Warlords Battlecry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Warlords Battlecry
Éditeur Mattel Interactive
Développeur SSG
Concepteur Steve Fawkner

Date de sortie 9 juillet 2000
Licence Warlords
Genre Stratégie en temps réel
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme PC
Média CD
Contrôle Clavier, souris

Évaluation ESRB : T ?

Warlords Battlecry est un jeu vidéo de stratégie en temps réel développé par SSG et publié sur PC par Mattel Interactive le 9 juillet 2000 aux États-Unis. Il est le premier épisode en temps réel de la série Warlords, les trois épisodes précédents étant des jeux de stratégie au tour par tour. Le jeu se déroule dans un monde médiéval-fantastique appelé Etheria dans lequel le joueur dirige une des neuf factions disponibles - les humains, les nains, les morts-vivants, les hauts-elfes, les elfes des bois, les elfes noirs, les barbares, les minotaures et les orcs - chacune disposant d’unités et de caractéristiques distinctes. Le jeu incorpore des éléments de jeu vidéo de rôle. Le joueur peut en effet créer des héros pouvant gagner de l’expérience et apprendre des sorts.

Le jeu a fait l'objet de deux suites - baptisées Warlords Battlecry II et Warlords Battlecry III – publiés respectivement en 2002 et en 2004.

Trame[modifier | modifier le code]

Warlords Battlecry se déroule dans le monde médiéval-fantastique d'Etheria déjà développé dans la série de jeu de stratégie au tour par tour Warlords. Celui-ci est le théâtre d'affrontement entre neuf faction : les humains, les nains, les morts-vivants, les hauts-elfes, les elfes des bois, les elfes noirs, les barbares, les minotaures et les orcs.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Warlords Battlecry est un de jeu de stratégie en temps réel dans la lignée de Warcraft II . Comme dans celui-ci, le joueur doit gérer ses ressources, développer sa base et créer une armée pour combattre ses adversaires. Le joueur peut choisir d'incarner le leader d'une des neuf factions du jeu - les humains, les nains, les morts-vivants, les hauts-elfes, les elfes des bois, les elfes noirs, les barbares, les minotaures et les orcs - chacune disposant d’unités et de caractéristiques distinctes[1]. Warlords Battlecry se distingue de son modèle par son système de héros inspiré des jeux de rôle. Le joueur peut en effet créer des héros pouvant gagner de l’expérience au fur et a mesure des combats et apprendre jusqu'à 90 sorts[2],[3].

Quatre ressources sont disponibles dans le jeu : l'or, la pierre, le métal, le cristal. Elles sont toutes représentées sur la carte par l'intermédiaire de bâtiments capables d'être convertis par le héros pour collecter les ressources[4]

Plusieurs mode de jeu sont disponibles dans Warlords Battlecry. La campagne solo du jeu est constitué de 36 missions emmenant le joueur à la recherche de deux pierres, une rouge et une autre bleue[5]. Le joueur peut également affronté l'intelligence artificielle du jeu ou jusqu'à six joueurs, le mode multijoueurs permettant de jouer en réseau local, par modem ou sur Internet. Dans ce mode de jeu, il est possible de jouer sur des cartes paramétrables prévues à cet effet ou générées aléatoirement[6],[7].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Warlords Battlecry
Média Nat. Notes
Eurogamer US 70 %[4]
Game Revolution US B[8]
Gamespot US 84 %[9]
Gamespy US 79 %[9]
Gen4 FR 3/6[2]
Jeuxvideo.com FR 85 %[10]
Joystick FR 82 %[3]

Postérité[modifier | modifier le code]

Le jeu a fait l'objet de deux suites. La première – baptisé Warlords Battlecry II et développé par SSG – est publié par Ubisoft le 12 mars 2002. La seconde - baptisé Warlords Battlecry III et développé par Infinite Interactive – est publié par Enlight Software le 19 mai 2004.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lopez 2000, Race and army descriptions, p. 55-78.
  2. a et b (fr) Didier Latil, « Tzarcraft_like ? », Gen4, no 137,‎ , p. 156-157.
  3. a et b (fr) Kika, « Warlords Battlecry », Joystick, no 118,‎ , p. 98-99.
  4. a et b (en) Bloomers, «  Warlords Battlecry Review », sur Eurogamer.net,‎ .
  5. Lopez 2000, Playing the campaign, p. 6-7.
  6. Lopez 2000, Starting a skirmish, p. 8-11.
  7. Lopez 2000, Multiplayer battles, p. 11-15.
  8. (en) AA White, «  Warlords Battlecry Review », sur GameRevolution.com,‎ 1er juillet 2000.
  9. a et b (en) Tim Soete, «  Warlords Battlecry Review », sur GameSpot.com,‎ .
  10. (fr) Kornifex, « Test de Warlords Battlecry », sur Jeuxvideo.com,‎ .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Anathea Lopez, Warlords Battlecry : Manual, Strategic Studies Group,‎ , 47 p. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Steve Honeywell, Warlords Battlecry : Official Strategy Guide, Prima Publishing,‎ , 448 p. (ISBN 9780761530206) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article