Waldrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour la reine des Francs, voir Vuldetrade.
Waldrade
Biographie
Naissance
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfants
Berthe
Gisela (d)
Hugues
Ermengarde (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Waldrade fut une aristocrate carolingienne, maîtresse de Lothaire II de Lotharingie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle était la sœur de Gontier (en allemand Gunthar von Köln), archevêque de Cologne[1],[2] et probablement parente d'Eberhard, comte alsacien, et de l'abbé Fulrad[3]. Lothaire II n'ayant pas eu de descendance décida de répudier sa femme Teutberge pour pouvoir l'épouser grâce à des évêques complaisants. Les oncles par alliance de Teutberge, Charles le Chauve — auprès de qui elle s'était réfugiée — et Louis le Germanique, firent appel au pape Nicolas Ier, qui refusa de reconnaître le mariage et excommunia Waldrade en 866, forçant ainsi Lothaire à quitter Waldrade pour reprendre Teutberge.

De ses rapports avec Lothaire sont nés :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Waldradam, sororem Guntheri archiepiscopi Coloniensi », dans Cæsarii Heisterbacensis Catalogus Archiepiscopum Coloniensium 94-1230, Fontes rerum Germanicarum tome II, p. 272
  2. Annales Novesienses (annales de Nuitz) Veterum Scriptorum IV, col. 537 : « Guntherus episcopus Coloniensi...sorore...Vastradam...aliis Waldradam ».
  3. Christian Settipani, Préhistoire des Capétiens, 1993.