Western Digital

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir WD.

Western Digital
logo de Western Digital
illustration de Western Digital

Création 23 avril 1970
Forme juridique Public Company
Action NASDAQ : WDC
Siège social Irvine (Californie)
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Stephen D. Milligan
Activité Stockage informatique
Produits Disques durs
Filiales Sandisk
Hitachi Global Storage Technologies
Effectif 96 000[1]
Site web http://www.wdc.com/fr/ ou http://wd.com/fr/

Western Digital Corporation, également désignée par son sigle WD ou WDC, est une société américaine de fabrication de matériel informatique. Elle a été fondée en 1970 et a commencé à concevoir et fabriquer des disques durs en 1988. C'est à l'heure actuelle le premier fabricant de disques durs, devant Seagate[2]. Western digital est réputé pour avoir sorti le seul disque dur SATA grand public tournant à 10 000 tr/min : le WD Raptor, suivi par le VelociRaptor[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2008, Western Digital licencie 2 500 salariés et ferme une de ses trois usines en Thaïlande pour faire face à la récession économique[4].

Le 7 mars 2011, Western Digital rachète la division disques durs d'Hitachi (Hitachi Global Storage Technologies) pour un montant de 4,3 milliards de dollars[5]. Il conforte ainsi sa place de leader, avec près de 50 % de parts de marché. Hitachi conserve la fabrication de Solid-state drives[2]. Celui-ci possède maintenant également 10 % des actions de Western Digital et deux membres à son conseil d'administration.

En octobre 2015, Western Digital acquiert pour 19 milliards de dollars SanDisk, dans le but de renforcer ses activités dans la mémoire flash[6].

Gammes de produits[modifier | modifier le code]

Disques durs internes[modifier | modifier le code]

Disques durs externes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Western Digital My Book.

2,5"[modifier | modifier le code]

En octobre 2011, Western Digital prépare la sortie du My Passport Studio de 2 To au format 2.5 pouces qui pèse 370 grammes et s’affiche en précommande chez certains marchands en Europe à partir de 215 euros[7].

3,5"[modifier | modifier le code]

  • Disques durs internes
  • Microprocesseurs

- MCP-1600

  • Disquettes

Sites de production[modifier | modifier le code]

La plupart des sites de production de l'entreprise se situent en Thaïlande (à Bang Pa-In et à Prachinburi) et en Malaisie[8].

Western Digital s'est associé à Toshiba pour construire une usine de mémoires flash 3D au Japon, à Yokkaichi, la mise en service est prévue pour 2018[9]. En 2019, cette usine représente 35 % de la production mondiale de mémoire flash NAND[10].

En 2018, Western Digital annonce la fermeture de son usine de disques durs située en Malaisie d'ici fin 2019[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] (en) « Western Digital: Creating Value in the Evolving World of Storage NASDAQ OMX 29th Investor Program », sur wdc.com,
  2. a et b Pierre Mangin, « Western Digital met 4,3 Mrds$ sur l’activité ‘disques’ de Hitachi », sur silicon.fr, .
  3. « TEST/Western Digital VelociRaptor 600 Go », sur lesnumeriques.com, (consulté le 25 octobre 2018).
  4. http://www.pcinpact.com/actu/news/48004-western-digital-licenciements-fermeture-usine.htm?vc=1
  5. Nil Sanyas, « Western Digital rachète la division disques durs d'Hitachi », sur PC INpact,
  6. « Western Digital to buy SanDisk in $19 billion deal »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Devika Krishna Kumar et Abhirup Roy, Reuters, 21 octobre 2015
  7. http://www.laptopspirit.fr/99002/western-digital-se-prepare-a-lancer-un-disque-dur-25-pouces-de-2-to.html
  8. (en) « Building Local Economies | Western Digital (WD) », sur www.wdc.com (consulté le 1er mars 2017)
  9. L'Usine Nouvelle, « Toshiba lance la construction au Japon d’une nouvelle usine de mémoires flash 3D - Electronique », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mars 2017)
  10. « Toshiba et WD perdent l'équivalent de 12 millions de SSD de 500 Go en 13 minutes », sur Tom’s Hardware, (consulté le 2 juillet 2019)
  11. (en) James S et ers | July 17, « Why HDD factory closure means you may need to migrate to solid state », sur TechRepublic (consulté le 14 février 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]