Wakfu (série télévisée d'animation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wakfu (dessin animé))
Wakfu
Description de l'image Wakfu Logo.png.
Type de série Série télévisée d'animation
Autres titres
francophones
Wakfu, la série
Genre Action
Dark fantasy
Drame
Humour
Production Ankama Animations
France Télévisions
Frakas Productions
Pictanovo
Musique Guillaume Houzé
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 3
France 4
France.tv Slash (spécial Oropo)
france.tv et Okoo (saison 4)
Nb. de saisons 4 + 3 épisodes spéciaux et 4 épisodes hors-série
Nb. d'épisodes 85 (S1-S4 + spéciaux)
Durée 22 min environ pour les quatre saisons
45 min pour les épisodes spéciaux
Diff. originale
Site web wakfu.com/fr/serie

Wakfu (/wak.fu/) est une série télévisée d'animation française produite par Ankama Animations depuis 2008.

Elle se déroule dans le Krosmoz, univers des jeux vidéo Dofus, Wakfu et Waven. Elle se décline en quatre saisons, les deux premières diffusées de 2008 à 2012 sur France 3, la troisième sur France 4 en 2017 et la quatrième saison entre février et mars 2024 sur france.tv et Okoo[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux cents ans ont passé depuis le grand déluge qui a mis fin à l'âge des Dofus et transformé les continents de l'époque en archipels. Les eaux montent, la nature devient folle. Des choses se sont passées, d'autres se sont terminés, mais le Wakfu, l'énergie primordiale créatrice du monde est fortement perturbée par un être mystérieux.

Sur une petite île au large de la nation d'Amakna, se trouve un petit village perdu dans la forêt : Emelka. Dans ce petit village, démarrent les épopées d'un jeune garçon du nom de Yugo, qui vient de découvrir ses pouvoirs, mais aussi ses origines.

Première saison (2008-2010)[modifier | modifier le code]

Dix ans ont passé après le commencement de l'avènement de la prophétie du Héros dans le MMORPG Wakfu.

C'est en l'an 981 que Yugo, un jeune enfant qui a été confié il y a 12 ans à Alibert, un aubergiste ex chasseur de primes, prend conscience de ses pouvoirs alors qu'il cuisinait : il peut créer des portails de téléportation. À partir de cet instant il apprend de la part de son père adoptif, des révélations sur sa vraie famille qu'il gardait secret en l'attente de ce jour précis.

Deuxième saison (2011-2012)[modifier | modifier le code]

L'an 982, quelques mois après la bataille finale contre Nox, la Confrérie du Tofu se remet peu à peu de la mort de Tristepin, tombé au combat. Evangelyne entend sans arrêt Tristepin lui parler, lui dire de le sauver, mais personne ne la croit pensant qu'elle croit à des chimères. Elle part donc seule à Rubilaxia, lieu indiqué par Pinpin.

  • Une suite qui se passe après la saison 2 se trouve en manga.

Manga[modifier | modifier le code]

Plusieurs mois après la saison 2, Yugo et Adamaï vivent paisiblement aux côtés d'Alibert, avec Chibi et Grougaloragran. Mais c'est l'anniversaire de Yugo et Adamaï et tout ne va pas se passer comme ils l'avaient prévu.

Épisodes spéciaux (2014)[modifier | modifier le code]

L'an 988, voilà déjà six ans que Yugo et ses amis ont sauvé le Monde des Douze de Nox et Qilby. Tous en ont profité pour mener une existence paisible, sans menace ni danger.

Troisième saison (2017)[modifier | modifier le code]

Un an et demi, depuis leur combat titanesque contre les Dragons Primordiaux et Ogrest, Yugo, Tristepin et les membres de la Confrérie du Tofu mènent leur vie chacun de leur côté : Amalia se préoccupe du Royaume Sadida ; Evangelyne, de nouveau enceinte, et Tristepin élèvent leurs enfants Elely et Flopin ; quant à Ruel, il n’est jamais très loin de Yugo. Le jeune Eliatrope est à la recherche de son frère dragon, Adamaï, mais celui -ci a rejoint la Fratrie, une organisation aux desseins obscurs, dirigée par l’énigmatique Oropo. L’enlèvement d’Evangelyne et de Flopin signe la fin de l’accalmie pour la Confrérie du Tofu, qui part à leur poursuite sans se douter qu’ils vont devoir passer par de nouvelles épreuves.

Quatrième saison (2024)[modifier | modifier le code]

Après la bataille destructrice menée contre Oropo, mais aussi contre leurs propres démons, Yugo et ses amis se retrouvent aux portes de l’Ingloriom, le royaume des Dieux. La Confrérie du Tofu n’a pas le temps de se demander quel sort leur réservent les Douze Divinités pour ce sacrilège : le territoire flottant est dévasté. Ils ne savent pas s'il existe un lien entre la victoire qu’ils viennent de remporter et ce chaos.

  • Sur un modèle similaire à la saison 2, une suite qui se passe après la saison 4 est prévu dans un format Webtoon et manga.

Wakfu : La Grande Vague[modifier | modifier le code]

Grâce à la volonté des Sadidas et des Eliatropes, Toross Mordal et son armée de Nécromes ont été vaincus. Amalia est devenue reine du Royaume Sadida aux côtés de son mari, Yugo, roi des Eliatropes. Mais alors que la vie semble reprendre son cours normal, Yugo a des visions de plus en plus inquiétantes et Aurora, l'épouse du frère d'Amalia mort au combat, revient au royaume pour revendiquer le trône.

La suite de la saison 4 en Webtoon est disponible sur l'Ankama launcher (logiciel des jeux Dofus, Wakfu et Waven) et Allskreen à partir du 19 avril 2024[2]. Une version physique format manga est aussi prévu à partir du 7 juin 2024 pour le tome 1.

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Fanny Bloc (1re voix, saisons 1 à 4) puis Valentin Vincent (2e voix, saison 4) : Yugo (saisons 1 à 4)
  • Adeline Chetail : Amalia Sheran Sharm (saisons 1 à 4)
  • Patrick Béthune (1re voix, saisons 1 à 3) puis Xavier Fagnon (2e voix, saison 4) : Ruel Stroud (saisons 1 à 4)
  • Geneviève Doang : Evangelyne (saisons 1 à 4)
  • Thomas Guitard : Tristepin de Percedal (saisons 1 à 4)
  • Dorothée Pousséo (1re voix, saisons 1 et 2 + ES) puis Jérémy Prévost (2e voix, saisons 3 et 4) : Adamaï (principal saisons 1 à 4 ; secondaire ES)
  • Caroline Lallau : Elely (principale ES + saisons 3 et 4)
  • Karl-Line Heller : Flopin (principale ES + saisons 3 et 4)
  • Yoann Sover : Maître Joris (secondaire saisons 1 et 2, principal ES et saison 4)

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

Invités[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Wakfu
  • Création : Anthony Roux
  • Réalisation : Olivier Güss Thulliez (saisons 1 et 2), Fabrice Nzinzi (saison 3), Alexandre Ulmann (saison 4)
  • Scénario : Olivier Vannelle, Olivier Thulliez, Anne-Charlotte Roux, Thomas Astruc, Julien Magnat, Romain Van Liemt, Laurent Bramardi, Anthony Roux
  • Musique : Laurent Juillet, Guillaume Houze
  • Production : Anthony Roux, Emmanuel Franck, Emmanuel Daras
  • Sociétés de production : Ankama, France Télévisions,
  • Société(s) de distribution : France Télévisions
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France
  • Langue originale : Français
  • Format : Couleur - 480i (2008-2010), - HD
  • Genre : Animation, action, aventures
  • Durée : 22-25 minutes (saisons 1 à 4) et 44-45 minutes (spéciaux)
  • Public : Préadolescents, adolescents, adultes

Programmation[modifier | modifier le code]

La série est diffusée en France sur France 3 et France 4 tout d'abord dans l'émission matinale jeunesse Toowam puis dans Ludo. L'épisode spécial Noximilien l'horloger a été diffusé sur France 4, le samedi à 20h.

En France, la saison 1 a été diffusée sur Cartoon Network à partir de et la saison . La première saison de Wakfu est diffusée sur Boing depuis .

Les deux premières saisons de la série ont été rediffusées depuis sur Game One.

Elle entre dans le catalogue du service de streaming Anime Digital Network en [3]. ADN et Netflix possède les droits des trois premières saisons.

En 2024, France.tv et Okoo diffuse le spécial Oropo et la saison 4 en France.

Diffusion internationale[modifier | modifier le code]

Wakfu a été diffusée sur la chaîne allemande RTL2 dès l'été 2010[4]. Cartoon Network (Italie) a commencé la diffusion en [5]. La saison 1 est passée en Espagne d'avril à [6]. Durant la London MCM Expo, les deux premiers épisodes ont été diffusés pour la première fois en anglais. Une version doublée en anglais est sortie à la suite d'un financement participatif, diffusée sur Netflix depuis [7].

Un accord entre Ankama et Cartoon Network a été signé pour une diffusion des deux saisons de la série Wakfu (52 × 26 min) dans plusieurs pays d'Europe[8][source insuffisante]. À la suite de ce succès, des chaînes dans le monde achètent des droits :

  • En Espagne, le début de la diffusion de la saison 1 est prévu sur Boing en et celui de la saison 2 en , toujours sur Boing.
  • En Italie, la saison 1 est programmée sur BOING à partir du (et ce jusqu’en ). La saison 2 sera quant à elle diffusée à partir d’.
  • Au Portugal, les deux saisons de la série ont été diffusées dans Sic K, à partir avec la première saison, suivi de peu par la seconde.
  • Au Japon, dès le sur Disney XD[9][source insuffisante],[10].

En mi-2016, Wakfu est diffusé dans 150 pays au total[11].

En 2024, Ankama possède les droits de la saison 4 pour tous les pays sauf la France. Les épisodes sont disponibles sur le logiciel de lancement des jeux Ankama.

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Yugo (Voix française : Fanny Bloc et Valentin Vincent)

Âgé de 12 ans, Yugo est le principal protagoniste de la série. Il a été confié à sa naissance par un Dragon du nom de Grougaloragran, à son père adoptif Alibert. Le destin de Yugo bascule lorsqu'il découvre qu'il est capable d'ouvrir des portails de téléportation magiques. Alibert lui révèle alors ce qu’il sait de son peuple et de sa véritable nature, informations qu'il gardait secrètes dans l'attente de ce jour précis[12].

Âgée de 13 ans, Amalia est la princesse du royaume Sadida ; elle s'ennuie profondément dans son palais. Elle contrôle la végétation comme personne[13].

  • Tristepin de Percedal (Voix française : Thomas Guitard)

Âgé de 16 ans, Tristepin est un Iop, un guerrier combattant à l'épée et aux poings. Il est aussi Chevalier de l’Ordre des Gardiens de Shushu (démons enfermés dans des objets-prisons). Il doit faire en sorte que son Shushu, Rubilax, qui est scellé dans son épée, n’en sorte pas. Toutefois, le démon est déjà parvenu à quitter sa prison, par sa propre volonté ou celle de Tristepin, et en a profité pour posséder le corps du jeune Iop (ce qui augmente considérablement les capacités physiques de ce dernier)[14].

Âgée de 17 ans, Evangelyne est une Crâ, une archère qui combat avec des flèches des quatre éléments. C’est la garde du corps officielle de la princesse Amalia. Le plus grand atout d’Evangelyne est son esprit de réflexion, associé à un grand sang-froid. Avec Yugo, elle est probablement la personne la plus réfléchie et la plus mature de la Confrérie.

Cosplay d'Evangelyne, en habit moulant noir, cheveux blonds et oreilles pointues. Elle bande un grand arc, prête à tirer.
Cosplay d'Evangelyne.

Âgé de 211 ans, toujours prêt à arnaquer son prochain, il semblerait que dans l’équipe seul Yugo voie en Ruel un ami digne de confiance[15]. C’est aussi une vieille connaissance d'Alibert, et il connaît donc Yugo depuis tout petit.

Âgé de 12 ans, Adamaï est un Dragon Eliatrope. C’est le frère jumeau de Yugo, qui lui est un Eliatrope. Même s’ils ne sont pas de la même race, ils sont issus du même Dofus (œuf de Dragon). Yugo le rencontre pour la première fois sur l'île d'Oma[16].

Réception[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Pendant les congés scolaires de Toussaint 2008 sur France 3, à l'occasion de la diffusion de ses deux premiers épisodes, Wakfu a attiré 13,6 % du public présent devant la télévision, avec 17 % sur les 15/24 ans[17].

Toujours diffusée sur France 3, Wakfu a obtenu 1 million de téléspectateurs en moyenne par épisode avec notamment 1 200 000 téléspectateurs pour le neuvième épisode de la saison 1[18]. La série obtient des parts d'audience de 20 % sur les téléspectateurs de 4 ans et plus, 27 % sur les 4–10 ans et 28 % sur les 11–14 ans[19].

La saison 3, diffusée en sur France 4, attire en moyenne 310 000 spectateurs par épisode (dont 11,1 % de part de marché chez les 4-11 ans et 17,9% chez les 11-14), avec une montée des nombres au fur et à mesure de la diffusion. Quant à elle, les rediffusions numériques atteignent un total de 1,3 million de vues[20].

Pour la saison 4, France TV et Okoo annonce plus d'un million de vues pour les 4 premiers épisodes après quatorze jours en France. Le meilleur départ de la plateforme dans la catégorie animation.

Récompenses[modifier | modifier le code]

La saison 2 de Wakfu reçoit le prix de la meilleure série d'animation le dans le cadre de l'Anime et Manga Grand Prix 2012. Ce prix est décerné en fonction du vote des lecteurs d'Animeland, le premier magazine français de l'anime et du manga. Wakfu avait déjà obtenu cette reconnaissance pour la saison 1. Cette récompense confirme l'enthousiasme du public et des fans d'animation pour la première série d'Ankama[21].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Saison Épisodes Support Sortie Commentaires
1 13 2 DVD Volume 1
1 13 3 DVD Volume 2
1 26 5 DVD Intégrale[22]
2 13
+ Maxi-Mini
3 DVD Volume 1
2 13 3 DVD Volume 2
2 26 6 DVD Intégrale[23]
Spéciaux 3 1 DVD Intégrale
3 13 2 DVD Intégrale
Toutes 42
+ Ogrest la légende,
Noximlien l'horloger,
Mini Wakfu
12 DVD Intégrale[24]

Film d'animation[modifier | modifier le code]

Un film nommé Wakfu, le film était en cours de production et devait sortir courant 2014[25], bien qu'en , on ne sache toujours pas ce qu'il en est. En 2012, selon Anthony Roux, réalisateur de la série, tout dépendrait de la saison 3 : si elle existait, le film passerait après[26]. La troisième saison étant programmé pour fin 2017, le film ne sera donc pas pour maintenant. En 2008 venait le même raisonnement : soit des épisodes spéciaux, soit un film[27].

Livres[modifier | modifier le code]

Artbooks[modifier | modifier le code]

  • Dix artbooks au format horizontal sont publiés à propos de la saison 1[28] et un sur la saison 3[29].

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  • Wakfu Heroes (8 tomes) : Racontent les aventures de personnages secondaires apparus dans la série : le Corbeau Noir, Percimol, Elaine et Encre-Noire, et le Chevalier Justice[28],[30],[31] ;
  • Wakfu : différentes histoires en bandes dessinées qui racontent ce qui s'est passe entre les épisodes 13 et 14[31],[32].

Une adaptation du premier épisode L'Enfant des brumes est publiée en 2010 dans le magazine officiel de la série, Mini-Wakfu Mag[33],[34].

Manfras[modifier | modifier le code]

  • Wakfu (5 tomes) : Raconte la suite des aventures de la Confrérie du Tofu quelques mois après la fin de la saison 2[28].

Romans[modifier | modifier le code]

  • Wakfu (9 tomes) : Racontent ce qui s'est passé entre l'épisode 13 et l'épisode 14 de la saison 1.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Waven reprend aussi certains éléments présents dans la saison 4 de Wakfu.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

L'univers de la série a été décliné sous forme de nombreuses figurines à l'effigie des personnages de la série, certaines produites par Bandai[35].

Il y a notamment le jeu de plateau Krosmaster réunissant les mondes de Wakfu et Dofus. Les figurines, obtenues pour la plupart dans des blindbox (boîte dont le contenu est inconnu), sont vendues avec un code leur permettant d'être également jouées sur une version online du jeu.

Il existe des jouets dérivés tels que d'autres figurines, des costumes ou encore le jeu de société Wakfu, le jeu d'aventure, créé par Sébastion Dupuis d'après Tot en 2011 et édité par Ankama Products et Atomic Mix.

