Waldstätten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des Waldstätten, 1645 : Uri, Schwytz, Unterwald et Lucerne autour du lac des Quatre Cantons

Waldstätten est une expression qui désigne les cantons primitifs de la Suisse : Uri, Schwytz et Unterwald.

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'expression vient de l'allemand WaldstätteWaldstatt désigne un site forestier qui, dans la notion médiévale de la forêt, est un territoire exploité par l'homme où se mêlaient pré, pâturage, champ et silve. Ses habitants sont appelés « gens de la forêt » (Waldleute).

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce nom apparaît dès 1318[1].

En 1291, les Waldstätten fondent la Confédération des III cantons.

Lucerne, qui est une ville, est cité comme quatrième canton forestier au XVe siècle et le lac de Lucerne devint le lac des Quatre Cantons (Vierwaldstättersee) au XVIe siècle.

Pendant la République helvétique (1798 - 1803) Uri, Schwytz, Unterwald et Zoug formeront le canton de Waldstätten.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Waldstätten » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.

Lien externe[modifier | modifier le code]