WOT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Toile de confiance.
WOT
Développeur WOT Services, Ltd.
Première version Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 2.4.5
Type logiciel de sécurité
Licence Gratuiciel
Site web www.mywot.com

WOT (ou Web of Trust) est un logiciel gratuit de sécurité développé par la firme WOT Services basée à Helsinki en Finlande. Il prend la forme d'un plugin ou extension pour navigateur web (Mozilla Firefox, Google Chrome...) qui renseigne l'utilisateur sur la réputation des sites Web avant que celui-ci n'y accède.

Début novembre 2016, après un scandale révélé par les médias allemands concernant la collecte et la vente des données personnelles de ses utilisateurs, l'extension est retirée des magasins d'extensions des navigateurs web qui la distribuaient. Plusieurs semaines après, l'extension réintègre ces magasins suite à une nouvelle version supposée corriger ces problèmes.

Fonctionnalité[modifier | modifier le code]

WOT affiche, en regard de chaque lien (texte ou image) renvoyé par le moteur de recherche, un indicateur de la fiabilité du site concerné. Cet indicateur prend la forme d'un cercle dont la couleur va du vert (fiable) au rouge (dangereux).

Le système repose sur le crowdsourcing, c'est-à-dire sur les avis émis par la communauté des utilisateurs de WOT.

Lorsqu'un site n'a pas encore été noté par les utilisateurs de WOT, l'indicateur de fiabilité est gris, ce qui n'indique pas un danger mais reflète le fait que ce site est peu fréquenté par les utilisateurs de WOT.

Critiques[modifier | modifier le code]

Certains internautes accusent WOT de biaiser le classement des sites web, voire d'être manipulé, généralement parce qu'il donnait une note négative à des sites qu'ils estimaient dignes de confiance. Ainsi, 20 % des gens ayant donné leur avis sur le site des add-on Firefox ont donné la pire des notations possible[1].

Le , l'émission allemande Panorama sur la chaîne Das Erste montre que WOT espionne ses utilisateurs et collecte des données personnelles pour les revendre[2]. Un expert en sécurité informatique allemand, Mike Kuketz, poste sur son blog un article technique qui illustre la collecte[3]. L'extension affirme en effet dans sa politique de confidentialité que les données collectées sont anonymes[4]. Cette information est reprise dans plusieurs médias allemands et anglais[5],[6]. Dans l'attente de réponses et de modifications de la part des développeurs, Mozilla retire l'extension de son catalogue de modules complémentaires[7]. WOT se retire finalement des boutiques d'extensions des autres navigateurs après avoir été notifié par Mozilla[8]. L'extension répond sur son forum qu'elle respecte la vie privée de ses utilisateurs et qu'elle s'efforce d'anonymiser les données collectées[9].

Le 19 décembre 2016, le développeur annonce sur son blog qu'une nouvelle version de WOT a été créée corrigeant les problèmes d’anonymisation du collecte de données de ses utilisateurs, et précise que les personnes ne souhaitant pas une telle collecte peuvent simplement désactiver la protection en temps réel. L'extension réintègre ainsi les différents magasins des navigateurs[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Web of Trust - WOT :: Reviews :: Add-ons for Firefox », sur https://addons.mozilla.org/, (consulté le 20 septembre 2014)
  2. (de) « Nackt im Netz: Millionen Nutzer ausgespäht », sur ndr.de, (consulté le 4 novembre 2016)
  3. (de) Mike Kuketz, « WOT-Addon: Wie ein Browser-Addon seine Nutzer ausspäht », sur kuketz-blog.de, (consulté le 4 novembre 2016)
  4. (en) « Privacy Policy », sur mywot.com, (consulté le 4 novembre 2016)
  5. (de) « Beliebte Browser-Erweiterung spioniert offenbar Nutzer aus », sur spiegel.de, (consulté le 4 novembre 2016)
  6. (en) « 'Web Of Trust' Browser Extension Cannot Be Trusted », sur pcmag.com, (consulté le 4 novembre 2016)
  7. La rédaction de ZDNet.fr, « Web of Trust : l’extension est accusée de revendre des données personnelles », sur ZDNet.fr, (consulté le 10 novembre 2016).
  8. (en) « Web of Trust (WOT) Add-on taken down by Google and Mozilla after reports of selling Users browsing history », sur techdows.com, (consulté le 4 novembre 2016)
  9. (en) « User update from WOT », sur mywot.com, (consulté le 4 novembre 2016)
  10. (en) « We’re back! », sur mywot.com, (consulté le 10 juillet 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]