 113, sans dévoiler la nature d'éventuels propos, pourriez-vous préciser s'il existe, depuis décembre 2018, d'autres propos de Braveheidi au sujet d'Idéalités qui auraient été masqués ? Cordialement, — Racconish💬 13 septembre 2020 à 14:51 (CEST)

Non, il n'y en a pas. Kropotkine 113 (discuter) 13 septembre 2020 à 17:23 (CEST)

Gratus, pourrais-tu stp t'expliquer sur ce tweet ? Cordialement, — Racconish💬 15 septembre 2020 à 21:09 (CEST)

Braveheidi, Antoniex fait observer sur la pdd que les possibilités de médiation n'ont peut-être pas été complètement explorées. Pour clarifier cet aspect, bien que tu l'aies déjà en partie abordé, je te saurais gré, si cela te convient, de préciser ce que tu attendrais des autres parties, respectivement, pour considérer le problème réglé et l'arbitrage inutile ; et je souhaiterais que les autres parties s'expriment ensuite clairement à ce sujet. Nous sommes assez proches du terme de l'examen de la recevabilité mais on pourrait très bien envisager, par exemple, que, si vous vous mettiez d'accord, l'arbitrage soit interrompu après avoir été estimé recevable. Cordialement, — Racconish💬 16 septembre 2020 à 15:40 (CEST)

Idéalités et JoKerozen, eu égard au pas en avant de Braveheidi, vous paraît-il possible de vous acheminer vers un serrage de main vituel ? Cordialement, — Racconish💬 16 septembre 2020 à 18:38 (CEST)

Discussion entre arbitres[modifier le code]

Note à l'attention des autres arbitres : j'ai interrogé ici les administrateurs sur la manière dont Gratus, actuellement bloqué, pourrait participer à cet arbitrage. Cordialement, — Racconish💬 11 septembre 2020 à 23:19 (CEST) Problème réglé 12 septembre 2020 à 18:46 (CEST)

Note à l'attention des autres arbitres : j'ai interrogé ici les administrateurs sur la manière dont les restrictions d'interaction existantes s'appliqueraient à la pdd, en particulier pour les témoignages. Cordialement, — Racconish💬 12 septembre 2020 à 18:46 (CEST)

Faisant suite aux différents échanges sur ce point, je propose, dans l'éventualité où l'arbitrage serait recevable, un « chapeau » pour la pdd, relatif aux « témoignages », rappelant que la page est soumise à WP:RSV, ce qui signifie notamment que les considérations sur la personne des parties ou leurs intentions supposées sont proscrites et qu'une enfreinte à ce principe serait supprimée par les arbitres, dans le cadre de leur modération de cette page, sans préjudice d'une éventuelle sanction par les administrateurs ; ainsi qu'une phrase pour rappeler qu'il s'agit avant tout d'apporter des éclairages aux arbitres sur le comportement des parties, en rapport direct avec le sujet de l'arbitrage. Braaark, Ledublinois, qu'en pensez-vous ? Cordialement, — Racconish💬 14 septembre 2020 à 17:00 (CEST)
C'est bon pour moi. Ledublinois (discuter) 14 septembre 2020 à 17:04 (CEST)
OK pour moi aussi.
Autre sujet : je pense que nous devrions discuter de la pertinence qu'il y aurait à accorder, à des utilisateurs soumis à une règle restreignant leur droit d'interagir avec plusieurs parties de cet arbitrages, une autorisation exceptionnelle pour qu'ils puissent témoigner ici. Actuellement, je ne pense pas que de tels témoignages soient nécessaires ; au contraire, il me semble probable qu'ils risquent vite de sortir du strict cadre de cet arbitrage.
Il me semble qu'il serait préférable que d'autres conflits liés à celui-ci soient ajoutés à cet arbitrage, cela permettrait que puissent s'exprimer ici des personnes liées aux problèmes que nous risquons de devoir traiter.
Je crains que dans sa forme actuelle, cet arbitrage risque fort de ne pouvoir aboutir qu'à une résolution trop partielle des conflits.
Si vous me rejoignez là-dessus, peut-être devrions-nous rappeler aux parties qu'elles sont libres d'étendre l'arbitrage à davantage d'utilisateurs.--Braaark (discuter) 14 septembre 2020 à 17:37 (CEST)
Notifications @ Racconish et Ledublinois.--Braaark (discuter) 14 septembre 2020 à 17:38 (CEST)
Je ne comprends pas ta première remarque : c'est pour permettre une telle exception à la restriction d'interaction — qui me semble nécessaire au titre de la phase de témoignages en cas de recevabilité — que j'ai interrogé les administrateurs et vous ai fait la proposition sur laquelle tu marques ton accord. Il doit y avoir quelque part un quiproquo... Cordialement, — Racconish💬 14 septembre 2020 à 17:59 (CEST)

Braaark et Ledublinois, je poursuis la réflexion sur le sujet. Tout d'abord, tant les remarques que les parties nous ont faites, que les réactions des administrateurs sur le BA et nos propres échanges me semblent montrer qu'il n'y pas tout à fait encore un consensus net sur la manière d'aborder les éventuels témoignages. En même temps, nous sommes tenus par le règlement du CAr à nous prononcer sur la recevabilité dans un délai de sept jours à compter du dépôt de la demande, soit jusqu'au 18 septembre à 22:36 ; et en principe, si l'arbitrage est réputé recevable, il faudra informer immédiatement la communauté de l'ouverture de la phase de témoignage. Il me semble donc hautement souhaitable de clarifier la situation avant ce terme. Si d'aventure nous ne réussissions pas à nous mettre d'accord dans ce délai, il me semble qu'il faudrait mettre en place une mesure conservatoire pour différer légèrement l'ouverture de la phase de témoignage, mais je souhaite bien évidemment ne pas en arriver à une telle extrémité.

D'une part, la proposition de « chapeau » semble vous convenir mais, d'autre part, elle n'est peut-être pas suffisante. Si je comprends bien le point de vue de Braaark, il estime notamment qu'une telle mise en garde s'applique à tous les contributeurs, mais il reste sceptique sur l'opportunité d'ouvrir la page de témoignage aux contributeurs faisant l'objet d'une restriction d'interaction. Mon avis est que nous devons avant tout nous concentrer sur la nature des commentaires prohibés et non sur la personne des commentateurs. Je conviens à cet égard que la délimitation que j'ai proposée est insuffisante. Il me semble donc nécessaire de préciser en outre que le sujet de l'arbitrage est limité aux relations entre Braveheidi d'une part, Idéalités, JoKerozen et Gratus d'autre part. Je propose de modifier comme suit le « chapeau » :

« La présente page de discussion est soumise à WP:RSV, ce qui signifie notamment que les considérations sur la personne des parties ou leurs intentions supposées sont proscrites et qu'une enfreinte à ce principe serait supprimée par les arbitres, dans le cadre de leur modération de cette page, sans préjudice d'une éventuelle sanction par les administrateurs. Il est par ailleurs rappelé aux contributeurs souhaitant apporter aux arbitres un éclairage sur le différend entre les parties que celui-ci porte limitativement sur des mises en doute réitérées de bonne foi, des attaques personnelles et des insultes de Braveheidi par Idéalités, JoKerozen et Gratus, ainsi que sur tous les arguments que ces trois contributeurs pourraient mettre en avant pour se défendre des reproches de Braveheidi. Par conséquent, toute considération générale sur le comportement de l'un ou des trois contributeurs mis en cause, qui ne rentrerait pas dans le cadre strict rappelé ci-dessus, est à éviter. Elle pourrait être modérée par les arbitres et faire l'objet d'un signalement par ces derniers aux administrateurs. Il n'est notamment pas question dans cet arbitrage de discuter des raisons pour lesquelles Idéalités a été bannie puis « dé-bannie », ni de son harcèlement antérieur au bannissement, ni de l'analyse de ce harcèlement et de la pertinence de son éventuel rapprochement avec d'autres faits de violence, mais seulement de faits touchant directement aux relations entre les contributeurs impliqués dans l'arbitrage, en rapport direct avec les reproches rappelés ci-dessus et développés sur la page d'arbitrage. Ces précautions sont notamment prises dans un contexte de stress post-traumatique d'Idéalités à la suite des harcèlements qu'elle a subie, qui n'exclue toutefois pas l'examen par les arbitres des reproches de Braveheidi. »

Je précise que la mention du rapprochement avec d'autres faits de violence a pour objet de tenir compte de la question de Braveheidi sur le génocide, étant précisé qu'à mon sens il ne nous appartient pas, à ce stade, d'inclure ou d'exclure les propos sur ce sujet des parties à propos des autres parties. La dernière phrase, sur le stress post-traumatique est optionnelle. A mon sens, avec ces précisions, il n'y a aucune raison de prohiber l'accès de la pdd aux contributeurs faisant l'objet d'une restriction d'interaction, pour autant que cette disposition soit validée par les administrateurs, en concertation avec lesquels il est nécessaire de procéder. Cordialement, — Racconish💬 15 septembre 2020 à 13:31 (CEST)

Sur le principe, je suis d'accord. Je remplacerais juste la phrase « Il n'est notamment pas question [...] développés sur la page d'arbitrage » par « Il n'est question que des faits touchant directement aux relations entre les contributeurs impliqués dans l'arbitrage, en rapport direct avec les reproches rappelés ci-dessus et développés sur la page d'arbitrage ». Et je ne mettrais pas la dernière phrase. Ledublinois (discuter) 15 septembre 2020 à 14:31 (CEST)
OK. Braaark ? Cordialement, — Racconish💬 15 septembre 2020 à 14:47 (CEST)
Ce que tu nous proposes là est encore une bonne mesure, Racconish. Chapeau Clin d'œil ! J'enlèverais juste la dernière phrase, parce qu'elle est difficile à tourner d'une façon parfaitement neutre et que je suis convaincu que chacun comprend, sans qu'il soit besoin de le préciser, que le contexte tendu justifie certaines mesures de modération. Notification Ledublinois : même si elle est peu plus lourde, je préfère je préfère ce passage dans la forme proposée par Racconish : le fait d'énoncer des choses à ne pas faire illustre d'une manière plus univoque le sens du chapeau, alors que « faits touchant directement aux relations entre les contributeurs impliqués dans l'arbitrage », par exemple, laisse davantage le champ libre à l'interprétation. Mais la forme que tu proposes me convient aussi ; si tu y tiens, je n'insisterai pas.
Ce chapeau est à mon avis nécessaire. Pourtant, par ailleurs, je ne crois pas qu'il serait utile de lever les restrictions d’interaction, à moins de considérer a priori que les utilisateurs qu'elles concernent sont particulièrement bien placés pour apporter des témoignages permettant d'avancer dans les meilleures conditions vers une résolution de ce conflit spécifiquement. À mon avis, ils ne sont pas mieux placés que n'importe quel utilisateur s'étant intéressé à ce conflit. Au contraire, je crains fort que leurs témoignages entrainent des glissements vers d'autres conflits existants (dont le traitement n'a pas lieu d'être dans la forme actuelle de cet arbitrage, ainsi que tu le rappelles dans le chapeau) — ce nous imposerait alors une intense activité de modération.
À l'attention de Jules (au cas probable où il n'en aurait pas déjà été averti), je signale que les trois arbitres sont pour l'instant d'accord pour considérer qu'il ne sera vraisemblablement pas nécessaires de nous communiquer des copies des textes masqués mentionnés précédemment (un de Braveheidi et un d'un utilisateur anonyme) : nous disposons du texte de Braveheidi et celui de l'anonyme nous semble ne rien pouvoir apporter d'un tant soit peu déterminant dans l'arbitrage.--Braaark (discuter) 15 septembre 2020 à 15:15 (CEST)
Braaark, je suis prêt à envisager toute modification de ma proposition fondée sur la nature des propos, mais il n'est pas d'usage d'empêcher certains contributeurs d'intervenir sur une pdd d 'arbitrage, en principe ouverte à toute la communauté. Donc : oui pour la limitation des propos susceptibles d'entraîner les glissements vers d'autres conflits existants que tu évoques, non pour la limitation des personnes. Peut-être peux-tu faire une contre-proposition qui viserait les risques que tu envisages et que ma proposition ne suffirait pas à pallier ? Cordialement, — Racconish💬 15 septembre 2020 à 15:35 (CEST)
Mon intention n'est pas d'empêcher qui que ce soit d'intervenir sur la page de discussion de l'arbitrage, je souhaite juste voir appliquer la règle de restriction (que je trouve intelligemment rédigée) : « Interdiction totale d'interaction, de mention ou d'allusion […] entre les contributeurs des deux groupes […], sauf dans le cadre d'un arbitrage […] (et dans [ce] cas pour autant que le contributeur soit directement impliqué) ». Aurais-je tort de comprendre cela comme je le fais ? Bien sûr, rien ne nous interdit d'avancer que les intéressés sont directement impliqués, mais je n'y trouve guère d'intérêt — d'après moi, ils ne sont qu'indirectement impliqués.--Braaark (discuter) 15 septembre 2020 à 16:13 (CEST)
Braaark, cette formulation a été adoptée sans nous consulter (et après avoir relu la discussion d'origine sur le BA, je ne suis même pas convaincu qu'elle reflète tout à fait fidèlement cette dernière : la notion d'implication directe visait plutôt les médiations et, en ce qui concerne l'exception envisagée pour les arbitrages, personne n'a fait de distinction entre parties et témoins, l'idée étant plutôt que les espaces gérés par les administrateurs et les arbitres faisaient exception), les administrateurs interrogés sont prêts à la modifier si nous le leur demandons et eu égard au fait que nous assurerons la modération de la pdd et je ne fais qu'essayer d'appliquer la lettre et l'esprit du règlement. Je ne vois aucune raison de considérer a priori qu'un contributeur en particulier pourrait être disqualifié pour témoigner (ce qui n'implique pas qu'il soit « directement impliqué ») s'il respecte les règles du jeu et je suis tout prêt à préciser autant que de besoin ces règles pour qu'en s'appliquant à tous, restriction d'interaction par ailleurs ou pas, elles encadrent suffisamment précisément les interventions des contributeurs ayant fait l'objet d'une restriction. Je ne pense pas que de telles interventions puissent être plus ou moins utiles que d'autres, je n'en sais rien, mais je trouve qu'il ne serait pas fair play de les empêcher a priori quand nous pouvons les encadrer. Peut-être peux-tu faire une proposition dans ce sens ? Ledublinois, qu'en penses-tu ? Cordialement, — Racconish💬 15 septembre 2020 à 16:30 (CEST)
Voir aussi la proposition faite sur ma pdd. Cordialement, — Racconish💬 15 septembre 2020 à 17:24 (CEST)
Je ne suis pas sûr qu'empêcher certains contributeurs de venir témoigner soit particulièrement souhaitable, dès lors qu'il nous est impossible d'évaluer a priori de l'importance de leurs interventions. J'en reviens donc à la proposition de texte de Racconish. Mais un premier filtre, tel qu'exposé comme proposition, me parait envisageable. Ledublinois (discuter) 15 septembre 2020 à 18:13 (CEST)

┌─────────────────────────────────────────────────┘
Je modifie donc ma proposition de « chapeau » :

« La présente page de discussion est soumise à WP:RSV, ce qui signifie notamment que les considérations sur la personne des parties ou leurs intentions supposées sont proscrites et qu'une enfreinte à ce principe serait supprimée par les arbitres, dans le cadre de leur modération de cette page, sans préjudice d'une éventuelle sanction par les administrateurs. Il est par ailleurs rappelé aux contributeurs souhaitant apporter aux arbitres un éclairage sur le différend entre les parties que celui-ci porte limitativement sur des mises en doute réitérées de bonne foi, des attaques personnelles et des insultes de Braveheidi par Idéalités, JoKerozen et Gratus, ainsi que sur tous les arguments que ces trois contributeurs pourraient mettre en avant pour se défendre des reproches de Braveheidi. Par conséquent, toute considération générale sur le comportement de l'un ou des trois contributeurs mis en cause, qui ne rentrerait pas dans le cadre strict rappelé ci-dessus, est à éviter. Elle pourrait être modérée par les arbitres et faire l'objet d'un signalement par ces derniers aux administrateurs. Il n'est notamment pas question dans cet arbitrage de discuter des raisons pour lesquelles Idéalités a été bannie puis « dé-bannie », ni de son harcèlement antérieur au bannissement, ni de l'analyse de ce harcèlement et de la pertinence de son éventuel rapprochement avec d'autres faits de violence, mais seulement de faits touchant directement aux relations entre les contributeurs impliqués dans l'arbitrage, en rapport direct avec les reproches rappelés ci-dessus et développés sur la page d'arbitrage. Les interventions sur cette page de contributeurs faisant l'objet d'une restriction d'interaction avec une ou plusieurs des parties feront l'objet d'une modération préalable par les arbitres, auxquelles elles seront soumises par courriel. »

Je ne me réjouis pas de la lourdeur du dispositif, mais si ça peut faire consensus... Cordialement, — Racconish💬 15 septembre 2020 à 18:32 (CEST)

OK pour moi. Ledublinois (discuter) 15 septembre 2020 à 18:40 (CEST)
Idéalités fait par mail une objection qui me semble devoir être prise en compte : le risque qu'un contributeur fasse un premier mail excessif aux arbitres, qui les influencent, puis qu'il le reformule à leur demande pour sa communication publique, mais que l'effet de la première version subsiste. Le mieux est peut-être ici l'ennemi du bien et la procédure la plus simple, selon laquelle les « restreints » seraient dûment prévenus puis prendraient leurs responsabilités n'est peut-être pas si mal. Je ne retire cependant pas ma proposition, laissant le choix à Braaark. Cordialement, — Racconish💬 15 septembre 2020 à 19:59 (CEST)
Braaark ? Cordialement, — Racconish💬 15 septembre 2020 à 21:12 (CEST)

Braaark et Ledublinois, il me paraît urgent de clarifier la situation. Je rappelle tout d'abord que si nous sommes amenés à discuter de modalités particulières concernant les témoignages, cela n'est pas et ne saurait être en raison du caractère particulier de l'arbitrage, mais de la situation particulière dans laquelle sont certains contributeurs. Je m'explique : dans le cas normal, celui d'un contributeur qui ne serait pas sujet à une restriction d'interaction, il n'y a pas de raison particulière de limiter par avance le contenu et la nature des interventions. Ces dernières font l'objet des limitations d'usage sur le projet : RSV, PAP, etc. Si, dans un arbitrage quelconque, un témoin fait état de considérations hors de propos sur une des parties, mais qu'il le fait en respectant RSV et PAP, un arbitre ne va pas modérer ses propos. En revanche, il veillera à ce que les échanges n'aient pas lieu dans la même section, à éviter tout dialogue direct qui pourrait tourner à la bagarre. Laisser les contributeurs libres de dire ce qu'ils estiment opportun, cela ne signifie bien entendu pas que les arbitres en tiendront compte. Ils sont seuls juges de ce qu'ils considèrent comme pertinent. Par ailleurs, les parties disposent d'un droit de réponse, c'est pour cela que leur délai de développement de leurs arguments excède le délai accordé aux témoins. En résumé, dans un cas normal, il n'y a pas de limitation a priori des témoignages ayant pour objet de censurer les témoins, sinon le rappel, à caractère très général, que la page de témoignages ne sert ni à abriter un débat, ni à donner une opinion non argumentée à l'aide de faits et que, pour cette raison, les arbitres pourront supprimer un message non constructif ou demander à son auteur de le reformuler. Et je ne vois aucune raison pour qu'il en aille différemment dans le cas présent.

Le problème particulier de cet arbitrage vient du fait que certains contributeurs ont fait l'objet de restrictions d'interaction par les administrateurs, et nous essayons d'agir en bonne intelligence avec ces derniers, de respecter leurs intentions, tout en favorisant le bon déroulement de l'arbitrage. Comme je l'ai déjà dit, je ne crois pas du tout que l'intention des administrateurs en mettant en place lesdites restrictions d'interaction était de prendre une position précise à propos des témoignages, mais plutôt de dire que la restriction d'interaction faisait l'objet de deux types d'exception, les requêtes aux administrateurs et les arbitrages. Certes, dans le cas des RA, les administrateurs ont une grande expérience de ce qui constitue des débordements et ils sont les plus à même de définir des limitations d'intervention, mais le cas particulier des témoignages dans les arbitrages n'a pas été explicitement visé par aucun des administrateurs ayant pris part à la discussion qui a mené à la mise en place de la restriction d'interaction sur le BA et c'est plutôt l'affaire des arbitres, qui disposent d'une large faculté de modération.

Pour concilier les deux contraintes, le bon déroulement de l'arbitrage et le respect des dispositions visant les contributeurs faisant l'objet d'une restriction, j'ai proposé plusieurs formulations. Il se trouve que Braaark les a à chaque fois accepté pour le cas général, celui des contributeurs non restreints, tout en proposant que les contributeurs restreints n'interviennent pas. Je suis opposé à une telle approche, qui ne me paraît pas conforme à l'esprit et à la pratique antérieure des arbitrages. J'estime au contraire qu'il serait préférable de se fier au jugement des arbitres et au droit de réponse des parties. Si, après tout, le contributeur Machin, restreint, tient à faire valoir que le contributeur Bidule, partie à l'arbitrage, a fait je ne sais quoi qu'il estime répréhensible je ne sais où, eh bien qu'il le dise, que Bidule réponde et que les arbitres décident en leur for intérieur si cela est ou non pertinent par rapport à la question posée. Ce qui ne serait pas acceptable c'est que Machin le dise aux arbitres sans que Bidule puisse répondre ; ou que le propos de Machin crée un trouble sur le projet en dehors de la page de témoignages.

Je ne suis notamment pas du tout d'accord avec un argument que j'ai entendu, selon lequel le fait d'ouvrir la page de témoignage à des contributeurs réputés hostiles à Bidule créerait je ne sais quel déséquilibre. Les arbitres ne cherchent pas à équilibrer le nombre de témoignages favorables et défavorables, ils évaluent les arguments et les preuves, c'est tout.

Je fais également observer que ces bonnes intentions sont en train de transformer la situation des parties en un enfer. Il ne me paraît par exemple pas du tout raisonnable de voir un contributeur s'interroger, comme Pic-Sou sur le fait de savoir si son témoignage entre dans le cadrage fin de ce qui peut être dit et s'il n'est pas préférable qu'il ouvre un nouvel arbitrage. Un arbitrage est en soi, déjà, une procédure lourde pour tout le monde, à commencer par les parties, et il me semble extrêmement pénible pour elles de devoir faire face à une multiplication des procédures. N'oublions quand même pas qu'il s'agit ici de crever des abcès, de régler au fond des problèmes, et que ce n'est pas en empêchant les gens de parler qu'on y arrivera. Concrètement, pour reprendre le cas de Pic-Sou, il me paraît infiniment plus simple de le laisser dire sur la page de témoignage ce qu'il estime important de dire, de laisser qui de droit des parties répondre, puis les arbitres décider. Franchement ! Préférez-vous voir se multiplier les demandes d'arbitrage et devoir jouer aux aiguilleurs en mettant un train en attente afin d'en laisser passer un autre ?

Je crois qu'il faut être humble, reconnaître que nous avons voulu trop bien faire, simplifier le « cadre » des témoignages, rassurer Pic-Sou sur le fait qu'il ne risque pas un blocage à s'exprimer décemment, rassurer les parties sur le fait qu'elles auront tout le loisir de répondre et qu'il est dans leur intérêt de ne pas voir les procédures se multiplier, voire suggérer à Fanchb29 qu'il peut, lui aussi, apporter son éclairage sans risque de représailles, ce qui va d'ailleurs dans son sens, puisqu'il indique clairement qu'il avait l'intention de se limiter à un témoignage dans le présent arbitrage, puis expliquer la situation aux administrateurs (en ce qui concerne les « restreints »), dont je suis certain qu'ils la comprendront.

Mais de grâce, arrêtons de tergiverser et de construire des digues inutiles. Cordialement, — Racconish💬 16 septembre 2020 à 15:18 (CEST)

Ma position est qu'il vaut mieux que les utilisateurs soumis à la restriction d'interaction soient parties dans un seul et même arbitrage (mais pour le moment, il vaut mieux ouvrir chaque demande à part car le délai pour l'étude de la recevabilité du présent arbitrage touche à sa fin).
D'après moi, si nous acceptions qu'ils se présentent dans cet arbitrage comme simples témoins, cela entraînerait une dangereuse inéquité. Nous devons tenir compte du fait que la règle de cette restriction partage les comptes restreints en deux groupes : trois des quatre parties, Idéalités, JoKerozen et Gratus, composent à eux seuls l'intégralité d'un de ces groupes, alors qu'aucun des comptes de l'autre groupe n'est partie. Chacun se doute certainement que si les utilisateurs des comptes restreints désirent participer à cet arbitrage, c'est pour alimenter leurs argumentaires à charge ; il est notoire qu'une opposition existait entre eux et Idéalités/JoKerozen/Gratus bien avant que la présente demande d'arbitrage ne soit faite.
En plus de cela, il me parait évident que nous ne pourrons pas contourner le sujet du mobbing (pour reprendre le terme employé par Idéalités), c'est-à-dire d'une forme de dénigrement d'une ou plusieurs personnes par un collectif, or il ne me semble pas que nous puissions envisager de traiter ce problème — qui me semble être la moitié du problème de fond — sans que, au minimum, tous les comptes restreints soient parties du même arbitrage. Déjà, cette accusation de mobbing est centrale dans la demande d'arbitrage et je suis gêné : pourrons produire un arbitrage efficace alors que, dans sa forme actuelle, elle ne présente qu'un seul prétendu « mobbeur » ?
Idéalités, JoKerozen et Gratus vont devoir s'abstenir de reprocher un quelconque mobbing (ou harcèlement, ou campagne de dénigrement…) à ces contributeurs sous restriction, même si nous acceptions que ces derniers témoignent (à moins de les ajouter aux parties de la demande d'arbitrage ou d'en créer une autre à part). L'idée d'arbitrer dans ces conditions ne m'enchante guère et j'étais parti pour juger la demande irrecevable avant que des perspectives salutaires d'élargissement ne soient proposées par Pic-Sou et Fanchb29. Je pense toujours que si d'autres contributeurs sous restrictions (à savoir NoFWDaddress, Dfeldmann et Benoît Prieur) participaient ici comme simples témoins, cela poserait de sérieux problèmes probablement ingérables.
Mon intention est de résoudre efficacement les problèmes importants, pas de mettre des coups d'épée dans l'eau.--Braaark (discuter) 16 septembre 2020 à 17:03 (CEST)
Je ne suis pas d'accord. Tout d'abord, je ne vois aucune raison d'imposer à des contributeurs qui se proposaient d'intervenir comme témoins des conditions telles qu'ils soient obligés d'ouvrir un nouvel arbitrage en tant que parties pour se faire entendre. Ensuite, je ne considère pas qu'il nous appartient de décider que tous les comptes restreints « au minimum » doivent être parties au même arbitrage, ni plus généralement d'imposer un sujet ou des parties à un arbitrage, et cela alors qu'il est manifeste que tant Pic-Sou (qui n'est pas visé par la restriction d'interaction) que Fanchb29 ont dit clairement qu'il leur suffisait de pouvoir témoigner au présent arbitrage. Tu as peut-être raison sur ce que pourraient être des conditions idéales et peut-être pas, je n'en sais rien et je ne me pose pas la question, considérant que ce n'est pas à moi de décider. Si nous ne trouvons pas très rapidement un consensus, et je commence à le craindre, il faut peut-être envisager de voter. Ledublinois ? Cordialement, — Racconish💬 16 septembre 2020 à 17:18 (CEST)
De deux choses l'une. Ou bien certains contributeurs souhaitent témoigner, auquel cas ils doivent pouvoir le faire, ou bien ils souhaitent ouvrir une demande d'arbitrage sans lien avec celle-ci, auquel cas ils doivent pouvoir le faire aussi. Dans tous les cas, cela me paraît loufoque de demander aux témoins d'ouvrir une demande d'arbitrage simplement pour témoigner (ce qui conceptuellement n'est pas tenable), tout comme il me paraît loufoque de vouloir imposer un équilibrage entre témoins. Que les témoins soient favorables à une partie n'est pas en soi un problème ; à charge pour nous de déterminer la crédibilité des témoignages. Quant à faire des témoins des parties, c'est encore plus surprenant. D'abord parce que rien ne nous en donne le droit, et surtout parce que je ne vois pas qui peut être concerné comme partie à cet arbitrage, à part ceux déjà présents. Soutenir une partie est une chose, être partie en est une autre. Ledublinois (discuter) 16 septembre 2020 à 17:57 (CEST)
Entièrement d'accord. J'ajoute que nous devons régler ce problème très rapidement. Je fais donc une nouvelle proposition : (1) aucune mention spéciale sur la pdd, ouverte aux restreints, que chacun prenne ses responsabilités et nous modèrerons si besoin. (2) discussion avec Fanchb29 et Pic-Sou pour s'assurer que ça leur convient d'en rester à des témoignages dans ces conditions. (3) Information aux administrateurs que nous avons pris ces dispositions pour ne pas mettre en branle une machinerie excessive et demande de confirmation de leur accord (4) Mesure conservatoire : suspension de l'arbitrage après la recevabilité jusqu'à confirmation de l'accord des administrateurs. Braaark, Ledublinois, je propose de retoucher cette proposition en tant que de besoin et de la mettre rapidement aux voix entre nous s'il apparaît impossible de dégager un consensus autrement. Cordialement, — Racconish💬 16 septembre 2020 à 18:21 (CEST)
J'entends votre indignation face à mes réserves. Permettez-moi de comprendre la règle de restriction telle qu'elle est rédigée et telle que je pense qu'est son esprit.
« Entièrement d'accord », dis-tu, Racconish, en réponse au message de Ledublinois qui pourtant m'apparait comme excessivement approximatif (peut-être l'ai-je compris complètement de travers) :
  • je ne demande pas aux intéressés d'ouvrir une demande d'arbitrage simplement pour témoigner ; au contraire ! J'ai insisté plusieurs fois sur le fait qu'ils sont impliqués dans la plupart des éléments de plainte d'Idéalités (je trouve loufoque de les considérer comme de vulgaires témoins partisans sans tenir compte de cela) ;
  • mon petit doigt me dit que s'ils ouvraient un arbitrage contre Idéalités/JoKerozen/Gratus, ça ne serait pas sans lien aucun ;
  • je ne parle nulle part d'équilibrage, allons !
Peut-être mon argumentaire était-il trop long ou mes arguments complètement nazes, vu le peu d'entrain que vous avez manifesté tous les deux pour les réfuter (à part essentiellement en me rappelant que l'esprit de la phase de témoignages est qu'ils soient ouverts au plus grand nombre, ce avec quoi je suis d'accord — cela me peine de devoir le préciser). Je ne compte pas vous marteler.
Ainsi donc, je vous propose d'étudier mes intentions face aux trois cas de figure suivants :
  • si le risque est grand que viennent témoigner ici Pic-Sou, Dfeldmann ou Benoît Prieur, alors je veux bien accepter qu'ils le fassent selon les modalités proposées par Dfeldmann (on passe d'abord par des courriels), mais sachez que je me fatiguerai très vite si les témoignages sortent un tant soit peu du cadre strict de cet arbitrage ;
  • si ce risque est très faible, alors nous pouvons procéder plus avant sans crainte, il faudra juste veiller très rigoureusement à ce qu'ils ne soient pas abusivement mentionnés ici par les parties ;
  • s'ils se portent parties ici ou ailleurs contre Idéalités/JoKerozen/Gratus, nous serons dans de meilleures conditions pour résoudre les problèmes de fond (nous aurons juste à fusionner les arbitrages).
Si ces trois options vous conviennent, alors je serai en mesure de déclarer pour ma part cette demande recevable (et je validerais les quatre points que propose Racconish).--Braaark (discuter) 16 septembre 2020 à 20:20 (CEST)
Braaark, il y a eu trop de surenchères et le contexte a changé. J'estime à présent qu'il n'est pas normal que Pic-Sou, Fanchb29 et Dfeldmann jugent les conditions dont nous discutons si peu claires qu'ils en viennent à estimer nécessaire, les uns de lancer une procédure séparée, l'autre de soumettre préalablement son témoignage à notre contrôle a priori, et qu'il convient de tout faire pour qu'ils renoncent paisiblement à cette complication et s'expriment tout simplement en tant que témoins, comme ils le souhaitaient. J'estime aussi que lorsque Idéalités se plaint de l'idée d'une soumission par mail des témoignages, qui n'a jamais été pratiquée, il faut prendre cet aspect en considération. Et j'estime enfin que nous n'avons pas à imposer un traitement « de fond », ni à démarcher des contributeurs pour qu'ils lancent d'autres arbitrages. Je suis loin d'être convaincu qu'il serait simple de fusionner des demandes d'arbitrage disjointes et qu'il serait préférable que nous traitions le mieux possible le présent arbitrage, quitte à ce qu'ensuite, si c'est vraiment nécessaire, il y en ait un autre sur un aspect différent que celui-ci n'aurait pas réglé. Mais je ne solliciterai personne à cette fin. J'étais parfaitement d'accord avec la proposition d'Antoniex de nous assurer qu'une médiation n'était pas possible. Je pense que ce point est clair à présent. Il faut donc trancher. Par ailleurs nous sommes sur un wiki et il faut respecter le mode de fonctionnement wiki, laisser les contributeurs s'exprimer, quitte à ce qu'ils soient sanctionnés s'ils ne respectent pas les règles de contribution applicables sur tout le projet, ni plus, ni moins, en veillant simplement à ce que les interventions soient pertinentes par rapport à la question posée. Enfin, je ne te demande pas de t'exprimer en faveur de la recevabilité. Ce choix t'appartient. En résumé, je ne vois pas comment simplifier et résoudre les problèmes que nos tergiversations ont créé autrement que comme je l'ai proposé dans ma dernière intervention. Mais si Ledublinois veut y modifier quelque chose, je le prie de s'exprimer à ce sujet. Autrement, je le répète, il faudra convenir que nous ne sommes pas d'accord et qu'il est urgent de trancher. Et par conséquent, voter sur ces points d'organisation. Cordialement, — Racconish💬 17 septembre 2020 à 00:15 (CEST)
Braaark, Ledublinois, je répète : le temps presse. Nous avons jusqu'à demain pour nous prononcer sur la recevabilité. Si l'arbitrage est recevable, il faudra ouvrir immédiatement la page de témoignages et la situation des restreints devra avoir été réglée. Ce règlement ne dépend pas que de nous : il faut également s'assurer de l'accord des administrateurs. Cela me paraît d'ores et déjà trop court et nous ne maîtrisons pas les délais qui leur seront nécessaires. Il faut donc pallier cette situation, d'où ma proposition d'une mesure conservatoire permettant de différer l'ouverture des témoignages et qui aura pour conséquence, le cas échéant, de rallonger d'autant les délais d'argumentaire. Je vous rappelle enfin que j'ai déjà fait aux administrateurs ici, à titre personnel, une proposition à caractère très général, qui ne fait pas novation et qui ne me semble pas pouvoir poser de problème à quelque témoin que ce soit. Cordialement, — Racconish💬 17 septembre 2020 à 13:39 (CEST)
Je m'oriente fortement vers un avis en recevabilité pour cette demande et celle de Fanchb29. Ma décision ici devrait être publiée incessamment.
Les mesures conservatoires que tu proposes me paraissent de bon aloi, Racconish.
Pour ce qui est de la possibilité de lever les restrictions thématiques pour permettre à Pic-Sou, Dfeldmann et Benoît Prieur de témoigner, j'y demeure toujours opposé, sans que cela pèse de façon rédhibitoire et, comme je l'indique dans leur bulletin, mon avis est que cela devrait être décidé par eux (maintien ou levée des restrictions).
Dans le cas où les restrictions seraient levées, je suis finalement complètement d'avis que tous les « témoignages » passent par la voie normale, dans la page prévue à cet effet (assortie de ton chapeau). C'est plus clair et pas forcément plus laborieux que ce à quoi nous devrons faire face avec la procédure normale. Quant aux courriels, chacun reste libre d'en envoyer aux arbitre, comme toujours, qu'ils soient en lien avec cet arbitrage ou non.--Braaark (discuter) 17 septembre 2020 à 19:26 (CEST)
Si on demande aux administrateurs de décider et qu'eux-mêmes nous laissent décider, on ne va pas s'en sortir. Ledublinois ? Cordialement, — Racconish💬 17 septembre 2020 à 20:23 (CEST)
Bien sûr. Cela dit, comme ils sont plus nombreux que nous et que je crains que l'option qui me semble de loin la plus viable ne puisse plus obtenir votre accord sans de solides avis extérieurs, je ne vois pas de meilleure option que de solliciter leur décision (ou à défaut, au moins leurs avis).--Braaark (discuter) 17 septembre 2020 à 21:10 (CEST)
Très bien : je n'insiste pas. Il conviendra donc de préciser à tous les contributeurs faisant l'objet d'une restriction d'interaction qui ne seraient pas partie à cet arbitrage qu'ils ne pourront témoigner. Dans ces conditions, je ne vois aucune nécessité ni à un « chapeau », ni à une mesure conservatoire. Cordialement, — Racconish💬 17 septembre 2020 à 23:05 (CEST)

Avis des arbitres sur la recevabilité[modifier le code]

  • Sur la requête :
    • Recevable concernant Idéalités et JoKerozen. Conflit particulièrement prolongé pour lequel aucun autre mode de résolution n'a abouti.
    • Non recevable concernant Gratus. Si la requérante fait état d'une situation conflictuelle, les propos de Gratus ne semblent pas avoir, en ce qui concerne les propos externes, découragé sa contribution, ni même, en ce qui concerne les propos internes, manifestement violé les limites du droit de motivation des votes reconnu à chaque utilisateur.
Ledublinois (discuter) 15 septembre 2020 à 18:40 (CEST)

Questions aux parties sur leurs arguments[modifier le code]

Questions de Racconish sur le swatting[modifier le code]

Bonjour Idéalités et JoKerozen, je suis en train d'étudier la question du swatting. J'ai noté que vous avez employé tous les deux la même nuance : non pas swatter mais proposer de swatter, au sens de proposer d'envoyer la police à domicile pour faire interner d'office. En revanche, je n'ai pas compris sur quoi vous vous fondiez pour porter cette accusation. Si vous estimez qu'il s'agit d'éléments confidentiels, vous pouvez répondre par mail aux arbitres. Par souci de respect du principe du contradictoire, nous ferions suivre votre réponse à Braveheidi (à laquelle j'ai demandé également des précisions sur sa pdd), tout en lui précisant, si vous le demanderez, que la transmission serait faite à titre confidentiel et ne pourrait être divulguée à des tiers sans votre autorisation. Cordialement, — Racconish💬 18 septembre 2020 à 19:51 (CEST)

Idéalités et JoKerozen, je poursuis publiquement mes réflexions sur ce point. Comme je l'ai indiqué, je m'interroge sur les raisons qui vont ont fait penser — si j'ai bien compris — que Braveheidi proposait d'envoyer la police à votre domicile et de faire interner Idéalités d'office. Il ressort d'un mail de l'IP sur le bistro du 23/12/2018 que cette IP a suggéré d'informer les « autorités compétentes ou, à défaut de connaître les autorités compétentes, la Fondation [...] » pour qu'elles puissent prendre les « décisions éventuellement nécessaires », avec un lien interne pointant vers hospitalisation sans consentement. Braveheidi a répondu sur la pdd de l'IP qu'elle avait « suivi le conseil », c'est-à-dire « alerté la Fondation » [3]. J'ai demandé à Braveheidi communication du ou des mails correspondants à la Fondation. Il ressort de la copie du mail qu'elle a adressé à T&S qu'elle considérait qu'Idéalités se sentait persécutée, qu'elle avait tenu des propos sous-entendant qu'elle envisgeait un suicide et que Braveheidi s'estimait dans l'impossibilité d'apprécier la gravité du risque, sans que la notion d'internement soit évoquée. A mon sens la Fondation n'est pas du tout une autorité de police, elle se soucie de manière professionnelle du bien-être des contributeurs et je doute fortement qu'elle prenne l'initiative d'envoyer la police ou de suggérer aux « autorités compétentes » un internement sur la base d'un tel signalement. Si, comme je l'imagine, elle a agi avec prudence, professionnalisme et compassion, il serait excessif d'affirmer qu'en alertant la Fondation — et elle seule — sur ce point, Braveheidi a proposé d'envoyer la police et de faire interner. Je me réserve d'interroger T&S sur ce point si nécessaire. Bien entendu, the proof of the cake is in the eating, et si vous avez vu débarquer chez vous la police et des infirmiers, se recommandant de la Fondation, cela prouve que mes conjectures sont inappropriées. Mais il m'a semblé utile de les formuler clairement, non pour accabler ou accuser, mais pour crever proprement un abcès. Cordialement, — Racconish💬 18 septembre 2020 à 22:40 (CEST)

Bonjour Idéalités et JoKerozen. J'ai lu le développement d'Idéalités en réponse à mes questions ci-dessus et souhaite poursuivre la discussion. Je précise tout d'abord, ce que j'avais omis de faire, que si je pars de là, c'est que Braveheidi, qui est la demandeuse dans cet arbitrage, considère qu'il s'agit de « l'élément le plus perturbant de ce conflit ». Selon moi, le terme « perturbant » signifie que c'est ce qui la perturbe, l'atteint le plus et que, par conséquent, si ce point pouvait être réglé, le problème que doit résoudre cet arbitrage s'en trouverait sensiblement réduit.

Tu cites d'abord, Idéalités, une phrase : « Idéalités se sentait persécutée, qu'elle avait tenu des propos sous-entendant qu'elle envisageait un suicide », en précisant qu'il s'agissait du contenu du mail envoyé par Braveheidi à la Fondation. En fait, la citation que tu donnes n'est pas une citation de Braveheidi mais de moi, en l'absence d'une autorisation explicite de celle-ci à citer ces propos, mais de ma paraphrase de son mail de signalement à la Fondation. Il ressort de son mail qu'elle a effectivement signalé que tu te sentais persécutée, mais sans porter de jugement sur le bien-fondé de ce sentiment et en particulier pas sur le fait que ce sentiment procèderait d'un « trouble mental » ; et qu'elle a estimé qu'il existait un risque que tu essaies de te suicider, tout en précisant qu'elle était dans l'incapacité d'apprécier la gravité de ce risque.

Tu écris : « il n'est pas facile de savoir que Braveheidi ne faisait pas référence au conseil de me faire interner de force. Mais je ne peux que la croire sur parole ». Certes, tu pouvais te demander, à la lecture de la seule affirmation que Braveheidi avait saisi la Fondation, ce que contenait exactement son message. Mais, comme je l'ai écrit ci-dessus, il me paraît irréaliste d'imaginer qu'un signalement à la Fondation pour persécution — c'est-à-dire harcèlement — et risque de tentative de suicide puisse déboucher sur un appel de la police par un employé de la Fondation ou par une initiative prise par la même Fondation en vue de ton internement.

Quand bien même l'IP, qui n'est pas partie au présent arbitrage, a fait les propositions choquantes de prévenir les « autorités compétentes » et d'envisager ton internement forcé, il n'en demeure pas moins que la même IP a proposé également d'alerter la Fondation, que Braveheidi a répondu clairement sur la pdd de l'Ip que c'est cette alerte à la Fondation qu'elle avait faite, et qu'une alerte à la Fondation pour situation de persécution alléguée et risque indéterminable de suicide ne peut pas être assimilée publiquement à un swatting ou à une proposition de swatting.

Au demeurant, s'il est compréhensible qu'en décembre 2018 tu te sois demandée jusqu'où certains contributeurs iraient dans leur tentative de ce que tu as appelé « meutre social », il ne me paraît pas raisonnable que tu aies ensuite maintenu que le signalement de Braveheidi à la Fondation était un swatting ou une proposition de swatting. Pour qu'une telle analyse soit maintenue, plusieurs mois après les faits, il aurait fallu en effet, me semble-t-il, que la réaction de la Fondation puisse être analysée ou avoir des raisons d'être analysée ainsi, et le simple fait que tu te sois tournée vers T&S pour formuler de ton côté une plainte pour harcèlement me semble montrer que tu faisais confiance à la Fondation pour faire quelque chose qui ne te porte pas tort. Je note en outre qu'une autre contributrice suisse, Nattes à chat, a alerté à ton sujet de son côté la Fondation à la même époque que Braveheidi et que, selon elle, tu ne lui en voulais pas pour ce mail, ce qui me semble corroborer le fait qu'un mail d'alerte à la Fondation ne peut pas, à lui seul, être considéré comme un swatting ou une proposition de swatting.

