Walburga von Hohenthal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lady Paget, née Walburga de Hohenthal.

Walburga Ehrengarde Helena de Hohenthal, devenue, par son mariage, Lady Walpurga Paget, est née à Berlin, en Allemagne, le 3 mai 1839, et est décédée le 11 octobre 1929 à Newnham on Severn, en Angleterre. C’est une mémorialiste et une écrivaine anglo-allemande ainsi qu’une intime de la famille royale du Royaume-Uni.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du comte Charles Frédéric de Hohenthal, Walpurga est nommée par les Hohenzollern dame de compagnie de la princesse Victoria du Royaume-Uni après le mariage de celle-ci avec le futur Frédéric III d’Allemagne.

Puis, Walpurga quitte ses fonctions officielles pour épouser sir Augustus Berkeley Paget (1823-1896), ambassadeur du Royaume-Uni à Copenhague et, plus tard, à Rome et à Vienne.

Devenue Lady Paget et établie au Danemark avec son époux, elle joue un rôle très important dans le mariage du futur Édouard VII du Royaume-Uni avec la princesse Alexandra de Danemark.

Auteure de différents ouvrages, Walpurga est surtout connue pour ses mémoires.

Elle meurt pendant son sommeil, à l’âge de 90 ans, durant un incendie qui détruit sa demeure d’Unlawater House.

Œuvres de Lady Paget[modifier | modifier le code]

Premières publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Colloquis with an unseen friend (1907)
  • (en) Scenes and Memories (1912)
  • (en) Embassies of Other Days (1923)
  • (en) In My Tower (1924)
  • (en) The Linings of Life (1929)

Rééditions[modifier | modifier le code]

  • (de) Zeugin einer Zeitenwende. Aufzeichnungen der Walburga Gräfin von Hohenthal (1839-1929). Ausgewählt (aus „Scenes and Memories“, London 1912) und übersetzt von Mechtild Stein, Verlag Degener & Co., Neustadt (Aisch), 1997, (ISBN 3-7686-5109-6)
  • (en) Scenes and Memories, BiblioBazaar, 2008 (ISBN 0559300700)