Wanda Toscanini Horowitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toscanini.

Wanda Giorgina Toscanini Horowitz ( - décédée le à New York) est la fille du chef d'orchestre Arturo Toscanini et l'épouse du pianiste Vladimir Horowitz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant, Wanda a étudié le piano et le chant. Elle n'a jamais poursuivi une carrière musicale professionnelle, craignant de ne pouvoir jamais satisfaire les normes exigeantes de son père. Malgré cela, elle a été l'une des rares personnes qui étaient prêtes à tenir tête à son père. Quand Arturo Toscanini a refusé de parler avec sa sœur, Wally, suite à sa liaison avec un homme marié, c'est Wanda qui a affronté son père et a insisté pour qu'il rétablisse le contact[1].

Lors d'un concert Toscanini, elle a repéré le critique Virgil Thomson en train de somnoler pendant le spectacle. Sachant que Thomson a souvent émis des commentaires négatifs sur son père, elle s'est approchée de lui et lui a déclaré: « Je suis Wanda Toscanini Horowitz, et j'ai vu que vous dormiez de la première à la dernière note. J'espère que vous avez apprécié le concert »[1].

Mariage avec Vladimir Horowitz[modifier | modifier le code]

Elle était tout aussi directe avec son mari, qu'elle a épousé le 21 décembre 1933. Dans les années 1950, quand Horowitz jouait une sonate de Schubert, elle s'est plainte de la longueur de l'œuvre, ce qui a persuadé le pianiste de renoncer à une reprise[1]. Elle a ostensiblement refusé d'accompagner son mari pour une bonne partie de sa tournée en 1983, lorsqu'il n'a pas accepté de prendre les médicaments qui à son avis nuisaient à son jeu[2].

Wanda et Horowitz se sont séparés en 1948, tandis que le pianiste était aux prises avec son homosexualité. Byron Janis, l'un des élèves d'Horowitz, a écrit que lui et Wanda ont eu une brève liaison au cours de cette période[3]. Horowitz et Wanda se sont réconciliés en 1951. À la suite de la dépression nerveuse d'Horowitz en 1953, elle est restée à ses côtés. Alors qu'elle était fière d'être mariée à un virtuose légendaire, elle a également confié que son époux était parfois « une croix à porter »[1]. Cependant, d'autres ont laissé entendre que la personnalité sévère de Wanda a en partie conduit à la dépression d'Horowitz. Arthur Rubinstein a déclaré que « Wanda était une femme très dure - dure comme la pierre, et que ce fut sans doute un facteur qui a conduit à la dépression de Volodia »[1].

Wanda a souvent évoqué leur fille, Sonia (1934-1975), affirmant que la mort de Sonia était la plus grande douleur qu'une mère puisse supporter[2]. Plus d'une décennie après la mort de Sonia, elle a été vue fondant en larmes à l'évocation du nom de Sonia[4].

Bien que née catholique, Wanda était opposée à la position de l'Église catholique sur de nombreuses questions, y compris le contrôle des naissances[1]. Comme son mari, Wanda a gardé de fermes opinions politiques libérales. Elle a une fois qualifié Ronald Reagan d'« acteur de second plan et de président de second rang »[5].

Après la mort d'Horowitz en 1989, Wanda a acheté une vieille ferme de 200 ans, qu'elle a nommée Pinci's Acres (Pinci était le surnom qu'Horowitz donnait à Wanda) à Ashley Falls, Massachusetts, et l'a garnie avec des antiquités américaines et des souvenirs d'Horowitz. Elle a ensuite partagé son temps entre cette ferme et sa maison de New York. Aimant les animaux, elle s'est portée volontaire pour l'ASPCA et elle a adopté plusieurs chats errants[2],[6].

Comme seule héritière d'Horowitz, Wanda était responsable de l'héritage musical de son défunt mari. Dans les années 1990, elle a approuvé la réimpression de plusieurs enregistrements qui n'étaient plus disponibles. Elle a également rejeté plusieurs enregistrements, notamment Islamey de Balakirev, qui selon elle, rendait un mauvais service à la mémoire de son mari. Des copies de cet enregistrement sont finalement apparues sur Internet, ce qui a conduit à des demandes pour sa diffusion. En 2009, les objections ont été levées et l'enregistrement a été diffusé.

Wanda a été enterrée aux côtés de son mari dans le tombeau de la famille Toscanini au Cimitero Monumentale de Milan. En mai 2004, des vandales ont fait irruption dans la crypte et ont ouvert son cercueil, peut-être à la recherche de bijoux[7].

Wanda Toscanini Horowitz est apparue dans plusieurs films documentaires sur son mari, dont The Last Romantic (en) dans lequel elle parle de l'art de son époux et réfléchit sur sa vie dans le monde de la musique comme fille et épouse de deux musiciens incomparables. Amie de Woody Allen, elle tient un petit rôle parlant dans le film Crimes et Délits[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Plaskin, Glenn (1983). Biography of Vladimir Horowitz Quill ISBN 0-688-02656-7
  2. a, b et c Schonberg, Harold C. (1992). Horowitz: His Life and Music. Simon and Schuster. ISBN 0-671-72568-8.
  3. Janis, Byron. Chopin and Beyond: My Extraordinary Life in Music and the Paranormal. Wiley. ISBN 0-470-60444-1
  4. Mohr, Franz (1991) My Life with the Great Pianists. Baker Books. ISBN 0-8010-5710-8
  5. Dubal, David (1992) Evenings with Horowitz. Carol Publishing Corporation. ISBN 0-8065-1513-9
  6. Cat People, Bill Hayward, introduction by Rogers E. M. Whitaker. New York: Dolphin/Doubleday, 1978 (p. 30)
  7. Toscanini/Horowitz Family Tomb in Milan Damaged by Intruders |
  8. The Unruly Life of Woody Allen |