Les affaires scolaires sont également une source de produits dérivés : ainsi ont été créés, pour différentes années scolaires, des classeurs, des agendas, des cartables, etc. à l'effigie de Tristepin ou de Yugo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arthur Nicolle, « Wakfu : l'ultime saison du dessin animé dévoile sa date de sortie », sur Journal du Geek, (consulté le )
  2. « Wakfu: La grande vague », sur www.allskreen.com, (consulté le )
  3. Lisef, « Slam Dunk, Albator, Nana... ADN enrichit son catalogues en animes cultes en janvier », sur 9e art, (consulté le ).
  4. « Wakfu arrive en Allemagne »
  5. Wakfu en Italie
  6. Liste des épisodes en espagnol
  7. (en) Elsa Keslassy, « Netflix Acquires Ankama’s French Toon Series Wakfu », sur Variety, (consulté le ).
  8. Communiqué de presse - Accord entre Cartoon Network et Ankama
  9. Hiper-tofu, « #ANIMATIONS : #Wakfu en japonais, la traduction semble plutôt bonne », sur Krozmotion, (consulté le ).
  10. Marc Grosclaude, « Wakfu, la série d'animation qui grandit avec Ankama », sur La Voix du Nord, (consulté le ).
  11. Emmanuel Forsans, « Wakfu souffle ses 4 FUgies et passe en mode gratuit », sur afjv.com, (consulté le ).
  12. « Yugo (Ere du Wakfu) - Le KROSMOZ, là où tout commence », sur www.krosmoz.com (consulté le )
  13. « Amalia - Le KROSMOZ, là où tout commence », sur www.krosmoz.com (consulté le )
  14. « Tristepin - Le KROSMOZ, là où tout commence », sur www.krosmoz.com (consulté le )
  15. « Ruel - Le KROSMOZ, là où tout commence », sur www.krosmoz.com (consulté le )
  16. « Adamaï - Le KROSMOZ, là où tout commence », sur www.krosmoz.com (consulté le )
  17. « Wakfu - L'Encyclopédie des Dessins animés », sur Toutelatele.com (consulté le )
  18. « Dofus pète le feu », Jeuxvideo.com.
  19. « Wakfu en chiffres »
  20. Tot, « Quelques audiences pour Wakfu S3 », sur Tot-prod.com, (consulté le ).
  21. Texte écrit d'un communiqué de presse.
  22. Wakfu en DVD
  23. Wakfu saison 2, l'intégrale en DVD
  24. « La sortie physique des animes Radiant et Wakfu se dévoile chez Kana », sur Manga-news.com, (consulté le ).
  25. Longs métrages Dofus et Wakfu
  26. Olivier, « Tot nous parler d'Ankama », sur Animeland, (consulté le )
  27. Chaipokoi, « Une p'tite série 100 % Ch'ti : Mais ils sont fous ?! Oh oui », Dofus Mag,‎ , p. 124.
  28. a b et c Thomas Berthelon, « 2012 : l'année Wakfu pour Ankama », sur Actua BD, (consulté le ).
  29. Emmanuel Forsans, « Un marathon Wakfu au Grand Rex le  », sur Agence française du jeu vidéo, (consulté le ).
  30. Thomas Berthelon, « Tangomango T1 : Les premiers pirates - Par Adrián - Ankama Éditions », sur Actua BD, (consulté le ).
  31. a et b Thomas Berthelon, « La rentrée 2013 d'Ankama : un recentrage sur les gros titres », sur Actua BD, (consulté le ).
  32. Thomas Berthelon, « Wakfu : Les Kamas de la soif T1 - Par Isabelle Bauthian et Wuye - Ankama Éditions », sur Actua BD, (consulté le ).
  33. Clément Solym, « Mini-Wakfu Mag, Ankama sort un magazine pour les 7/14 ans », sur ActuaLitté, (consulté le ).
  34. « Premier numéro de Mini-Wakfu Mag : Magazine jeunesse d'Ankama », sur BD Gest', (consulté le ).
  35. « Bienvenue dans le monde de l'univers de Wakfu », sur Agence française pour le jeu vidéo, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Art of Wakfu, Ankama Éditions, coll. « Wakfu », , 208 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]