Waze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Waze
Description de l'image Waze-logo-2020.svg.
Description de l'image Utilisation de Waze via Apple CarPlay.png.
Informations
Développé par Waze Ltd. (Google Inc.)
Première version
Dernière version 4.93.1.0 (Android), 4.97 (iOS); (1 août 2023 (Android et iOS))
État du projet Développement actif
Système d'exploitation Android et iOSVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Android, BlackBerry OS, iOS, Symbian et Windows Phone
Langues Français, Afrikaans, Allemand, Anglais, Arabe, Azéri, Basque, Biélorusse, Bulgare, Catalan, Chinois simplifié, Chinois traditionnel, Coréen, Croate, Danois, Espagnol, Estonien, Filipino, Finnois, Frison, Galicien, Gallois, Grec, Géorgien, Hongrois, Hébreu, Indonésien, Italien, Japonais, Kannada, Letton, Lituanien, Malais, Norvégien, Néerlandais, Ouzbek, Persan, Polonais, Portugais, Roumain, Russe, Serbe, Slovaque, Slovène, Suédois, Tchèque, Turc, Ukrainien
Type Assistant d'aide à la conduite, navigation GPS
Politique de distribution Gratuit
Licence Propriétaire depuis la version 3[1]
Site web waze.com

Waze (prononcé en anglais : /weɪz/) est une application mobile d'assistant d'aide à la conduite et d'assistance de navigation basée sur un système de positionnement par satellites couplée à une cartographie modifiable par ses utilisateurs, sur le principe de la production participative (web 2.0). L'itinéraire calculé peut se mettre à jour en temps réel grâce à certaines informations liées à l'état du trafic.

Waze est un jeu de mots anglais basé sur les noms way, qui peut se traduire, en fonction du contexte, par : « voie », « chemin » ou « manière (de faire) » et maze, signifiant « labyrinthe ».

L'application de navigation a été développée par la société israélienne Waze Mobile. La start-up a d'abord été financée par deux fonds venture israéliens Magma and Vertex et un fonds venture américain Bluerun Ventures avant d'être racheté par la société Google en 2013.

Historique[modifier | modifier le code]

FreeMap Israel a été imaginé en 2006 par un chercheur israélien, Ehud Shabtai, comme une application open source combinant les informations issues des terminaux de différents utilisateurs pour localiser les radars sur les routes israéliennes et cartographier le pays. Les données doivent ensuite être validées et nommées par les utilisateurs, un système de points permettant de motiver le plus grand nombre possible de mises à jour.

En 2008, les entrepreneurs et ingénieurs Uri Levine et Ami Shinar, vétérans de l'unité 8200 (incubateur militaire de startups)[2], fondent, aux côtés de Shabtai, l'entreprise LinqMap pour commercialiser leur projet. L'entreprise a levé 12 millions $ en 2008[3], puis 25 millions l'année suivante[3] et 30 millions $[4] supplémentaires en 2011. LinqMap a changé de nom pour devenir Waze Mobile Ltd en 2009[5].

Le , Google a racheté Waze[6] pour un montant de 966 millions de dollars[7]. Les 100 employés de la startup ont reçu 1,2 million $ chacun lors du rachat[8].

La société possède des bureaux à Tel Aviv, Hong Kong[9] en Chine, à Palo Alto et New York, aux États-Unis ainsi qu'à Paris en France.

Le mode participatif de mise à jour de cartes ressemble - pour partie - à l'amélioration continue collaborative d'OpenStreetMap mais les données restent la propriété de Google. En ce sens, la cartographie de Waze ne sera jamais terminée et est toujours améliorée.

Identité visuelle et communication[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Les utilisateurs de l'application peuvent à tout moment signaler un accident, des travaux, un danger, un embouteillage, un radar ou le prix du carburant de chaque station-service ; le système avertit alors les automobilistes devant emprunter la même route. Indépendamment de cette possibilité qui demande une action volontaire du conducteur, le système ayant connaissance de la vitesse instantanée de tous les utilisateurs connectés, détecte en temps réel, les ralentissements et vitesses moyennes par tronçon du parcours. Il propose un itinéraire plus rapide lorsque c'est possible. C'est probablement la fonction la plus recherchée par les utilisateurs de Waze, qui d'ailleurs en a fait sa devise Outsmarting Traffic Together (« Déjouons le trafic ensemble »). Waze dispose aussi d'une fonctionnalité d'avertisseur de radars mobiles, fixes et de contrôles de police très performante, profitant de sa communauté importante.

Chaque utilisateur peut mettre à jour les tracés et caractéristiques des routes, noms de lieux et adresses ainsi que signaler des routes fermées (événements, travaux...) via une application web distincte de l'application mobile. Cette fonction devrait accélérer la vitesse de mise à jour de la carte.

