WISE 1506+7027

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
WISEPC J150649.97+702736.0
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 15h 06m 49,89s[1]
Déclinaison 70° 27′ 36,23″[1]
Constellation Petite Ourse

Localisation dans la constellation : Petite Ourse

(Voir situation dans la constellation : Petite Ourse)
Ursa Minor IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral T6[1],[2]
Magnitude apparente (J)

14 328 ± 0 095[1] J (système de filtre 2MASS)


13 56 ± 0 05[1] J (système de filtre MKO)
Magnitude apparente (K) 14 048 ± 0 136[1] KS (système de filtre 2MASS)
Astrométrie
Mouvement propre μα = −1 241 ± 85 mas/a[3]
μδ = 1 046 ± 64 mas/a[3]
Parallaxe 310 ± 42 mas[3]
Distance 11,1+2,3
−1,3
 al[3]
(3,4+0,7
−0,4
 pc)
Caractéristiques physiques

Autres désignations

WISEPC J150649.97+702736.0[1]
WISE J1506+7027[1]
WISE 1506+7027[1]

WISEPC J150649.97+702736.0 (désignation abrégée WISE 1506+7027 ou WISE J1506+7027) est une étoile naine brune de type spectral T6[1],[2], située dans la constellation de la Petite Ourse[note 1]. C'est une des plus proches voisines du Soleil, à une distance de 11,1+2,3
−1,3
années-lumière[3]. Les naines brunes plus proches du Soleil sont Luhman 16 et WISE 0855–0714. Les autres naines brunes qui pourraient être plus proches du Soleil sont ε Indi Ba et ε Indi Bb à 11,8 années-lumière et WISE 0350-5658 à 12,1+5,2
−1,3
années-lumière.

Découverte[modifier | modifier le code]

WISE 1506+7027 a été découverte en 2011 dans les données collectées dans l'infrarouge par le télescope spatial Wide-Field Infrared Survey Explorer (WISE), dont la mission a duré de décembre 2009 à février 2011. En 2011, Kirkpatrick et ses collègues ont publié un article dans The Astrophysical Journal Supplement, où ils présentaient la découverte de 98 nouveaux systèmes de naines brunes avec des composantes de types spectraux M, L, T et Y, parmi lesquels se trouvait WISE 1506+7027[1],[note 2].

Distance[modifier | modifier le code]

La parallaxe trigonométrique de WISE 1506+7027, publiée en 2013 par Marsh et al., est de 0,310 ± 0,042 secondes d'arc, correspondant à une distance de 3,4+0,7
−0,4
pc, ou 11,1+2,3
−1,3
al[3],[note 3]. L'estimation par photométrie de la distance de WISE 1506+7027, publiée dans l'article de découverte en 2011, est de 4,9 pc (16 al)[1].

Mouvement dans l'espace[modifier | modifier le code]

WISE 1506+7027 a un mouvement propre élevé d'environ 1623 milliarcsecondes par an[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La plus proche étoile/naine brune actuellement connue dans cette constellation.
  2. Ces 98 systèmes de naines brunes sont seulement parmi les premiers, et non les seuls, découverts dans les données collectées par WISE : six découvertes furent publiées plus tôt (cependant, elles sont aussi listées dans Kirkpatrick et al. (2011)), dans Mainzer et al. (2011) et dans Burgasser et al. (2011), les autres découvertes furent publiées ultérieurement.
  3. Pour ces estimations de parallaxe et de distance, la valeur de distance la plus probable n'est pas égale à l'inverse de la valeur la plus probable de la parallaxe, comme ce serait le cas avec des valeurs exactes de parallaxe et de distance. C'est parce que Marsh et al. ont utilisé une méthode plus sophistiquée pour convertir les parallaxes les plus probables en valeurs de distances les plus probables, méthode qui utilise des informations a priori, et non juste le calcul de la valeur inverse (pour la description de la méthode, voir Marsh et al. (2013), Section 4).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l (en) J. Davy Kirkpatrick, Cushing, Michael C., Gelino, Christopher R., Griffith, Roger L., Skrutskie, Michael F., Marsh, Kenneth A., Wright, Edward L., Mainzer, A., Eisenhardt, Peter R., McLean, Ian S., Thompson, Maggie A., Bauer, James M., Benford, Dominic J., Bridge, Carrie R., Lake, Sean E., Petty, Sara M., Stanford, S. A., Tsai, Chao-Wei, Bailey, Vanessa, Beichman, Charles A., Bloom, Joshua S., Bochanski, John J., Burgasser, Adam J., Capak, Peter L., Cruz, Kelle L., Hinz, Philip M., Kartaltepe, Jeyhan S., Knox, Russell P., Manohar, Swarnima, Masters, Daniel, Morales-Calderon, Maria, Prato, Lisa A., Rodigas, Timothy J., Salvato, Mara, Schurr, Steven D., Scoville, Nicholas Z., Simcoe, Robert A., Stapelfeldt, Karl R., Stern, Daniel, Stock, Nathan D. et Vacca, William D., « The First Hundred Brown Dwarfs Discovered by the Wide-field Infrared Survey Explorer (WISE) », The Astrophysical Journal Supplement, vol. 197, no 2,‎ , p. 19 (DOI 10.1088/0067-0049/197/2/19, Bibcode 2011ApJS..197...19K, arXiv 1108.4677v1)
  2. a et b (en) J. D. Kirkpatrick, C. R. Gelino, M. C. Cushing, G. N. Mace, R. L. Griffith, M. F. Skrutskie, K. A. Marsh, E. L. Wright, P. R. Eisenhardt, I. S. McLean, A. K. Mainzer, A. J. Burgasser, C. G. Tinney, S. Parker et G. Salter, « Further Defining Spectral Type "Y" and Exploring the Low-mass End of the Field Brown Dwarf Mass Function », The Astrophysical Journal, vol. 753, no 2,‎ , p. 156 (DOI 10.1088/0004-637X/753/2/156, Bibcode 2012ApJ...753..156K, arXiv 1205.2122)
  3. a b c d e f et g (en) Kenneth A. Marsh, Wright, Edward L., Kirkpatrick, J. Davy, Gelino, Christopher R., Cushing, Michael C., Griffith, Roger L., Skrutskie, Michael F. et Eisenhardt, Peter R., « Parallaxes and Proper Motions of Ultracool Brown Dwarfs of Spectral Types Y and Late T », The Astrophysical Journal, vol. 762, no 2,‎ , p. 119 (DOI 10.1088/0004-637X/762/2/119, Bibcode 2013ApJ...762..119M, arXiv 1211.6977)

Lien externe[modifier | modifier le code]