what3words

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

what3words
logo de What3words
illustration de What3words

Création 2013
Fondateurs
Siège social Londres
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Site web what3words.com

what3words est le nom d'une compagnie et de son application de géocodage permettant la communication d'un emplacement au moyen de trois mots du dictionnaire. Par exemple, à New York, la statue de la Liberté est située à l'emplacement « défiler.révélons.revisser ».

Ce type de codage diffère de la plupart des autres systèmes de géolocalisation en ce qu'il utilise trois mots pour désigner un emplacement plutôt que de longues chaînes de nombres ou de lettres. what3words possède un site web, des applications pour iOS et Android, et une API qui permettent la conversion bidirectionnelle de l'adresse what3words et des coordonnées de latitude et de longitude.

Le principal avantage de what3words est la facilité de mémorisation et la nature non ambiguë des mots utilisés, ce qui en fait un système de géolocalisation facile à utiliser et efficace pour la plupart des usages quotidiens et non techniques[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La compagnie what3words a été fondée par Chris Sheldrick, Jack Waley-Cohen (en), Mohan Ganesalingam et Michael Dent. L'application what3words a été lancée en [3],[4],[5].

Chris Sheldrick et Mohan Ganesalingam ont conçu le projet après que Sheldrick a eu des difficultés à amener des groupes musicaux et leur l'équipement aux endroits d'événements à cause d'adressage inadéquat alors qu'il était organisateur de concert. La société a été constituée le [6] et une demande de brevet pour l'application a été déposée le [7].

En , what3words a obtenu 500 000 dollars de capital d'amorçage[8], et en la compagnie a obtenu un financement additionnel d'un million de dollars[9],[10],[11].

Le , what3words a clôturé un financement de série A de 3,5 millions de dollars dirigé par Intel Capital, avec la participation de Horizons Ventures (en) de Li Ka-shing[12]. Le , what3words a clôturé un financement de série B de 8,5 millions de dollars dirigée par Aramex (en)[13].

Principes de conception[modifier | modifier le code]

what3words utilise une grille du monde composée de cinquante-sept mille milliards de carrés de trois mètres sur trois mètres. Chaque carré a reçu une adresse composée de trois mots anglais. what3words a aussi nommé les dix-sept milliards de carrés sur terre avec trois mots dans diverses autres langues. En , les adresses what3words (ainsi que l'interface utilisateur Web et iOS) sont disponibles en arabe, en finnois, en français, en allemand, en italien, en mongol, en polonais, en portugais, en russe, en espagnol, en suédois et en turc. L'application iOS prend également en charge le swahili (Kiswahili). Avec des plans annoncés pour un total de vingt-cinq langues, la société voulait aussi supporter à la fin de 2016 le chinois, l'indonésien, le japonais, le coréen et le thaïlandais[14]. La société a également annoncé des interfaces pour le grec, les différentes langues du Nigeria et de l'Inde, y compris le bengali, le farsi, l'hindi et l'ourdou[15],[16],[17],[18].

what3words utilise une liste de vingt-cinq mille mots pour chaque langue supportée (quarante mille pour l'anglais, car dans cette langue what3words couvre la mer et la terre). Les listes passent par plusieurs processus automatisés et humains avant d'être finalisées par un algorithme qui prend en compte la longueur des mots, leur caractère distinctif, leur fréquence, leur facilité à être prononcés et leur facilité à être épelés. Les homophones et variantes orthographiques sont éliminés pour minimiser les risques de confusion et les mots offensants sont supprimés[15].

L'algorithme what3words distribue les combinaisons de trois mots semblables dans le monde de manière à permettre la détection des erreurs à la fois par des méthodes automatisées et humaines. Grâce à cette distribution des mots, si une combinaison de trois mots est entrée légèrement incorrectement et que le résultat est un emplacement what3words valide, l'emplacement sera si loin de la zone prévue que l'erreur sera immédiatement évidente à un utilisateur humain ou à un système intelligent de détection d'erreur[15].

À ses débuts, what3words a vendu, pour un prix annuel, la possibilité de représenter une adresse par un seul mot[19], mais cette fonctionnalité a été abandonnée[20].

what3words fonctionne au moyen d'un algorithme propriétaire en combinaison avec une base de données de mots, les deux pouvant être enregistrés dans un fichier d'environ dix mégaoctets.

Critiques[modifier | modifier le code]

Les partisans des standards ouverts dénoncent le fait que le système what3words est contrôlé par une entreprise privée et que le logiciel est protégé par copyright et n'est donc pas librement utilisable.

Le fait que des adresses similaires sont volontairement éloignées l'une de l'autre est également perçu par certains comme un inconvénient[21],[22],[23].

what3words se réserve le droit de modifier sa liste de mots sans être responsable des conséquences[24].

La taille des carrés de la grille utilisée par what3words est fixe, limitant la précision de localisation à trois mètres.

La grille est bidimensionnelle, donc le schéma d'adressage ne fait pas de distinction entre les étages d'un bâtiment.

Le système ne prend en charge que quelques langues.

Imitations[modifier | modifier le code]

L'idée étant brevetée, il n'y a pas d'imitations libres autres que parodiques[23].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Aide humanitaire

Navigation et transit

Gestion d'actifs

Livraison

  • Aramex - livraison globale et logistique[13]
  • Carteiro Amigo - livraison de courrier et de colis dans les favelas du Brésil[35]
  • La Côte d'Ivoire utilise ce système pour les livraisons postales[36]
  • Mongol Post a adopté ce système pour les livraisons postales dans tout le pays[37]

Festivals et événements

Voyage

Cartographie

  • Géoportail propose d'afficher dans son menu contextuel les coordonnées w3w. Son moteur de recherche peut également placer la carte sur un point en tapant « what3words : » suivi de ses coordonnées w3w.[43]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « what3words » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « The best navigation idea I’ve seen since the Tube map », The Spectator,
  2. (en) C. W. Crannell et J. M. Parrish, « A comparison of immediate memory span for digits, letters, and words », The Journal of Psychology: Interdisciplinary and Applied, vol. 44,‎ , p. 319–327 (lire en ligne)
  3. (en) Michael Rundle, « ‘What3Words’ Wants To Replace Postcodes With Words - For The Entire Globe », Huffington Post UK, .
  4. (en) « Location-Pinpointing Startup what3words Sells 10,000+ OneWord Map-Pins In First Week », TechCrunch,
  5. (en) « The what3words Team », Site officiel (consulté le ).
  6. (en) « what3words Limited »
  7. (en) « WO2014170646 A Method And Apparatus For Identifying Ans Communicating Locations », WIPO IP Portal, .
  8. (en) « Startup what3words gets USD 500,000 in seed round », Venture Capital Post.
  9. (en) Nicel Jane Avellana, « Location Pinpointing Startup what3words Adds $1M More To Its Seed To Flog More Map Labels », TechCrunch, .
  10. (en) Megan Dunsby, « what3words closes $1m to expand ‘alternative to postcodes’ mapping service », Startups.co.uk, .
  11. (en) Nicel Jane Avellana, « What3words adds $1M more to seed round », Venture Capital Post, .
  12. (en) Natasha Lomas, « what3words Gets $3.5M Led by Intel Capital To Simplify Location Sharing », TechCrunch, .
  13. a et b (en) Natasha Lomas, « Addressing platform what3words closes $8.5M Series B led by logistics firm Aramex », TechCrunch, .
  14. Rebecca Feng, « Startup What3words Aims To Give Billions Of People One Thing They Don't Have : An Address », sur forbes.com, (consulté le ).
  15. a b et c (en) « About », what3words
  16. (en) « What3Words co-founder Chris Sheldrick explains how his company is creating Mongolian addresses and helping the UN in disaster zones - CityAM », sur CityAM, (consulté le ).
  17. (en) « Mapping the world in three words », sur zawya.com (consulté le ).
  18. (en) Erica E. Phillips, « Startups Try to Put Remote E-Commerce Customers on the Map », The Wall Street Journal, .
  19. (en) Natasha Lomas, « Location-Pinpointing Startup what3words Sells 10,000+ OneWord Map-Pins In First Week », TechCrunch, .
  20. (en) « what3words on Twitter: "we did charge for that functionality but no longer offer it and access to the system is free." », Twitter, .
  21. (en) « What3Words is quite a find », The Boston Globe,
  22. (en) Leigh Dodds, « What 3 Words? Jog on mate! »,
  23. a et b (en) « What3words », OpenStreetMap wiki, .
  24. (en) « Terms & Conditions », what3words
  25. http://what3words.com/2016/02/tropical-health/
  26. (en) « UN disaster app includes three word addresses », EE Publishers.
  27. (en) Miles Stuart, « Navmii navigation app turns driving into a game, uses What3Words to make sure you never get lost again », Pocket-lint.com.
  28. http://what3words.com/2016/03/pocketearth/
  29. http://www.thememo.com/2016/08/09/what3words-is-addressing-rios-mapping-nightmare/
  30. http://what3words.com/2016/04/tripgo/
  31. (en) « Partner: In2Care Mosquito Traps & what3words », what3words
  32. http://what3words.com/2016/02/metcom/
  33. (en) « Partner: Pollinate Energy Indian Slum Solar Lighting & what3words », what3words
  34. http://what3words.com/2016/06/videre/
  35. (en) Chris Sheldrick, « To Address Poverty, We Need Addresses », The Huffington Post UK, .
  36. (en) « Ivory Coast post office adopts three-word system », BBC News, .
  37. (en) « Mongol Post adopts what3words as national addressing system », Mongol Post, (consulté le )
  38. (en) « EARTH-i, what3words keep an eye on Farnborough International Airshow from above », Geospatial World, .
  39. (en) SA Mathieson, « Injured at Glastonbury? Three little words will help medics find you », The Guardian, .
  40. http://what3words.com/2016/08/towersey-festival/
  41. http://what3words.com/2015/09/hedonists-guide/
  42. http://what3words.com/2016/07/partner-irish-tourism-guides-adopt-what3words/
  43. « FAQ Geoportail »