White Sands Test Facility

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

White Sands Test Facility (WSTF) est un établissement de l'agence spatiale américaine (NASA) qui comporte des bancs d'essais de moteur-fusée et est utilisé pour tester et évaluer des matériels aérospatiaux dangereux. L'établissement, qui a été créé en 1963, est situé à une vingtaine de kilomètres de Las Cruces au Nouveau-Mexique. Le WSTF est rattaché au Centre spatial Lyndon B. Johnson.

L'établissement a été responsable des tests sur les moteurs de manœuvre de la navette spatiale américaine. Il dispose d'installations de mises à feu dans un environnement simulant le vide de l'espace. Il dispose d'une forte compétence dans le domaine des moteurs-fusée utilisant des carburants hypergoliques. Il abrite, en 2008, 52 kg de roches lunaires ramenés par le programme Apollo[1].

La piste d'atterrissage située au centre spatial peut être utilisée pour faire atterrir la navette spatiale américaine. Les astronautes s'entrainent aux manœuvres d'atterrissage à bord d'avions à réaction T-38[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Guy Gugliotta, « The Keepers of the Moon », sur New York Times,
  2. (en) « White Sands Space Harbor », NASA

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]