Wargame: Red Dragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wargame: Red Dragon
Image illustrative de l'article Wargame: Red Dragon

Éditeur Focus Home Interactive
Développeur Eugen Systems

Date de sortie 17 avril 2014
Genre Tactique en temps réel
Mode de jeu Un joueur ou multijoueur
Plate-forme Windows, Linux
Contrôle clavier, souris d'ordinateur

Moteur IRISZOOM[1]

Wargame: Red Dragon est un jeu vidéo de stratégie en temps réel développé par Eugen Systems et publié par Focus Interactive. C'est la suite des jeux vidéo Wargame: European Escalation et Wargame: AirLand Battle. L'action se passe en Asie dans les années 80-90. Le jeu est sorti en bêta le 17 avril 2014. Le jeu comprend 5 nouvelles nations venant s'ajouter aux 12 précédentes pour un total de 17 nations jouables, ces nouvelles nations sont l'ANZAC (Australian and New-Zealand Army Corps), le Japon et la Corée du Sud pour les BLUFOR et la République populaire de Chine ainsi que la Corée du Nord pour les REDFOR. Le jeu comprend 1457 unités plus 84 nouvelles unités grâce au premier contenu téléchargeable : « The Millionth Mile » portant le nombre d'unités à 1541. Suite à plusieurs DLC notamment l'ajout des Pays-Bas dans une nouvelle alliance avec la RFA, le nombre d'unités est à 1700.

Campagnes[modifier | modifier le code]

1987 - Poche de Busan[modifier | modifier le code]

En 1987, le président sud-coréen, Chun Doo-hwan, à la fin de son mandat de présidence décide de choir son successeur alors que le peuple s’attend à un processus démocratique. Tandis que des émeutes éclatent un peu partout en Corée du Sud, la Corée du Nord décide d'envoyer des agents pour augmenter le désordre. Les unités américaines sont cantonnées dans leurs quartiers. C'est dans ce contexte que la Corée du Nord décide lancer la « guerre de réunification ».

1979 - Ours vs Dragon[modifier | modifier le code]

Alors que la Chine attaque le Vietnam et que la tension monte avec l'URSS, cette dernière décide de masser des troupes à la frontière chinoise. La Chine décide d'attaquer l'URSS avant qu'elle n'attaque.

1984 - Perle de l'Orient[modifier | modifier le code]

Alors que Margaret Thatcher vient de sortir gagnante de la guerre des Malouines et est au maximum de sa puissance, la Chine réclame les territoires Britanniques à Hong Kong, mais comme Margaret Thatcher décide de ne pas fléchir la Chine déclare pouvoir reprendre Hong Kong avant l’après-midi. Après le renforcement de ses forces, les Britanniques sont attaqués par la Chine.

1984 - Gravissez le mont Narodnaïa[modifier | modifier le code]

Depuis que l'URSS occupe les îles Kouriles les relations entre cette dernière et le Japon sont au plus bas, en outre, un exercice nippo-américain se déroule près de Vladivostok, l'URSS pense à une menace et envoie le message : « Gravissez le mont Narodnaïa » à ses troupes, ce qui signifie qu'il faut attaquer le Japon.

1992 - Second Korean War[modifier | modifier le code]

Quand l'Allemagne se réunifie et que l'URSS menace de tomber, un coup d'État renverse Gorbatchev et le nouveau gouvernement décide de se rapprocher des derniers alliés communistes : la Chine et la Corée du Nord. En livrant des armes modernes à ces deux pays, elle attire l'OTAN dans le pacifique. L'USS Enterprise est envoyé patrouiller en Corée quand une explosion inconnue le frappe.

Factions[modifier | modifier le code]

BLUFOR
REDFOR

Contenus téléchargeables[modifier | modifier le code]

The Millionth Mile[modifier | modifier le code]

Le premier contenu téléchargeable gratuit de Wargame: Red Dragon est sorti le 24 juillet 2014 et concerne principalement les nations du Pacte de Varsovie autre que l'URSS, c'est-à-dire la Pologne, la Tchécoslovaquie et la République Démocratique allemande. Ce DLC gratuit a pour objectif de « mettre à jour » ces nations en apportant leurs matériels et équipements des années 1990, en effet ces nations sont restés contrairement aux autres nations (les nations Scandinaves mises à part) avec leurs unités des précédents Wargame et n'ont reçu aucune nouvelle unité dans Wargame: Red Dragon. Ce DLC remédie à cela en ajoutant 60 nouvelles unités à ces nations. Ce DLC ajoute également une nouvelle classe d'unité, des camions lanceurs de missiles anti-navires au nombre de 3 par faction[2].

Second Korean War[modifier | modifier le code]

Le second contenu téléchargeable gratuit de Wargame: Red Dragon est sorti le 2 septembre 2014 et donne 12 nouvelles unités. Il ajoute aussi la campagne Second Korean War qui a lieu en 1992[3].

Norse Dragons[modifier | modifier le code]

Le troisième contenu téléchargeable gratuit de Wargame: Red Dragon est sorti le 10 février 2015 et rajoute le Danemark, la Suède et la Norvège avec au total 60 unités en plus[4].

Nation Pack: Netherlands[5][modifier | modifier le code]

Le premier contenu téléchargeable payant de Wargame: Red Dragon est sorti le 20 mai 2016 . Ce DLC rajoute l'armée néerlandaise (et sa coopération avec l'Allemagne de l'Ouest) forte de 80 nouvelles unités qui composent un corps de marine ainsi que les forces spéciales néerlandaises (KTC)[6].

Nation Pack: Israël [7][modifier | modifier le code]

Le second contenue téléchargeable payant de Wargame: Red Dragon est sorti le 4 octobre 2016. Ce DLC rajoute l'armée israëlienne forte de 96 nouvelles unités qui comporte une infanterie solide, combiné à des moyens antichars puissants.

Double Nation Pack: Red [8][modifier | modifier le code]

Le troisième contenu téléchargeable payant de Wargame: Red Dragon est sorti le 1 décembre 2016. Ce DLC rajoute deux nations, la Finlande et la Yougoslavie. Ce DLC rajoute 180 unités inédites du côté du Pacte de Varsovie. La Finlande possède une coalition avec la Pologne et la Yougoslavie partage la sienne avec la Tchècoslovaquie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rob Zacny, « Wargame: Red Dragon Review - Finding Its Sealegs », sur IGN, .
  2. (en) Kattie Williams, « Wargame: Red Dragon Players to Receive Free DLC », sur IGN, .
  3. (en) Tom Sykes, « Wargame: Red Dragon gets free DLC, adds full-length story campaign set in the early 90s », sur PCGamer.com, .
  4. « Wargame : Red Dragon accueille son 3ème DLC gratuit », sur jeuxvideo.com, (consulté le 25 juin 2016)
  5. « Wargame Red Dragon - Nation Pack: Netherlands sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 26 juillet 2017)
  6. « Wargame Red Dragon : Les néerlandais entrent en guerre », sur jeuxvidéos.com, (consulté le 25 juin 2016)
  7. « Wargame: Red Dragon - Nation Pack: Israel sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 26 juillet 2017)
  8. « Wargame Red Dragon - Double Nation Pack: REDS sur Steam », sur store.steampowered.com (consulté le 26 juillet 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]