Wang Lee-hom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom chinois, le nom de famille, Wang, précède le nom personnel.
Wang Lee-hom
Description de cette image, également commentée ci-après

Leehom Wang au festival du Film de Harbin en 2011.

Informations générales
Nom de naissance Alexander Leehom Wang
Naissance (39 ans)
Rochester, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanteur, compositeur, musicien, réalisateur, acteur, producteur de disques, arrangeur musical
Genre musical Pop, R&B, rap, hip hop, rock, jazz
Instruments Violon, piano, guitare, basse électrique, guitare électrique, erhu, vibraphone, harmonica, guzheng, flûtes chinoises, zhongruan, etc.
Années actives Depuis 1995
Labels Universal Music Group
Sony Music Entertainment
Decca Records
Bertelsmann Music Group
Asia Muse

Alexander Wang Lee-hom, plus connu sous son nom de scène Wang Lee-hom (chinois: 王力宏, pinyin: Wáng Lìhóng), né le à Rochester, est un acteur et chanteur américain d'origine chinoise.

Il a été l'un des premiers porteurs de flambeau pour les Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin où il a été présent à la cérémonie de clôture. Il a été à nouveau porteur du flambeau pour les jeux olympiques d'été tenu à Londres en 2012, faisant de lui la seule personne de la musique mandopop avoir été pris deux fois à l'évènement[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et début de carrière[modifier | modifier le code]

Wang Lee-hom est né le à Rochester. Il est le deuxième des trois fils d'immigrants taïwanais de descendance de waishengren. Son père, Wang Dazhong est pédiatre. Ses parents ont déménagé aux États-Unis pour poursuivre leurs études collégiales dans les années 1960. Influencé par son frère aîné, Leo Wang, qui apprenait des leçons de violon depuis qu'il a sept ans, il a commencé à développer un intérêt vers le violon et ses homologues musicaux quand il avait trois ans. Il a supplié sa mère de prendre des leçons de violon avec son frère, mais sa mère était contre en raison de son trop jeune âge. Lorsqu'il a eu six ans, sa mère l'a inscrit dans les cours de violon en la compagnie de son frère[2]. À son adolescence, il a commencé à prendre des leçons de piano et enseigne lui-même la guitate. Il a également travaillé plusieurs emplois pour gagner de l'argent pour acheter un second kit de tambour à main.

Il a assisté à Jefferson Road Elementary School, Pittsford Middle School et Pittsford Sutherland High School. Il a été diplômé de Pittsford Sutherland High School. Passionné pour une carrière musicale, il a choisi d'assister à Williams College avec double majeure en musique et en études asiatiques . Il a rejoint un groupe masculin a capella, Les Springstreeters, et le groupe a enregistré plusieurs démos[3].

Carrière musicale et cinématographique[modifier | modifier le code]

Ses débuts dans la musique (1995-1997)[modifier | modifier le code]

À l'été 1995, alors qu'il était en visite chez ses grands-parents à Taïwan, Wang Lee-hom a reçu un contrat d'enregistrement professionnel par Bertelsmann Music Group (BMG) après avoir participé à un concours de talents organisé par le label[4]. Ne voulant pas perdre l'occasion, il a immédiatement commencé à se préparer pour ses débuts, et sort son premier album Love Rival Beethoven en décembre 1995. L'album a reçu peu de succès, le forçant à quitter le label. Il a alors signé avec Decca Records l'année suivante, une label connu pour la production de chanteurs célèbres à Taïwan. Voulant avoir également un contrôle dans le marché de l'idole, le label a initialement prévu que Wang Lee-hom soit considéré comme une « idole romantique » comme avec leur artiste précédent Mavis Fan. Cependant, après avoir découvert le talent de Wang, Decca Records a commencé à le promouvoir comme la « qualité d'idole » de Taïwan à la place[5]. Il a sorti son deuxième album If You Heard My Song en 1996, qui comprenait certaines de ses propres compositions. Il a co-écrit la chanson éponyme de l'album, qui a obtenu des réponses positives de la part du public. L'album a eu un succès modéré dans les attiré les ventes de l'album. Il a reçut le même succès similaire à son troisième album Missing You en 1996 et son quatrième album White Paper en 1997. Pendant ce temps, il avait demandé de quitter ses études au lycée afin de poursuivre une carrière musicale à temps plein mais il a finalement insisté à terminer ses études en premier.

