We Shall Overcome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour le film, voir We Shall Overcome (film).
Joan Baez chantant We Shall Overcome en 1963 à Washington, D.C.

We Shall Overcome (« Nous triompherons ») est une protest song tiré d'un vieux gospel de Charles Albert Tindley (en) intitulé I'll Overcome Someday et paru pour la première fois en 1900. Il fut chanté comme hymne lors des marches du Mouvement des droits civiques aux États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

La version moderne de la chanson aurait été chantée pour la première fois par des ouvriers du tabac, dirigés par Lucille Simmons lors d'une grève en 1945 à Charleston, en Caroline du Sud. En 1947, la chanson fut publiée sous le titre "We Will Overcome" dans une édition du People's Songs Journal (une publication de People's Songs, une organisation dont Pete Seeger était le directeur), à titre de contribution et avec une introduction de Zilphia Horton, alors directrice musicale de la Highlander Folk School de Monteagle, au Tennessee (une école de formation des adultes qui a formé les délégués syndicaux). Horton a dit qu'elle avait appris la chanson de Simmons et qu'elle la considérait comme sa chanson préférée. Elle l'enseigna à beaucoup d'autres, y compris Pete Seeger, [1] qui l'incluait dans son répertoire, de même que de nombreux autres chanteurs activistes, tels que Frank Hamilton et Joe Glazer, qui l'avaient enregistré en 1950.

La chanson a été associée au mouvement des droits civiques à partir de 1959, lorsque Guy Carawan est intervenu avec sa version et celle de Seeger en tant que leader de la chanson à Highlander, qui était alors axée sur l'activisme non violent des droits civils. Il est rapidement devenu l'hymne non officiel du mouvement. Seeger et d'autres chanteurs célèbres du début des années 1960, tels que Joan Baez, ont chanté la chanson lors de rassemblements, de festivals folkloriques et de concerts dans le Nord et ont contribué à sa diffusion. Depuis qu'elle a pris de l'importance, la chanson et les chansons qui en découlent ont été utilisées dans diverses manifestations à travers le monde.

Le copyright américain du numéro du People's Songs Bulletin qui contenait "We Will Overcome" a expiré en 1976, mais la Richmond Organization a revendiqué un droit d'auteur sur les paroles de "We Shall Overcome", enregistrées en 1960. En 2017, en réponse à une action en justice contre TRO À propos d'allégations de fausses allégations de droit d'auteur, un juge américain a rendu un avis selon lequel l'œuvre enregistrée était suffisamment différente des paroles de "We Will Overcome" qui étaient tombées dans le domaine public en raison du non-renouvellement. En janvier 2018, la société a accepté un règlement en vertu duquel elle ne revendiquerait plus aucune revendication de droit d'auteur sur la chanson.

Interprétations[modifier | modifier le code]

We Shall Overcome a notamment été enregistré par Pete Seeger, Joan Baez, Frank Hamilton (en), Joe Glazer (en), Bruce Springsteen, Peter, Paul and Mary, les Mountain Men, Roger Waters des Pink Floyd...

En 2012, HK et Les Saltimbanks l'ont reprise sur l'album Les Temps modernes et Roger Waters l’interprète[Quand ?] dans une vidéo en ligne protestant contre la politique israélienne vis-à-vis du peuple palestinien de Gaza.

En 2017, Yo-Yo Ma la reprend avec son ensemble The Silk Road Ensemble, pour la musique du film documentaire de Ken Burns The Vietnam War.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Victor V. Bobetsky (éd.), We shall overcome : essays on a great American song, Lanham (Maryland), Rowman & Littlefield, 2015 (ISBN 978-1-4422-3602-8).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Joan Baez chantant We Shall Overcome en 2010 à la Maison-Blanche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seeger, Pete, 1919-2014., Where have all the flowers gone : a musical autobiography, Sing Out, (ISBN 1881322106 et 9781881322108, OCLC 36207625, lire en ligne)