Connected Citizens Program[modifier | modifier le code]

Fin 2014, Waze lance le programme Connected Citizens (CCP), il établit un lien entre les collectivités, les entreprises du secteur public et Waze. L'entreprise leur fournit des informations en temps réel comme l'état du trafic ou les incidents rencontrés par les usagers. Les partenaires peuvent en échange partager des fermetures de route, des travaux ou des événements dans leur zone. Les communes peuvent également partager la position des camions à ordure et chasse-neige qui s'afficheront sur la carte[10].

L'entreprise compte parmi ses partenaires Vinci Autoroutes[11], les départements du Var, de l'Isère, du Loiret et de nombreuses communes dont Paris et Versailles.

A Gand (Belgique), l’application Waze participe à la bonne mise en œuvre du Plan de mobilité en date d’avril 2017[12]. En l’espace d’un week-end, la mairie opère de grands changements dans la ville : le sens de circulation est changé dans 90 rues de la ville, 800 panneaux de signalisation sont remplacés[13]. À la fin dudit week-end, l’application Waze est utilisée comme un outil d’information à la population référençant avec exactitude tous les changements et proposant des itinéraires actualisés[14].

A Lille (France), la métropole européenne de Lille (MEL) est la première administration à mettre en place un programme de partage de données avec Waze[15]. Ce programme intervient dans le cadre d’un partenariat datant de juillet 2017 entre Opendatasoft, dont fait partie la MEL, et Waze[16]. D’un côté, Waze fournit les informations suivantes à la MEL : les alertes des conducteurs concernant des incidents sur la voirie, les embouteillages et enfin un événement de cas de force majeure. Ce dernier point n’a pas encore été utilisé. MEL en échange doit ouvrir ses données sur la géolocalisation et les travaux de voirie[17].

Waze Beacons[modifier | modifier le code]

La navigation dans les longs tunnels est souvent interrompue du fait du manque de signal GPS. Pour pallier ce problème, Waze a conçu une balise Bluetooth à positionner dans les tunnels qui envoient aux smartphones ayant activé les connexions Bluetooth leur position[18]. Il faut disposer 25 balises par kilomètre de tunnel, à 28,50 $ pièce, coût à la charge des collectivités participant à l'opération[19]. L'entreprise ne tire aucun profit de la vente de ces balises, et d'autres applications de navigation peuvent les utiliser. Cela permet ainsi à Waze de récolter des informations à l'intérieur des tunnels, de poursuivre le guidage et de continuer à récolter des signalements d'utilisateurs (en cas de bouchons, travaux par exemple).

Le tunnel de Nanterre-La Défense est le premier à avoir reçu cette technologie en France, et compte 400 beacons pour ses 16 km de voies souterraines[20]. 30 000  ont été investis dans ce projet par l'État et la Région Île-de-France[21].

Communauté[modifier | modifier le code]

L'application n'a été lancée qu'en 2010 hors d'Israël et le nombre de ses utilisateurs a rapidement augmenté entre 2010 à 2013.

Évolution du nombre d'utilisateurs de Waze dans le monde (en millions) :

: 7 millions (dont 600 000 en France[22]), : 20 millions[23] (dont un million en France[24]), : 28 millions[25], : 30 millions[26], : 34 millions[27] (dont deux millions en France[28]), : 40 millions[29] (dont 2,5 millions en France), : 44 millions[30], : 49 millions[31] (dont 2,7 millions en France)[32], : 51 millions[33], : 60 millions[34], : 70 millions[35], : +100 millions (dont neuf millions en France)[36],[37], : +130 millions[38],Novembre 2021: +140 millions[39]

Données cartographiées[modifier | modifier le code]

Au , Waze proposait une cartographie à divers stades d'avancement dans 110 pays[40], dont la France et DOM-TOM, la Belgique, et la Suisse.

La cartographie disponible sur Waze est participative. Le maillage des routes provient des traces GPS des utilisateurs de l'application. Dans certains pays, Waze a acquis une basemap auprès de sources officielles afin d'accélérer le développement de la communauté. Les utilisateurs peuvent modifier la carte (sens de circulation, nouvelles rues, etc.) afin de l'améliorer ou de suivre l'évolution du réseau routier. Ces modifications se font via l'utilisation d'un éditeur en ligne nommé Waze Map Editor. Les règles d'édition se font selon des règles de base indiquées par l'équipe de Waze, mais la majorité des décisions sont prises de manière communautaire via les forums de discussion. Les résultats sont ensuite publiés sous forme de Wiki.

