Walter Goehr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Walter Goehr (né à Berlin le 28 mai 1903, décédé à Sheffield, le 4 décembre 1960) est un compositeur et chef d'orchestre allemand naturalisé anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Goehr est né à Berlin où il a étudié d'abord avec Ernst Krenek puis à l'Académie des arts avec Arnold Schoenberg et s'est lancé dans une carrière de chef d'orchestre en travaillant pour la Radio de Berlin de 1925 à 1932. Il est forcé comme juif de chercher un emploi en dehors de l'Allemagne et se fixe en Angleterre en 1933 sous le nom de Georg Walter jusqu'en 1948. Il a travaillé pour la Columbia Record Company (1933-39). En 1937, il a dirigé l'Orchestre philharmonique de Londres dans le premier enregistrement de la Symphonie en ut de Bizet[1].

Il était l'un des nombreux musiciens d'origine européenne et de grande formation recrutés par Michael Tippett pour faire partie du personnel enseignant du Morley College (en) de 1943 à 1960. En plus d'enseigner la composition, il a également formé des élèves à la direction d'orchestre, dont l'une était la jeune Wally Stott, plus tard connue comme Angela Morley.

Entre 1946 et 1949 il a été chef de l'Orchestre du Théâtre de la BBC (le prédécesseur de l'actuel Orchestre symphonique de la BBC) et il a dirigé la plupart des orchestres de Londres.

Goehr a effectué de nombreuses créations importantes à Morley, dont la première représentation britannique des Vespro della Beata Vergine de Monteverdi. En 1952, il a réalisé le premier enregistrement de L'incoronazione di Poppea de Claudio Monteverdi, conduisant de l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich lors d'une représentation sur scène. La Version LP a été publiée en 1954 et a remporté un Grand Prix du Disque en 1954.

Il a créé la Sérénade pour ténor, cor et cordes de Benjamin Britten (15 octobre 1943). De même il a créé A Child of Our Time de Michael Tippett le 19 mars 1944, à Londres. Il a conduit la première britannique de la Turangalîla-Symphonie d'Olivier Messiaen en 1953.

Il est mort à l'hôtel de ville de Sheffield, Royaume-Uni, le 4 décembre 1960 immédiatement après la fin d'une exécution du Messie de Haendel.

Son fils Alexander Goehr est un compositeur qui vit au Royaume-Uni.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sa première œuvre à être couronnée de succès a été Malpopita en 1931, un opéra spécialement conçu pour être radiodiffusé. Cette œuvre a été créée à Berlin le 6 mai 2004, à Prenzlauer Berg.

En 1942, il a fait une nouvelle orchestration de la suite pour piano, les Tableaux d'une exposition de Modeste Moussorgski, comprenant une partie de piano auxiliaire. En 1946, il a orchestré un certain nombre de pièces pour piano de Moussorgski dans une suite pour orchestre Pictures from the Crimea. En 1947, Goehr a composé la musique pour le film à succès Les Grandes Espérances, réalisé par David Lean. Il a également écrit la musique de David Golder, film français réalisé par Julien Duvivier, sorti en 1931, celle de Voyage au-delà des vivants, film de Gottfried Reinhardt, sorti en 1954. Il a écrit plusieurs autres musiques de films. Il était également bien connu comme chef d'orchestre de musiques de films, dont A Canterbury Tale, pour lequel son ami Allan Gray avait composé la musique.

Il a effectué de nouvelles éditions des Vespro della Beata Vergineet de L'incoronazione di Poppea de Claudio Monteverdi.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) CHARM (Centre d'Histoire et de l'analyse de la musique enregistrée). À Londres, au Studio n ° 1, Abbey Road pour La Voix de son maître le 26 novembre 1937.

Discographie[modifier | modifier le code]

Il a effectué de nombreux enregistrements pour la Guilde Internationale du Disque, dont une remarquable interprétation de la 9e symphonie de Beethoven.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Pâris (préf. Alain Pâris), Dictionnaire des interprètes et de l’interprétation musicale au XXe siècle, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ juin 1995 (réimpr. 1985, 1989, 1995), 4e éd. (1re éd. 1982), 1278 p. (ISBN 2-221-08064-5), p. 459
  • Oxford Dictionary of National Biography

Liens externes[modifier | modifier le code]