Wendy Guerra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guerra.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Wendy Guerra est une cinéaste, poète et romancière cubaine née à La Havane en 1970.

Après une formation de cinéaste, elle a écrit des poèmes dont deux recueils, publiés, ont été primés.

Elle a suivi l'atelier d'écriture que le romancier colombien Gabriel García Márquez anime tous les ans à Cuba.

Son style très expressif est remarquable, avec des paragraphes courts pour servir le regard acéré d'une petite fille sur la vie et la répression. Pour exemple cette citation : « Nous vivons entre l'interdit et l'obligatoire ». Son roman Todos se van a reçu le prix des éditions Brugera, et les critiques du journal El País le priment meilleur roman de langue espagnole 2006. Puis, le Prix Carbet des Lycéens 2009.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Poésies
    • Platea oscura, 1987
    • Cabeza rapada, 1996
    • Ropa interior, 2008
  • Romans
    • Todos se van (Tout le monde s'en va), 2006, éd. Brugera, Barcelone / éd. Stock, Paris, 2008.
    • Nunca fui Primera Dama (Mère Cuba), 2008, éd. Bruguera, Barcelone / éd. Stock, Paris, 2009.
  • Fiction
    • Posar desnuda en La Habana. Diario apócrifo de Anaïs Nin (Poser nue à La Havane) / éd. Stock, Paris, 2010.
  • Filmographie
    • 1990 : Hello Hemingway

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Courrier international no 837, p. 50 (25-31 janvier 2007)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]