Wallerant Vaillant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaillant.
image illustrant un graveur image illustrant un peintre image illustrant néerlandais
Cet article est une ébauche concernant un graveur et un peintre néerlandais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Wallerant Vaillant
6409 bassenge2vaillerant.jpg

Jeune homme lisant, avec une statue de Cupidon, gravure utilisant la technique de la manière noire développée par Wallerant Vaillant.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Frères
Jacques Vaillant (en)
Bernard Vaillant (en)
Jan Vaillant (en)
Andries Vaillant (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Wallerant Vaillant, né à Lille en 1623 et mort à Amsterdam en 1677, est un peintre et graveur flamand. Assistant de Ludwig von Siegen, il développa commercialement la technique de la manière noire que Siegen a inventée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Lille, Wallerant Vaillant aurait été l'élève d'Erasmus Quellinus II (1607–1678) à Anvers. En 1643, il s'installe à Amsterdam avec ses parents. En 1647, il est à Middelbourg, puis de nouveau à Amsterdam en 1649. En 1658, il voyage avec son frère à Frankfort et Heidelberg. Il se fait alors une réputation aux Pays-Bas dans la manière noire, dont il tenait le secret du prince Rupert qu'il accompagne dans ses expérimentations. En 1659, il va à Paris avec Philibert de Gramont et y reste cinq ans. En 1664, il revient à Amsterdam et devient le peintre de cour de Jean Guillaume Friso d'Orange.

Il eut quatre frères, Jean, Bernard, Jacques et André, qui tous furent ses élèves, et dont plusieurs se distinguèrent aussi[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les portraits de Vaillant constituent un important témoignage sur les représentants de la société du Siècle d'or : bourgmestres, régents, marchands, armateurs, médecins, libraires, pasteurs, femmes peintres, ou autres membres du gouvernement municipal qui multiplièrent les commandes auprès de lui. Le portraitiste travaillait dans un style de référence nordique, celui qui a donné le ton à une représentation très conventionnelle du portrait. Ses tableaux poursuivent cet art hérité de l'ascendant flamand et hollandais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle, ancienne et moderne ou histoire, par ordre alphabétique, de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, vol. 47, Michaud, (lire en ligne), p. 257-258.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rogeaux Nadine, « Wallerant Vaillant (1623-1677), portraitiste hollandais », Revue du Nord 1/2002 (n° 344), p. 25-49 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :