Who Do We Think We Are

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Who Do We Think We Are

Album de Deep Purple
Sortie Janvier 1973
Enregistré En juillet et en octobre 1972
à Rome et à Francfort avec l'aide du Studio mobile Rolling Stones
Durée 34:27
Genre Hard rock
Producteur Deep Purple
Label Purple (EMI) / Warner Bros.
Critique

Albums de Deep Purple

Singles

  1. Woman from Tokyo
    Sortie : 17 février 1973
  2. Super Trooper
    Sortie : 1973

Who Do We Think We Are est le septième album studio du groupe hard rock britannique Deep Purple sorti en janvier 1973 aux États-Unis et en février 1973 au Royaume-Uni. Le chanteur Ian Gillan et le bassiste Roger Glover quittent le groupe après son enregistrement, ils seront alors remplacés par David Coverdale et Glenn Hughes. C'est le dernier album de la formation « Mark II » du groupe jusqu'à sa reformation, en 1984.

Historique[modifier | modifier le code]

L'enregistrement[modifier | modifier le code]

Cet album fut enregistré en deux sessions. La première se passa en juillet 1972 à Rome en Italie et la seconde en octobre 1972 à Waldorf près de Francfort en Allemagne. Ces deux sessions se firent avec l'aide du Studio mobile Rolling Stones avec Martin Birch aux commandes.

Après avoir tourné intensément pour la promotion de l'album Machine Head, le groupe décida d'enregistrer son prochain album dans un environnement confortable et loua une villa sur la Via Flaminia à Rome[1]. Le groupe y resta trois semaines mais n'enregistra que deux chansons : Woman from Tokyo et Painted Horse. En ce qui concerne ce dernier titre, après avoir travaillé plusieurs jours sur la musique, Ian Gillan posa son chant sur la bande mais Ritchie Blackmore mit son veto lorsqu'il entendit les paroles. Chacun resta sur ses positions et la chanson ne parut pas sur le disque, ce qui fera de Woman from Tokyo l'unique titre enregistré à Rome figurant sur cet album[1]. Finalement, Painted Horse ne figurera que dans l'album d'inédits Powerhouse sorti en 1977 (puis parmi les titres bonus de la réédition de l'album Who Do We Think We Are remastérisé en 2000). Le groupe repartit en tournée pour la première fois de sa carrière au Japon (tournée durant laquelle sera enregistré l'album live Made in Japan).

En octobre, l'enregistrement de l'album reprend. Cette fois-ci les musiciens se retrouvent à Waldorf Nord en Allemagne, une petite ville dans les environs de Francfort. Ils résident à Francfort au Park Hotel et ont loué des voitures pour se rendre au studio[1]. Le premier jour, Roger Glover se perd dans les sorties d'autoroute pendant que le reste des musiciens règle le son de leur instruments, ce qui donna une jam impromptue entre Ian Paice (batterie), Jon Lord (claviers) et Ritchie Blackmore qui à cette occasion se saisit de la basse Rickenbacker de Glover[1]. On retrouve aussi cette jam sur la réédition de 2000 sous le titre de First Day Jam. L'écriture des titres et leurs enregistrements se déroulent rapidement, contrairement au séjour italien, mais les tensions grandissent et les musiciens sont rarement ensemble en studio dans le même temps, Ian Gillan et Ritchie Blackmore s'évitant autant que possible[1]. Roger Glover et Ian Paice s'occupèrent du mixage des sept titres de l'album.

Origine du titre de l'album[modifier | modifier le code]

À cette époque le groupe recevait des piles de lettres ; si les unes encensaient le groupe, les autres le dénigraient violemment. Ces dernières commençaient le plus souvent par "Who do they think they are ?!" (ce qu'on peut traduire par "Mais pour qui se prennent-ils ?!"). Ce fut Ian Paice qui eut l'idée de remplacer le "They" (ils) par "We" (Nous), ce qui donna ironiquement "Who Do We Think We Are" ("Mais pour qui nous nous prenons")[1].

Réception[modifier | modifier le code]

L'album se classa rapidement aux premières places des charts européens, 4e place au Royaume-Uni, 3e en Allemagne et même la 1re place en Norvège. Aux États-Unis il se classa à la 15e place du Billboard 200 et fut certifié disque d'or (500 000 albums vendus). En France il sera aussi certifié disque d'or (100 000 albums vendus).

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Face 1
  1. Woman from Tokyo – 5:48
  2. Mary Long – 4:23
  3. Super Trouper – 2:54
  4. Smooth Dancer – 4:08
Face 2
  1. Rat Bat Blue – 5:23
  2. Place in Line – 6:29
  3. Our Lady – 5:12
Titres bonus
  • L'édition remasterisée de l'album, sortie en 2000, comprend sept titres bonus.
  1. Woman from Tokyo - 6:37
    Remix de 1999.
  2. Woman from Tokyo - 1:26
    Autre version du pont de la chanson.
  3. Painted Horse - 5:21
    Chute studio.
  4. Our Lady - 6:06
    Remix de 1999.
  5. Rat Bat Blue - 0:56
    Session d'écriture.
  6. Rat Bat Blue - 5:49
    Remix de 1999.
  7. First Day Jam - 11:27
    Jam instrumentale entre Roger Glover, Jon Lord et Ian Paice.

Musiciens[modifier | modifier le code]

Charts et certifications[modifier | modifier le code]

Charts album
Pays Durée du
classement
Meilleur
classement
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[2] 7semaines 3e
Drapeau de l'Australie Australie[3] 17 semaines 2e
Drapeau de l'Autriche Autriche[2] 24 semaines 2e
Drapeau du Canada Canada[4] 32 semaines 11e
Drapeau des États-Unis États-Unis[5] 49 semaines 15e
Drapeau de la Norvège Norvège[2] 19 semaines 1er
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[2] 10 semaines 5e
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni [6] 11 semaines 4e
Certifications
Pays Certification Ventes Date
Drapeau des États-Unis États-Unis[7] Disque d'or Or 500 000 + 11/04/1973
Drapeau de la France France[8] Disque d'or Or 100 000 + 1977

Références[modifier | modifier le code]