Je résume : je comprends que tu te soies inquiétée à l'époque, mais il me semble que tu ne disposais pas d'assez d'éléments pour affirmer publiquement qu'il s'agissait d'un swatting ou d'une proposition de swatting de Braveheidi et que la suite des évènements t'a montré qu'il n'en était rien. Il me semble donc qu'il ne suffit pas de dire aujourd'hui que tu ne peux que croire Braveheidi sur parole et qu'il serait plus constructif de reconnaître un abus de langage dans le maintien a posteriori de telles formulations. Il y dans le swatting une dimension de mystification malveillante qui me paraît étrangère à la situation : le harcèlement était réel et ce n'est pas la même chose de se tromper sur l'évaluation d'un risque de tentative de suicide, d'interpréter mal certains propos, et d'inventer de toutes pièces par pure malveillance un ter risque. J'ajoute qu'une telle reconnaissance donnerait, selon moi, un argument pour que les arbitres demandent à Braveheidi d'en prendre acte et pour avancer vers une résolution du problème et qu'il ne s'agit que de seul aspect de swatting ou de proposition de swatting, pas d'autres aspects évoqués dans cet arbitrage. Cordialement, — Racconish💬 20 septembre 2020 à 10:48 (CEST)

Je note qu'Idéalités écrit : « je reconnais que le recours au raccourci "swatting" soit un abus de langage et qu'elle s'inquiétait pour de vrai » et que JoKerozen écrit : « avec Idéalités nous sommes tous les deux revenus sur ce terme de swatting qui était trop fort ». Êtes-vous bien d'accord que l'alerte à la Fondation de décembre 2018 ne peut pas être décrite comme la proposition de vous « envoyer la police », ni de « faire interner » Idéalités et que, quelques que soient l'analyse restant à faire des propos de Braveheidi sur la « santé mentale » d'Idéalités et de son éventuelle participation à un mobbing, et quand bien même vous estimez que cette alerte n'était pas nécessaire, il serait inapproprié de la présenter comme une volonté de préjudice ? Cordialement, — Racconish💬 20 septembre 2020 à 16:37 (CEST)

Je prends note de la déclaration d'Idéalités en réponse à ma question : « actuellement et compte tenu des discussions sur ce sujet il me parait maintenant inapproprié de présenter l'alerte lancée par Braveheidi comme une volonté claire que je me fasse interner d'office, sous de faux motifs; elle s’inquiétait sincèrement du fait que je souffre selon elle d'un sentiment de persécution et a interprété en toute bonne foi, mes allégations concernant le meurtre social que je dis avoir subi pour du chantage au suicide ». JoKerozen ? Cordialement, — Racconish💬 20 septembre 2020 à 22:33 (CEST)

Je prends note de la déclaration de JoKerozen en réponse à ma question : « Je suis complètement d'accord avec la première partie de ta phrase et la prend a mon compte : l'alerte à la Fondation de décembre 2018 ne peut pas être décrite comme la proposition de nous « envoyer la police », ni de « faire interner » Idéalités. (C'était implicite dans mon changement de vote, mais ça va mieux en le disant). Braveheidi affirme l'avoir fait sans volonté de préjudice, et je me plierai à WP:FOI pour cet aspect dorénavant. »

Je te rappelle, Braveheidi, que tu aa écrit que l'accusation de swatting était « l'élément le plus perturbant de ce conflit », que, si l'accusation de swatting était retirée par JoKerozen (avec deux autres conditions), il pouvait être « exempté » de cet arbitrage, et qu'il en allait de même vis-à-vis d'Idéalités sur ce point (avec une condition supplémentaire). Je te pose donc la question : sur ce point du swatting, considères-tu le conflit résolu par ces deux déclarations ? Cordialement, — Racconish💬 21 septembre 2020 à 09:44 (CEST)

Braveheidi, je prends note de ta réponse qui ne concerne que JoKerozen : « Je considère effectivement que le conflit avec JoKerozen est entièrement résolu sur ce point ». Quid d'Idéalités ? Cordialement, — Racconish💬 21 septembre 2020 à 15:14 (CEST)

Idéalités, restant sur la question du swatting — et pour l'instant sur ce seul point —, Braveheidi répond qu'elle « ne constate aucune prise de conscience relative au tort [que tu lui as] causé avec ces accusations de swatting ». Je reformule à ma façon : il ne suffit pas pour elle, que tu dises « je reconnais que le recours au raccourci "swatting" est un abus de langage et qu'elle s'inquiétait pour de vrai », il conviendrait que tu fasses — je répète encore, sur ce point précis — un pas de plus, pour exprimer ce que Braveheidi appelle une prise de conscience du tort causé. Je répète encore : te demander cela ou quelque chose comme cela ne signifie pas autre chose que te demander de tirer des conséquences du fait que tu reconnais à présent qu'il était précédemment (pas en décembre 2018, mais avant l'ouverture de cet arbitrage, notamment au moment où Braveheidi a présenté sa candidature en tant qu'administratrice) inapproprié de décrire ainsi la situation ; cela ne signifie pas que tout ce que tu as affirmé d'autre sur cette page — notamment sur ce dont tu as souffert, sur ce qui explique que tu aies craint un swatting en décembre 2018 et sur ce que tu imputes encore aujourd'hui à Braveheidi — s'en trouverait du même coup invalidé, mais que, mettant provisoirement de côté les autres aspects, sur lesquels je compte revenir ultérieurement, cette accusation-là allait trop loin et qu'il est probablement opportun à ce stade de faire un pas de plus sur ce point, sans préjudice de ces autres aspects. J'ajoute enfin qu'une telle démarche s'inscrirait à mon sens dans l'application d'une éthique de réciprocité dont tu serais d'autant plus en droit de demander l'application à ton bénéfice. Cordialement, — Racconish💬 22 septembre 2020 à 23:30 (CEST)

Braveheidi, après que tu aies commenté qu'il n'y avait « aucune prise de conscience [d'Idéalités] relative au tort [qu'elle t'avait] causé avec ces accusations de swatting », cette dernière a ajouté :

« Je ne sais pas comment démontrer plus de bonne foi concernant ma prise de conscience que le terme « swatting » ne convient pas. Braveheidi l'a pris comme une très grave accusation criminelle et ça lui a fait vraisemblablement très mal que j'utilise ce terme. L'usage de ce terme n'avait pas pour but de lui faire du mal, mais plutôt de mettre un mot sur un évènement qui reste pour moi un traumatisme, dû à l'intimidation que j'ai ressentie ce jour-là. Ce n'était pas le bon terme, car Braveheidi a vraiment eu peur pour moi et souhaitait sincèrement que je reçoive l'aide médicale/psychiatrique dont elle a cru que j'avais besoin. Je suis désolée que ce terme ait tant heurté Braveheidi, et je lui demande pardon, pour l'usage erroné du terme « swatting. »

Restant pour le moment sur ce seul point du swatting, cette déclaration répond-elle à ton attente en matière de « prise de conscience » et sinon qu'y manque-t-il ? Cordialement, — Racconish💬 23 septembre 2020 à 09:58 (CEST)

Braveheidi, je prends note de ta réponse : « Au vu des clarifications apportées par Idéalités, je considère qu'il y a effectivement une prise de conscience suffisamment significative pour clore ce dossier ». Pourrais-tu stp préciser ce que tu entends par « ce dossier ». S'agit-il du « sous-dossier » du swatting ou de l'ensemble de ta demande d'arbitrage ? Cordialement, — Racconish💬 23 septembre 2020 à 12:31 (CEST)

Braveheidi, merci de la précision : il s'agit donc uniquement de cet aspect de swatting. Cordialement, — Racconish💬 23 septembre 2020 à 20:04 (CEST)

Questions de Racconish sur le gaslighting[modifier le code]

Idéalités, je note l'emploi à plusieurs reprises du terme gaslighting, qui désigne un détournement cognitif, pour désigner une tentative de Braveheidi de fausser la perception que tu as pu avoir de certaines situations. Je souhaiterais savoir à quoi tu te réfères. S'agit-il seulement du fait que tu estimes que Braveheidi a cherché à te faire douter du bien-fondé de ton sentiment de persécution, comme tu l'as exposé ici, ou y a-t-il d'autres aspects ? Il n'est pas nécessaire de faire de longs développements, au contraire : des diffs ou des liens sont amplement suffisants. Si je ne comprends pas, je te demanderai alors des précisions. Cordialement, — Racconish💬 23 septembre 2020 à 20:48 (CEST)

J'ai bien noté la réponse d'Idéalités :

« Il s'agit « seulement » des propos comme quoi je serais souffrante d'un "fort sentiment de persécution" expliquant que je m'inventerais un harcèlement. Pour moi, ca vient non seulement me heurter dans mes propres perceptions et me pousser à douter de ce que je vis, mais c'est aussi une rhétorique qui permet de porter une grave atteinte à ma crédibilité : je dis souffrir d'un mobbing, mais Braveheidi soutient sur le bistro (et la WMF), sans que cela ne soit même contesté, que je suis en fait juste en plein délire de persécution. »

Je dois tout d'abord une clarification à Idéalités : en demandant s'il s'agissait « seulement » de la référence au sentiment de persécution, je ne suggérais en aucun cas que cet aspect avait une importance mineure, mais je souhaitais m'assurer qu'il n'y avait pas d'autres aspects, comme par exemple les échanges relatifs à une comparaison entre le mobbing et le génocide en tant que meurtres sociaux. Je présente mes excuses à Idéalités si l'emploi de ce terme l'a, d'une quelconque manière, offensée.

Il y a dans le recours à la notion de gaslighting un aspect qui m'a troublé. Selon moi, le gaslighting désigne d'abord une tentative de fausser la perception de la seule victime et il m'avait semblé que ce terme était peut-être problématique dans la mesure où ce qui était imputé à Braveheidi n'était pas, ou en tout cas pas principalement, de chercher à modifier la perception d'Idéalités, mais celle des tiers, et que cette imputation de modification de l'opinion des tiers n'était peut-être pas correctement désignée par l'expression de gaslighting. Il me semble comprendre à la lecture de la réponse d'Idéalités que, d'une part, il s'agit en partie, selon elle, d'imputations qui ont effectivement eu pour effet de la faire douter de la réalité de sa perception de ce qu'elle subissait et que, d'autre part, l'expression gaslighting est parfois employée pour décrire la tentative de modification de la perception qu'ont les tiers de la situation, ce qu'Idéalités appelle parfois le storytelling. En ce sens élargi, le gaslighting désigne, si je comprends bien, la tentative d'instiller le doute dans la communauté sur la réalité du harcèlement dont se plaint Idéalités.

Idéalités a précisé que son reproche était centré sur deux expressions employées par Braveheidi, « délire de persécution » et « sentiment de persécution », l'idée générale étant que Braveheidi mettait en doute la réalité de ladite persécution, c'est-à-dire de ce qui a été ensuite décrit comme harcèlement.

Je rappelle les propos de Braveheidi évoqués dans le cadre de cet arbitrage :

  • « Idéalités ne subit pas un harcèlement de TuhQueur, mais est confrontée à l'énervement croissant d'une série de contributeurs expérimentés en raison de son propre comportement ». — Dans le commentaire en RA du 17/11/18.
  • « Que des admins puissent accréditer la thèse d'un harcèlement à l'encontre d'Idéalités me laisse perplexe, même si - comme je l'ai déjà dit - je prends au sérieux l'intensité de la souffrance d'Idéalités. Mais l'intensité d'un délire /sentiment de persécution n'est pas un bon critère pour déterminer si cette persécution existe réellement ou non. » — Sur le bistro du 23/12/18.
  • Affirmation qu'Idéalités a « un fort sentiment de persécution ». — Dans le courriel du 23/12/18 à la Fondation (je précise toutefois, à l'intention d'Idéalités qui l'a critiquée sur la pdd de l'arbitrage, que l'expression n'était associée dans ce courriel à aucune nuance donnant à penser que Braveheidi mettait en doute le bien-fondé de ce sentiment et qu'il convient donc, selon moi, de veiller à ne pas lui appliquer de méta-considérations du type cum hoc ergo propter hoc, comme par exemple : qui dit sentiment de persécution veut dire nécessairement délire de persécution ; et qu'il est par conséquent à mon avis excessif de parler de gaslighting à propos de l'emploi de cette expression dans ce courrriel).
  • « Rétrospectivement, je me dis que ce lien vers "délire de persécution" [dans le bistro du 23/12/18] n'était franchement pas l'idée du siècle, mais bon, c'est une erreur que j'assume. Et je reste sur l'idée que l'on peut se sentir très intensément persécuté, en souffrir énormément, alors même que l'on n'est pas persécuté. J'estime par ailleurs qu'émettre l'hypothèse qu'un contributeur est peut-être en train d'être atteint dans sa santé mentale ne constitue pas en soi une attaque personnelle ». — Sur la pdd d'Azurfrog le 19/3/19.
  • « Concernant mon message du 23 décembre sur le bistro, qui a fait l'objet d'un masquage lourd, il me paraît rétrospectivement inacceptable à mes propres yeux. Ce n'était effectivement pas l'idée du siècle de parler de l'"intensité/sentiment de persécution" et de mettre un lien sur "délire de persécution" dessus. Cela a été pris comme un diagnostic sauvage par Idéalités et, je crois, par plusieurs autres contributeurs. Dans mon souvenir, il m'en avait été immédiatement fait le reproche sur Wikipédia même. Et il me semble que j'y avais répondu. Quoiqu'il en soit, poser un diagnostic sauvage n'est pas une chose acceptable et j'accepterai toute sanction de ce propos. » — Dans l'argumentaire de Braveheidi ci-dessus.

Il me semble, à la lecture de ces propos, que la reconnaissance par Braveheidi du caractère inapproprié d'un jugement porté sur la personne d'Idéalités, aussi indéniable soit-elle, ne concerne qu'une partie du sujet et que ce qui blesse Idéalités est que Braveheidi ne soit pas revenue sur le déni du harcèlement, sur sa « perplexité » devant « l'accréditation de la thèse d'un harcèlement » ou sur l'affirmation que « l'on peut se sentir intensément persécuté[e], en souffrir intensément, alors même que l'on n'est pas persécuté[e] ». Plus généralement, je note que le terme de harcèlement semble n'être employé par Braveheidi que pour contester la « thèse du harcèlement » et que pour mettre un mot sur la chose, elle a préféré jusqu'à présent parler de sentiment de persécution plutôt que de harcèlement, cantonnant ainsi le sujet au ressenti d'Idéalités en excluant les agissements d'autrui. Braveheidi ? Cordialement, — Racconish💬 24 septembre 2020 à 11:44 (CEST)

Braveheidi me fait remarquer qu'elle s'est déjà exprimée sur les points ci-dessus. Je lui présente mes excuses pour mon insuffisante prise en compte de ce qu'elle avait déjà écrit (à ma décharge, j'espère, les argumentaires des parties sont très longs). Le 21 septembre dernier, Braveheidi rappelait deux déclarations qu'elle avait fait antérieurement :

  • Le 12 août 2020, Braveheidi qualifiait son appréciation du 17/11/18 (« Idéalités ne subit pas un harcèlement de TuhQueur etc. ») de « mal avisée », une formulation qui me semble cependant évasive.
  • En revanche, le 14 août dernier, Braveiheidi ajoutait : « Personne ne m'a demandé si je pensais qu'Idéalités avait été victime de harcèlement. La réponse est évidemment oui [...] mes prises de position de [fin 2018] ne se basaient évidemment que sur une vision très parcellaire des choses ».

Quand bien même la tournure « personne ne m'a demandé si » ne me paraît pas très empathique, s'agissant d'une reconnaissance d'erreur, et quand bien même l'évidence alléguée n'allait pas de soi, me semble-t-il, il n'en est pas moins indéniable qu'à cette date, le 14 août 2020, Braveheidi est revenue clairement sur ses appréciations antérieures en matière de harcèlement. De la même façon qu'elle a demandé, légitimement, à Idéalités d'exprimer une prise de conscience du tort créé à Braveheidi par le maintien après décembre 2018 de l'accusation de swatting, ce qu'Idéalités a fait et dont Braveheidi lui a donné acte, il me semblerait approprié que Braveheidi reconnaisse qu'avant cette déclaration d'août 2020, elle n'avait pas reconnu (sauf erreur ou omission de ma part) le tort créé à Idéalités par ses déclarations antérieures que j'ai rappelées et qu'elle complète sa déclaration en appliquant l'éthique de réciprocité que j'ai déjà évoquée ci-dessus. Je lui suggère donc de le faire clairement ici et maintenant. Cordialement, — Racconish💬 24 septembre 2020 à 19:45 (CEST)

Braveheidi, je reviens sur ta réponse. Il me semble tout d'abord que tu as parfaitement raison de nous demander comment nous interprétons la notion de gaslighting telle que l'utilise Idéalités. Je vais m'exprimer à ce sujet à titre personnel.

J'ai déjà dit ci-dessus que je peinais à comprendre l'emploi qu'elle faisait de ce terme. J'ai pris un peu de temps pour lire des sources à ce sujet, notamment The Gas-Light Phenomenon (DOI:10.1016/S0140-6736(69)92133-3) et The Sociology of Gaslighting (DOI:10.1177/0003122419874843), et il semble au béotien que je reste qu'on ne parle, au sens propre, de gaslighting que pour décrire une relation entre un agresseur et une victime où l'agresseur cherche à faire douter la victime de sa perception de la réalité, où il existe une relation étroite, souvent de subordination, entre l'agresseur et la victime et où l'agresseur recourt à des stratagèmes fallacieux. Prise en ce sens, la notion ne pourrait viser que la relation entre vous deux et il me semble qu'elle ne saurait s'y appliquer, notamment en raison de la nature de vos relations et parce que tes affirmations ne peuvent pas être qualifiées de stratagèmes visant à troubler son jugement. Cela signifie pour moi que l'emploi qu'a fait Idéalités de cette expression pour désigner ton analyse de son harcèlement comme étant seulement un sentiment de persécution n'est pas vraiment approprié et qu'il risque de porter à faux dans la mesure où il pourrait pousser à prendre une analyse dont rien ne permet de contester la sincérité, quand bien même tu la considères à présent comme fausse, comme une volonté délibérée de tromper.

Mais il n'en reste pas moins que, même si gaslighting n'est probablement pas le mot juste, selon moi, tes propos de décembre 2018 sur le « délire/sentiment de persécution » d'Idéalités sont problématiques, et que la reformulation de mars 2019, « pas l'idée du siècle » de parler de délire de persécution mais maintien de l'analyse en termes de « fort sentiment de persécution » non justifié par une situation de harcèlement, l'est également à mon sens.

Tu écris que « l'implicite », en mars 2019 était que tu t'en remettais à la décision de T&S. Je trouve cet implicite si implicite qu'il en devient compréhensible qu'Idéalités ne l'ait pas deviné, d'autant plus que plus d'une année a passé entre la publication du résultat de l'enquête T&S et ton revirement public. Je comprends très bien que tu as « fui » le sujet et que tu n'as peut-être pas eu connaissance dès juin 2019 de l'analyse de T&S. Je ne mets pas non plus en doute le fait qu'en août 2020 tu as pris une position claire en reconnaissant l'existence du harcèlement, te rangeant ainsi à l'analyse de T&S et contredisant ton analyse antérieure. Je suis même certain que cette prise de position était sincère et que tu regrettais par conséquent tes propos antérieurs, quand bien même tu estimais qu'il aurait été excessif que tu présentes des excuses alors qu'Idéalités ne s'excusait pas de ses insultes. Mais tu ne l'as pas dit.

Reconnaître que rester silencieuse sur ces aspects ne permettait pas à Idéalités de prendre en compte le cheminement « implicite » de ta pensée serait à mon avis très opportun et je suis sûr que tu peux trouver le moyen de le faire sans faire la première le pas d'excuses que tu attends d'Idéalités. Ce que je te suggère, c'est de mettre un instant entre parenthèses la question des insultes, qui devra bien entendu être traitée. De même qu'il était important pour toi qu'Idéalités te dise qu'elle se rendait compte du tort que t'avait causé son emploi inapproprié du terme swatting, il me semble important pour Idéalités que tu lui dises non seulement que tu as estimé avoir eu tort de parler de délire de persécution, mais aussi tort de parler de sentiment de persécution sans réel harcèlement, et que tu comprends qu'elle ne pouvait pas deviner ce revirement avant août 2020.

Cela ne signifie pas que tu doives aller jusqu'à présenter des excuses, alors que tu attends qu'Idéalités s'excuse de son côté de ses insultes, mais qu'il y a là un pari si j'ose dire « pascalien » : tu ne perds rien ou très peu à faire preuve d'empathie et de cohérence et il me semble que le risque vaut la peine d'être pris.

Bien entendu, si aucune de vous deux ne bouge, les arbitres feront ce qu'ils peuvent pour trancher cette situation, mais une solution mutuellement consentie, quand bien même sous la pression d'un arbitrage, est toujours préférable à une situation imposée, et plus solide. Tu l'auras compris, j'attends un geste de ta part, après celui qu'il me semblait nécessaire qu'Idéalités fasse sur le swatting, pour essayer d'avancer. Cordialement, — Racconish💬 26 septembre 2020 à 21:57 (CEST)

Conflit d’édition Braveheidi, je te remercie de ta réponse. J'ai bien noté que tu écrivais :

« Je reconnais volontiers qu'avant août 2020, je ne m'étais pas exprimée sur le fait que 1)j'avais pris connaissance de l'analyse de T&S quant à l'existence d'un harcèlement à son encontre, 2) je faisais confiance au travail approfondi réalisé par T&S et aux conclusions qu'ils en tiraient [...] L'hypothèse de mon entêtement a pu lui paraître plausible. Une communication directe de ma part à son retour sur Wikipédia aurait permis de clarifier cela. »

Tu t'étonnes toutefois qu'Idéalités soit « partie du principe que [t]a position était toujours la même que celle de décembre 2018 ou mars 2019 (absence de harcèlement). » Je rapproche cet étonnement d'autres aspects de ton argumentaire, l'étonnement qu'Idéalités considère que tu la « griffes », voire que tu participes, ne serait-ce qu'indirectement, à un harcèlement de groupe, en allant jusqu'à qualifier cette participation alléguée de gaslighting, un terme qu'il faut, me semble-t-il, comprendre non comme une tentative de modifier sa propre perception du harcèlement qu'elle a subi, mais la représentation que s'en faisait la communauté.

J'ai de mon côté essayé de comprendre qu'est-ce qui pouvait justifier une telle accusation. J'ai notamment relevé deux aspects qu'il me semble opportun d'évoquer à présent, non pour t'accabler mais parce que je prends tout à fait au sérieux l'expression de ton incompréhension et qu'il me semble qu'il serait souhaitable que tu comprennes bien comment Idéalités a pu se représenter la situation.

