Walter Feit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Feit.
Walter Feit
Description de cette image, également commentée ci-après
Walter Feit en 1970
Naissance
Vienne (Autriche)
Décès (à 73 ans)
Branford (Connecticut)
Nationalité américaine
Domaines algèbre, théorie des groupes
Institutions université Cornell, université Yale
Formation université de Chicago, université du Michigan, université Harvard
Directeur de thèse Richard Brauer
Étudiants en thèse Ronald Solomon
Renommé pour théorème de Feit et Thomson
Distinctions prix Frank Nelson Cole en algèbre

Walter Feit, né le 26 octobre 1930 et mort le 29 juillet 2004, est un mathématicien américain d'origine autrichienne. Il est surtout connu pour le théorème de Feit et Thompson en théorie des groupes démontré avec John Griggs Thompson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Walter Feit quitte Vienne en 1939 pour l'Angleterre à bord du dernier train d'enfants juifs qui, dans le cadre de l'opération Kindertransport, part de l'Autriche pour l’Angleterre, deux jours avant le début de la seconde Guerre mondiale. Ses parents meurent dans l'Holocauste. Pendant la guerre, Feit accomplit une scolarité à Oxford, où il remporte une bourse d'études en 1943. En 1946, il part aux États-Unis et vit chez un oncle à Miami. Il commence des études à l'université de Chicago, où il obtient un diplôme de master en 1950. Puis il va à l'université du Michigan chez Richard Brauer, le principal théoricien de groupes de l'époque. Lorsque Brauer part pour Harvard, Feit suit les cours de Jean Dieudonné, mais reste en contact par correspondance avec Brauer. Feit obtient un Ph. D. en 1955, sous la direction de Walter Thrall[1] à l'université du Michigan avec une thèse ayant pour titre Topics in the theory of group characters. En 1953, il est instructeur à l'université Cornell, où il devient professeur. À partir de 1964, il est professeur à l'université de Yale, où il est également président du Département. Il prend sa retraite en 2003.

Travaux[modifier | modifier le code]

Feit effectue des recherches en théorie des groupes finis et en théorie des représentations (théorie des caractères, la théorie modulaire des représentations modulaires de Brauer). Son résultat le plus célèbre est la démonstration monumentale, avec John Griggs Thompson (avec qui il travaillait en commun depuis 1959 à l'université de Chicago[2]) sur la solvabilité des groupes finis d'ordre impair (On solvability of groups of odd order, paru dans le Pacific Journal of Mathematics, plus de 250 pages.). Ce travail est essentiel pour le programme de classification des groupes simples finis. Feit a également travaillé avec Graham Higman en 1964 sur des polygones généralisés.

Son fils Paul Feit est également professeur en mathématiques. Parmi ses élèves figure Ronald Solomon (en) qui a également joué un rôle déterminant dans le programme de classification des groupes simples finis.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 1965 il reçoit le Prix Frank Nelson Cole en algèbre. Il est membre de la National Academy of Sciences et de l’American Academy of Arts and Sciences. Feit était aussi une fois vice-président de l'Union mathématique internationale. En 1970 il est invité de tenir une conférence plénière au Congrès international des mathématiciens à Nice (Le titre de sa conférence est : The current situation in the theory of finite simple groups).

Livres[modifier | modifier le code]

  • (en) The representation theory of finite groups, North-Holland, (ISBN 0-444-86155-6)
  • (en) Characters of finite groups, New York, Benjamin,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La direction par Walter Thrall est formelle et faite pour des raisons techniques, le véritable directeur est Brauer, qui a aussi été examinateur.
  2. Les résultats de Suzuki, que Feit avait rencontré à l'université du Michigan, ont également joué un rôle important.

Liens externes[modifier | modifier le code]