William Averell Harriman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis W. Averell Harriman)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harriman.
William Averell Harriman
Image illustrative de l'article William Averell Harriman
Fonctions
48e gouverneur de l'État de New York
Prédécesseur Thomas Dewey
Successeur Nelson Rockefeller
15e secrétaire du Commerce des États-Unis
Président Harry S. Truman
Gouvernement Administration Truman
Prédécesseur Henry Wallace
Successeur Charles W. Sawyer
Ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni
Prédécesseur John Gilbert Winant
Successeur Lewis Douglas
Ambassadeur des États-Unis en URSS
Prédécesseur William Harrison Standley
Successeur Walter B. Smith
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance New York (États-Unis)
Date de décès (à 94 ans)
Lieu de décès Yorktown Heights (New York)
(États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain (avant 1928)
Parti démocrate (1928-1986)
Père Edward Henry Harriman
Fratrie E. Roland Harriman
Conjoint Pamela Harriman
(1971-1986)
Diplômé de Université Yale

Signature de William Averell Harriman

William Averell Harriman
Liste des secrétaires du Commerce des États-Unis

William Averell Harriman , né le 15 novembre 1891 à New York et mort le 26 juillet 1986 à Yorktown Heights (New York), est un homme d'affaires, homme politique et diplomate américain.

Membre du Parti républicain puis à partir de 1928 du Parti démocrate, il est un représentant américain en Europe durant la Seconde Guerre mondiale pour plusieurs dossiers et notamment ambassadeur des États-Unis en URSS entre 1943 et 1946. Après cela et en parallèle d'activités entrepreneuriales, il est un coordinateur du plan Marshall. Il est secrétaire du Commerce entre 1948 et 1953 dans l'administration du président Harry S. Truman puis conseiller de Dwight D. Eisenhower et gouverneur de l'État de New York entre 1955 et 1958. Il est enfin assistant de John F. Kennedy lors de son passage à la Maison-Blanche sur le traité d'interdiction partielle des essais nucléaires et sous-secrétaire d'État dans l'administration L.B. Johnson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines, études et vie privée[modifier | modifier le code]

Il est né à New York, fils de magnats des chemins de fer (Edward Henry Harriman et Mary Williamson Averell), et frère de E. Roland Harriman. Il est éduqué à Groton School dans le Massachusetts, puis à l'université Yale. Il épousa Kitty Lanier Lawrence, qui meurt en 1936. Il épouse ensuite Marie Norton Whitney. Enfin, son troisième et dernier mariage est avec Pamela Beryl Digby, ancienne épouse du fils de Winston Churchill, Randolph.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il est l'envoyé du président Roosevelt comme émissaire spécial en Europe, et assista en août 1941 à la conférence de l'Atlantique, rencontre entre le président américain et Winston Churchill à Placentia Bay. Plus tard, il est nommé secrétaire au Commerce sous la présidence de Harry Truman afin de remplacer Henry A. Wallace, qui critiquait la politique étrangère de Truman. Il sert à ce poste de 1946 à 1948. Il est envoyé à Téhéran en juillet 1951 comme médiateur entre l'Iran et le Royaume-Uni après la nationalisation de l'Anglo-Iranian Oil Company.

Il est gouverneur de l'État de New York le temps d'un mandat, à partir de 1954. Il est battu par le républicain Nelson Rockefeller en 1958. Il est également candidat à l'investiture démocrate pour les élections présidentielles de 1952 et de 1956, avec la bénédiction de Harry Truman, mais est battu à deux reprises par Adlai Stevenson.

Il est ambassador at Large sous la présidence Kennedy, jusqu'en novembre 1961. Il est ensuite nommé assistant secretary of State for Far Eastern Affairs. Il reste à ce poste jusqu'en avril 1963, où il devient Under secretary of State for Political Affairs. Il reste en poste toute la durée de l'administration de Lyndon B. Johnson, jusqu'en mars 1965 où il redevint ambassador at Large. Il est responsable des négociations de paix à Paris sur le Vietnam.

Il est favorable au coup d'État contre le président vietnamien Ngo Dinh Diem en 1963.[réf. nécessaire]

Carrière d'homme d'affaires[modifier | modifier le code]

Avec des capitaux de son père, il fonde la banque W.A. Harriman & Co en 1922. Il est rejoint par son frère E. Roland Harriman et l'affaire change son nom en Harriman Brothers & Co. Cette société fusionne en 1931 avec Brown Bros. & Co. pour donner la société Brown Brothers Harriman & Co.. Parmi les employés notables se trouvent George Herbert Walker, et Prescott Bush (le grand-père de l'ancien président des États-Unis George W. Bush), eux-mêmes également employés à la Union Banking Corporation (UBC), entreprise fermée en 1943 par le gouvernement américain pour avoir commercé avec l'ennemi (cf. Trading with the Enemy Act). Il fonde en 1921 la compagnie maritime United American Lines, vendue en 1926 à la HAPAG.

Harriman avait des parts dans : Brown Brothers & Harriman & Co, Union Pacific Railroad, Merchant Shipping Corporation et divers autres investissements dont Polaroid.

Résumé de carrière[modifier | modifier le code]

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez pour voir d'autres modèles.
Cette section contient une ou plusieurs listes. Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.  (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Liens externes[modifier | modifier le code]