Werner Braune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le nazisme
Cet article est une ébauche concernant le nazisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cette section ou cet article est une traduction incomplète. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Vous pouvez modifier la page pour effectuer la traduction.

Werner Braune
Braune Werner.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Mehrstedt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Condamné pour

Karl Rudolf Werner Braune (né le 11 avril 1909 à Mehrstedt, en Thuringe − pendu le 7 juin 1951 à Landsberg am Lech, en Bavière) était un membre allemand de la police nazie et de l'organisation militaire de la Schutzstaffel, plus connue sous ses initiales allemandes, SS. Il avait le grade d'Obersturmbannführer. Durant l'invasion nazie de l'Union Soviétique, commencée le 22 juin 1941, Braune commanda le détachement spécial (allemand : Sonderkommando ou Einsatzkommando) 11b, qui faisait partie de l'Einsatzgruppe D. Il succède à ce poste à Bruno Müller.

Braune fut traduit devant le tribunal de Nuremberg pour son rôle dans ces crimes, lors du Procès des Einsatzgruppen (1947-1948). Il a été condamné à mort et pendu le 7 juin 1951.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Carrière nazie[modifier | modifier le code]

Commandant d'Einsatzgruppe[modifier | modifier le code]

Procès[modifier | modifier le code]

Werner Braune, le 1er mars 1948, photo prise pour le Tribunal militaire de Nuremberg.

Après la guerre, Braune fut accusé de crimes de guerre au Procès des Einsatzgruppen, qui se tient devant le tribunal militaire de Nuremberg.  Braune's only defense was that he was acting under superior orders, specifically, the so-called Führerbefehl, or Fuehrer Order. This was rejected by the court :  ⇔  La seul défense de Braune c'est qu'il était sur les ordres supérieurs, spécifiques du Führerbefehl, ou Ordre du Fuehrer. Cela a été rejeté par le tribunal:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]