Percée de sa carrière (1998-2000)[modifier | modifier le code]

Le contrat de Wang avec Decca Records a été arrêtée après la sortie de son quatrième album White Paper à l'été 1997. Après avoir été diplômé avec les honneurs au Williams College, il a sorti son cinquième album Revolution en août 1998. L'album est devenu l'une des percées de sa carrière musicale, vendu à plus de 10 000 exemples dès sa première semaine de sortie. Il a remporté le prix du meilleur producteur et meilleur chanteur masculin mandarin lors des Golden Melody Awards. Il était le plus jeune artiste à gagner dans l'une des deux catégories[6].

Il poursuit ses études en assistant à Berklee College of Music. En 1999, Wang a sorti son sixième album Impossible to Miss You, qui est combiné avec des mélodies pop accrocheuses de son album précédent Revolution avec un nouveau style excentrique de dance-pop. Il est devenu ensuite son album best-seller qui a atteint une vente de plus d'un million d'exemplaires[7]. Son album a également attiré l'attention internationale. Il a remporté trois prix du meilleur vocaliste masculin et a été récompensé pour son mérite musicale dans l'album aux Asia Chinese Music Awards 1999.

Wang Lee-hom à Bangkok, en Thaïlande en 2004.

Au début des années 2000, il a commencé le tournage de plusieurs blockbusters de langue cantonaise qui lui ont inspiré à étudier la langue cantonaise. Il a inclus une piste cantonaise, Love My Song, dans la version hongkongaise de Forever's First Day, son septième album studio. Contrairement à ses deux précédents albums, Forever's First Day est constituée principalement des airs mélodiques de R & B. L'album contient une reprise d'une chanson de son oncle, Descendants of the Dragon, réarrangé par Wang Lee-hom avec de la dance et du rock. Dans la chanson, il a un inclus un passage en rap où il résume les expériences de ses parents vivant comme un américain d'origine chinoise à New York.

Succès international et Chinked-out (2001-2006)[modifier | modifier le code]

Le prochain album de Wang Lee-hom, The One and Only a reçu un succès international phénoménal. Vendu à plus d'un million exemplaires en Asie, l'album lui a fait remporter sept prix prestigieux de 2001 à 2002. La chanson éponyme a été classé 1re sur presque tous les classements musicaux de Taïwan. L'album a trouvé le succès au Japon, ce qui pousse Wang Lee-hom à sortir son premier album studio en japonais The One and Only le . L'album japonais n'a su seulement favorisé qu'une chanson, la chanson éponyme en version japonaise. La même année, il incarne le rôle de Son dans le film dramatique japonais Moon Child réalisé par Takahisa Zeze et joue aux côtés de Hyde et Gackt.

Wang Lee-hom à MTV Asia Awards à Bangkok, en Thaïlande en 2006.

Quelques mois après sa sortie de son neuvième album Unbelievable, il entreprit sa première tournée de concerts The Unbelievable Tour destiné à l'Asie en 2003. Son album R&B et hip hop a été influencé par différentes de style de musique de hip-hop populaires comme Indipop et RnB contemporain. L'album a marqué une étape importante dans sa carrière musicale en raison de sa nouvelle image qui a reçut des critiques élogieuses internationales et a été en tête des classements musicaux. Il a été vendu à plus d'un million et demi d'exemplaires en 2004. Le , il publie son treizième album Shangri-La sous Sony Music Entertainment Taïwan. Il incorpore dans cet album la musique des minorités ethniques chinoises et expérimente les sons tribaux de Taïwan, du Tibet et de la Mongolie dans des mélodies modernes du hip-hop. Il avait d'ailleurs commencé à employer le terme « chinked-out » qu'il a inventé pour représenter les liens entre la musique chinoise et occidentale. La vente de l'album a été estimé à plus de 40 000 exemplaires dix jours après sa libération. Au total, il s'est vendu à plus d'un million et demi d'exemplaires[8].