Fin 2012, la communauté Waze comptait 65 000 éditeurs de cartes ayant effectué un total de 500 millions de modifications et ajouts sur la carte[40].

A partir d', Waze devient la première application mobile de navigation GPS intégrant les informations de Zone à trafic limité et de Zone à faibles émissions, notamment Crit'air en France, permettant ainsi de calculer des itinéraires qui évitent ces zones en fonction de critères propres au véhicule utilisé, préalablement renseigné dans l'application mobile[41],[42].

En 2020, Waze signale la présence des passages à niveau français, pour aider les usagers à ne pas avoir d'accident en ces points singuliers[43].

Depuis , il est également possible d'envoyer sur un mobile un itinéraire préparé en amont sur le site web de Waze[44].

Compatibilité des systèmes d'exploitation[modifier | modifier le code]

Waze était initialement disponible sur différents terminaux mobiles : iPhone, Android, Windows Phone, Symbian et Blackberry.

Utilisation de Waze via Apple CarPlay

Aujourd'hui, seules les versions iOS et Android sont mises à jour. Les derniers smartphones Huawei, privés des services Google, n'ont plus accès à l'application. Waze est compatible avec les systèmes embarqués CarPlay et Android Auto et permet aux automobilistes ayant un autoradio compatible d'utiliser Waze. Ces versions ne disposent pas de toutes les fonctionnalités de l'application, comme les signalements de problèmes de carte ou les fonctions sociales[45].

Plus le nombre d'utilisateurs est élevé, plus le nombre d’événements signalés sur les routes augmente et plus la navigation sera précise et efficace.

Concurrence[modifier | modifier le code]

Les principaux concurrents de Waze sont Maps.me, TomTom live, Apple Plans, Google Maps[6](Waze appartient à Google), OsmAnd, V-Traffic, Here, Coyote, Wikango, Inforad, Michelin Navigation (Via Michelin) (France et Europe).

En France, les utilisateurs de ces système de construction d'itinéraires devront être incités par Waze, Plans et Google Maps à adopter des réflexes écologiques[46].

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Les applications comme Waze peuvent conduire les conducteurs de véhicules sur des routes situées dans des quartiers résidentiels et non prévues pour accueillir un trafic important[47].

La principale difficulté vient du trafic de poids lourds qui n'est pas prévu sur les petites routes secondaires[47] et leur orientation possible vers des voies d'accès non prévues pour supporter leur tonnage.

