Wax Trax! Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wax Trax! Records

Fondation 1978
Fondateur Jim Nash et Dannie Flesher
Statut Racheté par TVT Records (en) en 1992 après faillite financière
Genre New wave, punk rock, musique industrielle
Pays d'origine États-Unis

Wax Trax! Records est un label discographique indépendant américain. Wax Trax! était initialement une petit boutique localisée à Denver dirigée par Jim Nash et Dannie Flesher. Les deux vendent leur boutique en 1978 et, en novembre cette même année, en ouvrent une nouvelle au 2449 North Lincoln Avenue de Chicago, dans l'Illinois à proximité du Lincoln Park. Cette boutique devient la scène centrale des musiques new wave, punk rock et industrielles de Chicago. Selon Richard Giraldi, du Chicago Sun-Times, « aussi important que Chess Records ne l'était pour le blues et la soul, le nom de Wax Trax de Chicago l'est pour les genres punk rock, new wave et industrielles[1]. »

Origines[modifier | modifier le code]

La boutique devient label et vend des éditions limitées telles que Wimoweh/Deadly Seven Finns de Brian Eno[2]. Le premier enregistrement de Wax Trax! s'intitule Immediate Action de Strike Under (en) distribué en 1980[3] suivi de Born To Be Cheap de Divine.

Artistes[modifier | modifier le code]

Parmi les artistes notables de Wax Trax! peuvent être nommé Minimal Compact (Next One Is Real), Front 242, KMFDM, PIG, Underworld, Meat Beat Manifesto, Front Line Assembly, Young Gods, Sister Machine Gun, My Life With the Thrill Kill Kult, Coil, Chris & Cosey, In the Nursery, Controlled Bleeding, The KLF, Braindead Soundmachine, Cubanate et Laibach. Le label s'occupe également d'autres projets de groupe comme Al Jourgensen et Paul Barker de Ministry, dont Revolting Cocks, Acid Horse (en collaboration avec Cabaret Voltaire), Pailhead (en collaboration avec Ian Mackaye de Minor Threat et Eric Spicer de Naked Raygun), PTP (acronyme pour Programming The Psychodrill), Lead Into Gold (pseudonyme de Barker), et 1000 Homo DJs.

Faillite et rachat[modifier | modifier le code]

Suite à un grave crise financière, Wax Trax! est racheté par TVT Records (en) de New-York en 1992, Nash et Flesher gardant le contrôle créatif sur le label. TVT continue d'utiliser le nom de Wax Trax! pendant des années, même après le décès de Nash suite à des complications de santé liées au SIDA le 10 octobre 1995[4],[5],[6]. En 1994, TVT commercialise Black Box - Wax Trax! Records: The First 13 Years au label Wax Trax!. Il s'agit d'une compilation de 3 CD recensant les meilleurs titres à succès du label. Cependant, suite à la crise financière qui a touché le label, aucune musique de Front 242 n'a été placée dans l'album, idem pour la chanson Headhunter à cette période le plus gros succès du label.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Giraldi Richard, « Wax Trax Records long gone, but pulse of its music is strong », Chicago Sun-Times,‎ 17 avril 2011, p. 21A (lire en ligne).
  2. (en) Nash, Julia, « HISTORY-1979 », sur waxtraxchicago.com (consulté le 4 mars 2011).
  3. (en) Weld, Henry, « Punk Rock In Illinois », sur CollectorScum.com (consulté le 15 avril 2011).
  4. (en) Wyman, Bill, « The Ballad of Jim and Dannie - Wax Trax' Jim Nash/RIP », Chicago Reader,‎ 27 octobre 1995 (lire en ligne).
  5. (en) Sachs, Lloyd, « Jim Nash, Co-Founder Of Wax Trax! Records », Chicago Sun-Times,‎ 12 octobre 1995, p. 64 (lire en ligne).
  6. (en) Miller Rosenblum, Trudi, « Jim Nash Dies at 47; Founder of Wax Trax! », Billboard,‎ 21 octobre 1995, p. 10 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]