Walther Flemming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la biologie
Cet article est une ébauche concernant la biologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Walther Fleming
Description de l'image Walther flemming.gif.
Naissance
Sachsenberg, Mecklenburg-Schwerin (Allemagne)
Décès
Kiel (Allemagne)
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Domaines Cytogénétique, Embryologie
Institutions Professeur d'Anatomie à l'Université de Kiel
Diplôme Docteur en médecine de l'Université de Rostock
Renommé pour mitose, chromatine


Walther Flemming est un biologiste allemand, né le à Sachsenberg, près de Schwerin en Allemagne et décédé le à Kiel. Il est un fondateur de la biologie cellulaire.

Il obtient son doctorat en médecine de l'Université de Rostock en 1876. Il introduit le terme "chromatine" pour désigner la substance nucléaire qui se colore avec un colorant à base d'aniline. Il remarque que, lorsque la cellule se divise, la chromatine se transforme en filaments. Il appelle "mitose" (formation de filaments) le processus de division cellulaire. En 1882, il publie un livre intitulé "Substance cellulaire, noyau et division cellulaire"[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Walther Flemming était le cinquième enfant du psychiatre Carl Friedrich Flemming (1799-1880) et de sa seconde épouse Auguste Winter. Il a été au lycée Friedericianum de Schwerin, une des plus anciennes institutions d'enseignement d'Allemagne. Il a eu pour camarade Heinrich Seidel, écrivain et ingénieur qui a conçu la grande verrière de la gare Anhalter à Berlin.

Il fait des études supérieures successivement à Göttingen, Tübingen et Berlin. Il termine à Rostock[2] où il obtient son doctorat de médecine en 1866. Il sert comme médecin militaire dans la guerre Franco-Prussienne de 1870-1871. Il est ensuite assistant à l'Université de Prague. En 1876, il accepte un poste de professeur à l'Université de Kiel. Il devient aussi directeur de l'Institut d'Anatomie de Kiel.

Ceux qui l'ont connu à Kiel décrivent Flemming comme un personnage doux, évitant les conflits et populaire auprès de ses étudiants. Il s'est cependant battu avec l'administration de l'université pour obtenir plus de moyens financiers et de personnel pour son institut.

Walther Flemming était célèbre pour ses activités extraprofessionnelles. Toutes les semaines, il nourrissait les nécessiteux. Il donnait 20% de son salaire aux abris qui hébergeaient les sans-logis. Il enseignait les mathématiques et les sciences aux enfants trop pauvres pour avoir accès à l'école.

Fleming, fatigué et malade, décède à Kiel en 1905 à l'âge de 62 ans.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Illustration de cellules en mitose, une des 100 figures du livre de Flemming Zellsubstanz, Kern und Zelltheilung, 1882

Flemming est un des pionniers de la cytologie microscopique. Il identifie et nomme "chromatine" (du grec χρῶμα (chrôma)=couleur) une substance acide qui capte les colorants basiques. Il remarque que la chromatine se transforme en filaments lors de la division cellulaire, qu'il nomme "mitose" (du gec μίτος (mitos)=filament)[3]. Les filaments seront nommés chromosomes (corps colorés) par Wilhelm von Waldeyer-Harz en 1888. Le chercheur belge Edouard van Beneden les identifient aussi indépendamment.

Flemming étudie le processus de la division cellulaire sur les nageoires et les branchies des salamandres à la fois sur des tissus frais sans modification et sur des préparations fixées et colorées. Il s'intéresse en particulier à la distribution des chromosomes dans les cellules filles. Bien qu'il ne distingue pas les chromatides des chromosomes en métaphase, il est persuadé que le noyau des cellules filles vient du noyau de la cellule mère. Ce qu'il exprime en écrivant « omnis nucleus e nucleo » (tout noyau vient d'un noyau), en écho de la formule de Virchow « omnis cellula e cellula » (toute cellule vient d'une cellule).

En 1882, il publie un manuel de cytologie original[1] qui est illustré de nombreuses planches de dessins[4].

Depuis 2004, la Société Allemande de Biologie Cellulaire décerne un prix et une médaille en l'honneur de Walther Flemming. Ce prix est réservé aux chercheurs talentueux de moins de 38 ans[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) Walther Flemming, Zellsubstanz, Kern und Zellteilung, Leipzig, Verlag von F.C.W. Vogel,
  2. (de) « Fiche d'immatriculation de Walther Flemming à l'Université de Rostock », sur univ-rostock.de
  3. (de) Walther Flemming, « Zur Kenntniss der Zelle und ihrer Theilungs-Erscheinungen », Schriften des Naturwissenschaftlichen Vereins für Schleswig-Holstein, vol 3,‎ , p. 23-27 (lire en ligne)
  4. (de) « Illustrations de l'ouvrage de Walther Flemming », sur univ-muenchen.de, (consulté le 29 août 2016)
  5. (en) « Prix de la Deutsche Gesellschaft für Zellbiologie », sur zellbiologie.de, (consulté le 29 août 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]