Wet'suwet'en

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wet'suwet'en
Description de cette image, également commentée ci-après
Pêcheur wet'suwet'en

Populations importantes par région
Drapeau de la Colombie-Britannique Colombie-Britannique environ 5 000[1] (2020)
Autres
Langues Babine et anglais

Les Wetʼsuwetʼen[2] (prononcé /wɛt.t͡sʊʔhɛn/[3] ) sont un peuple autochtone et une première nation dakelh de l'intérieur de la Colombie-Britannique au Canada. Les membres de la communauté parlent le witsuwit'en, un dialecte de la langue babine-witsuwit’en, une langue athapascane. Les Wetʼsuwetʼen occupent un territoire autochtone non cédé depuis des milliers d'années, ils n'ont jamais signé de traité ou vendu leur terres au Canada[1].

La Première Nation Wetʼsuwetʼen compte près de 3 450 habitants Elle est membre du Conseil tribal Carrier Sekani[4].

Cosmogonie[modifier | modifier le code]

L'histoire orale wetʼsuwetʼen est appelée kungax, elle raconte l'histoire du village ancestral de Dizkle, jadis en amont du canyon de Bulkley. Ce village bâti en bois de cèdre sur les deux rives de la rivière aurait été abandonné à la suite d'une vision de catastrophe imminente.

Clans wetʼsuwetʼen[modifier | modifier le code]

Totem wet'suwet'en au Musée du quai Branly à Paris

Les Wetʼsuwetʼen comptent 5 clans et 13 maisons qui possèdent chacun une partie du territoire[5]. Lors de célébrations ils opèrent comme quatre clans; les clans Laksamshu et Tsayu travaillent ensemble.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CHEFS HÉRÉDITAIRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
GIL_SEYHU
 
LAKSILYU
 
TSAYU
 
 
LAKSAMSHU
 
GITDUMDEN
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Goohlaht
 
Wah Tah Kwets
 
Kwees
 
 
Kloum Khun
 
Woos
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Knedebeas
 
Hagwilnegh
 
Namox
 
 
Smogelgem
 
Gisday’wa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Samooh
 
Wah Tah K’eght
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Madeek
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Clans
 
Maisons
 
 
 
 

Camp Unist'ot'en et opposition à Coastal GasLink[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Amber Bracken et Leyland Cecco, « Canada: protests go mainstream as support for Wet'suwet'en pipeline fight widens  » », The Guardian, 14 février 2020 [lire en ligne (page consultée le 2020-03-01)].
  2. Également connus sous les graphies suivantes Hwotsotenne,' Hwots'sutenne, Wutsewutenne, Wu'tsutw,enne, Hwet'sutwet'enn, Witsuwitʼen, Wetsuwetʼen, Hwetsh'whetsen, Wetwehetnsu, Wetsʼuwetʼen
  3. First Peoples’ Cultural Foundation - FirstVoices - Wet'suwet'en
  4. British Columbia Assembly of First Nations - First Nations in BC - Wet'suwet'en
  5. « Office of the Wet'suwet'en », sur wetsuweten.com (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]