Watch Dogs: Legion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Watch Dogs: Legion
Watch Dogs Legion Logo.png
Logo officiel de Watch Dogs: Legion.

Développeur
Éditeur
Réalisateur
Clint Hocking (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Compositeur

Date de sortie
Windows, PlayStation 4, Xbox One, Google Stadia
Xbox Series
PlayStation 5
Genre
Mode de jeu
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Service de cloud gaming : Google Stadia, Amazon Luna

Langue
Moteur

Site web

Watch Dogs

Watch Dogs: Legion, typographié WATCH DOGS LΞGION (trad. litt. : « Les chiens de garde : Légion »), est un jeu vidéo d'action-aventure et d'infiltration développé par le studio d'Ubisoft Toronto, en coproduction avec Ubisoft Montreal, Ubisoft Paris, Ubisoft Bucarest et Ubisoft Kiev, et édité par Ubisoft. Suite de Watch Dogs 2 sorti en , le jeu est officialisé au cours de l'E3 2019[1] et annoncé le lors de la conférence Ubisoft Forward pour le sur PlayStation 4, Xbox One, Microsoft Windows et Stadia. Le jeu sort également sur PlayStation 5 et Xbox Series au moment de leur sortie respective les 12 et .

Trame[modifier | modifier le code]

Avec Watch Dogs: Legion, le joueur quitte les États-Unis présent dans les deux premiers épisodes et direction Londres. Alors que l'ancien espion Dalton Wolf, devenu membre de Dedsec, tente de désamorcer une bombe dans les sous-sols des Maisons du Parlement, il découvre que plusieurs autres bombes ont été placées dans des endroits stratégiques de la ville. Sur place, les autres membres de Dedsec, dont Sabine Brandt, s'y rendent mais sont attaqués par un groupe d'hommes en noir. Dalton n'a guère de chance puisqu'il se fait tuer par un de ces hommes en noir qui lui annonce : "Zero Day commence maintenant !" À la suite de l'explosion des bombes restantes, le gouvernement démissionne et Nigel Cass, chef du groupe paramilitaire Albion prend le pouvoir. Il jure de décimer tous les membres de Dedsec qu'il accuse d'être à l'origine des attentats. La presse et certains londoniens le suivent. Dedsec est aux abois. Sabine, qui a survécu à l'attaque et aidée par Bagley, une intelligence artificielle sarcastique, cherche de nouveaux alliés pour poursuivre le combat et prouver leur innocence.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

La particularité de Watch Dogs: Legion est que l'intrigue ne repose pas sur un personnage principal prédéfini. En effet, le joueur peut incarner chaque londonien présent dans l'univers du jeu en le recrutant. Chaque personnage dispose de points forts (infiltration, hacking, combat, etc.) et parfois de handicaps. Certains personnages rejoignent facilement l'équipe du joueur tandis que d'autres doivent être convaincus en effectuant une mission.

Développement[modifier | modifier le code]

Le 6 juillet 2021 sort une extension du jeu appelée Watch Dogs : Legion - Bloodline. Elle contient différents ajouts dont une nouvelle trame narrative centrée sur Aiden Pearce, le personnage principal du premier opus de la série.[2]

Le 21 janvier 2022, Ubisoft annonce que Watch Dogs Legion n'aura plus de mise à jour, la 5.6 déployée en septembre 2021 étant la dernière[3].

Doublage[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
EGM (US) 4/5[4]
Game Informer (US) 9/10[5]
PC Gamer (UK) 80/100[6]
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 7/10[7]
GameSpot (US) 8/10[8]
GamesRadar+ (US) 3,5/5[9]
IGN (US) 8/10[10]
Jeuxvideo.com (FR) 16/20[11]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 75/100 (PC)[12]
73/100 (PS4)[13]
77/100 (XONE)[14]

Watch Dogs: Legion reçoit à sa sortie un accueil généralement favorable, l'agrégateur Metacritic lui donnant 75/100, 73/100 et 76/100 sur PC, PlayStation 4 et Xbox One respectivement[12],[13],[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maximilien Cagnard, « Watch Dogs Legion : Le jeu présenté sous toutes ses coutures à l'E3 2019, on peut jouer n'importe qui », sur JeuxActu.com (consulté le )
  2. « TEST | Watch Dogs: Legion - Bloodline - Aiden Pearce reprend du service pour le meilleur... et le pire », sur JVFrance, (consulté le )
  3. « DES NOUVELLES DE L'ÉQUIPE DE DÉVELOPPEMENT », sur www.ubisoft.com (consulté le )
  4. (en-US) Michael Goroff, « Watch Dogs: Legion review », sur Electronic Gaming Monthly, (consulté le )
  5. (en) Marcus Stewart, « Watch Dogs: Legion Review – A Successful Team-Building Exercise », sur Game Informer, (consulté le )
  6. (en-US) Christopher Livingston, « Watch Dogs Legion review », sur PC Gamer, (consulté le )
  7. Rami Bououd, « TEST. Watch Dogs Legion (PS4) », sur Gameblog, (consulté le )
  8. (en-US) Alessandro Fillari, « Watch Dogs: Legion Review », sur GameSpot, (consulté le )
  9. (en) Alex Avard, « Watch Dogs Legion review: "Royally shakes up the template with its Play As Anyone mechanic" », sur GamesRadar+, (consulté le )
  10. (en) Dan Stapleton, « Watch Dogs: Legion Review - IGN », sur IGN, (consulté le )
  11. « Test du jeu Watch Dogs Legion », sur Jeuxvideo.com, (consulté le )
  12. a et b (en) « Watch Dogs: Legion for PC », sur Metacritic (consulté le )
  13. a et b (en) « Watch Dogs: Legion for PlayStation 4 », sur Metacritic (consulté le )
  14. a et b (en) « Watch Dogs: Legion for Xbox One », sur Metacritic (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]