Warabi-shuku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Warabi-shuku, estampe de Keisai Eisen de la série Les Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō

Warabi-shuku (蕨宿, Warabi-shuku?) était la deuxième des soixante-neuf stations du Nakasendō. Elle est située dans la ville moderne de Warabi, préfecture de Saitama, à environ 19 km du point de départ à Nihonbashi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Warabi était à l'origine une ville château construite durant la période Sengoku pour la famille Shibukawa. Durant la période Edo, elle devint une station du Nakasendō. À son apogée, la population comptait 2 223 habitants, avec 430 foyers, deux honjin et un honjin secondaire[1]

Stations voisines[modifier | modifier le code]

Nakasendō
Itabashi-shuku - Warabi-shuku - Urawa-shuku

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nakasendō Warabi-shuku. Warabi Shiseki Tanbohkai.