Web Summit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logo Lisbon Web Summit.svg
Image illustrative de l’article Web Summit

Type Technologie
Création 2009 à Dublin, Drapeau de l'Irlande Irlande
Édition 10e - 2018
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Localisation Altice Arena et Foire Internationale de Lisbonne
Coordonnées 38° 46′ 18″ nord, 9° 05′ 33″ ouest
Organisateur Paddy Cosgrave, David Kelly et Daire Hickey
Date au
Participant(s) 1200 speakers (2018)
Fréquentation 70'000 visiteurs (2018)
Site web websummit.net

Géolocalisation sur la carte : Portugal
(Voir situation sur carte : Portugal)

Web Summit (à l'origine Dublin Web Summit) est un événement, regroupant une série de conférences sur les technologies, qui se tient chaque année depuis 2009.

Historique[modifier | modifier le code]

L'événement a été fondé par Paddy Cosgrave (en), David Kelly et Daire Hickey et la première édition inaugurée en 2009. Le thème de la conférence est centrée sur la technologie de l'internet et la haute technologie. Les personnes présentes sont des PDG notamment membres du Fortune 500 et des fondateurs de start-ups venus des quatre coins du monde.

Le Web Summit réalise aussi des événements à travers le monde, incluant F.ounders[1], RISE à Hong Kong[2], Collision à la Nouvelle-Orléans, la SURGE de Bangalore et MoneyConf à Dublin.

Durant les cinq premières années, l'événement a eu lieu à Dublin, en Irlande. En , Paddy Cosgrave, cofondateur de Web Summit, a annoncé que le Web Sommet aurait lieu à Lisbonne à partir de 2016[3]. En , le gouvernement portugais a annoncé une prolongation de contrat de dix ans avec le Web Summit. La part de femmes parmi les intervenants au Web Summit 2016 à Lisbonne était de 47% selon une estimation indépendante[4]. Le magazine Forbes estime que le Web Summit est la meilleure conférence sur les technologies de la planète[5].

En 2018, Christopher Wylie, le lanceur d'alerte à l'origine du scandale Facebook-Cambridge Analytica, était invité. Les thèmes des conférences reflétaient des inquiétudes sur le poids des principaux acteurs, sur leurs pratiques, et les risques de désinformations ou d'atteinte à la démocratie. Pour autant, Paddy Cosgrave commente ces inquiétudes relayées par l'événement en se voulant rassurant : « quand l'imprimerie a été inventée, l'excitation initiale a été remplacée par la peur des conséquences potentiellement néfastes. Et finalement, ça c'est bien passé »[6].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Partenaires[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Dublin Hosts World’s Technology Elite », Wall Street Journal, (consulté le )
  2. (en) « TOOD at RISE Conference 2016, Hong Kong », TOOD, (consulté le )
  3. (en) James Temperton, « Web Summit 2016 will ditch Dublin for Lisbon », Wired UK,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « Gender in Research and Innovation », GenderGapGrader,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en) « Websummit 2018 - was "the best tech conference on the planet" (Forbes) », sur linkedin, (consulté le )
  6. Thomas Lestavel, « Au Web Summit, Internet ne fait plus rêver mais fait peur », Le Figaro,‎ (lire en ligne)