We Feed the World

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
We Feed the World - Le Marché de la faim (France)
Titre original We Feed the World
Réalisation Erwin Wagenhofer
Scénario Jean Ziegler
Sociétés de production Helmut Grasser
Pays d’origine Drapeau de l'Autriche Autriche
Genre Film Documentaire
Durée 96 min
Sortie 2005

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

We Feed the World est un film documentaire autrichien réalisé par Erwin Wagenhofer sorti en 2005. Le réalisateur s'est inspiré du livre de Jean Ziegler, L'Empire de la honte[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : We Feed the World - Le Marché de la faim (France)
  • Titre original : We Feed the World
  • Réalisation : Erwin Wagenhofer
  • Scénario : Erwin Wagenhofer
  • Producteur :
  • Directeur de la photographie : Erwin Wagenhofer
  • Monteur : Erwin Wagenhofer
  • Distribution : Zootrope Films pour la France, Cinema Delicatessen pour les Pays-Bas, Frenetic Films pour la Suisse
  • Édition : Éditions Montparnasse pour le DVD et la VOD
  • Pays d'origine : Drapeau de l'Autriche Autriche
  • Genre : film documentaire
  • Durée : 96 min
  • Tout public

Présentation[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Avec We Feed the World, le documentariste Erwin Wagenhofer propose aux spectateurs un regard sur l'agriculture mondiale moderne. En passant par la Roumanie, l'Autriche, le Brésil, la France et l'Espagne, son enquête se focalise sur la manière dont est fabriqué ce qui arrive dans notre assiette. Il montre que la domination du Nord sur le Sud est prégnante. Comment est-il possible qu'en Afrique l'on achète des produits européens ou asiatiques comme le poulet thaïlandais ? Le réalisateur présente une face peu connue de la mondialisation : en achetant un poulet industriel, on contribue au défrichement de l'Amazonie car le Brésil déforeste pour cultiver le soja qui sert à nourrir les volailles élevées en batterie (90 % de la production de soja du Brésil est exportée). Le documentaire souligne également la différence entre industrie agroalimentaire et petite exploitation. We Feed the World adopte un style « coup de poing » visant à éveiller les consciences[1].

Le film se déroule dans les plaines agricoles d'Autriche, à Concarneau en France, à Almeria en Espagne, à Brăila en Roumanie, dans le Mato Grosso.

Le film s'achève par une interview du PDG de Nestlé, Peter Brabeck-Letmathe.

Origine du projet[modifier | modifier le code]

L’idée de faire ce film est venue à Erwin Wagenhofer lors du tournage d’un autre projet qui s’appelait Opération Figurini, pour lequel il devait filmer certaines séquences sur les marchés de Vienne. Au moment d’écrire le scénario, il a dû arpenter de long en large les marchés de la ville et s’est alors demandé : « Quelle est la chose la plus intéressante dans ces marchés ? » La réponse qu’il en tira fut : les produits eux-mêmes et d’où ils venaient. Il eut alors l’idée de faire débuter le film sur le marché le plus célèbre de Vienne, le Naschmarkt, et de regarder ce qui se passait derrière le miroir. À ce moment-là, il s’est focalisé sur l’idée de connexion, c'est-à-dire le trajet que parcourent les produits de leur point de départ à leur arrivée. C’est comme cela que se sont imposés le sujet et l’approche du film[1].

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

  • Sur 100 personnes qui ont faim, 80 sont des ruraux et 20 vivent en ville.
  • La Terre compte 7 milliards d’habitants. Elle peut en nourrir 12 milliards.
  • Chaque jour, 17 000 enfants de moins de 5 ans meurent de maladies liées à la malnutrition.
  • En 40 ans, le cours du riz a chuté de 40 %.
  • Plus de 2,5 millions de français ont recours à l’aide alimentaire.

Source : rapport à l'ONU de Jean Ziegler[2]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Diffusion dans le monde[modifier | modifier le code]

Source IMDB
Pays Date Contexte
Canada Drapeau : Canada 10 septembre 2005 (Toronto Film Festival)
Autriche Drapeau : Autriche 30 septembre 2005
Suisse Drapeau : Suisse 9 février 2006 (partie germanophone)
Allemagne Drapeau : Allemagne 27 avril 2006
Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas 9 novembre 2006 (Amsterdam)
Norvège Drapeau : Norvège 23 novembre 2006 (Oslo International Film Festival)
Belgique Drapeau : Belgique 14 mars 2007
France Drapeau : France 25 avril 2007

Box Office[modifier | modifier le code]

Cumul France (source CBO[3])
Entrées Copies
138 578 60

Cumul total France (projections festivalières et non décomptées par le CNC comprises)[4] : 180 000 entrées

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Meilleur documentaire au Guild of German Art House Cinemas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Erwin Wagenhofer, Le Marché de la faim : Le livre du film, éditions Actes Sud, 2007, 191 pages, (ISBN 2742766812)
  • Jean Ziegler, La faim dans le monde expliquée à mon fils, éditions du Seuil, 2000, 62 pages, (ISBN 202036753X)
  • Jean Ziegler, Le droit à l'alimentation, essai, éditions des Mille et Une Nuits, 2003, 228 pages, (ISBN 2842056965)
  • Jean Ziegler, L'empire de la honte, éditions Fayard, 2005, 323 pages, (ISBN 2915286159)
  • Jean Ziegler, Les Nouveaux maîtres du Monde, éditions du Seuil, 2007, 360 pages, (ISBN 2020914301)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]