Je reviens tout d'abord sur ton intervention de mars 2019 sur une pdd où tu as déclaré que tu estimais qu'elle n'était pas « persécutée », ce qu'elle ne pouvait, me semble-t-il, comprendre que d'une seule façon : l'affirmation qu'il n'y avait pas de harcèlement et que, par conséquent, la plainte à T&S, à supposer qu'elle ait existé, était vouée à l'échec. Je te rappelle que cette déclaration sur la pdd d'un administrateur est intervenue dans le contexte du lancement sur le BA d'une discussion sur l'opportunité de bannir Idéalités, où l'administrateur sur la pdd duquel tu es intervenue s'était prononcé en faveur du bannissement ; qu'elle faisait également suite à une discussion sur le bistro du 16 mars 2019 sur l'opportunité de lancer une procédure locale de bannissement avant que le résultat de l'enquête de T&S ne soit connu ; et que tu es intervenue sur le bistro du lendemain, le 17 mars 2019, pour exprimer l'opinion qu'il était « très troublant » que T&S ne se soit pas encore exprimé, au point que tu estimais que la discussion de la veille sur le bistro était « sans objet ». Idéalités a pris ce commentaire comme une accusation de mensonge, a protesté qu'elle ne mentait pas, et tu ne t'es pas exprimée en réponse d'une manière qui donnait à comprendre que tu ne mettais pas en doute l'existence de la plainte en dépit du délai, ajoutant, d'une manière qui pouvait sembler contradictoire, que la plainte était « disproportionnée » et que la réticence d'Idéalités à en communiquer les détails n'en renforçait pas la « crédibilité » (je te rappelle a contrario que la communauté a acté depuis le fait que, dans une situation de harcèlement, il peut être raisonnable de traiter la plainte de manière non publique).

Je n'évoque ces propos que pour te faire comprendre qu'ils pouvaient, à plusieurs égards, être perçus comme non seulement blessants, mais comme une manière de la décrédibiliser.

Un autre aspect qui me semble important à prendre en compte est ton intervention du 15 juillet 2020 sur la pdd de Dfeldmann, évoquée par Idéalités dans son argumentaire. Alors que rien ne justifiait cette intervention, tu as affirmé que le rapprochement entre le mobbing et le génocide était « une insulte aux victimes de génocides et à leurs descendants ». J'ai essayé ailleurs d'expliquer pourquoi la rencontre du mobbing et du génocide dans une analyse sociologique n'était pas, selon moi, aussi incongrue que celle d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection. Je ne prétends pas qu'elle va de soi (elle est au contraire provocante, au sens où elle est inattendue et invite à réfléchir) et peut-être stimulante (au sens où la référence au génocide permet peut-être d'améliorer l'analyse du mobbing) et choquante seulement si elle est mal comprise. Mais il me semble que ton intervention ne pouvait être perçue par Idéalités que comme une contribution à la réduction de son propos à je ne sais quelle dénégation de l'horreur de la Shoah.

Encore une fois, je ne fais pas ces développements pour t'accabler mais pour partager avec toi mes efforts pour comprendre pourquoi Idéalités t'en veut. Et je ne prétends en aucune manière que ces interventions de ta part, sans aucun doute en partie explicables par ton irritation devant des propos blessants sur Twitter, ont contribué à leur tour à alimenter une aggravation de ces propos. Je comprends aussi que tu estimes qu'il serait excessif que tu « t'excuses » alors qu'Idéalités ne s'est pas excusée de ses propos. Mais selon moi (et cela n'engage que moi) les arbitres ne peuvent trancher que sur Wikipédia, quand bien même ils prendraient en compte des propos tenus hors de Wikipédia (dans une limite qui reste à déterminer). Si, comme je le pense, ton objectif est que ces propos cessent, avec des excuses, il me semble qu'il serait opportun que tu formules de manière un peu plus claire et étendue le fait que tu comprends que tes propres propos ou tes silences ont contribué à la situation, quand bien même ils ne justifient pas les insultes évoquées. Montrer que tu comprends en quel sens, ce n'est pas t'excuser, c'est faire un travail de remise en question qui me semble ouvrir de réelles perspectives de pacification. Tu te doutes bien que je n'ai pour objectif ni de t'accabler, ni de décharger Idéalités de ses responsabilités, mais de vous permettre à toutes les deux de trouver une issue raisonnable, quand bien même il ne s'agit pas non plus de se borner à constater un éventuel pas réciproque de l'une vers l'autre sans envisager des mesures plus fermes.

Après y avoir réfléchi, il me semble que l'effort indéniable que tu as fait est encore un peu limité, qu'il exprime une compréhension encore insuffisante de la dynamique de vos relations, et qu'il serait préférable que tu apportes encore quelque chose de plus empathique avant que je demande à Idéalités d'en prendre acte. Cordialement, — Racconish💬 28 septembre 2020 à 22:16 (CEST)

Questions de Racconish sur le harcèlement[modifier le code]

Il me semble qu'il y a ici deux accusations de harcèlement de Braveheidi à l'encontre d'Idéalités. D'une part, Braveheidi accuse Idéalités de la traiter de harceleuse (« Braveheidi la harceleuse ») ; d'autre part, Braveheidi accuse Idéalités de la harceler elle-même (disons : « Idéalités la harceleuse »).

Concernant la première accusation, Braveheidi la harceleuse, elle me semble pouvoir être résumée dans un tweet d'Idéalités du 15 juillet 2020 que je cite :

« La madame est sur mon dos depuis la R.A "noeud gordien", en passant par un swatting, pour finir par nous dire comment décrire le #mobbing que je subis et que Jokerozen subit aussi , en étant mon conjoint. »

J'ai mentionné ci-dessus le propos du 17/11/18 auquel se réfère Idéalités et auquel elle fait remonter l'acharnement allégué (« la madame est sur mon dos ») à son encontre : « déalités ne subit pas un harcèlement de TuhQueur, mais est confrontée à l'énervement croissant d'une série de contributeurs expérimentés en raison de son propre comportement ». Cette analyse a été contredite par T&S et Braveheidi a indiqué clairement en juillet 2020 qu'elle se rangeait à l'analyse de T&S et qu'elle convenait qu'il s'agissait bien d'un harcèlement. Dans un monde idéal, Braveheidi aurait peut-être pu prendre l'initiative d'exprimer plus explicitement des regrets ou des excuses pour ce qu'elle reconnaît être une erreur d'analyse, mais elle a dit clairement non qu'elle exclut de telles excuses mais qu'elle y met une condition préalable : « je suis prête à assumer mes propos, pas à m'excuser davantage tant que l'ensemble de ces insultes et attaques à ma bonne foi seront en ligne ».

Par ailleurs, il me semble excessif d'analyser les propos de Braveheidi à la suite de ceux du 17/11/18 et avant le 23/12/18 comme un acharnement hostile. Je relève par exemple son intervention sur le BA du 22/12/18 :

« Un topic-ban sur la sociologie contre Idéalités me semble une sanction très disproportionnée. A ma connaissance, Idéalités n'intervient pas sur d'autres sujets que la sociologie, alors un topic-ban sur la sociologie serait pourrait elle une sanction particulièrement lourde. Enfin, Idéalités a fait état d'une souffrance psychique particulièrement intense quand à la situation présente. Je souhaite donc que les admins examinent le conflit présent de manière approfondie en faisant preuve du maximum de respect et de pédagogie. »

Concernant les propos du 23/12/18, je vois deux aspects.

  • Un jugement inapproprié sur le délire/sentiment, pour lequel Braveheidi a présenté des excuses on ne peut plus explicites à Idéalités sur sa pdd le 17/8/20 : « Je veux bien m'excuser pour mes propos sur le bistrot du 23 décembre 2018. Il me semble que je l'avais déjà fait à l'époque, mais passons » (je n'ai pas trouvé les excuses antérieures). Braveheidi a en outre écrit dans le cadre du présent arbitrage : « poser un diagnostic sauvage n'est pas une chose acceptable et j'accepterai toute sanction de ce propos ». Il me semble qu'Idéalités ne peut pas raisonnablement en demander plus.
  • Une allégation d'intention de nuire, de gaslighting, dans le mail à la Fondation, allégation qui a été clairement retirée par Idéalités et JoKerozen dans le cadre du présent arbitrage.

Il me semble qu'à partir du moment où Idéalités a eu connaissance de l'existence du mail de signalement de Braveheidi à la Fondation et n'en connaissant pas les termes précis elle a estimé qu'il y avait un « manque de tact » à ne pas l'avoir contactée directement et que cette démarche était « vraiment proche du gaslighting » selon les termes qu'elle a employés le 25/12/18 sur la pdd de Braveheidi, ce qui ne pouvait que choquer en retour Braveheidi qui estimait avoir agi correctement en alertant la Fondation (comme elle l'indiquait par exemple le 23/12/18 sur la pdd de Dfeldmann} et que cette divergence non résolue dans le cadre d'une discussion directe ne pouvait qu'être aggravée après qu'idéalités ait fait savoir qu'elle avait présenté un dossier de plainte à T&S, sans indiquer clairement si Braveheidi faisait ou non partie des contributeurs par lesquels elle s'estimait harcelée.

Dans ce contexte, je vois dans le maintien de l'analyse sur le non-harcèlement en mars 2019 et dans les interventions sur le bistro de la même époque à propos de la plainte à T&S une attitude certes peu compatissante, probablement rigide, mais pas une volonté de nuire, plutôt de se défendre. De nouveau, je pense que des excuses plus explicites auraient pu être formulées ici, mais je respecte la demande préalable concernant les insultes.

En résumé, sur cette première branche, Braveheidi la harceleuse, il me semble nécessaire qu'Idéalités dise clairement que Braveheidi ne l'a pas harcelée et que non seulement il n'y a pas de gaslighting, mais que les analyses erronées de Braveheidi à son sujet peuvent très bien s'expliquer par une volonté de se défendre plutôt que par une volonté acharnée de lui nuire.

Reste un deuxième aspect, Idéalités la harceleuse. Il me semble que si Idéalités procédait à une clarification empathique sur les accusations évoquées ci-dessus, notamment de gaslighting/storytelling mais aussi de mobbing, une grande partie du problème serait résolue.

Mais il faut aussi régler la question des insultes. Je ne me prononce pas pour le moment sur la question de savoir si certains propos d'Idéalités sur Twitter à propos de Braveheidi constituent ou non du harcèlement et sont ou non sanctionnables sur WP. Je suis convaincu qu'au fond, Idéalités est prête à reconnaître que bon nombre de ces tweets sont insultants et inappropriés. Je peux imaginer qu'elle souhaiterait que l'on comprenne que c'était une expression de sa douleur et une réponse à une violence collective qu'elle avait subie, mais ce point n'est pas en discussion : ni le harcèlement qu'elle a subi en général, ni sa violence ne sont mis en doute. Ce dont il est question c'est la participation de Braveheidi à ce harcèlement et les propos d'Idéalités à son égard. Je rappelle que les arbitres ne d'auto-saisissent pas des sujets mais traitent ce qu'on leur présente comme plainte. Et qu'il n'est en outre pas interdit d'espérer qu'une solution juste au litige limité qui est traité ici contribuerait à une résolution plus globale.

J'attends donc une réponse à Idéalités sur les points ci-dessus en la priant instamment de considérer qu'il s'agit d'essayer de sortir par le haut et pas de l'enfoncer, ce qui n'exclut pas les mesures que les arbitres jugeront souhaitables pour considérer le problème comme réglé. Cordialement, — Racconish💬 1 octobre 2020 à 13:08 (CEST)

Tout en ayant pris bonne note des réponses d'Idéalités et JoKerozen, je reviens une dernière fois sur le sujet des insultes. Je dis une dernière fois en pesant mes mots. Les parties ont achevé leur argumentaire, mes collègues réfléchissent à leurs conclusions, nous sommes donc à la vingt-cinquième heure. Je reste toutefois convaincu qu'aucun arbitrage, aucune décision imposée ne réussira à éteindre aussi complètement le feu que ce que peuvent faire les parties elles-mêmes, sauf à prendre des mesures d'une radicalité qui ne s'imposerait peut-être pas si les parties faisaient un effort un peu plus significatif pour cette extinction. Les arbitres n'ont pas pour habitude de prendre des sanctions lourdes mais ils sont comptables devant la communauté : ils doivent faire tout le possible pour faire cesser les problèmes. Je prends donc l'initiative de faire une dernière proposition, sous ma seule responsabilité et sans engager les autres arbitres.

Il me semble que des pas ont été accomplis des deux côtés, mais que la difficulté sur laquelle on bute est la question des insultes.

Je comprends qu'Idéalités puisse dire que c'est son droit de dénoncer le harcèlement dont elle a été victime et que c'est la situation qu'elle a subi qui constitue la violence première, non la manière dont elle réagit ou tente de réagir à cette violence. Et je comprends que JoKerozen la soutienne en affirmant qu'on ne peut lui interdire de l'intérieur de Wikipédia de s'exprimer hors de Wikipédia comme elle veut, qu'il s'agit d'un simple exercice de la liberté d'expression.

Mais je ne suis pas convaincu que l'on puisse à bon droit se retrancher derrière de telles affirmations. Si je réduis ce que demande Braveheidi à sa plus simple expression, elle souhaite deux choses : que l'on cesse de parler de gaslighting et que l'on cesse de l'insulter. Il me semble que tant Idéalités que JoKerozen ont fait le pas qui leur était demandé sur le gaslighting et que Braveheidi leur en a donné acte. Concernant les insultes, il ne s'agit pas des considérations sur les actions de Braveheidi, notamment sur le mobbing allégué, mais de qualificatifs comme « truie » et autres noms d'oiseau qui concernent sa personne et n'apportent strictement rien à la démonstration des torts.

Il me semble que si Idéalités acceptait de reconnaître que ces insultes sur la personne de Braveheidi étaient parfaitement déplacées, quelles que soient les raisons qui y avaient conduit (violence subie, souffrance ressentie, etc.), un grand pas serait fait et que cela permettrait en retour à Braveheidi de présenter les excuses pour ses erreurs d'analyse qu'elle n'a effectivement pas présentées, en disant qu'elle ne se voyait pas s'excuser aussi longtemps que les insultes en question seraient maintenues.

Voilà, cela ne me paraît pas si terrible que ça de faire ce pas et je ne pense pas, en toute sincérité, que cela nuirait à la prise en compte de l'essentiel du message qu'Idéalités veut faire passer sur la violence du harcèlement qu'elle a subi. Il me semble au contraire que cela en faciliterait la reconnaissance et la prise en compte, à commencer par Braveheidi. S'acharner pour défendre un droit à la liberté d'expression pour justifier des insultes n'apporte rien à la résolution du problème de harcèlement et brouille au contraire le message, aussi légitime soit-il.

J'ajoute encore qu'un tel pas de la part d'Idéalités me semble être à son avantage : ce qu'elle veut, c'est qu'il n'y ait plus quelque participation que ce soit de Braveheidi à un harcèlement à son encontre. Reconnaître que des considérations désobligeantes sur sa personne n'apportaient rien est une petite concession, qui ne limite en rien le droit de dénoncer des agissements passés et d'éventuels futurs agissements. Mais un tel futur sera d'autant moins probable que le pas que j'ai dit aura été fait, quelques que soient les décisions que prendront les arbitres. Votre intérêt à tous est que la querelle cesse.

Je résume : je demande à Idéalités de présenter des excuses pour les propos désobligeants qu'elle a tenus sur la personne de Braveheidi, sans lui demander de retirer quoi que ce soit sur ses analyses sur la participation de Braveheidi à un mobbing, étant rappelé qu'elle a déjà retiré l'accusation de gaslighting. Si Idéalités accepte de le faire, je demanderai ensuite à Braveheidi de s'excuser pour ses propos sur l'absence de harcèlement. Dans un troisième temps, et seulement si cela semble nécessaire aux parties, on peut envisager un engagement mutuel de ne pas faire référence à l'autre, sur tous canaux, à l'instar de l'accord conclu entre Idéalités et un autre utilisateur (voir ici). Il va sans dire que de telles dispositions consenties ne se substitueraient pas aux décisions que prendront les arbitres, mais leur permettraient d'en limiter la sévérité tout en veillant à ce que le problème puisse raisonnablement être considéré comme réglé.

Je prie les parties de considérer que ces propositions sont faites avec bienveillance et respect. Cordialement, — Racconish💬 3 octobre 2020 à 15:25 (CEST)

Je prends acte des excuses d'Idéalités et l'en remercie d'autant plus volontiers qu'elles ont été formulées rapidement après ma demande. Je demande maintenant à Braveheidi de faire le pas symétrique en présentant à présent des excuses pour son erreur de jugement sur l'absence de harcèlement, pas qu'elle avait dit ne pouvoir faire tant que des excuses n'auraient pas été présentées. Cordialement, — Racconish💬 3 octobre 2020 à 16:05 (CEST)

Je me rends compte que Braveheidi avait répondu entre temps sur la pdd du coordinateur. Je l'en remercie et j'ai déplacé ses excuses ci-dessus puisqu'elles font partie intégrante de cet arbitrage.

J'ai à présent deux questions à poser à Braveheidi, Idéalités et JoKerozen :

  • Estimez-vous que l'essentiel de ce que vous attendiez de la part de l'autre partie dans le cadre de cet arbitrage a été accompli ou existe-t-il un autre point important à régler ?
  • Estimez-vous qu'un accord volontaire (excusez-moi pour le pléonasme) d'évitement tel que celui que j'ai évoqué ci-dessus serait une bonne chose ?

Cordialement, — Racconish💬 3 octobre 2020 à 16:17 (CEST)

J'ai bien noté que ni Braveheidi, ni Idéalités ne sont demandeuses d'un accord comme celui que j'ai évoqué et que pour l'essentiel vos objectifs ont été atteints. Je ne suis pas, loin de là, un expert en matière de Twitter, mais je suppose qu'il serait possible, au moins en partie, d'accéder à la demande de Braveheidi de suppression des tweets qui l'offensent le plus, en date du 24 août 2020. Un tel geste serait certainement apprécié... Sur ce, j'en ai fini de mes questions aux parties. Cordialement, — Racconish💬 4 octobre 2020 à 14:02 (CEST)

Vu les précisions de Braveheidi, je vais vous faire rapidement une proposition ici-même. Cordialement, — Racconish💬 4 octobre 2020 à 14:28 (CEST)

Proposition aux parties[modifier le code]

Après avoir demandé leur avis à mes collègues, je vous fais ci-dessous, Braveheidi, Idéalités et JoKerozen une proposition. Vous noterez que, tenant notamment compte de l'avis de mon collègue Braaark, elle est centrée sur la demande relative aux considérations personnelles et ne fait pas référence à d'autres interactions sur Wikipédia, dont rien ne donne à penser qu'elles soient problématiques.


Dans le cadre de l'arbitrage entre Braveheidi, Idéalités et JoKerozen, les trois contributeurs ont rappelé et convenu ce qui suit.

  • Rappels :
    • Braveheidi a convenu qu'il était inapproprié de contester, notamment en décembre 2018 et mars 2019, l'existence du harcèlement subi par Idéalités et lui a exprimé ses regrets à ce sujet ; Idéalités lui en donne acte.
    • Idéalités et JoKerozen ont convenu que le terme de gaslighting était inapproprié pour décrire l'alerte de BraveHeidi à la Fondation en décembre 2018 et lui ont exprimé leurs regrets à ce sujet ; Braveheidi leur en donne acte.
    • Idéalités a convenu qu'il était inapproprié d'assortir des tweets sur le harcèlement qu'elle avait subi et la douleur qu'elle en avait ressentie d'insultes sur la personne de Braveheidi et lui a exprimé ses regrets à ce sujet ; Braveheidi lui en donne acte.
  • Engagements :
    • Braveheidi et Idéalités s'engagent aux restrictions volontaires suivantes :
      • Dans les espaces de discussion, ne pas faire de considération, quelle qu'elle soit, a fortiori critique, sur la personne de l'autre ou ses intentions supposées ;
      • Appliquer ces restrictions sur tous les projets de la fondation Wikimedia, ainsi que sur Twitter, sur IRC et sur tous les médias externes à Wikipédia, y compris les blogs et leurs zones de commentaire.
    • Braveheidi et JoKerozen s'engagent aux mêmes restrictions volontaires :
      • Dans les espaces de discussion, ne pas faire de considération, quelle qu'elle soit, a fortiori critique, sur la personne de l'autre ou ses intentions supposées ;
      • Appliquer ces restrictions sur tous les projets de la fondation Wikimedia, ainsi que sur Twitter, sur IRC et sur tous les médias externes à Wikipédia, y compris les blogs et leurs zones de commentaire.

Ces engagements sont irrévocablement pris et acceptés jusqu'au 31 décembre 2021. Après cette date ils seront réputés tacitement reconduits, mais pourront être soit modifiés par consentement mutuel, avec intervention d'un médiateur, soit unilatéralement dénoncés par notification aux administrateurs. Pour toute difficulté dans l'interprétation des présents engagements ou si l'un des trois contributeurs voulait proposer un aménagement, ils conviennent de commencer par rechercher une solution consensuelle par l'entremise d'un médiateur. Braveheidi, et Idéalités et JoKerozen informent les administrateurs que leurs engagements ci-dessus sont applicables immédiatement et s'en déclarent comptables auprès d'eux, y compris, si les administrateurs estiment opportun de le prendre en considération, pour les engagements extérieurs à Wikipédia.


J'attends vos réactions et reste à votre disposition pour adapter cette proposition martyre. Cordialement, — Racconish💬 5 octobre 2020 à 18:10 (CEST) modifié le 6 octobre 2020 à 19:38 (CEST)

Je réponds d'abord aux remarques d'Idéalités sur ma proposition.

  • Concernant un interaction ban dans l'espace principal, je confesse que c'est par volonté de faire vite et par absence de réflexion suffisante sur le sujet que j'ai repris sur ce point les termes d'un autre accord que tu avais conclu avec un autre contributeur. Mais à y regarder de plus près, je ne crois pas que vos interactions dans l'espace principal soient problématiques et je ne vois pas de raison de limiter votre liberté de contribution, par exemple en vous interdisant volontairement de contribuer l'une après l'autre sur un même sujet, par exemple de sociologie. Je ne pense pas que vous ayez le même point de vue sur les sujets sur lesquels vous contribuez dans l'espace principal, mais je ne pense pas non plus que vos interactions soient problématiques, ni qu'elles constituent un sujet de fond du présent arbitrage. Je ne vois donc aucune utilité à vous limiter sur ce point et il me paraît plus simple de vous faire tout simplement confiance. Il me semble en outre que c'est le point qu'évoquait mon collègue Braaark. Je te rappelle d'ailleurs que tu étais prête à te dispenser de toute forme de limitation, donc raison de plus, selon moi, pour ne pas charger la barque.
  • De la même façon, c'est le souci de ne pas limiter indûment votre liberté de contribution qui m'a poussé à ne pas faire mention d'une restriction volontaire touchant le fait de s'adresser l'une à l'autre, de se notifier, de se remercier ou de se référer à l'autre. De nouveau, le point central de cet arbitrage touche, réciproquement, à des attaques sur la personne de l'autre et si ce point est correctement réglé, je ne vois pas de raison de vous gêner dans vos contributions. Je te prie de bien y réfléchir. Il n'y a pas de piège, pas de porte dérobée, simplement l'idée que vous avez vidé la querelle et qu'il s'agit de se concentrer sur l'essentiel. Bien entendu, si tu restais mal à l'aise sur l'idée que quelque forme de mention de toi puisse être une forme de « griffure », je suis prêt à en reparler et à en tenir compte dans une formulation finale. Mais je souhaite simplement ne pas vous limiter plus que nécessaire et faire à cet égard le pari de la bonne foi pour l'avenir.
  • Je te propose simplement de t'engager à ne pas faire de considération sur la personne de Braveheidi ou sur ses intentions supposées, ce qui vise effectivement les insultes. La formulation que j'ai retenue est relativement standard et je ne vois pas en quoi elle pourrait poser un problème. Là aussi, il s'agit de limiter le moins possible votre liberté d'expression, mais en formulant un critère simple pour apprécier ultérieurement s'il y a ou non enfreinte au principe de l'accord. Je ne peux pas imaginer un cas concret où cette formulation te mettrait en difficulté si, comme j'en suis sûr, tu comptes t'appliquer à éviter toute forme d'insulte.
  • Concernant ton dernier point, le cyberharcèlement, il me semble en effet que ce terme est largement dispensable. Je pourrais me lancer dans une longue explication sur la caractérisation du cyberharcèlement, mais je propose à Braveheidi de retirer elle-même ce terme pour le moins maladroit, qui donne l'impression, selon la formule consacrée, d'une pièce remise dans le juke-box, et que j'ai failli modérer moi-même, ne serait-ce que parce que nous touchons au but et que ce n'est pas le moment de souffler sur les braises d'un feu mourant.

JoKerozen, si tu as considéré cette proposition comme une sanction, je ne peux que te présenter des excuses et estimer que je n'ai pas été assez clair. Il n'est pas du tout question de sanction ici, cet accord envisagé ne vous est pas imposé mais suggéré, il procèdera d'un choix de votre part et non d'une sanction des arbitres. Le fait est qu'aucune insulte de ta part n'a été relevée et que je n'ai fait mention d'un engagement de ta part symétrique de celui d'Idéalités que pour « border » l'accord « principal » entre Braveheidi et Idéalités, en considération du fait que, en me faisant l'avocat du diable, on pourrait craindre qu'Idéalités respecte son accord mais que ce soit toi qui fasse ce qu'elle s'interdit de faire elle-même. Je respecte tes objections mais il me semble qu'en tant que conjoint ce serait bien que tu accompagnes son implication en prenant le même engagement qu'elle, quelle qu'en soit la forme finale. En résumé : c'est une proposition qui me semble raisonnable et l'important est à mes yeux que tu montres à Braveheidi que, sans qu'il te soit rien reproché, tu entérines cette conclusion. La formulation que j'ai proposée ne visait que cet objectif et je vois mal en quoi elle pourrait te limiter ou t'inquiéter.

Globalement, j'estime que vous avez tous fait un effort remarquable pour vous montrer collaboratifs et constructifs dans cet arbitrage et qu'il s'agit simplement d'acter vos bonnes dispositions. Cordialement, — Racconish💬 5 octobre 2020 à 20:07 (CEST)

Braveheidi, Idéalités, j'ai bien noté qu'il y a un sujet important pour vous deux à traiter, autour de la notion de cyberharcèlement et de retrait de certains tweets. Nous avons le choix entre deux options : suspendre la discussion sur votre accord ou lui donner une conclusion provisoire, y compris en clarifiant l'intervention de JoKerozen, de manière à avoir un texte clair sous les yeux, puis traiter le sujet. Je préfèrerais terminer d'abord la séquence entamée, puis traiter le sujet qui fâche, puis voir s'il y a lieu de modifier l'accord envisagé. Sauf désaccord manifeste d'une des parties sur cette manière d'avancer, je procèderai donc ainsi. Cordialement, — Racconish💬 6 octobre 2020 à 12:19 (CEST)

J'ai pris un peu de temps pour réfléchir à la réponse de JoKerozen et relire les argumentaires. Il me semble en effet que — quand bien même l'engagement réciproque proposé n'a rien d'une sanction — je n'ai pas à me faire « l'avocat du diable » et à prendre, pour ainsi dire, pour acquis que JoKerozen pourrait se comporter en meatpuppet. Par ailleurs, je ne vois pas de raison de ne pas tenir compte de sa déclaration ci-dessus : « Le seul moyen de s'assurer de l'absence de tweets de ma part à son sujet serait que Braveheidi s'excuse d'avoir participé au mobbing lancé par JJG et qu'elle s'abstienne de commenter la santé mentale des autres contributeurs. Si elle évite de se mettre dans une situation critiquable, elle ne sera pas critiquée. » Il me semble donc que les déclarations et engagements réciproques de Braveheidi et Idéalités sont suffisants. Par conséquent, je retire la partie relative aux engagements réciproques de Braveheidi et de JoKerozen de ma proposition et je prie Braveheidi et Idéalités de bien vouloir confirmer leur accord sur le texte ainsi modifié. En cas d'un tel accord, je le publierai immédiatement au BA et poursuivrai (brièvement si possible) la discussion avec les parties pour voir s'il est possible de rapprocher encore les points de vue, en particulier sur le thème du cyberharcèlement, avant de donner mes conclusions. Cordialement, — Racconish💬 6 octobre 2020 à 19:38 (CEST)

Je confirme pour Idéalités qu'il ne s'agit pas de s'engager à ne pas s'exprimer sur des agissements, mais de s'abstenir de considérations, en particulier injurieuses, sur la personne ou ses intentions supposées. Dit autrement, cet engagement mutuel ne règle pas tout votre désaccord mais garantit au moins qu'une éventuelle future critique ne serait pas assortie de considérations injurieuses. J'attends 24 heures avant de publier cet accord au BA et passe en attendant (mais pas tout de suite, je dois y réfléchir un peu) à la suite. Cordialement, — Racconish💬 6 octobre 2020 à 20:21 (CEST)

Braveheidi et Idéalités, j'ai attendu 24 heures pour m'assurer que vous ne reveniez pas sur votre engagement et qu'il était, pour ainsi dire, « bon à publier » sur le BA. J'ai noté deux réactions dans cette période.

  • Idéalités estime que l'accord ne règle pas tout et conditionne, si j'ai bien compris, ce dernier à la question de savoir si les arbitres trancheront pour les aspects non couverts par cet accord. Mon opinion personnelle est qu'il est en effet nécessaire que les arbitres tranchent sur ces aspects, tout en ayant favorisé, pour des raisons que j'ai expliquées et sur lesquelles je ne reviens pas, un accord réglant une partie des problèmes. Cette précision faite, es-tu oui ou non d'accord sur les termes de l'accord proposé
  • Braveheidi a fait une remarque que j'ai modérée. Je comprends que cela ait pu être dit au début de l'arbitrage, mais je ne comprends pas que cela soit répété à ce stade. Ou alors cela implique une remise en cause des termes de l'accord. J'attends une brève confirmation de son accord sur cette modération. Mon erreur, corrigée le 8 octobre 2020 à 08:51 (CEST)

Je vous précise encore que votre phase d'argumentaire étant terminée, je vous demande de faire des réponses aussi brèves que possible et sans déborder sur un autre sujet. Cordialement, — Racconish💬 7 octobre 2020 à 21:20 (CEST)

Merci de vos réponses. Je prie Braveheidi de m'excuser pour mon erreur ci-dessus. Votre accord a été publié au BA ici. Je précise en outre qu'après réflexion, c'est dans le cadre de mes propositions en vue de conclure cet arbitrage que je m'exprimerai sur les autres points en suspens. Cordialement, — Racconish💬 8 octobre 2020 à 09:06 (CEST)

Questions de Ledublinois[modifier le code]

  • Notification Braveheidi : 1) la journée du 23 décembre 2018 me parait cruciale dans cet arbitrage, puisque les grands éléments que vous évoquez se sont déroulés ce jour. Or, pour l'instant, il m'est difficile de me faire une idée sur la succession exacte des événements, puisque l'heure d'envoi de votre courriel d'alerte n'est pas connue. Pourriez-vous éventuellement la préciser ? 2) Vous évoquez l'affaire faux-nez. Selon-vous, cette accusation a-t-elle eu un effet particulièrement notable sur vos contributions ou votre réputation sur WP ? Merci. Ledublinois (discuter) 30 septembre 2020 à 02:27 (CEST)
  • Notification Idéalités : Juste deux petites questions. Vous dites : « Je sens régulièrement que je suis persona non grata sur Wikipédia ». Est-ce que cela prend des formes différentes depuis 2018, ou avez-vous l'impression que cela continue sous la même forme ? Par ailleurs, ressentez-vous le même degré de "rejet", ou avez-vous l'impression que cela s'est calmé ? Merci. Ledublinois (discuter) 30 septembre 2020 à 02:27 (CEST)
  • Notification JoKerozen : Vous dites qu'en mars 2019, Braveheidi était persuadée d'être nommée dans la plainte. Pourriez-vous éventuellement développer ce point (et l'étayer) ? Merci. Ledublinois (discuter) 30 septembre 2020 à 02:27 (CEST)

PS : Mes questions n'appellent pas des réponses très détaillées. Quelques lignes suffisent.

Question de Racconish à Braveheidi suite à la suppression par Idéalités de son compte Twitter[modifier le code]

Braveheidi, la suppression par Idéalités de son compte sur Twitter, faisant par ailleurs suite au message qu'elle a laissé sur ta pdd, me conduit à te demander si tu souhaites modifier ta demande aux arbitres. Voir ici pour le délai de réponse. Cordialement, — Racconish💬 12 octobre 2020 à 19:26 (CEST)

Braveheidi, j'ai bien noté ta réponse : « Idéalités n'a pas supprimé son compte Twitter. Elle a peut-être bloqué quelqu'un. » Elle me semble — mais ma connaissance de Twitter est limitée — en partie exacte et en partie inexacte. A en juger d'après cette page, à laquelle j'accède sans être inscrit à Twitter, qui indique que « ce compte n'existe pas », il ne s'agit pas que d'un blocage par Idéalités de quelqu'un en particulier. En revanche, je crois que tu as raison de dire que le compte n'est pas à proprement parler supprimé pour le moment : il s'agit plutôt, selon les termes de Twitter, par exemple ici, d'une « désactivation », la suppression n'étant irréversible qu'un mois après la désactivation. Cordialement, — Racconish💬 13 octobre 2020 à 11:19 (CEST)

Commentaires et propositions des arbitres[modifier le code]

Proposition de texte d'accord entre les parties[modifier le code]

Braaark et Ledublinois, préalablement aux conclusions que nous serons amenés à prendre dans le cadre de cet arbitrage, je vous propose le texte suivant d'accord entre les parties. S'il vous paraît convenable, nous le soumettrons aux parties pour qu'elles marquent à leur tour leur accord puis le publieront au BA.


Dans le cadre de l'arbitrage entre Braveheidi, Idéalités et JoKerozen, les trois contributeurs ont rappelé et convenu ce qui suit.

  • Rappels :
    • Braveheidi a convenu qu'il était inapproprié de contester, notamment en décembre 2018 et mars 2019, l'existence du harcèlement subi par Idéalités et lui a exprimé ses regrets à ce sujet ; Idéalités lui en donne acte.
    • Idéalités et JoKerozen ont convenu que le terme de gaslighting était inapproprié pour décrire l'alerte de BraveHeidi à la Fondation en décembre 2018 et lui ont exprimé leurs regrets à ce sujet ; Braveheidi leur en donne acte.
    • Idéalités a convenu qu'il était inapproprié d'assortir des tweets sur le harcèlement qu'elle avait subi et la douleur qu'elle en avait ressentie d'insultes sur la personne de Braveheidi et lui a exprimé ses regrets à ce sujet ; Braveheidi lui en donne acte.
  • Engagements :
    • Braveheidi et Idéalités s'engagent aux restrictions volontaires suivantes :
      • Dans l'espace principal, ne pas modifier les contributions de l'autre, si mineure que puisse être la modification ;
      • Dans les espaces de discussion, ne pas s'adresser à l'autre, ne pas le notifier, ne pas le remercier, ne pas se référer à l'autre, implicitement ou explicitement, et ne pas intervenir dans une discussion à laquelle l'autre prend part ;
      • Appliquer ces restrictions sur tous les projets de la fondation Wikimedia, ainsi que sur Twitter, sur IRC et sur tous les médias externes à Wikipédia, y compris les blogs et leurs zones de commentaire.
    • Braveheidi et JoKerozen s'engagent aux mêmes restrictions volontaires :
      • Dans l'espace principal, ne pas modifier les contributions de l'autre, si mineure que puisse être la modification ;
      • Dans les espaces de discussion, ne pas s'adresser à l'autre, ne pas le notifier, ne pas le remercier, ne pas se référer à l'autre, implicitement ou explicitement, et ne pas intervenir dans une discussion à laquelle l'autre prend part ;
      • Appliquer ces restrictions sur tous les projets de la fondation Wikimedia, ainsi que sur Twitter, sur IRC et sur tous les médias externes à Wikipédia, y compris les blogs et leurs zones de commentaire.

Ces engagements sont irrévocablement pris et acceptés jusqu'au 31 décembre 2021. Après cette date ils seront réputés tacitement reconduits, mais pourront être soit modifiés par consentement mutuel, avec intervention d'un médiateur, soit unilatéralement dénoncés par notification aux administrateurs. Pour toute difficulté dans l'interprétation des présents engagements ou si l'un des trois contributeurs voulait proposer un aménagement, ils conviennent de commencer par rechercher une solution consensuelle par l'entremise d'un médiateur. Braveheidi, Idéalités et JoKerozen informent les administrateurs que leurs engagements ci-dessus sont applicables immédiatement et s'en déclarent comptables auprès d'eux, y compris, si les administrateurs estiment opportuns de le prendre en considération, pour les engagements extérieurs à Wikipédia.


Cordialement, — Racconish💬 4 octobre 2020 à 15:05 (CEST)

 Neutre Si les parties souhaitent clore le litige par un accord commun, je ne vois pas en quoi les arbitres peuvent s'y opposer. Ledublinois (discuter) 4 octobre 2020 à 15:11 (CEST)
Je précise que je conçois cet accord comme un préalable, qui n'exclut pas que nous prenions — ou pas — des décisions au surplus. Cordialement, — Racconish💬 4 octobre 2020 à 15:20 (CEST)
-? Plutôt contre. Il semble que la compréhension entre les parties est meilleure que jamais. Je trouverais dommage de greffer des restrictions d'interaction entre des contributeurs qui peuvent s'entendre. Ainsi serais-je davantage favorable à une proposition qui, dans son ensemble, ne serait coercitive pour personne, si ce n'est indirectement, en venant suppléer des règles déjà existantes.--Braaark (discuter) 5 octobre 2020 à 16:40 (CEST)

Commentaire et première proposition de Racconish[modifier le code]

Cyberharcèlement[modifier le code]

Je rappelle tout d'abord que cet arbitrage est le premier qui intervienne après le sondage sur le harcèlement externe, précédé d'une longue discussion et suivi de la modification de la recommandation sur le harcèlement : WP:HHW. Il me paraît donc important que les arbitres précisent à cette occasion leur analyse d'un point clé de la recommandation, la distinction entre cyberharcèlement et manquement aux règles de savoir-vivre, en particulier sous formes d'insultes. Quand bien même la recommandation précise que « le seul fait de ne pas respecter les règles de savoir-vivre à l'extérieur du projet ne suffit pas à caractériser un harcèlement ou un cyberharcèlement », cela ne signifie pas nécessairement que les insultes ne sont pas un signe de cyberharcèlement. Il est donc nécessaire de préciser ces distinctions.

Dans le cadre de la discussion préalable, un certain nombre de caractérisations du cyberharcèlement ont été rappelées ici et notamment quatre caractéristiques que le cyberharcèlement partage avec le harcèlement selon un article fréquemment cité sur la définition de la notion (DOI:10.1089/cyber.2011.0588).

  • La répétition est souvent considéré comme un premier critère du harcèlement. Comme le souligne l'article ci-dessus, l'application de cette notion au cyberharcèlement est toutefois complexe. Si, en matière de cyberharcèlement direct, par communication électronique directe avec la victime, il faut qu'il existe plusieurs messages distincts pour qu'on puisse parler de répétition, la réalité de la répétition est plus difficile à cerner pour ce que l'article appelle le cyberharcèlement indirect, c'est-à-dire public, par exemple sur Twitter. D'une part, la répétition est pour ainsi dire le fait du medium, puisque le contenu harcelant est accessible à l'infini, à chaque fois qu'on accède au post. Nonobstant, les posts sur Twitter sont graduellement recouverts par d'autres plus récents, et ce d'autant plus que leur auteur poste beaucoup.
    J'ajoute sur ce point que le fil de discussion auquel appartenaientles deux tweets insultants cités par Braveheidi a depuis été supprimé par Idéalités, ce qui constituait une des demandes de Braveheidi. Nous sommes donc dans la situation paradoxale où leur caractère « répétitif » résultant de leur publication ne découle plus que de celle qu'en avait fait Braveheidi sur cette page. Les arbitres en ayant pris connaissance, je leur applique donc le modèle {{censuré}}. 9 octobre 2020 à 22:38 (CEST) modifié le 10 octobre 2020 à 11:26 (CEST)
  • Le déséquilibre en termes de pouvoir entre harceleur et harcelé est considéré comme un second critère définitionnel majeur du cyberharcèlement comme du harcèlement. Cette notion suppose qu'il existe un déséquilibre dans le rapport de force entre le harceleur et sa victime, du fait notamment de leur statut social respectif, qui met la victime dans une situation où il lui est difficile de se défendre. Dans le contexte particulier qui est celui du présent arbitrage, il me semble manifeste que les e-réputations respectives de Braveheidi et d'Idéalité sont telles que ce rapport de force est plutôt en défaveur d'Idéalités. Dit autrement et sans que cela vise particulièrement Braveheidi, c'est plutôt Idéalités qui fait l'objet d'un a priori négatif de la communauté, du fait d'un phénomène dont elle s'est d'ailleurs plainte en le décrivant comme un mobbing. Dit encore autrement : entre une personne qui se dit victime de harcèlement et qui n'est pas toujours crue et une autre qui a contesté la réalité de ce harcèlement, le rapport de force n'est vraisemblablement pas en faveur de la première et ce n'est qu'au prix d'une torsion de cette notion de rapport de force que la seconde se ferait passer pour la victime d'un harcèlement.
  • L'intention de nuire est un troisième critère définitionnel du cyberharcèlement. Cette analyse en termes d'intention est notoirement d'usage malaisé, puisqu'elle revient à analyser un comportement à partir de l'effet qu'il induit, pour reconstruire a posteriori l'intention de produire cet effet. Concrètement : pour caractériser l'intention de nuire il faut pouvoir mettre en évidence l'intention de créer un tort à la victime et non pas seulement, comme le soutient Idéalités, celle d'exprimer sa propre douleur. Certains auteurs suggèrent que la mise en évidence d'une intention de nuire serait d'autant plus aisée que les agressions seraient répétées. Dans le cas qui nous intéresse, les insultes tournant autour du terme de « truie » me semblent cependant pouvoir être circonscrites à une brève période en août. Certes, il existe plusieurs autres tweets d'Idéalités où elle critique Braveheidi, mais c'est plutôt pour donner son ressenti sur le harcèlement ou la participation à un harcèlement dont Idéalités estimait être victime de la part de Braveheidi et il me semblerait excessif de qualifier d'agressions des plaintes pour des agressions alléguées.
  • Le quatrième critère définitionnel est celui que les agressions en question fassent mal. Pour apprécier cet aspect, essentiellement subjectif, l'article évoqué propose d'adopter l'approche utilisée notamment dans la jurisprudence australienne Common Law, en particulier en Australie (voir précisions sur la pdd), celle dite de la personne raisonnable (en) (ce texte en français présente cette notion technique de droit anglo-saxon qui n'emporte aucun jugement de ma part sur Braveheidi) : est-ce qu'une tierce personne raisonnable considèrerait le propos dont la nuisance est alléguée comme réellement nuisible ? Au cas particulier, je ne crois pas que fait d'être qualifiée de truie, plus sale qu'une vraie truie, serait pris par une personne raisonnable, c'est-à-dire détachée, comme autre chose qu'une outrance sans réelle portée.

Au total, une analyse selon ces quatre critères me conduit à penser que, quand bien même les propos invoqués ont eu un statut public, alors pourtant qu'ils auraient pu être twittés en privé, le critère du rapport de force et de la réaction de la « personne raisonnable » conduisent plutôt à ne pas considérer le recours à ces insultes comme des faits de cyberharcèlement.

Un autre aspect à prendre en compte dans le contexte spécifique de la recommandation WP:HHW est l'articulation entre ces insultes et Wikipédia. Selon le point de vue d'un membre de l'Arbcom anglais que j'ai résumé dans la discussion préalable au sondage sur la recommandation, le cyberharcèlement allégué doit viser une personne en rapport avec le fait que cette personne contribue à Wikipédia (aspect de cause) et doit pouvoir s'analyser comme visant à avoir un effet sur les contributions de cette personne à Wikipédia (aspect de finalité). En l'occurrence, il s'agit bien de viser une personne en rapport avec des contributions à Wikipédia, mais non pas pour l'empêcher de contribuer à Wikipédia en général, et plus particulièrement en tant qu'administratrice, mais pour se plaindre d'un tort allégué causé par cette personne, et qui plus est lui-même qualifié de participation à un harcèlement.