Il sort son douzième album studio Heroes of Earth en décembre 2005. Depuis les débuts de Wang Lee-hom, cet album est celui qui a eu le plus de succès avec une vente de plus de 1 000 000 exemplaires en dix jours après sa sortie. L'album a été classé 1er sur Taiwan's G-Music Top 20 Charts pendant 6 semaines et est resté pendant 23 semaines sur le classement musical[9],[10].

De Change Me à Your Love (2007-2015)[modifier | modifier le code]

Wang Lee-hom sort son quatorzième album Change Me en juillet 2007 et a été vendu a plus d'un million d'exemplaires, un mois après sa sortie. Dans l'album, il comprend un duo avec Selina Ren du groupe taïwanais S.H.E, You Are the Song in My Heart où pour la toute première fois, on entend Wang Lee-hom chanter dans le dialecte taïwanais. Lee-hom avait composé la chanson Falling Leaf Returns to Root, inspiré par le thriller Lust, Caution d'Ang Lee, dans lequel il joue le rôle de Kuang Yu Min. Son nom a été remplacé par le pseudonyme Kuang Yu Min au lieu de Wang Lee-hom en tant que compositeur de la chanson[11].

En août 2008, il a demandé en dommages-intérêts pour plagiat la somme de 320 000 dollars au compositeur indien, Pritam. Le titre-phare pour le film Race de Abbas-Mustan qui a été composé par Pritam, aurait été copié à partir du single In the Depths of the Bamboo Forest de l'album studio Shangri-La[12]. En novembre, il a été choisi pour mener l'Orchestre Philharmonique de Hong Kong pour leur grande finale annuelle de 2008 et devient le premier musicien pop asiatique à diriger l'orchestre[13].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Wang Lee-hom a épousé Lee Jinglei, ancienne étudiante nippo-taiwanaise de l'université de Columbia le à New York[14]. Sa femme donne naissance à une fille prénommée Wang Jiali le aux États-Unis. Le couple devait à l'origine passer les dernières semaines de la grossesse de Lee Jinglei à Taïwan mais a dû changer leurs plans quand ils ont découvert que la naissance aurait lieu un mois plus tôt[15].

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Wang Lee-hom.

Albums studio[modifier | modifier le code]

En mandarin

En japonais

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Wang Lee-hom to carry torch for 2012 Olympics », AsiaOne Showbiz,‎ (consulté le 25 novembre 2015)
  2. (en) « Wang Lee Hom TalkAsia Transcript », CNN,‎ (consulté le 25 novembre 2015)
  3. (en) Andrea Park, « Springstreeter turns Chinese superstar », The Williams Record,‎ (consulté le 25 novembre 2015)
  4. (en) Mark Small, « West Meets East », Berklee Today,‎ (consulté le 25 novembre 2015)
  5. (zh) « "If You Heard My Song" intro », Mojim,‎ (consulté le 25 novembre 2015)
  6. (en) Ma Yujun, « Leehom Wang holds Japan concert on October 21 », Lianhe Zaobao,‎ (consulté le 25 novembre 2015)
  7. (zh) « 尼康相机促销礼品——王力宏限量版专辑完全揭秘 », Sina.com,‎ (consulté le 26 novembre 2015)
  8. (en) « West Meets East », Berklee College of Music (consulté le 18 août 2015)
  9. (en) Sean Dobbin, « December 30 – Platinum in 10 days », RocRoots.com,‎ (consulté le 30 août 2015)
  10. (id) « Konser Wang Lee Hom di Amerika Sukses Besar », Indosiar.com (consulté le 30 août 2015)
  11. (en) Adrienne Stanley, « Wang Leehom's 'Your Love': Chinese Pop King Makes Triumphant Return », MTV Iggy,‎ (consulté le 31 août 2015)
  12. (en) Jas Sembhi, « Pritam not so Original? », Desiblitz.com,‎ (consulté le 26 novembre 2015)
  13. (zh) « 王力宏 与 港 乐 合作 担任 指挥 连 接受 CNN 专访 三次 », Sohu,‎ (consulté le 26 novembre 2015)
  14. (en) Hon Jing Yi, « It's official: Wang Leehom is married », TODAYonline,‎ (consulté le 26 novembre 2015)
  15. (en) « Leehom Wang's Baby Daughter is Born », Jayne Stars,‎ (consulté le 26 novembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :