Waroch Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Waroch Ier
Titre de noblesse
Comte (Broërec)
Successeur
Biographie
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Waroch ou Guérech (breton : Gwereg) (mort vers 550), anciennement aussi écrit Waroc et Waroc'h, fut le souverain d'un royaume situé dans le sud de l'Armorique nommé postérieurement Bro Waroch (Broërec ou Bro-Erec). Par convention, pour le différencier de son petit-fils qui porta le même prénom, on le nomme Waroch Ier.

Le sarcophage de Waroc'h Ier et l'inscription de Lomarec.

Au cours de la première moitié du VIe siècle, Waroch règne sur la région de Benetis ou Venetis (ancien nom de Vannes), sans contrôler réellement la ville qui devient une enclave gallo-franque. Il semblerait que son titre donné par les Francs soit celui de comte et non celui de roi.

Toutefois un sarcophage d'époque mérovingienne qui se trouve dans la chapelle de Lomarec en Crach et qui porte une inscription en vieux breton : Irha Ema in ri ("Ici repose un roi") est selon la légende celui de Waroch[1].

Waroch et saint Gildas[modifier | modifier le code]

Selon la légende de Saint Gildas, un jour, l'ermite qui vivait au large des terres du comte, vint voir Waroch en sa ville de Vannes pour lui requérir un lopin de terre près de la côte pour s'adonner à la prière. Waroch, qui était un « homme juste et craignant Dieu, qui révérait aussi ses ministres, quand ils étaient fidèles à leurs promesses, c'est-à-dire s'ils se montraient pieux, humbles, détachés, consolateurs des malheureux et défenseurs des petites gens […] »[réf. nécessaire], lui offrit un château et des champs. Gildas alors fonda une abbaye en presqu'île de Rhuys.

La légende de sainte Tréphine[modifier | modifier le code]

Waroch avait parmi ses enfants une fille d'une beauté merveilleuse nommée Tréphine. Tréphine avait une entière confiance en Gildas, son père spirituel. Tréphine fut décapitée par son mari, Conomor[réf. nécessaire].

Descendance[modifier | modifier le code]

Waroch eut plusieurs enfants d'une épouse inconnue :

Généalogie[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Waroch Ier
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Conomor
Comte de Poher
 
Sainte Tréphine
 
Macliau
Évêque de Vannes
Roi du Bro Waroch
 
Canao Ier
Roi du Bro Waroch
 
Garçon
 
Garçon
 
Garçon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Saint Trémeur
 
Waroch II
Roi du Bro Waroch
 
Jacob
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Canao
Roi du Bro Waroch (?)

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Erwan Chartier-Le Floch, "Histoire de Bretagne en 100 dates", Coop Breizh, 2015, (ISBN 978-2-84346-667-0) et Pierre-Roland Giot, L. Fleuriot, G. Bernier, B. Merdrignac et P. Guignon, "Les premiers bretons. La Bretagne du Ve siècle à l'an 1000", éditions Jos, 1988, (ISBN 2-85543-083-6).

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]