Wambez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wambez
La salle des fêtes.
La salle des fêtes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Grandvilliers
Intercommunalité Communauté de communes de la Picardie Verte
Maire
Mandat
Jacky Durand
2014-2020
Code postal 60380
Code commune 60699
Démographie
Population
municipale
160 hab. (2014)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 38″ nord, 1° 51′ 07″ est
Altitude Min. 119 m
Max. 208 m
Superficie 4,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 14.svg
Wambez

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Wambez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wambez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wambez

Wambez (prononciation ???) est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Wambez est située dans le pays de Bray picard à 4 km de Songeons, à 12 km de Gournay-en-Bray et de Marseille-en-Beauvaisis, à 22 km de Beauvais et à 34 km de Gisors.

Topographie[modifier | modifier le code]

Wambez comporte un hameau, les Coutumes, et trois fermes isolées : le Bosquet aux Loups, la Ferme Brûlée et la Havotière.

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

Wambez est traversée par le ruisseau de Wambez et bordée par le ruisseau de Bellefontaine qui prend ensuite le nom du Tahier.

Relief[modifier | modifier le code]

  • Collines : l'Épine (209 m) et les Quarante Mines (194 m).
  • Vallon : vallée des Bouleaux.
  • Versants : le Bouillon de la Fontaine, Bout la Rue, la Couture Bray et la Malingance.

Végétation[modifier | modifier le code]

Il y a quatre bois : le bois des Carbonnières, le bois de l'Étang, le bois Planté et le bois de Warcy.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Wambez est attesté sous les formes : Wabesium en 1135, Wuabesium en 1153, Vambasium et de Wambasio en 1163, Wambesium en 1195, Wambes en 1235, de Gambasio en 1274, Wambais en 1308[1].

Le second élément est sans doute le germanique commun *bakiz « ruisseau » (cf. vieux haut allemand bak > allemand Bach / vieux néerlandais beke > néerlandais beek « ruisseau »), emprunté au vieux bas francique par le gallo-roman. La forme romane bais, issue du gallo-roman *BĀCIS, a été latinisée plus tardivement en -besium ou -basium dans les textes rédigés en latin médiéval.
La graphie la plus courante pour cette appellatif toponymique est -bais (comme pour celle mentionnée en 1308 : Wambais) ou -baix dans l'extrême nord de la France.

Ernest Nègre[2], reprenant l'explication de Maurits Gysseling[3], un peu différente de celle d'Albert Dauzat (d'après Gröhler et Carnoy)[4] considère le premier élément Wam- comme issu du germanique wan « insuffisant » (« vide » pour A. Dauzat), ce qui en fait un toponyme entièrement germanique lié à l'installation des Francs autour du Ve siècle.

Le sens général de Wambez serait donc « ruisseau vide » ou « ruisseau au débit insuffisant ». Cet hydronyme a dû s'appliquer tout d'abord au Ruisseau de Wambez, qui pour cette raison sans doute, n'a pas de nom propre.

Wambez possède plusieurs homonymes étymologiques : Wambaix (Nord, Vuambace en 847, Wambasium en 878, Wanbais en 1142) ; Gambais (Yvelines, Gambeis en 1179) ; Wambecque (Aire-sur-la-Lys, Wambeka XIIe siècle) ; Wambeke (Belgique, Flandre de l'ouest, UUanbeca en 1093 - 1110) et Wambeek (Belgique, Brabant flamand, Wambacem en 877), ainsi que Wambach dans le domaine de l'allemand supérieur[5].

☞ Le [g] dur de Gambais s'explique par le passage régulier du [w] germanique à [gʷ], puis [g] en français central. La forme de Gambasio en 1274 est donc une forme « française » latinisée. Cette mutation phonétique n'a pas concerné le Nord de la France, avec des nuances cependant. En effet, dans la Normandie contiguë par exemple, il se prononce [v] et est noté V (*Vambais) à de rare exceptions près (cf. Wanchy-Capval).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1999[6] Roland Baguet   Décédé en fonction
1999 18 juillet 2007[6] Claude Drouet   Décédé en fonction
7 septembre 2007[6] mars 2008 Jacques Lassalle    
mars 2008[7] en cours
(au 30 octobre 2014)
Jacky Durand   Fonctionnaire
Réélu pour le mandat 2014-2020[8]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 160 habitants, en augmentation de 4,58 % par rapport à 2009 (Oise : 2,1 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
254 255 284 249 241 245 235 211 212
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
222 182 193 190 185 179 186 183 156
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
118 113 114 92 86 108 87 75 98
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
100 80 115 148 118 123 147 153 160
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,5 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (54,2 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 54,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 12 %, 30 à 44 ans = 18,1 %, 45 à 59 ans = 21,7 %, plus de 60 ans = 25,3 %) ;
  • 45,8 % de femmes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 14,3 %, 30 à 44 ans = 21,4 %, 45 à 59 ans = 20 %, plus de 60 ans = 21,4 %).
Pyramide des âges à Wambez en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
1,4 
3,6 
75 à 89 ans
1,4 
21,7 
60 à 74 ans
18,6 
21,7 
45 à 59 ans
20,0 
18,1 
30 à 44 ans
21,4 
12,0 
15 à 29 ans
14,3 
22,9 
0 à 14 ans
22,9 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[14]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin de Wambez.
  • L'église Saint-Martin.

Le centre du village accueille une salle des fêtes et un petit lavoir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France. 2. Formations non-romanes ..., Volume 2, Droz, p. 728.
  2. ibidem.
  3. Maurits Gysseling, Toponymisch woordenboek van België, Noordfrankrijk, Duitsland (lire en ligne) [1]
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, réimpression Librairie Guénégaud, Paris, 1979, p. 309.
  5. Maurits Gysseling, op. cit.
  6. a, b et c « Jacques Lasselle nouveau maire », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne).
  7. Le bonhomme picard du 26 mars 2008
  8. « Wambez », Cartes de France (consulté le 30 octobre 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. « Évolution et structure de la population à Wambez en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 novembre 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 novembre 2010)