Pour toutes ces raisons, la qualification de cyberharcèlement ne me semble pas devoir être retenue pour qualifier les insultes — indéniables — d'Idéalités à propos de Braveheidi, ce qui ne signifie pas pour autant que le comportement d'Idéalités sur Wikipédia vis-à-vis de Braveheidi est exempt de possibles reproches. En particulier, il me semble particulièrement regrettable que, alors que Braveheidi l'avait contactée sur sa pdd pour lui demander de cesser ses tweets, Idéalités n'ait pas saisi l'occasion d'entamer un dialogue, aussi difficile qu'ait pu sembler ce dernier. Cordialement, — Racconish💬 8 octobre 2020 à 22:59 (CEST) modifié le 9 octobre 2020 à 22:13 (CEST)

Merci, Racconish.
C'est une approche très juriciarisée du problème mais elle nous permet d'établir clairement la position du CAr sur cette question. Maintenant, je ne vois aucun intérêt à creuser davantage la piste « Idéalités cyberharceleuse » ; pour toi comme pour moi, Idéalités n'en est pas une — ou il n'est pas pertinent de la considérer comme tel dans cet arbitrage. La base du conflit est ce qu'Idéalités appelle mobbing et que je qualifie plutôt de mouvement collectif de dénigrement systématique. Je reconnais que ce mouvement collectif a bien eu lieu et que Braveheidi, souhaitant pourtant bien faire, y a participé. J'aurais très bien pu y participer moi-même (peut-être l'ai-je fait, d'ailleurs), car j'ai vu — et désapprouvé sans réserve — les insultes d'Idéalités bien avant de réaliser qu'elle était vraiment victime. Toutefois, j'entends bien l'indignation des personnes qui ont lu ces insultes : insulter s'accorde très mal avec l'esprit wikipédien de non-violence, bras droit du quatrième principe fondateur. Proférées sur Wikipédia, ces insultes auraient sans doute valu à Idéalités un bannissement immédiat et définitif, mais en dehors de Wikipédia, ostie, chacun est libéré des règles de Wikipédia !
Or donc, ces insultes ont été provoquées par un flux constant de dénigrements. Il convient à mon avis que notre proposition permette de mettre un terme à ces dénigrements ; j'imagine qu'alors les insultes disparaitront. Il serait malvenu de tenter d'imposer quoi que ce soit à Idéalités quant à l'usage qu'elle fait d'Internet. Pour des raisons moins en lien avec les libertés fondamentales, mais néanmoins comparables, je serais fortement défavorable à des restrictions d'interaction entre Idéalités et d'autres utilisateurs ; ces conflits doivent être empêchés par des règles générales (aidées par notre proposition). J'ai bientôt terminé une riche ébauche de proposition mais serai sûrement peu wiki-disponible demain (samedi).--Braaark (discuter) 10 octobre 2020 à 02:51 (CEST)
Je ne crois pas qu'il soit pertinent de parler de judiciarisation. J'ai procédé dans l'article consacré au cyberharcèlement à une présentation des problèmes liés à la définition de la notion dans une section consacrée aux études, dont il me semble ressortir clairement deux aspects : d'une part, il existe une absence de consensus dans les études (principalement de psychologues et de sociologues) consacrées au cyberharcèlement, dont ressort une difficulté à mettre en avant certains traits prévalents qui permettraient à coup sûr de caractériser le cyberharcèlement ; d'autre part, nonobstant cette difficulté, il existe cependant un consensus pour souligner quelques caractéristiques fondamentales : le comportement est intentionnel, répété et agressif ; des technologies de l'information et de la communication sont impliquées dans ce comportement ; il existe une forme de déséquilibre de pouvoir entre le harceleur et sa victime. Cela n'a rien de judiciaire. L'article auquel je me suis référé a été publié dans Cyberpsychology, Behavior, and Social Networking — une publication spécialisée revue par des pairs qui n'a rien de judiciaire — a pour objet la mise en œuvre d'une définition opérable du cyberharcèlement, en se fondant sur un consensus de psychologues et de sociologues sur le cyberharcèlement et le harcèlement, pas sur des études juridiques. Certes, l'auteure est juriste et certes, elle fait, sur un point particulier (que je n'ai développé sur la pdd que pour répondre à une question) référence à la notion de personne raisonnable qui est, dans la culture anglo-saxonne, une notion d'origine juridique. Il ne s'agit pas pour autant de judiciarisation, mais d'une démarche intellectuelle cherchant à objectiver ce qui ne serait autrement qu'un ressenti. Cette démarche ne règle certainement pas tout. En outre, il me semble qu'il faut garder à l'esprit qu'elle ne s'applique pas bien aux interactions au sein de Wikipédia, où les règles de savoir vivre me semblent imposer de tenir compte du ressenti. Mais justement, quand il s'agit de comportements extérieurs au projet, où les règles de civilité ne peuvent être imposées comme au sein du projet, il me semble d'autant plus utile de rechercher des critères objectifs (et non, je le répète une dernière fois, judiciaires). Cordialement, — Racconish💬 10 octobre 2020 à 09:25 (CEST)

Mobbing[modifier le code]

Un autre point important de cet arbitrage est l'accusation de mobbing portée par Idéalités à l'encontre de Braveheidi. Si nous estimions qu'elle est complètement infondée, il y aurait matière à y trouver une composante de cyberharcèlement de la part d'Idéalités et si en revanche nous estimions qu'elle est, au moins en partie, justifiée ou compréhensible, cela conduirait à ne pas y voir un cyberharcèlement de la part d'Idéalités.

Cet aspect me semble d'autant plus important à traiter que le « débannissement » d'Idéalités ne s'est fait qu'en considération du bannissement du seul Tuhqueur et sur la base d'une mise à l'épreuve d'Idéalités. Les aspects pouvant éventuellement concerner d'autres contributeurs n'ont jamais été traités, dans un sens ou dans un autre, tout se passant comme si Tuhqueur avait été le seul responsable du harcèlement. Je rappelle à ce sujet que T&S a évoqué la « contribution indirecte » de certains autres contributeurs et surtout le rôle que pouvait jouer les instances communautaires, en particulier à mon sens le CAr, pour réduire les problèmes induits. J'avais relevé que Braveheidi n'était pas mentionnée dans les conclusions de T&S sur la plainte d'Idéalités, elle a répondu que la plainte avait été envoyée avant le 23 décembre 2018, mais il n'en demeure pas moins que cet arbitrage est une opportunité de clarification et par conséquent de « réduction » de ces sujets.

Le terme de mobbing employé par Idéalités me semble devoir être précisé. Il est généralement admis que le terme provient de l'anglais mob (foule) et qu'il désigne la participation à un comportement collectif, par opposition à l'anglais bullying et au français harcèlement. Le mobbing est considéré comme une forme de harcèlement, en ce qu'il comporte, selon Heinz Leymann, une composante de répétition fréquente d'agressions sur une assez longue durée d'une personne socialement inférieure, mais il s'en distingue en ce qu'il désigne la participation à un comportement collectif d'exclusion d'un groupe.

Dans le cas de la relation entre Braveheidi et Idéalités, il me semble indéniable que les propos de fin 2018 de la première au sujet de la seconde n'ont pas visé à l'exclure de la communauté, eu égard à l'opposition qu'elle a marqué à un topic-ban sur la sociologie.

Il n'en demeure pas moins que les propos du 23 décembre 2018 revenant à assimiler un sentiment de persécution à un délire constituent une enfreinte grave aux règles de savoir vivre applicables dans le projet et que je ne vois pas que Braveheidi les ait retirés ni qu'elle s'en soit rapidement excusée auprès d'Idéalités. Il me semble évident que la détérioration consécutive des relations n'aurait pas été si importante si ces propos avaient été sanctionnés ou si des excuses avaient été faites immédiatement. J'ai bien noté que Braveheidi a accepté par avance toute sanction que l'on pourrait prendre contre elle à ce sujet et que les excuses ont été à présent formulées clairement. Dans un tel contexte, il me semble qu'une sanction n'apporterait rien, d'une part parce qu'elle viendrait trop tard, d'autre part parce qu'elle ne jouerait pas son rôle en venant empêcher une dégradation, et enfin parce que l'important aujourd'hui n'est plus de sanctionner Braveheidi, mais que la collectivité, par le truchement des arbitres, reconnaisse que le tort ainsi créé à Idéalités a été pour ainsi dire accru par une certaine forme de passivité. Au demeurant, il me semble équitable de considérer que Braveheidi a été elle aussi atteinte par les effets induits par ses propos, notamment le doute qu'ils ont contribué à instiller sur l'intention sous-jacente à son signalement à la Fondation, ce qu'Idéalités a décrit inadéquatement comme un gaslighting, un aspect que je considère comme étant à présent clarifié. A ce sujet, il me paraît important de rappeler également que l'intention de Braveheidi en signalant à la Fondation une situation qu'elle estimait être celle d'un possible risque ne peut être décrite comme une intention de nuire. Quand bien même on peut discuter à perte de vue sur l'opportunité de la démarche, on ne saurait à mon sens reprocher à qui que ce soit de s'inquiéter dans une telle situation, étant encore une fois rappelé que Braveheidi a signalé son inquiétude aux mêmes personnes vers lesquelles Idéalités s'est tournée pour demander du soutien, sans qu'on puisse considérer que la première démarche visait à atténuer la seconde.

A partir du moment où Braveheidi a fait l'erreur de porter un jugement inapproprié sur Idéalités, une erreur qu'elle n'a pas été aidée à réparer, une sorte de spirale d'antagonisation s'est mise en place entre les deux contributrices, dans laquelle tous les actes de chacune des deux se prêtent à une double lecture, l'agression et la réaction à l'agression. A présent que les nécessaires excuses ont été faites des deux côtés, il me semble nécessaire, et cela pourrait faire partie de nos conclusions, que les deux contributrices fassent un effort important pour mettre en suspens ce qui pourrait rester de leurs préventions, en dépit de leur accord. Je considère comme un point positif le fait qu'Idéalités ait supprimé le fil Tweeter qui incluait les insultes qui ont affecté Braveheidi et je ne trouverais pas déplacé que cette dernière l'en remercie. Sur un autre plan, j'ai essayé de faire valoir à Braveheidi qu'il était dispensable d'intervenir de manière non sollicitée pour qualifier d'insultes aux descendants des victimes de la Shoah ce qui ne visait probablement pas à l'être. Sans paraphraser Cyrano dans la tirade des nez, il y avait bien des manières de dire qu'il fallait veiller à ne pas heurter la sensibilité d'autrui sans pour autant porter un jugement sur les propos. Symétriquement, il me paraît nécessaire qu'Idéalités réfléchisse à son emploi de la notion de griffure, qui revient parfois, me semble-t-il, à considérer toute critique de ses contributions comme étant animée d'une intention secrète de démolir sa réputation. La meilleure manière de répondre à ces critiques est toujours le dialogue constructif ou le silence, pas l'accusation de griffure qui me semble plutôt sur-clivante et peu efficace. Plus généralement, sans contester un instant le droit d'Idéalités à critiquer autrui sur Twitter, je me réjouis qu'elle ait conclu un accord incorporant un engagement de veiller à ne pas se montrer insultante, et il me semble important qu'elle tire de cet arbitrage la conclusion que de tels propos ne font que la desservir.

Revenant à la question du mobbing, il me semble que les propos sur le délire et l'absence de harcèlement y ont vraisemblablement contribué, pour une part globalement faible, mais que le nécessaire a depuis été fait, y compris dans cet arbitrage, dont les conclusions devraient à mon sens refléter ces deux aspects, sans sanction.

Symétriquement, il me paraît nécessaire de mentionner dans nos conclusions que le terme de gaslighting était inapproprié et vexatoire, tout en prenant acte du fait que les propos à ce sujet ont été retirés avec excuses, ce dont il a été donné acte. Cordialement, — Racconish💬 10 octobre 2020 à 14:51 (CEST)

Autres aspects[modifier le code]

NicoScribe — que je saisis l'occasion pour remercier de ses commentaires en pdd — relève un certain nombre de points qu'il estime n'avoir été abordés ni dans l'accord entre les parties, ni dans mes commentaires ci-dessus :

  • Reproche par Braveheidi à Idéalités de l'avoir accusée d'être un faux-nez. Cette accusation, faite sur Twitter le 13 août y a été spontanément retirée le 18 septembre. Il m'a semblé que cet aspect était par conséquent devenu secondaire. Nonobstant, au stade où nous en sommes, il me semblerait approprié qu'Idéalités adresse à Braveheidi, par exemple sur sa pdd, un mot pour lui exprimer ses regrets. Et pendant que nous y sommes, il ne me semblerait pas non plus excessif que Braveheidi lui réponde qu'elle accepte ses excuses.
  • Sauf erreur de ma part, l'expression « Braveheidi la harceleuse » est une reformulation par Braveheidi des reproches que lui a fait Idéalités, qui sont plutôt exprimés en d'autres termes, essentiellement mobbing (très proche du harcèlement comme je l'ai dit ci-dessus) et gaslighting. Pour cette raison, il ne m'a pas paru nécessaire de considérer cet aspect comme distinct.
  • Il est tout à fait exact que j'ai omis, dans la proposition d'accord que j'ai soumise aux parties de reprendre le fait que le terme de swatting avait été retiré avec des excuses par Idéalités et JoKerozen et que Braveheidi avait considéré que ce retrait et ces excuses suffisaient à régler ce point. Je ne crois pas qu'il soit nécessaire pour autant de reformuler l'accord entre les parties. Mais il en résulte selon moi que les arbitres n'ont plus qu'à prendre acte du fait que les parties ont réglé ce point entre elles et qu'il convient en effet de le dire clairement dans nos conclusions, tout comme, d'ailleurs, les autres points qu'elles ont réglés entre elles.
  • Contrairement à ce que me semble considérer NicoScribe, je me suis exprimé sur l'applicabilité de la recommandation HHW ci-dessus, en considérant qu'elle n'était pas applicable.
  • Concernant la mise en cause de la bonne foi, un point qui n'a pas beaucoup été développé par Braveheidi dans son argumentaire, je l'interprète comme concernant principalement l'alerte à la Fondation et la reconnaissance du harcèlement après que T&S ait rendu son avis. Quoi qu'il en soit, les problèmes sous-jacents me semble être soit réglés par l'accord entre les parties, soit visés par les analyses ci-dessus. J'ajoute que la mise en cause de la bonne foi ne me semble pas pouvoir entrer dans le champ de HHW.
  • Concernant les insultes sur Twitter, je pense m'être exprimé suffisamment clairement ci-dessus : je ne les considère pas comme du harcèlement, tant du fait de leur inanité que de la position dans laquelle était Idéalités. Nonobstant, ces insultes sont troublantes et j'espère qu'Idéalités a bien compris qu'elle lui portent un tel tort qu'elles ne pourraient que se retourner contre elle si de tel excès venaient à se reproduire. Si j'ai souligné que cet arbitrage était le premier à traiter la situation de harcèlement subie par Idéalités, c'est aussi parce qu'il me semble qu'il y a là, sur ce point, une circonstance atténuante, l'insuffisante prise en compte de ce qu'elle avait subi auparavant. Mais il faut bien comprendre, selon moi, que cet aspect serait pour ainsi dire apuré par le présent arbitrage, si ses conclusions venaient à rejoindre mes analyses, notamment sur l'aspect délétère des insultes, et que, par conséquent, si de tels écarts venaient à se reproduire, ce que je n'ai aucune raison d'envisager, une autre instance pourrait parfaitement les considérer autrement que je ne suggère de le faire à présent, eu égard précisément à la préexistence de cet arbitrage.
  • Concernant le reproche par Idéalités de non reconnaissance du harcèlement, il me semble suffisamment pris en compte dans l'accord entre les parties.

Cordialement, — Racconish💬 11 octobre 2020 à 17:37 (CEST)

Avis de Ledublinois[modifier le code]

Avis terminé (bien évidemment susceptible d'évoluer en fonction des remarques des autres arbitres).Ledublinois (discuter) 13 octobre 2020 à 12:02 (CEST)

Je vais reprendre le plan proposé par NicoScribe, que je trouve particulièrement didactique.

1) Si Idéalités a effectivement accusé Braveheidi d'être un faux-nez, cette accusation ne peut s'apparenter à du harcèlement. En tout état de cause, cette accusation, à la supposer malveillante, n'a pas eu de répercussions évidentes et n'a pas découragé Braveheidi.

2) L'accusation de harcèlement semble se fonder principalement sur les interventions de Braveheidi sur les discussions relatives au racisme antiblanc, sur une RA de novembre 2018 et, dans une moindre mesure, sur une discussion de mars 2019. Pour la première, il ressort de l'analyse des diffs que seule l'ajout "C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! Je vous reproche justement WP:UNDUE" peut être considéré comme contraire à l'esprit de non-violence, les deux autres interventions du 8 novembre se limitant à demander des explications et des sources. A cet égard, il importe peu que la section concernée ait été supprimée puis rétablie, l'avis de la communauté sur le contenu éditorial des articles pouvant varier. Dans ce contexte, la seule intervention de Braveheidi ne saurait constituer du harcèlement, Braveheidi ayant essayé de construire, postérieurement à son intervention, un consensus sur le contenu de l'article. Idéalités indique même avoir été optimiste en lisant sa proposition. Toutefois, l'intervention de Braveheidi en RA a pu, même de manière involontaire, la placer dans le "camp" (le mot est peut-être mal choisi) de TuhQueur. Enfin, son intervention en bistro a mis de l'huile sur le feu. Si chacune de ces intervention ne dépasse jamais le seuil de tolérabilité, à l'exception toutefois de ceux du bistro, combinées, elles ont pu légitimement inquiéter Idéalités, qui a pu voir en Braveheidi une harceleuse. Toutefois, par une intervention de mars 2019, Braveheidi a indiqué avoir eu des désaccords éditoriaux avec Idéalités, et reconnaître que ses propos sur le bistro étaient une erreur. Il n'est pas possible de déterminer quand et si Idéalités a pris connaissance de ces propos.

3) Idéalités et JoKerozen reprochent à Braveheidi d'avoir swatté la première la veille de Noël. Cette accusation est essentiellement issue des votes lors de la candidature de Braveheidi à la fonction d'administrateur. Il ressort toutefois de l'étude des diffs que l'intervention de JoKerozen, qui dispose comme tous les contributeurs d'un droit de motivation lorsqu'il vote, n'a pas dépassé les limites posées par les règles. Il a même accepté de préciser le sens de son vote. L'accusation de swatting concerne donc uniquement Braveheidi et Idéalités. Notons que la chronologie exacte des évènements n'est pas connue, les arbitres n'ayant pas pu vérifier l'horaire d'envoi du message d'alerte à la fondation (Braveheidi indique 18h41). Les arguments basés principalement sur le moment d'envoi du courriel, qu'ils émanent de l'une ou l'autre des parties, doivent donc être écartés car manquant en fait. Idéalités accuse Braveheidi d'avoir voulu envoyer la police chez elle le soir de Noël. En demande (ou plutôt en défense), Braveheidi indique s'être inquiétée de l'état de santé d'Idéalités, et avoir cherché à aider Idéalités. Il ressort de l'étude des publication des deux contributrices qu'Idéalités a exprimé un malaise quant à la situation sur WP, et que Braveheidi a interprété cela comme présentant un risque de suicide. Il ressort également des arguments des parties que Braveheidi a interrogé JoKerozen sur la situation, et averti la fondation de la situation. A elle seule, une alerte à la fondation pour risque suiciaire ne saurait, en aucune circonstance, être qualifiée de mobbing : la fondation dispose de grandes capacités de vérification. Le cas échéant, la combinaison signalement/absence de risque suicidaire n'entrainerait aucune conséquence néfaste pour aucune des personnes impliquées. Braveheidi indique avoir hésité entre une situation de chantage au suicide et un réel risque suicidaire. Elle indique que ses propos sur le bistro du 23 décembre concernent la première situation, alors que ceux du 21 décembre (et du mail du 23) concernaient un risque suicidaire. Le fait d'avoir, à deux jours d'intervalle, successivement envisagé les deux possibilités n'est pas quelque chose de mauvaise foi per se. Toutefois, il est difficile de comprendre en quoi il aurait été possible, le même jour (ici le 23 décembre), de défendre les deux possibilités. Idalités (et plus tardivement JoKerozen) peuvent donc avoir cru, de bonne foi, que Braveheidi jouait avec Idéalités et avait pour intention de la swatter. A cet égard, ils ont pu interpréter la combinaison échanges personnels avec JoKerozen/propos sur le bistro comme une manière de se moquer d'eux. Il est donc raisonnable de penser qu'Idéalités ait pu croire, à juste titre, qu'elle allait être swattée. Le fait pour Braveheidi de ne pas avoir pris en considération le message rassurant d'Idéalités sur le bistro ne saurait toutefois lui être reproché. Outre que le message n'était initialement pas signé, les propos "Je quitte. ca vaut pas la peine que j'en meurre : hier j'ai été hospitalisé. ca va là salissez moi." peuvent être interprétés à la fois comme écartant un risque suicidaire, tout comme ils pourraient l'être comme indiquant un risque qu'une nouvelle hospitalisation soit rendu possible.

4) Le gaslighting vise in fine à faire douter de la santé mentale d'une personne. L'accusation porte sur les propos tenus sur le bistro. Voir donc le point 9.

5) Voir points 6, 7 et 8.

6 et 8) Braveheidi reproche à Idéalités de l'avoir insultée et harcelée sur un réseau social. Les deux accusations concernant Twitter, il y a lieu de les fusionner. Les insultes répétées proférées à l'encontre d'un contributeur sont par nature assimilables à du harcèlement. Dans ce cas, il importe peu que la contribution ait été découragée ou non : si la communauté a indiqué que le découragement pouvait "notamment" être utilisé pour caractériser un harcèlement, elle ne l'a pas élevé en critère unique, de sorte que des insultes hors wiki peuvent être du HHW sanctionnable sur WP, y compris sans découragement. Idéalités a insulté Braveheidi et porté atteinte à son honneur ou à sa réputation sur Twitter, en particulier en la décrivant comme apte à démolir quiconque ou en l'invitant à se fourrer profondément ses excuses dans son anus, ce qui constitue du HHW sanctionnable sur WP. Par voie de conséquence, le fait pour Braveheidi d'avoir rapporté les tweets d'Idéalités ne saurait constituer, à lui seul, un mobbing à son encontre.

7) Braveheidi reproche à Idéalités de mettre en cause sa bonne foi. Ces accusations sont très majoritairement étayées par des tweets, et non par des diffs. Cette accusation, pour la partie twitter, doit donc être résolue suivant les points 6 et 8. Pour le reste, l'accusation manque en fait (ie n'est étayée par aucun élément crédible), et doit donc être rejetée.

9) Les administrateurs ont collectivement reconnu qu'Idéalités avait été victime de harcèlement, et ont bloqué des contributeurs pour leur participation à cette agression. Il n'appartient pas aux arbitres de se prononcer sur ces décisions, ni même de les remettre en cause. Ils peuvent simplement la compléter. Par une intervention de novembre 2018 en RA, et en violation d'un stop, Braveheidi a accusé Idéalités de Pov-pushing permanent. Par une deuxième intervention sur le bistro, dont les arbitres ont pris connaissance, Braveheidi a indiqué qu'Idéalités semblait souffrir d'un délire de persécution. Ces propos ont par la suite été masqués, ainsi que ceux d'une IP ayant proposé une hospitalisation sous contrainte. S'il n'est pas possible de déterminer avec précision si Braveheidi a souhaité ou non participer volontairement, par ses propos, au mobbing d'Idéalites (voir-ci-après), de tels propos restent constitutifs d'un très grave manquement aux règles de savoir-vivre et à l'esprit de non-violence, principes fondateurs de l'encyclopédie. La communauté a d'ailleurs rappelé plusieurs fois son attachement aux règles dérivées, et fait de la lutte contre la violence l'une de ses priorités. Il ressort de tout ce qui précède, en particulier de la reconnaissance du harcèlement subi par Idéalités et des interventions d'autres contributeurs violant l'esprit de non vilence, qu'Idéalités a été régulièrement attaquée en tant que personne par divers contributeurs, ce qu'il convient de reconnaître comme étant du mobbing.

10) Idéalités et, dans une moindre mesure, JoKerozen, reprochent à Braveheidi de ne pas avoir pris conscience du harcèlement subi par la première. Il ressort des conclusion mentionnées au point 2) que Braveheidi n'a reconnu son erreur quant aux propos du bistro qu'en mars 2019. Antérieurement, il est donc probable que Braveheidi n'ait pas mesuré les conséquences de son intervention. Toutefois, le seul fait de ne pas voir un harcèlement n'est pas constitutif d'une faute, et n'est pas même un comportement contraire aux principes fondateurs de WP : seule la participation à un harcèlement ou le fait d'avoir volontairement empêché qu'il y soit mis fin peut être sanctionné. De cet absence de constat découle l'accusation de swatting (cf point 3).

Conclusions provisoires): Constater que JoKerozen n'a commis, dans cette affaire, aucun manquement à une quelconque règle fondatrice de WP, et par conséquent (même si cela paraît évident), ne prononcer aucune sanction à son encontre (il est donc exclu de tout ce qui suit) ; constater, suivant les bases posées par les administrateurs, qu'Idéalités a été victime d'un mobbing généralisé, impliquant plusieurs contributeurs (non parties à cet arbitrage), que ce mobbing a eu pour effet de décourager sa contribution et a eu des conséquences graves sur sa vie personnelle, ce que le CAr et la communauté, résolument engagés dans la lutte contre le harcèlement, ne saurait tolérer ; constater qu'à cet égard, il est apparu aux yeux des arbitres que Braveheidi a, alors que ce mobbing était en cours, publié des propos violant gravement les règles de savoir-vivre et l'esprit de non-violence, composantes fondatrices et essentielles de l'encyclopédie ; constater qu'Idéalités a utilisé un réseau social pour dénigrer Braveheidi, que si tous les tweets ne la concernaient pas directement, certains ont eu pour effet de nuire à sa réputation ; constater que, s'il appartient à toute personne de signaler, suivant les modalités qu'elle juge les plus appropriées, un risque suicidaire, il n'est pas normal que ce signalement soit, dans un intervalle de temps particulièrement restreint, accompagné de propos publics violents, ce qui, en l'espèce, a eu pour effet de faire naitre une crainte de swatting chez l'une des parties ; en conséquence, rappeler aux parties que WP est une encyclopédie collaborative, où l'esprit de savoir-vivre doit être respecté à chaque instant, inviter Braveheidi à lire les pages Esprit de non-violence et PAP, inviter Idéalités à lire le point 4 des principes fondateurs, rappeler à chaque partie que l'encyclopédie se construit ici et non ailleurs, et les inviter à se questionner sur comment résoudre ici les conflits sans les exporter ailleurs, mettre en place une restriction d'interaction (interdiction de mentionner, notifier, modifier ou répondre à ce que l'une des parties a fait (même les modifications les plus mineures) d'une durée de trois mois, renouvelable tacitement jusqu'au 1 novembre 2021. PS : Il pourrait être intéressant de demander à un contributeur neutre (admin ou non) de veiller au respect de cette restriction, pour éviter de passer à chaque fois par des RA, et qui serait également chargé d'assurer une pré-médiation en cas de non respect.

D'accord sur l'accusation de faux-nez. En marge, j'ajoute à ce sujet que sur Wikipédia, les accusations de faux-nez sont normalement prononcées par les CU. Avant cela, les autres utilisateurs doivent modestement se contenter d'exprimer leurs soupçons — de façon étayée — dans une requête aux CU. On n'accuse pas à tort et à travers.
D'après moi, ni les administrateurs, ni la communauté n'ont reconnu formellement le mobbing, bien que certaines de leurs décisions aident à rendre possible notre future conclusion, dans laquelle nous allons nous-même reconnaitre ce mobbing.
Je trouve très bien que tu rappelles que ces propos de Braveheidi constituent un grave manquement aux règles de savoir-vivre. Sûrement devrons-nous accompagner notre conclusion de rappels à propos de ce principe fondateur.--Braaark (discuter) 12 octobre 2020 à 20:31 (CEST)

Commentaire et première proposition de Braaark[modifier le code]

J'ai terminé la rédaction de mon commentaire (il demeure évidemment susceptible d'évoluer en fonction des remarques des autres arbitres).

Les problèmes présentés dans cet arbitrage découlent tous du fait qu'une sorte de mobbing a bien eu lieu. Nous devrions commencer par le reconnaitre formellement.

Idéalités a souvent enfreint des règles de savoir vivre, notamment en personnalisant trop ses propos (voici un exemple de commentaire pouvant paraitre relativement anodin mais ayant permis une mauvaise escalade). Des propos malvenus ont d'ailleurs valu que son compte soit restreint en écriture le . Se plaignant d'être harcelée par plusieurs utilisateurs, sans que cela soit reconnu par la communauté (à part concernant JJG), Idéalités a irrité la communauté. S'ajoutant à cela ses insultes récurrentes sur Twitter ; les administrateurs ont logiquement décidé quasi unanimement de la bannir (ça n'est pas rien !). Considérant ces faits, je pense que quelle que soit notre conclusion, nous ferions bien de rappeler à Idéalités l'importance qu'il y a à toujours respecter scrupuleusement les règles et recommandations, et nous devrions lui conseiller la prudence : ses insultes sur Twitter et certains de ses propos sur Wikipédia l'ont gravement desservie.

Cependant Idéalités était effectivement victime d'un dénigrement systématique. Il serait donc inconvenant de lui tenir rétrospectivement rigueur de toute son expression passée visant à le faire savoir, y compris lorsque celle-ci étaient constituée d'insultes, sachant que la communauté échouait à reconnaitre le grave outrage dont Idéalités était victime.
Certaines des actions de dénigrement anti-Idéalités n'enfreignent pas clairement nos règles mais beaucoup sont très nettement des attaques personnelles. En vrac, sont à considérer comme tels des commentaires dans le genre de :

  • « Cela n'engage que moi mais j'ai l'impression qu'Idéalités est instable » ;
  • « Idéalités souffre d'un sentiment de persécution » ;
  • « Cette utilisatrice tient les autres pour responsables de ses diarrhées et vomissements » ;
  • « J'ai peur pour la santé mentale d'Idéalités » ;
  • « Idéalités écrit des insanités » ;
  • « Je reste persuadé qu'elle est suicidaire ».

Je ne cite pas textuellement.

Il importe quand même de rappeler que de telles attaques personnelles ont souvent été portées en réponse à un comportement insultant de la part d'Idéalités. Je comprends le sentiment des insultés et des personnes indignées par les insultes (mais que chacun maitrise ses émotions et respecte les règles !). Comme le dit sagement Braveheidi, « le tort qu'on nous cause ne justifie pas d'en causer de même » — cela concerne tout le monde.
En raison du contexte, je n'attends pas que soient appliquées dans l'immédiat des restrictions en écriture.

En ce qui concerne Braveheidi[modifier le code]

Nous devons reconnaitre qu'en enfreignant à plusieurs reprises les règles wikipédiennes de savoir-vivre au détriment d'Idéalités, elle a pris part au mouvement de dénigrement systématique de cette dernière.

Je trouve particulièrement significatif le commentaire qu'elle a fait au Bistro 23 décembre 2018 à 14 h 16 (le lire en version non censurée, fidèlement cité dans un message d'Idéalités. D'une part, il témoigne de la faillibilité du jugement de Braveheidi mais aussi de son état d'esprit. Chacun a le droit d'exprimer son point de vue, mais dans les limites de nos règles. Outre la partie censurée, très insultante, ce commentaire participe de l'insistance de Braveheidi à vouloir faire reconnaitre — à tort — qu'Idéalités accuse abusivement à tout-va. On trouve aussi dans ce commentaire de Braveheidi une autre attaque personnelle dans l'emploi de la locution « chantage au suicide », qui nie la bonne foi d'Idéalités et la présente comme une manipulatrice, en plus de déformer ses propos — elle n'a jamais dit qu'elle voulait se suicider.

Je considère qu'aucun des propos de Braveheidi n'est satisfaisant en tant que repentir du mal causé à Idéalités. En même temps, je n'ai pas du tout l'intention d'inviter Bravheidi à présenter des excuses solides en sans ambigüité, c'est à elle de décider du mieux à faire de son côté. Il me semble préférable de ne pas restreindre sa liberté sur Wikipédia ; veillons juste au respect des règles et recommandations.

Il me parait essentiel aussi :

  1. De confirmer qu'aucun soupçon d'usage frauduleux de faux-nez ne pèse sur Braveheidi. Cette accusation a été retirée et des excuses présentées ;
  2. De confirmer que Braveheidi, fort heureusement, n'est coupable d'aucun swatting d'aucune sorte. Cette accusation a d'ailleurs volontiers été retirée par Idéalités et JoKerozen, qui s'en sont excusés ;
  3. De lui rappeler qu'Idéalités est libre d'utiliser Internet comme bon lui semble. Je souligne que Braveheidi elle-même, ainsi que d'autres utilisateurs ayant critiqué Idéalités pour cela, ne se prive pas d'insulter les arbitres sur Twitter, ce dont je ne compte pas lui tenir rigueur, par respect de sa liberté d'expression.
  4. Dans le plus grand respect, de lui donner quelques conseils pour l'aider à ne pas franchir la ligne rouge comme elle l'a fait, ou simplement de l'assurer que nous restons à sa disposition.

Dans l'immédiat, je n'attends aucune mesure de restriction de son compte.

En ce qui concerne Idéalités[modifier le code]

J'espère que la reconnaissance à travers cet arbitrage des torts qui lui ont été causés lui permettra de retrouver un calme suffisant pour ne pas enfreindre les règles de savoir-vivre. Des discussions comme celle-ci — entre autres — posent problème.

Il me parait essentiel :

  1. Que nous lavions sa réputation. Idéalités est à considérer comme une contributrice respectable participant à l'amélioration de Wikipédia ;
  2. Que nous reconnaissions la gravité du mobbing et que l'outrage subi par Idéalités peut avoir eu sur sa vie une influence considérablement néfaste ;
  3. Que nous rappelions que son comportement sur Wikipédia et Twitter était souvent contreproductif et que le réitérer pourrait lui nuire ;
  4. De la rassurer cependant quant à sa liberté sur Internet : elle reste libre d'écrire ce qu'elle veut où elle le veut.

En conséquence, bien sûr, je n'attends aucune mesure de restriction de son compte. Je ne pense pas qu'il soit utile qu'elle en demande le blocage indéfini, car sa réputation doit être lavée, mais c'est à elle de décider.

Je l'invite aussi à constater que tout le monde ne la dénigre pas et à admettre que les actions des wikipédiens, en particulier son « débannissement », ont permis que soient finalement reconnus les faits.

En ce qui concerne JoKerozen[modifier le code]

JoKerozen a légitimement défendu Idéalités tout en parvenant à garder son calme le plus souvent. S'il lui est arrivé d'enfreindre nos règles, il a corrigé le tir dans les cas les plus problématiques et a présenté des excuses en bonne et due forme.

Étant donné le contexte je pense qu'il serait indécent de retenir quoi que ce soit contre lui ; évidemment, je n'attends aucune mesure de restriction de son compte.

Nous pouvons lui recommander d'être plus prudent lorsqu'il accuse (ou critique). Il faut surtout veiller à ne pas tomber dans la diffamation.

Il est nécessaire que sa réputation, quoique bien moins entachée que celle d'Idéalités, soit lavée du même coup.

Quelques remarques générales[modifier le code]

En cas de problème, il vaut toujours mieux passer par les voie prévues — RA, discussion, salon de médiation, arbitrage. Il pourrait être bon de le rappeler.
Les administrateurs ne sont pas tenus de reconnaitre seuls des problèmes aussi complexes qu'un mobbing.
La communauté tout entière est invitée à veiller qu'Idéalités ne soit plus victime d'une campagne de dénigrement.
Les administrateurs sont invités à faire preuve d'une vigilance particulière pour éviter tout dénigrement abusif d'Idéalités : elle est sûrement encore dans le collimateur de quelques personnes et il ne doit pas être toléré qu'elles laissent libre cours à leurs pulsions.
Je crains que le mobbing que subit Idéalités, déjà très vilain sur Wikipédia, perdure de façon tenace au delà de Wikipédia. Nous ferions bien de rappeler à Idéalités que nous restons à sa disposition, en tant qu'arbitres et simplement comme personnes, et devrions inviter la communauté à l'aider en cas de besoin.
D'une manière générale, tout le monde est invité à veiller au respect de notre conclusion et nous restons à la disposition de tous.

Je tiens pour finir à exprimer ma plus franche opposition à ce que nous demandions des restrictions d'interaction. Je serais même plutôt favorable à ce que nous recommandions au contraire de ne pas en appliquer. À mon avis, de tels moyens ne traiteraient que les symptômes et non les causes, et le feraient en plus d'une manière très fragile et assez incommode. Les parties doivent selon moi rester libres de communiquer entre elles, et ce sont nos règles, la conclusion de cet arbitrages et la vigilance de la communauté qui doivent garantir la tranquillité de tous. Permettons aux personnes concernées par cet arbitrage (y compris au delà des parties) de faire leurs preuves.--Braaark (discuter) 16 octobre 2020 à 16:32 (CEST)

Mise en oeuvre d'une synthèse et d'une formulation de la décision des arbitres[modifier le code]

Je précise où nous en sommes à l'intention des parties, Braveheidi, Idéalités et JoKerozen. A présent que chacun des trois arbitres traitants a exprimé indépendamment son point de vue personnel, ils vont s'appliquer à rapprocher en tant que de besoin ces analyses et à se mettre d'accord sur une formulation de leur avis collectif sous la forme d'une décision « officielle ». Cordialement, — Racconish💬 16 octobre 2020 à 21:06 (CEST)

Je tente ci-dessous une synthèse des avis exprimés.

  • Reproche de faux-nez. J'ai noté que l'affirmation avait été démentie explicitement par Idéalités. Ledublinois estime qu'il n'est pas établi ni que l'affirmation était malveillante, ni qu'elle a pas eu pour effet de décourager les contributions de Braveheidi. Braaark partage cette analyse et estime souhaitable de préciser que l'affirmation a été retirée, des excuses présentées et qu'il ne reste aucun soupçon à ce sujet. Il me semble que nous sommes tous d'accord sur ce point et que notre décision à ce sujet devrait non seulement préciser ce que suggère Braaark mais aussi expliciter les deux critères mis en oeuvre par Ledublinois : la volonté de nuire n'est pas établie et l'affirmation n'a pas eu de conséquence sur les contributions à Wikipédia. Il me semble en outre qu'il pourrait être utile d'ajouter (1) que l'affirmation, faite hors de Wikipédia, n'est pas sujette aux règles applicables au sein de Wikipédia sur la proscription de mise en cause de la bonne foi et (2) que l'accord entre les parties comporte un engagement concernant l'auto-restriction, hors de Wikipédia, de telles mises en cause.
  • Braveheidi la harceleuse. Il me semble que c'est sur ce point que nos analyses divergent le plus et sont en même temps les moins précises. En ce qui me concerne, j'ai analysé le harcèlement allégué comme un mobbing, reprenant ainsi le terme employé par Idéalités. Mais je me dis à la réflexion que la nuance manque de netteté. Dire mobbing plutôt que harcèlement offre l'avantage de mettre l'accent sur la participation à un phénomène collectif. Mais il n'en demeure pas moins nécessaire de répondre à la question suivante : les actes de Braveheidi pris isolément comportent-ils ou non une composante de harcèlement. Cette question me semble se subdiviser en deux aspects : quels actes pris individuellement sont du harcèlement ? L'ensemble des actes éventuellement retenus comme « harcelants » constitue-t-il un comportement de harcèlement dans la durée ? Ledublinois estime que l'accusation de harcèlement se fonde essentiellement sur trois aspects, les discussions relatives au racisme antiblanc, la RA de novembre 2018 et, dans une moindre mesure, la discussion sur la pdd d'Azurfrog de mars 2019. De mon côté, j'ai mis l'accent sur deux autres aspects, l'intervention sur le bistro de décembre 2018 et l'intervention sur la pdd de Dfeldmann de juillet 2020. De son côté, Braaark attache une importance particulière à l'intervention sur le bistro de décembre 2018. Il y a donc là 5 évènements à analyser, c'est-à-dire qu'il convient de préciser selon quel critère chacun d'eux est, ou non, considéré comme du harcèlement. Je les reprends dans l'ordre chronologique.
    • Racisme anti-blanc. Si Idéalités fait effectivement remonter l'origine de ses interactions avec Braveheidi à la discussion sur cet article, je ne vois pas qu'aucune des parties ni qu'aucun témoin ait soutenu qu'il y avait dans leur désaccord éditorial à ce sujet quoi que ce soit qui puisse être assimilé à du harcèlement. Il me semble nécessaire d'écarter cet aspect et c'est pour moi un point de désaccord avec Ledublinois.
    • RA de novembre 2018. Ledublinois estime que l'intervention de Braveheidi en RA a pu, même de manière involontaire, la placer dans le « camp » de TuhQueur. Je pense que nous avons insuffisamment examiné cet aspect. Je rappelle (1) que la RA en question venait se substituer à la demande d'arbitrage de Parmatus et (2) que cet arbitrage découle en quelque sorte de la conclusion de la RA de Braveheidi pour dénonciation calomnieuse et que cette RA fait elle-même suite à la candidature au mandat d'administratrice de cette dernière, durant laquelle Gratus a mis en avant ce qu'il estimait être des comportements problématiques, à commencer par cette RA de novembre 2018, où il considérait que l'intervention de Braveheidi « juste après le message de modération STOP [...] ressembl[ait] plutôt à une sorte d'argument d'autorité (« quasi totalité des contributeurs », « série de contributeurs expérimentés ») pour affirmer sans élément factuel qu'une contributrice pos[ait] problème ». Il me semble que cette intervention ayant pour objet de suggérer un « classement sans suite », désavouée à demi-mots par Braveheidi sur sa page de candidature (« effectivement, j'aurais pu me dispenser d'intervenir sur cette RA »), comporte certaines caractéristiques de harcèlement, tels que le trollage et l'abus d'influence.
    • Bistro de décembre 2018. Je n'insiste pas, tout le monde est d'accord sur le caractère d'insulte, voire d'incitation à la violence (internement).
    • Intervention en pdd de mars 2019. Ledublinois y voit l'expression de « désaccords éditoriaux avec Idéalités » et la reconnaissance « que ses propos sur le bistro étaient une erreur ». Je suis en désaccord avec cette analyse. Je rappelle ses propos : {{cita|Je reste sur l'idée que l'on peut se sentir très intensément persécuté, en souffrir énormément, alors même que l'on n'est pas persécuté. J'estime par ailleurs qu'émettre l'hypothèse qu'un contributeur est peut-être en train d'être atteint dans sa santé mentale ne constitue pas en soi une attaque personnelle}. Il me semble impossible d'y voir un démenti clair des propos sur le bistro et j'attache de l'importance au fait que ces propos ont été publiés en connaissance de l'existence d'une plainte à T&S.
    • Intervention en pdd de juillet 2020. Il me semble que ces propos doivent être pris en compte dans nos conclusions, ne serait-ce que parce que le sujet a donné lieu à une demande d'arbitrage, quand bien même cette dernière a été retirée pour des raisons qui ne sont pas liées directement au sujet. Le caractère non sollicité de l'intervention et son effet sur Idéalités me poussent à considérer qu'il y a là une composante de harcèlement.
Au total, je vois dans la persistance d'interventions hostiles et dispensables une composante de harcèlement, en grande partie à faible intensité. Il me semble que nous devons nous concerter pour adopter une position commune sur ces aspects.
Un autre aspect sur lequel mon analyse diverge de celle de Ledublinois est la composante mobbing, si j'ose dire, de ce harcèlement, c'est-à-dire le fait qu'un harcèlement qui, pris isolément est de faible intensité, s'inscrit dans un comportement collectif qui, pris dans son ensemble, a un effet autrement plus violent et met la victime dans la situation de se sentir « seule contre tous ».
Ledublinois considère, si je le comprends bien, qu'un tel mobbing collectif a déjà été reconnu et sanctionné : « Les administrateurs ont collectivement reconnu qu'Idéalités avait été victime de harcèlement, et ont bloqué des contributeurs pour leur participation à cette agression. Il n'appartient pas aux arbitres de se prononcer sur ces décisions, ni même de les remettre en cause. Ils peuvent simplement la compléter. »
JoKerozen et Antoniex sont intervenus pour demander des clarifications, le premier estimant que seule Idéalités avait été bannie, voire bloquée dans cette affaire, Tuhqueur ayant été sanctionné pour d'autres faits ; le second, en estimant que, si le harcèlement subi par Idéalités avait été reconnu publiquement et collectivement par les administrateurs, il n'en allait pas de même du mobbing. Tout cela appelle plusieurs clarifications : Qui au juste a été sanctionné dans cette affaire ? Qu'est-ce que les administrateurs ont reconnu au juste ? Qu'en est-il de la distinction entre harcèlement et mobbing ? Qu'est-ce qui appartient aux arbitres de faire eu égard à ce que les administrateurs ont déjà fait ?
Rappels. En décembre 2018, les administrateurs ont décidé sur le BA une interdiction d'interactions entre Tuhqueur et Idéalités pour 9 mois, un blocage de 3 mois de Tuhqueur, de 10 jours d'Idéalités et d'une semaine de Panam2014. En février 2019, Tuhqueur a été banni pour des propos visant Euphonie et non Idéalités. En mars 2019, Idéalités a été bannie. En juin 2019, connaissance prise de la plainte d'Idéalités à la Fondation et de son résultat, Jules* a relevé qu'aucun des autres contributeurs qui y étaient nommés n'avaient été sanctionnés en rapport avec Idéalités, à l'exception de Tuhqueur et Panam2014 en décembre 2018. En novembre 2019, dans le cadre d'une discussion sur le BA au sujet d'un éventuel débannissement d'Idéalités, Esprit Fugace a rappelé que d'autres contributeurs avaient été bloqués, mais pas en rapport avec Idéalités. Le « débannissement » probatoire d'Idéalités a été décidé en décembre 2019. En février 2020, le débannissement a été pérennisé, Jules* évoquant sa crainte « que la reconnaissance du fait qu'elle a été harcelée [par Tuhqueur] ne [lui] suffise pas car Idéalités considère que d'autres harceleurs n'ont pas été reconnus/sanctionnés comme tels », en ajoutant que « la grande majorité des admins a clairement exclu l'idée de se pencher de nouveau sur les faits. » En juin 2020, JohnNewton8 a ajouté : « il ne nous appartient pas de rendre la justice, mais seulement de veiller à ce que la communauté se consacre sereinement à la rédaction de l'encyclopédie ».
Dans ces conditions, il ne paraît approprié de dire que « es administrateurs ont collectivement reconnu qu'Idéalités avait été victime de harcèlement » de la part de Tuhqueur, mais inapproprié de dire qu'ils ont « bloqué des contributeurs pour leur participation à cette agression ». Je suis d'accord pour considérer que nous n'avons pas à remettre en cause les raisons pour lesquelles les administrateurs ont choisi de ne pas examiner à l'occasion du débannissement les responsabilités, mais cela ne signifie pas que nous soyons, en tant qu'arbitres, tenus de quelque manière que ce soit de respecter ce qui est plutôt une décision de ne pas prendre de décision. La seule chose à laquelle nous soyons tenus, selon moi, est de ne pas nous auto-saisir du sujet et à ne le traiter que dans l'exacte mesure où il nous est soumis. Sans critiquer les administrateurs, qui ont fait face à une situation difficile en acceptant de revenir sur leur décision antérieure de bannissement et en espérant que tout le monde y mettrait du sien, nous ne pouvons pas, me semble-t-il, faire autrement que de considérer que si certains sujets doivent ou devront être traités par les arbitres, c'est parce qu'ils n'ont pas, ou pas entièrement, été réglés précédemment.
Antoniex propose sur la pdd de faire une distinction entre un harceleur comme Tuhqueur et un mobbeur « passif, maladroit ou inconscient [qui] participer[ait] involontairement à un processus insidieux (i.e. sans intention d'agresser). » Je suis sceptique sur cette notion de participation involontaire sans volonté d'agresser. Il me semble que ce que l'on cherche à décrire avec une telle notion, c'est l'idée qu'il y a dans un phénomène de mobbing un ou des leaders, qui se distinguent par la violence de leurs agressions, et des suiveurs, qui sont en partie convaincus par les leaders et qui apportent une plus petite contribution à cette « œuvre » collective. Mais qu'il n'y a pas de petit harcèlement involontaire, il y a seulement des grands et des petits harcèlements et les petits harcèlements pris collectivement forment un grand tout.
J'ai rappelé dans ma première intervention 4 critères généralement pris en compte pour le harcèlement et le cyberharcèlement : la répétition, le déséquilibre de pouvoirs, l'intention de nuire et le tort porté. Ces critères me semblent devoir être pris en compte de la même manière pour le harcèlement que pour la participation à un mobbing, la seule différence étant l'intensité.
Je saisis l'occasion pour revenir brièvement sur des questions qui m'ont été posées à propos de ces critères. J'estime que le déséquilibre de pouvoir est à prendre en compte au niveau de Wikipédia et que l'intensité de l'agression se mesure en fonction de ce que le projet de code de conduite universel appelle « ce qu’une personne raisonnable devrait tolérer (en prenant en compte le contexte culturel et les attentes des personnes impliquées) ».
En résumé et concrètement, il me semble qu'il y a bien eu chez Braveheidi une participation de faible intensité à un harcèlement collectif et que cette participation doit être nommée comme telle non seulement pour que cela cesse, mais parce que ce harcèlement collectif n'a pas été pris en compte en tant que tel.
  • Swatting. Il me semble que nous sommes tous les trois d'accord pour considérer qu'il n'y a pas eu de swatting à proprement parler et que le terme est inapproprié, quand bien même Idéalités et JoKerozen ont légitimement pu s'inquiéter, dans une certaine mesure et pour une période limitée. Je suis d'accord avec Braaark pour considérer que, quand bien même les parties se sont mises d'accord à ce sujet, nous devons l'exprimer nous aussi.
  • Gaslighting. Je crois que nous sommes là aussi d'accord pour considérer pour considérer comme inacceptable la mise en cause de la santé mentale sur le bistro. Je ne suis pas sûr que nous partagions la même analyse pour l'analyse du rapprochement entre mobbing et génocide et ce point me semble devoir être encore clarifié.
  • Cyberharcèlement de Braveheidi sur Twitter. Il me semble que Braaark ne s'est pas exprimé très clairement sur ce point, ne mentionnant que la notion générale de liberté d'expression. Ledublinois, en revanche, estime que « les insultes répétées proférées à l'encontre d'un contributeur sont par nature assimilables à du harcèlement ». Cette analyse est à mon sens contraire à la recommandation HHW selon laquelle « le seul fait de ne pas respecter les règles de savoir-vivre à l'extérieur du projet ne suffit pas à caractériser un harcèlement ou un cyberharcèlement ». Cette position est notamment conforme à la pratique de l'Arbcom anglais. Je rappelle à ce sujet le point de vue d'un arbitre anglais interrogé dans la discussion préalable à l'élaboration de HHW : « Le comportement d'un contributeur hors de Wikipédia n'est généralement pas sujet aux règles et sanctions de Wikipédia. Cela inclut des actions telles que le fait d'envoyer des courriels privés ou de faire des commentaires sur Wikipédia et ses contributeurs sur d'autres forums. Toutefois, dans des circonstances réellement extraordinaires, un contributeur qui a hors de Wikipédia un comportement qui est pertubateur de manière flagrante, en mettant en danger le projet et ses participants, peut être sujet à des sanctions. » La prise en considération d'actions hors de WP ne peut être qu'une réponse à une situation d'une gravité exceptionnelle, mettant réellement en danger la personne d'un contributeur ou la poursuite de ses contributions à Wikipédia. Les insultes évoquées par Braveheidi ne peuvent pas, selon moi, être raisonnablement considérées comme ayant ce degré de gravité et la situation réellement préoccupante dans cette affaire est plutôt celle dans laquelle s'est trouvée Idéalités. Au demeurant, j'ai proposé une grille d'analyse pour apprécier le cyberharcèlement et il me semblerait particulièrement problématique d'entériner l'idée qu'à elles seules, hors de tout contexte, des insultes suffisent à caractériser un cyberharcèlement.
  • Restrictions d'interaction. Je partage l'analyse de Braaark sur les restrictions d'interaction. Non qu'il s'agisse de remettre en cause des restrictions pré-existantes et a fortiori celles auto-décidées par les parties dans le cadre du présent arbitrage, mais elles me semblent suffisantes. Le point important est selon moi pour Braveheidi de la disculper de l'accusation de swatting tout en lui signifiant clairement qu'elle doit veiller à ne pas participer, même modestement, à un dénigrement collectif ; pour Idéalités de la disculper de l'accusation de cyberharcèlement et de lui dire clairement que la situation dont elle demande la prise en compte générale a été ici reconnue, mais qu'elle se tire une balle dans le pied en se laissant aller à des propos outranciers sur les réseaux sociaux, quelle qu'y soit sa liberté d'expression ; et pour JoKerozen, que nous ne retenons rien à son encontre, eu égard notamment à ce qu'il a déclaré dans le cadre de cet arbitrage.

En résumé, je vois 3 points sur lesquels nous devons travailler à rapprocher nos points de vue : le harcèlement par Braveheidi, le harcèlement de Braveheidi et les restrictions d'interaction. Cordialement, — Racconish💬 17 octobre 2020 à 16:09 (CEST)

Je vais essayer de préciser quelques petits points de mon avis, et répondre aux quelques interrogations le concernant.
Sur le cyberharcèlement de Braveheidi sur Twitter : Je ne vois pas vraiment en quoi mon analyse serait incompatible avec la recommandation « le seul fait de ne pas respecter les règles de savoir-vivre à l'extérieur du projet ne suffit pas à caractériser un harcèlement ou un cyberharcèlement ». Si une violation de ces règles ne suffit pas à démontrer un HHW, il est possible de le caractériser par d'autres moyens (la communauté évoque un découragement de la contribution, mais ce n'est pas exclusif). Si je reprends les critères évoqués plus haut (la répétition, le déséquilibre de pouvoirs, l'intention de nuire et le tort porté), je conclus quand même au harcèlement de Braveheidi sur Twitter : les tweets insultants ont été répétés (excuses dans l'anus, apte à démolir quiconque,...), Braveheidi n'a pas pu répondre directement à ces tweets, étant bloquée par Idéalités sur twitter et ne pouvant importer ici les propos d'Idéalités pour lui répondre (déséquilibre des pouvoirs). Pour les autres critères, je ne vois pas comment la violence des propos puisse laisser penser qu'il n'y ait eu aucune intention de nuire ou aucun tort porté. Et à supposer qu'il n'y ait eu aucun tort et aucune volonté de nuire, force est de constater que ces tweets outrepassent ce qu'une personne raisonnable est capable de tolérer, ce qui constitue bien du harcèlement. On a donc plus qu'un simple non respect des règles de savoir vivre. Quant à dire que "la situation réellement préoccupante dans cette affaire est plutôt celle dans laquelle s'est trouvée Idéalités", ce que je ne conteste pas, cela ne signifie pas que Braveheidi n'a pas pu être harcelée sur twitter.
Pour l'intervention en discussion de 2019, je reconnais que cela ne constitue pas des excuses ou un démenti. Mais difficile également d'y voir un harcèlement. Si la phrase "j'estime par ailleurs qu'émettre l'hypothèse qu'un contributeur est peut-être en train d'être atteint dans sa santé mentale ne constitue pas en soi une attaque personnelle" me pose effectivement problème (à titre personnel), le simple fait de le dire n'est pas sanctionnable, alors que le mettre en application est sanctionnable.
Pour la conversation sur racisme antiblanc, il me paraît effectivement raisonnable d'écarter ce point.
Pour ma formulation sur le harcèlement, cela ne concernait que Tuhqueur. Je reconnais que ma formulation était maladroite. Et j'adhère à la correction proposée.
Ledublinois (discuter) 17 octobre 2020 à 17:53 (CEST)
Merci de tes précisions. Je rappelle à nouveau la formulation du passage relatif au HHW, qui résulte d'une longue discussion ici ayant notamment eu pour objet de trouver une formulation qui n'ait pas pour conséquence d'entraîner une application de HHW pour ne sanctionner que des manquements aux règles de savoir vivre hors de Wikipédia : « Le comportement d'un contributeur à l'extérieur du projet qui s'analyserait comme le harcèlement ou le cyberharcèlement d'un autre contributeur, du fait de ses contributions aux projets Wikipédia, n'est pas acceptable, en vertu d'un principe de protection du projet et de ses contributeurs. Tel est notamment le cas d'un comportement délibéré et répété visant à décourager les contributions, ou à divulguer des informations personnelles, étant précisé que le seul fait de ne pas respecter les règles de savoir-vivre à l'extérieur du projet ne suffit pas à caractériser un harcèlement ou un cyberharcèlement. » Il s'agit ici de protéger les contributeurs de Wikipédia non pas des insultes hors de Wikipédia mais de toute forme d'agression qui mettrait en danger la sécurité de leur contribution au projet. Quand tu dis « la communauté évoque un découragement de la contribution, mais ce n'est pas exclusif », il me semble que tu substitues à ce que dit la recommandation et qui est issu d'une longue discussion ta propre interprétation (ce n'est pas exclusif) et que cette interprétation est d'autant plus problématique que le présent arbitrage est la première application de cette recommandation. La recommandation vise à concilier deux objectifs, (1) protéger les contributeurs de Wikipédia, c'est-à-dire veiller à ce que leur capacité à contribuer à Wikipédia ne soit pas affectée ou à ce qu'ils ne fassent pas l'objet de représailles dans la vie réelle du fait de leurs contributions sur Wikipédia ; (2) sans toutefois chercher à imposer hors de Wikipédia des règles comparables à celles gouvernant les échanges entre contributeurs sur le projet, notamment la proscription d'attaques personnelles. Il n'est pas question de faire la police sur internet. Le principe général est exclusivement de protéger le projet et les contributeurs en tant que tels et les exemples donnés (tel est notamment le cas), ceux d'un comportement délibéré et répété visant à décourager les contributions ou celui de la divulgation d'informations personnelles. En d'autres termes, ce qu'il faut établir avant tout pour évaluer si HHW trouve à s'appliquer, c'est qu'il y a un comportement de nature à faire échec à la poursuite des contributions à Wikipédia. Dit encore autrement, selon une formulation synthétisant l'analyse d'un membre de l'Arbcom que j'avais utilisée pour préparer la formulation qui a été retenue pour HHW, le harcèlement ou le cyberharcèlement extérieur doit être en rapport avec Wikipédia : il doit viser une personne en rapport avec le fait que cette personne contribue à Wikipédia (aspect de cause) et doit pouvoir s'analyser comme visant à avoir un effet sur les contributions de cette personne à Wikipédia (aspect de finalité). Ce qui est proscrit doit être non seulement un cyberharcèlement, mais en outre un cyberharcèlement visant la poursuite des contributions à Wikipédia. Si, par hypothèse, le cyberharceleur présumé et sa victime présumée étaient tous deux contributeurs à Wikipédia, mais que le cyberharcèlement allégué ne visait pas la victime présumée en tant qu'elle contribue à Wikipédia, il ne suffirait pas d'établir qu'il y a un cyberharcèlement, il faudrait encore se poser la question de savoir en quoi cela regarde Wikipédia. Par conséquent, je ne crois pas qu'il soit raisonnable d'affirmer que le découragement des contributions n'est pas exclusif en tant que critère d'application de HHW. Au contraire, tous les critères mis en jeu pour caractériser le cyberharcèlement sont évalués de ce seul point de vue : nuisent-ils ou pas à la personne en tant que contributrice au projet, c'est-à-dire en somme à la poursuite de ses contributions à ce dernier. A cet égard, l'interprétation que tu donnes de certains critères me semble problématique. Par exemple, l'appréciation des rapports de force ne saurait à mon sens être réduite à des considérations comme celle de savoir si un contributeur est ou non bloqué sur Twitter par un autre ou s'il peut ou non importer des tweets sur Wikipédia. La question est plutôt d'analyser la relation de pouvoirs par rapport au projet, la capacité de nuisance sur le projet, puisque l'objectif in fine est d'apprécier un risque d'impact sur le projet. De la même façon, le critère de la personne raisonnable s'applique à la poursuite de la participation au projet : qualifier une personne de truie, par exemple, risque-t-il d'entraîner un risque que cette personne cesse de ce fait de contribuer au projet. Il me semble très évident que non. Dans la situation que nous examinons, on pourrait dire que le fait d'inventer de toute pièce une accusation grave ou la menace de divulguer une information personnelle comporterait un tel risque, mais le fait d'employer le terme de truie ne me semble pas avoir raisonnablement ce degré de possible conséquence. Dire qu'on peut se fourrer quelque chose dans l'anus est vulgaire, choquant, mais pas non plus de nature à décourager des contributions. Enfin, dans le fait de qualifier quelqu'un de bully (harceleur) capable de démolir n'importe quelle cible du moment, ce qui est significatif, me semble-t-il, c'est le qualificatif de bully. Irais-tu jusqu'à dire qu'il n'est pas acceptable pour un contributeur se sentant harcelé de dire qu'il s'estime tel car ce serait un propos risquant de décourager la poursuite des contributions au projet du harceleur allégué ? Je ne le pense pas. Il me semble que nous devons être cohérents sur ce point. Je pourrais à la limite comprendre que tu considères comme choquant l'emploi des termes bully ou swatting, mais il ne me semble pas juste de faire preuve de compréhension sur l'emploi de ces termes dans le contexte de cet arbitrage et en même temps de reprocher l'affirmation qu'un bully est apte à détruire une cible. Avant-dernier point : je ne comprends pas en quoi le fait de répéter en mars 2019, même implicitement, qu'Idéalités était peut-être atteinte dans sa santé mentale, après l'avoir affirmé en décembre 2018 pourrait ne pas être problématique ou ne pas constituer une attaque personnelle. Je le comprends d'autant moins que tu es d'accord pour considérer que c'était très problématique en décembre 2018. De nouveau, quand bien même j'ai relevé que Braveheidi acceptait par avance une sanction à ce propos, j'estime qu'une telle sanction n'est plus appropriée aujourd'hui, mais qu'il faut relever le fait nettement. Dernier point : l'assimilation de la comparaison entre mobbing subi et génocide à une insulte ; je ne vois pas que tu aies répondu sur ce point. Cordialement, — Racconish💬 17 octobre 2020 à 19:39 (CEST)
En ce qui concerne la PDD de 2019, c'est plus l'articulation qui me pose problème. On peut tout autant voir dans l'intervention de Braveheidi une mise en cause implicite de la santé mentale d'Idéalités qu'une excuse atténuée (j'estime (ie Braveheidi) qu'on peut "émettre l'hypothèse qu'un contributeur est peut-être en train d'être atteint dans sa santé mentale" sans que cela constitue une attaque personnelle, mais en l'espèce, "je reconnais que mes propos sont une erreur"). Et comme je (ie Ledublinois) suis incapable de savoir quelle était l'intention de Braveheidi sur ce point, je préfère supposer sa bonne foi. Mais je comprends que cette interprétation puisse être contestée.
Sur HHW, je ne fais que reprendre à la lettre la recommandation, qui indique que le HHW résulte "notamment" d'un découragement de la contribution, et non "exclusivement". Per se, le mot notamment laisse entendre que d'autres impacts peuvent être pris en compte, comme la perte de réputation d'un contributeur sur le projet, le découragement d'une potentielle candidature à une élection,... Sur le fond, je ne nie pas le droit d'un contributeur à dire qu'il est harcelé : selon moi, le tweet "des mois à me griffer" n'est pas problématique, car il y a bien dénonciation d'une situation de harcèlement. Mais je ne vois pas en quoi les termes "ça, c'est un bully qui se respecte" et "apte à détruire n'importe quelle cible" sont une dénonciation d'un harcèlement : aucun lien n'est fait entre l'accusation et l'auteur ou une situation effective de harcèlement. Il y a selon moi une différence entre dire : untel a passé des mois à me harceler et untel est un harceleur capable de détruire n'importe qui.
Quant à la question mobbing/génocide, je ne vois pas en quoi l'assimilation faite par Idéalités pose problème. Si un contributeur ressent un mobbing et estime que cette situation est pour lui comparable à un génocide, il est libre de l'affirmer, tout comme un autre contributeur est libre de dire qu'il trouve choquant cette comparaison. Et le fait qu'Idéalités se soit plaint de ces propos est sans impact : tout contributeur est libre de se plaindre des propos d'un autre.
Ledublinois (discuter) 18 octobre 2020 à 11:22 (CEST)
Je commence par HHW. Je suis beaucoup plus à l'aise avec ta dernière reformulation, qui me semble se rapprocher de ma propre analyse, à savoir qu'il s'agit non d'évaluer une allégation de cyberharcèlement extérieur à WP en soi, mais par rapport aux contributions à WP et que les insultes ne suffisent pas à caractériser HHW. En ce sens, je suis également d'accord sur le fait qu'il ne s'agit pas limitativement de décourager la contribution, mais de porter atteinte à la personne en tant qu'elle contribue au projet. De ce point de vue, je suis aussi d'accord sur le fait qu'une atteinte répétée et fallacieuse à la réputation d'un contributeur est à prendre en compte. Je serais en revanche plus prudent sur le découragement d'une potentielle candidature à une élection. Il me semble que ce critère est d'un maniement complexe et subjectif et qu'il n'apporte pas grand chose. Toujours est-il que je suis d'accord sur le fait que qualifier quelqu'un sur Twitter de « bully qui se respecte » et qui serait « apte à détruire n'importe quelle cible » ne peut se réduire à la dénonciation d'un harcèlement et qu'une personne raisonnable ne peut qu'en être atteinte dans son honneur et sa réputation, alors que, je le répète, l'évocation d'une truie ne saurait selon moi raisonnablement être considérée comme une telle atteinte et qu'il en va de même pour l'expression se fourrer dans l'anus. Il n'en reste pas moins nécessaire d'apprécier la répétition de telles attaques. Il me semble que, dans la mesure où nous ne relevons pas l'emploi des notions de swatting et de gaslighting comme aussi outrancières, en considérant en somme qu'il s'agit d'approximations maladroites plutôt que de volonté de faire mal en travestissant la réalité, nous ne constatons pas la matérialisation d'une répétition ; et que, eu égard au rapport de forces entre les deux contributrices, en particulier la mauvaise réputation d'Idéalités sur le projet, en soi et par rapport à celle de Braveheidi, il est peu vraisemblable que cette outrance ait eu le moindre impact ou effet d'entraînement. En résumé, je suis d'accord sur le fait que ce tweet serait à prendre en compte dans un faisceau d'éléments extérieurs caractérisant un harcèlement extérieur, mais je considère qu'il ne suffit pas à caractériser un harcèlement. Au demeurant, je ne suis pas sûr des conséquences que tu estimes devoir tirer de ce tweet et peut-être faudrait-il clarifier cet aspect.
Concernant la pdd de 2019, je ne vois pas très bien comment on peut émettre publiquement l'hypothèse qu'un contributeur est « atteint dans sa santé mentale » sans que ce soit une attaque personnelle.
Selon moi, ce n'est pas la même chose de se dire choqué par une comparaison mobbing/génocide et de la qualifier d'insulte aux descendants de la Shoah.

Au total, il m'a semblé plus clair de commencer par relever les points communs et les divergences d'analyse, en vue d'un rapprochement, avant de discuter la formulation des conclusions, mais peut-être y verrions-nous plus clair en discutant sur une proposition de texte conclusif. Qu'en pensez-vous ? Cordialement, — Racconish💬 18 octobre 2020 à 18:45 (CEST)