Warnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Répartition des peuples germaniques au Ier siècle ap. J.-C.

Les Warnes (ou Varini, Verini, également Varnes ou Varins; grec Ουαρνοι, Ουαρίνοι, soit Warinoi ou Warnoi) étaient un peuple germanique, originaire de l'ancienne Thuringe, vivant dans le nord-ouest de l'Allemagne actuelle dans l'Arrondissement du Mecklembourg-du-Nord-Ouest. Ils étaient voisins des Angles avec lesquels ils sont souvent confondus.

Leur dernier roi, Hermengisel, qui avait épousé Thichilde pour sceller l'amitié entre son peuple et les Francs, décida à l'article de la mort du mariage de son fils Radegis avec sa jeune épouse pour maintenir ce lien, rompant les fiançailles de ce dernier avec une princesse des Angles. Celle-ci devenu reine se vengea en attaquant Radegis, puis en le capturant. Captif, Radegis épousa la reine des Angles, renvoyant Théodechilde. Les Francs écrasèrent alors les Warnes et les soumirent. Selon Frédégaire, ils se révoltèrent contre la domination franque sous le règne du roi de Bourgogne Childebert II. Leur massacre fut si grand qu'il resta peu de survivants. Ceux-ci se fondirent alors dans le peuple Frison, à l'est de l'embouchure du Rhin, et ce fut leur fin.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Religion[modifier | modifier le code]

Selon Tacine, les Varins adorent Nerthus l'épouse et sœur du scandinave Njörd, une déesse de la fertilité, une des Vanes de la mythologie nordique similaire à Freyja, Gersimi ou Hnoss.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]