Warm Baths

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Warm Baths
(af) Warmbad
(nso) Bela-Bela
Image illustrative de l'article Warm Baths
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Limpopo
District Waterberg
Municipalité Bela-Bela
Démographie
Population 45 001 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 24° 53′ 06″ S 28° 17′ 39″ E / -24.885, 28.29416724° 53′ 06″ Sud 28° 17′ 39″ Est / -24.885, 28.294167
Altitude 1 151 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Warm Baths

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte topographique d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Warm Baths

Warm Baths (Warmbad en afrikaans et Bela-Bela en sotho du nord) – ancienne Hartingsburg – est une ville thermale d'Afrique du Sud, située au nord du Transvaal dans la province du Limpopo, à 95 km au nord de Pretoria et 170 km au sud de Pietersburg/Polokwane.

Appelée Bela Bela (le « lieu bouillant ») par les tribus sothos locales, Warm Baths est dès la fin du XIXe siècle une station thermale en vogue grâce à la présence sur les lieux de spectaculaires sources d'eau chaude (62 °C).

Près d'un million de personnes viennent chaque année s'adonner aux plaisirs des bains, des cures thermales et des parcs aquatiques.

Démographie[modifier | modifier le code]

Contours de la municipalité locale de Bela-Bela

Selon le recensement de 2011[1], la population totale de la commune de Warm Baths/Bela-Bela formant la municipalité locale de Bela-Bela comprend plus de 45 001 habitants. Les noirs constituent 89,11 % des habitants de la municipalité et les blancs 8,20 % des résidents.

La ville centre de Warm Baths compte pour sa part 5 203 habitants dont 68,40 % de blancs[2] principalement afrikaners. la population blanche est également la population majoritaire du petit quartier semi rural de Gholfbaan Park (60 %). À l'exception de ce quartier et du centre-ville, la majorité de la population urbaine de la commune réside dans les townships situés principalement à l'est de la ville et dans les quartiers de Spa Park et de Jinnah Park, à l'ouest du centre-ville.

Historique[modifier | modifier le code]

La première ferme établie dans la région, près des sources minérales, est celle d'un Voortrekker nommé Carl Van Heerden qu'il baptise Het Bad. En 1873, le président sud-africain, Thomas François Burgers, souligne les possibilités de développement qu'offre le site de Het Bad notamment pour les personnes en cure. Un village est fondé en 1883 qui prend le nom de Hartingsburg, d'après le nom de Pieter Harting (1812-1885), un naturaliste et biologiste néerlandais. Son nom usuel est cependant celui de Warmbad (Warmbaths en anglais). En 1903, les britanniques officialisent nom de Warm Barths et en 1905, le nom de Hartingsburg est officiellement supprimé.

En 1920, Warm Baths accède au statut de commune sud-africaine et en 1950, devient chef-lieu judiciaire de district. En 1960, le statut de Warm Baths devient celui de ville.

En 2002, la ville de Warmbad/Warm Baths prend également le nom officiel de Bela-Bela.

Administration[modifier | modifier le code]

La municipalité locale de Bela-Bela, constituée en 2000, forme l'une des 6 composantes du district municipal de Waterberg.

En application de la politique d'africanisation ou d'éradication des noms afrikaners ou coloniaux, la ville de Warm Baths a elle-même était rebaptisée Bela-Bela en 2002 mais les deux noms continuent d'être utilisés, selon que l'on soit blanc ou noir, pour désigner la ville centre de la municipalité.

Lors des élections municipales de 2011, le congrès national africain (ANC) remporte la municipalité avec 73,7 % des voix contre 22 % à l'alliance démocratique (DA). Sur un total de 9 circonscriptions électorales, les blancs ne sont majoritaires que dans la 1re circonscription électorale de la municipalité locale de Bela-Bela où la DA remporta 72 % des suffrages.

Toponymie locale[modifier | modifier le code]

Ancien nom de rue Nouveaux noms
Minnaar street (partiellement) Chris Hani Way/Drive

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement 2011
  2. Recensement centre-ville 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]