Watch Dogs 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Watch Dogs 2
Watch Dogs 2 Logo.svg
Logo officiel de Watch Dogs 2.

Développeur
Éditeur
Réalisateur
Danny Bélanger
Jonathan Morin
Compositeur

Date de sortie
PlayStation 4, Xbox One
INT : 15 novembre 2016

Microsoft Windows
INT : 29 novembre 2016
Genre
Mode de jeu
Plateforme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Service(s) en ligne :

Langue
Moteur

Site web

Watch Dogs

Watch Dogs 2, typographié WATCH_DOGS 2 (trad. litt. : « Les chiens de garde 2 »), est un jeu vidéo d'action-aventure et d'infiltration développé par le studio Ubisoft Montréal et édité par Ubisoft. C'est la suite du jeu Watch Dogs sorti en . Le jeu est sorti le sur PlayStation 4, Xbox One et le sur Microsoft Windows.

Après Chicago dans le premier opus, le jeu se déroule cette fois-ci dans la ville de San Francisco aux États-Unis[1]. Le jeu peut être joué en vue à la troisième personne et en vue à la première personne lors de la conduite. Le joueur peut parcourir le monde à pied ou dans un véhicule. Le joueur contrôle Marcus Holloway, un hacker qui travaille pour le groupe d'hacktivistes DedSec pour prendre le contrôle sur le ctOS 2.0, le système de surveillance globale de San Francisco.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après Chicago dans le premier opus, San Francisco devient la seconde ville à installer le système de surveillance ctOS (acronyme de l'anglais « city » (ct, signifiant ville), suivi de « Operating System » (OS, signifiant système d'exploitation)), qui centralise toutes les données des habitants et des différents systèmes électroniques de la ville.

Le jeu introduit un nouveau protagoniste, Marcus Holloway, qui est un jeune et brillant hacker venu d'Oakland. Pendant son enfance, il a été accusé à tort, par la nouvelle version améliorée du système ctOS, le ctOS 2.0, d'un crime qu'il n'a pas commis. Le logiciel a fait le lien entre ses informations personnelles et le crime grâce à une mystérieuse fonction. Réalisant que le système porte préjudice aux citoyens innocents de San Francisco, il décide de travailler avec le groupe d'hacktivistes DedSec pour prendre le contrôle sur le système ctOS et arrêter son créateur, Blume.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu offre au joueur la possibilité de pirater le monde qui l'entoure pour l'aider à atteindre ses objectifs. Il est possible par exemple de prendre à distance le contrôle d'un véhicule pour le déposer juste devant Marcus ou bien pirater un chariot élévateur ou une grue pour atteindre les plus hauts gratte-ciel. Comme dans les jeux Ubisoft sortis quelque temps avant, le jeu donne accès à un "arbre de compétences". On peut gagner des points de compétences en finissant des courses ou d'autres activités ou en gagnant des followers. Ces compétences, entre autres, donnent accès à plus de possibilités de piratage. En finissant les missions, Marcus gagne des followers, qui font office de points d'expérience ; en en gagnant assez, des missions et des compétences sont débloquées. Marcus peut également dépenser l’argent amassé dans des magasins (concessionnaire, magasins de vêtements, café, vendeur de voiliers). La personnalisation de personnage est bien plus présente que dans le premier Watch Dogs, puisque chaque vêtement (casquette, foulard, haut, pantalon, sacoche et chaussures) sont à choisir indépendamment. Une imprimante 3D est disponible pour créer des gadgets tels que des drones et des tasers.

Marcus a aussi de nombreux gadgets comme deux boules de billard attachées entre elles permettant d'infliger de gros dégâts sans alerter les ennemis autour, un quadricoptère (drone) permettant de préparer les attaques d'en haut, survoler les zones à infiltrer et de pirater certaines choses, un Jumper (véhicule radiocommandé) permettant de tout pirater et s'infiltrer dans les bouches d'aération et de se faufiler plus facilement derrière les ennemis, un taser à portée moyenne permettant d’assommer les ennemis, disposant de munitions illimitées mais leurs alliés peuvent les relever et alerter tous les alliés aux alentours, le dernier gadget est un robot de patrouille que l'on peut pirater pour distraire les ennemis et s'infiltrer facilement.

Marcus a aussi un smartphone permettant d'installer différentes applications telles que DedSec, Nudle Maps (un système GPS), ./Recherches (application permettant de dépenser ses points de compétences gagnés)...

La carte est relativement grande et comprend San Francisco, avec plusieurs lieux d'importance comme les studios Ubisoft San-Francisco ou le pont du Golden Gate, Oakland et l'île d'Alcatraz.

Nombre de followers requis / niveau et point de recherche obtenu.
Niveau Followers Points de recherche obtenu
0 2.000 +2
1 42.000 +4
2 102.000 +6
3 182.000 +6
4 282.000 +6
5 402.000 +6
6 542.000 +6
7 702.000 +8
8 882.000 +8
9 1.082.000 +8
10 1.302.000 +8
11 1.542.000 +8
12 1.802.000 +8
13 2.082.000 +8
14 2.382.000 +8
15 2.702.000 +8
16 3.042.000 +8
17 3.402.000 +8
18 3.782.000 +8
19 4.182.000 +8
20 4.602.000 +8
21 5.130.000 +8
22 5.774.000 +9
23 infinie X
TOTAL
165

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Marcus Holloway : le principal protagoniste, il est né à Los Angeles (Californie) en Californie en 1992 mais a grandi à Oakland (Californie), ce qui laisse entendre qu'il a grandi avec de faibles revenus. C'est un homme libre qui a du charisme et un certain talent de piratage. Ubisoft a déclaré qu'il déteste le système CTOS car le système le confond avec un haut profil de criminel. Il est connu par son surnom « Retr0 » car il aime la culture R&B et le Hip-Hop. Marcus est un membre du groupe de hackers DedSec et les aide à acquérir de nouveaux membres dans l'espoir de déstabiliser le système. Il combat les personnes qui contrôlent ou qui veulent contrôler le CTOS pour leurs propres intérêts. Marcus combat avec des armes qu'il a construit lui-même et en s'aidant d'Internet.
  • Timothée Wrench Blechman (Reginald Blechman en VO) : un hackeur affilié à DedSec et ingénieur qui travaille avec Marcus Holloway et Sitara. Il est reconnaissable grâce à son masque dont la visière est équipée de lumières clignotants selon ses émotions. Wrench est d'une nature aussi comique que stupide, avec des réflexions tout aussi absurdes. Il est très proche de Marcus et très protecteur envers les membres de Dedsec.
  • Sitara Dhawan : la chef de l'équipe elle est à la fois une graffeuse et une DJ, elle proteste contre les choses que son groupe n'apprécie pas (comme le contrôle par les entreprises et Big Brother) en vandalisant des panneaux d'affichages ou autres cibles. En tant que DJ, elle compose des musiques pour Marcus lors de ses missions.
  • Josh Sauchak : un hackeur de génie qui peut traverser n'importe quel système de sécurité. Porteur du syndrome d'Asperger[2], il est la plupart du temps silencieux et ne semble pas éprouver de sentiment envers aucun membre de DedSec. Il est également incapable de comprendre certains mots d'argot, même si on lui explique. En dehors de son côté apathique, il peut parfois avoir de l'humour et se montrer quelque peu joyeux.
  • Horatio Carlin : l’élément central de l'équipe de DedSec, qui comporte Marcus, Sitara, Josh et Wrench. Horatio a été élevé dans une famille troublée et trouva un refuge en Internet et en écoutant de la musique, ce qui lui permettait de s'évader dans ses pensées et de s'isoler du monde bruyant qui l'entourait.
  • Lenora Lenni Kastner : une antagoniste et la chef de Prime_Eight, un collectif de hackers rival de DedSec. Elle a été embauchée par Dusan Nemec afin de faire tomber l'organisation hacktiviste.
  • Wrench Jr. : un robot autonome de la société Tidis modifié par Dedsec. Wrench développera un lien d'amitié avec lui.
  • Raymond T-Bone Kenney : personnage central du premier épisode, il apparaît à San Francisco d'une façon plutôt inattendue, alors que l'équipe de Dedsec vient de subir un revers cinglant. C'est le principal ennemi de Blume.
  • Dušan Nemec : l'antagoniste principal du jeu, présenté sous la fonction de directeur technologique chez Blume. En dépit de sa gentillesse et de son image d’homme de confiance, il est une personne avide de pouvoir et très malveillante, se servant du CTOS 2.0 pour détourner des données personnelles et en tirer financièrement profit. Il voue une haine aux opposants du système dont DedSec.
  • Jimmy Siska : un personnage récurrent apparaissant seulement lors des premières missions. C'est un acteur considéré comme l'idole de Wrench et Marcus grâce à son film "Cyberdriver", bien qu'il ne soit pas au goût de tout le monde.
  • Aiden Pearce : le héros du premier opus, présent uniquement lors d'une quête secondaire dans laquelle il se retrouve capturé par les Bratva. Marcus le retrouve enfermé dans une cellule et parvient à l'en faire sortir en créant une diversion. Aiden le remercie d’un bref hochement de tête avant de s'échapper.
  • Jordi Chin : un fixeur associé à Aiden apparaissant lors du premier épisode, présent ici dans le DLC "Condition Humaine". Il fait équipe avec Marcus pour démanteler une activité clandestine de Bratvas. Marcus ne l'apprécie pas par rapport à sa nature sociopathe et peu confiante.

