Well... nobody's perfect!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

« Well... nobody's perfect! » (« Eh bien... personne n'est parfait ! ») est une célèbre réplique dite par l'acteur Joe E. Brown dans le film Certains l'aiment chaud de Billy Wilder, sorti en 1959[1].

Cette réplique finale s'est durablement implantée dans la culture populaire américaine ; elle est classée 48e dans la liste « AFI's 100 Years... 100 Movie Quotes » des cent répliques les plus célèbres du cinéma américain faite par l'American Film Institute.

Situation[modifier | modifier le code]

Après de multiples quiproquos où les deux héros Tony Curtis et Jack Lemmon ont bien du mal à ne pas être démasqués dans leurs travestissements en femmes, la scène finale du film présente Jack Lemmon en « Daphné » qui part sur un canot avec le riche mais vieux Osgood Fielding III (Joe E. Brown). Ce dernier, tombé amoureux de « Daphné », lui propose de l'épouser ; la fausse femme est alors bien embarrassée, ce qui amène le dialogue suivant :

Daphné : We can't get married at all
Osgood : Why not?
Daphné : Well, in the first place, I'm not a natural blonde!.
Osgood : Doesn't matter...
Daphné : I smoke. I smoke all the time.
Osgood : I don't care.
Daphné : I have a terrible past. For three years now, I've been living with a saxophone player.
Osgood : I forgive you.
Daphné : I can never have children.
Osgood : We can adopt some
Daphné : (pulling off his wig) You don't understand, Osgood, I'm a man!
Osgood : Well.. nobody's perfect!
— Nous ne pouvons pas nous marier du tout.
— Pourquoi ?
— Ben, pour commencer je ne suis pas une vraie blonde.
— Pas d'importance !
— Je fume. Je fume tout le temps !
— Ça m'est égal.
— J'ai un passé terrible. Je vis depuis trois ans avec un joueur de saxophone.
— Je vous pardonne.
— Je ne pourrai jamais avoir d'enfants.
— Nous en adopterons.
— (retirant sa perruque) Vous ne comprenez pas, Osgood. Je suis un homme !
— Eh bien... personne n'est parfait !

Ces mots, pour le moins équivoques et pleins de sous-entendus et d'ironie, mettent le point final au film d'une manière mémorable, laissant le spectateur entre l'expectative et le rire.

Postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]