Week-end d'intégration

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le week-end d'intégration abrégé WEI (prononcé "ouaille" ou "oueille") est un terme issu du jargon étudiant des grandes écoles françaises. Il désigne le séjour au cours duquel les élèves du BDE organisent l’intégration de la promotion entrante. Il a généralement lieu au début de l’année scolaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

S’agissant initialement d’une coutume propre aux écoles de commerce et d’ingénieur[réf. nécessaire], ce type d’évènement s’est peu à peu popularisé dans de nombreuses filières d’études supérieures, en particulier les instituts d’études politiques et les facultés de médecine et de droit.[réf. souhaitée] L'édition la plus ancienne recensée à ce jour et portant ce nom de WEI est celle organisée à l'occasion de l'accueil de la promotion 1989 de l'Ecole des Mines de Paris par 4 camarades de la promotion 1988.

Débordements[modifier | modifier le code]

Au regard des nombreux débordements[Lesquels ?] ayant eu lieu, le législateur français a tenté de limiter petit à petit le vide juridique qui entourait les week-ends d'intégration. Ainsi la loi française interdit dorénavant[Depuis quand ?] le bizutage et les open-bars. Il est à noter que la législation pour les WEI n'est pas différente de celle pour les soirées[1]. Ainsi en cas de non-respect des règles d'interdiction de l'open-bar, les risques encourus sont des amendes de 7 500 euros et une interdiction pendant un an d’organiser des évènements. En cas de récidive, la peine encourue s'élève à un an de prison[Pour qui ?].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]