Les gangs[modifier | modifier le code]

  • Les 580's : C'est un gang afro-américain présent dans Oakland et contrôlant le trafic d’héroïne
  • Son of Ragnarok : Gang de motards présent dans Oakland, la Silicon Valley et Marin, ils vendent de la Meth et des armes de contrebandes.
  • Tezcas : gang de rue mexicano-américain présent dans Oakland et San Francisco, ils font de l'extorsion et du trafic de cocaïne. Ils sont d'ailleurs responsables de la mort d'Horatio après l'avoir kidnappé.
  • Bratva : La mafia russe, ils sont présents dans Marin et font de l’extorsion, du trafic humain, du trafic d'armes et du trafic de drogue. Ils parviendront même à capturer Aiden Pearce lors d'une mission secondaire.

Autres[modifier | modifier le code]

  • CTOS : un système d'exploitation conçu pour contrôler n'importe quelle infrastructure d'une ville (feux de signalisation, ponts, distributeurs, caméra de vidéosurveillance...). Il était déployé pour la première fois à Chicago mais après sa mise à jour, il est désormais présent à travers le monde.
  • Bellwether : un algorithme intégré au CTOS 2.0 capable de prédire n'importe quel comportement humain ou événements à partir d'informations personnelles (élections, profilage, crimes organisés, manipulation des médias, crises économiques...). Il aura même prédit les crimes de Marcus bien avant son intégration chez Dedsec. En parallèle, le Bellwether est convoité et utilisé par Dusan Nemec durant tout le jeu afin de prendre le contrôle du monde entier et en tirer financièrement profit.

Développement[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 8/10
Gamekult (FR) 8/10
GameSpot (US) 8/10
IGN (US) 8,5/10
Jeuxvideo.com (FR) 17/20

Ventes[modifier | modifier le code]

En , Ubisoft a révélé que les pré-commandes du jeu étaient décevantes pour la compagnie. Pour cette raison, Ubisoft a pris une approche plus conservatrice et a réduit les projections de vente de la deuxième moitié de l'année fiscale 2017. Par contre, le CEO Yves Guillemot était confiant que le jeu ne serait pas un échec commercial et a énoncé la comparaison avec Far Cry 3, un jeu avec un succès commercial mais de faibles ventes de pré-commandes. [3],[4] Il croyait que les reviews auraient un grand impact sur les ventes grâce à l'approche consommateur du "attendre-et-voir". Watch Dogs 2 a atteint le deuxième rang des meilleurs vendeurs au Royaume-Uni durant la semaine de sortie, d'après Chart-Track, soit une augmentation des ventes de 80% par rapport à l'original. [5],[6] Aux États-Unis, le jeu s'est classé 8ème dans les ventes de . La version sur Playstation 4 s'est vendu à la hauteur de 68,796 copies au Japon.

En , Ubisoft annonce que le jeu s'est vendu a plus de 10 millions d'unités[7].

Doublage[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]