À Toulouse, Google reconnaît que l'algorithme de son application Waze oriente les conducteurs sur des routes qui ne sont pas prévues à cet effet, mais estime que c'est aux pouvoirs publics de faire face à la situation. Les pouvoirs publics de Toulouse, en réponse cherchent à complexifier la circulation en centre-ville et à développer les coussins berlinois pour protéger les résidents, ce qui a conduit 60 % des rues à se trouver en zone 30[48].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Webby Awards 2013 : meilleur produit connecté (Best Connected Product)[49]
  • GSMA Mobile Awards 2013 : prix du jury de la meilleure application mobile[50]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) « Waze вече няма да е под GPL. Затваря си сорс кода. » Корабен дневник на MiCRoPhoBIC » [archive du ], Tonev.net,‎ (consulté le )
  2. (en) Michael J. Arena, Adaptive Space, McGraw Hill Professional, , p. 44.
  3. a et b (en) Tzahi Hoffman, « Mobile GPS co Waze raises $25m », sur globes.co.il, .
  4. (en) Tzahi Hoffman, « GPS app co Waze raises $30m », sur globes.co.il, .
  5. « Le business model de Waze ? Sa communauté et la pub contextualisée », sur Think with Google, (consulté le ).
  6. a et b (en) Brian McClendon, « Google Maps and Waze outsmarting », sur blog officiel de Google, .
  7. « Waze a coûté 966 millions de dollars à Google », sur lexpress.fr, .
  8. (en) « Waze Employees Clinch Most Lucrative Exit in Israeli History », Haaretz,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. Adrien Tsagliotis, « Vous pourrez acheter une voiture équipée du service de navigation Waze d'ici la fin de l'année » (interview de Noam Bardin (CEO de Waze)), sur journaldunet.com, .
  10. (en) « Waze Moving Vehicles », sur Google Developers (consulté le )
  11. « Avec Connected Citizens, VINCI Autoroutes et Waze enrichissent l'information trafic », sur corporate.vinci-autoroutes.com (consulté le )
  12. « Gand (Belgique) ou la volonté d’une ville de dynamiser les modes actifs », sur Collectif Cycliste 37, (consulté le )
  13. (en) Waze, « Waze to Reimagine a City », sur Medium, (consulté le )
  14. « Waze Connected Citizens Program: The City as a Living Lab » (consulté le )
  15. « La MEL, première collectivité à bénéficier du partenariat entre OpenDataSoft et Waze – Lille et Hauts de France Numérique », sur lille-hautsdefrance-numerique.maubon.info (consulté le )
  16. Caroline Dumortier, « Opendatasoft et Waze unissent leurs expertises », sur www.opendatasoft.com (consulté le )
  17. « Comment Lille améliore ses services grâce aux données de Waze », sur www.journaldunet.com (consulté le )
  18. 01net, « Grâce à ce petit objet conçu par Waze, il est possible de capter le GPS sous les tunnels », sur 01net (consulté le )
  19. « Instructions de navigation, alertes trafic et covoiturage par Waze », sur www.waze.com (consulté le )
  20. « Waze est le premier à tester la navigation sous tunnel en Île-de-France », sur iGeneration (consulté le )
  21. « Waze, l’Etat et la Région Île-de-France facilitent la vie des Franciliens en rendant la géolocalisation possible dans le tunnel de Nanterre-La Défense », sur www.auto-innovations.com (consulté le )
  22. « Applications mobiles : Waze dépasse les 20 millions d’utilisateurs », sur viuz.com,
  23. (en) « Waze Hits 20 Million Users! »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur waze.com, .
  24. « Waze passe le cap des 20 millions d’utilisateurs ! », sur Presse Citron, .
  25. (en) Video : Waze Profiled by Award Winning Documentary Filmmaker, sur le site waze.com du 17 octobre 2012
  26. (en) Waze connects businesses to maps apps 30 million users with new ad platform, sur le site betakit.com du 7 novembre 2012
  27. (en) Waze ended 2012 with 34 million users and expects to have doubled that by this year's end, sur thenextweb.com
  28. « Une startup israélienne Waze compte 2 millions d'utilisateurs en France »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur israelValley, .
  29. (en) « Waze hits 40 million users »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur pulse2.com.
  30. (en) Arik Hesseldahl, « As Mapping Costs Rise, Waze’s Volunteer Army Will Give It an Edge », sur allthingsd.com, (version du 22 octobre 2021 sur Internet Archive).
  31. (en) Waze releases v3.7, sur yahoo.com
  32. iMike, « Waze 3.7 finalement avec Facebook », sur macplus.net, .
  33. (en) Tzahi Hoffman, « Waze president: We only have 51 million users », sur globes.co.il, .
  34. (en) Nic Fildes, « I’m a celebrity, let me get you out of here, says Waze », sur thetimes.co.uk, .
  35. « Waze, l'application de navigation GPS géniale ! »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur cg-24.com.
  36. Jamal El Hassani, « Nous allons dépasser les dix millions d'utilisateurs mensuels actifs en France » (interview de Jérôme Marty (directeur France de Waze)), sur journaldunet.com, (consulté le ).
  37. (en-US) « Waze launches 'Local' ads primarily aimed at SMBs and franchises - Search Engine Land », Search Engine Land,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. (en-US) Ben Schoon, « Waze adds 'Snow Warnings' for unplowed roads and ice », sur 9to5Google, (consulté le ).
  39. (en) « 14 Interesting Waze Statistics and Facts », sur DMR, (consulté le ).
  40. a et b « 500 millions d’éditions sur la carte en 2012 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur waze.com, .
  41. « Waze : évitez les amendes salées en cas de pollution », sur 01net.com, (consulté le ).
  42. « Waze prend en compte la qualité de l'air pour calculer les meilleurs itinéraires », sur L'Indépendant, (consulté le ).
  43. « Avec la SNCF, l’application Waze indiquera désormais les passages à niveau », sur Sud Ouest, .
  44. « Waze permet maintenant d'envoyer un trajet d'un ordinateur vers un mobile », sur www.20minutes.fr, (consulté le ).
  45. « Waze pour Apple CarPlay - Aide Waze », sur support.google.com (consulté le )
  46. Margaux Munoz, « Voici pourquoi Waze, Plans et Google Maps ne vous proposeront plus le trajet le plus court pour arriver à votre destination », sur La Dépêche du Midi, .
  47. a et b « Ces menaces qui pèsent sur l’entretien des routes », sur La Gazette des Communes (consulté le )
  48. Loubna Chlaikhy, « À Toulouse, les riverains n'en peuvent plus de l'application Waze », La Dépêche,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  49. (en) « Waze wins a Webby », sur Waze Blog, (version du 5 juillet 2013 sur Internet Archive).
  50. (en) « Waze wins best overall app at global mobile awards 2013 », sur Waze Blog, (version du 30 juillet 2013 sur Internet Archive).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]