Władysław Pasikowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Władysław Pasikowski
Description de cette image, également commentée ci-après
Wladyslaw Pasikowski, 2014
Naissance (59 ans)
Łódź, Pologne
Nationalité Drapeau de Pologne Polonaise
Profession Metteur en scène, scénariste

Władysław Pasikowski né le 14 juin 1959 à Łódź en Pologne est un metteur en scène et scénariste polonais[1]. Fait chevalier de l'Ordre Polonia Restituta en 2014, il reçoit la médaille d'argent du Mérite culturel polonais Gloria Artis en 2015[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Władysław Pasikowski étudie la culture et l'art à l'université de Łódź, puis à l'École de cinéma de Łódź. Il est tout à la fois réalisateur de cinéma, metteur en scène, mais aussi auteur de films publicitaires. Depuis 1993, il s'est aussi lancé dans la science fiction.

Il débute avec Kroll, pour réaliser ensuite Chiens et Chiens II - la dernière goutte de sang, films à gros succès commercial, attirant les foules dans les cinémas.

En 1998, le titre du film Demony wojny wedlug Goi (Demons of War by Goya) ou Les Démons de la guerre selon Goya est une référence à une série de dessins réalisés au début du dix-neuvième siècle par le peintre espagnol Francisco de Goya y Lucientes (1746-1828). Après une vie relativement confortable à la cour royale d'Espagne avec des portraits légers commandés par les nobles et pour lesquels il est commissionné, la santé de Goya se dégrade. Il doit alors faire face au spectre de la mort et il vit désormais dans la pauvreté. Ses peintures deviennent de plus en plus morbides, avec comme point d'orgue les fameuses peintures noires sur le mur de sa villa française (les peintures ont été transférées au Musée du Prado à Madrid).

L'une de ses peintures représente les désastres de la guerre. En se basant sur les observations de Goya sur la guerre franco-espagnole de 1808, Pasikowski dépeint graphiquement en détail la dimension inhumaine de l'homme. Même avec les millions de dollars de budgets disponibles pour les metteurs en scène de films modernes pour recréer la sang et l'horreur des batailles, les dessins de Goya, faits près de 200 ans plus tôt, rappellent le plus puissamment la volonté anti-guerre bien plus que les arts cinématographiques aient pu produire. Le film de Pasikowski n'a pas l'ambition de concurrencer les œuvres du maître.

Demony suit les IFOR forces spéciales en Bosnie, au moment où la guerre arrive à son terme en février 1996 et décrit une guérilla sur un fond d'intrigues politiques.

Demony a bénéficié d'un budget élevé, avec une photographie impressionnante et un orchestre mélodramatique. Pasikowski a employé trois des plus célèbres acteurs polonais dans les principaux rôles : Olaf Linde-Lubeszenko (La Liste de Schindler), Zbigniew Zamachowski (Le Décalogue) et Bogusław Linda (L'Homme de fer, Le Décalogue) dans le rôle du Major Kellner.

En 2001, Pasikowski sort le film Reich dont l’action se déroule dans un monde de mafia allemande et polonaise de voleurs de voitures. Apres des années passées en Allemagne, les deux personnages principaux, Alex (Bogusław Linda) et André (Miroslaw Baka), retournent à Gdansk ou ils entrent en conflit avec des gangs locaux.

Depuis cette époque-là, Pasikowski passe pour un spécialiste des films d'action. C'est un auteur parfois controversé, mais la plupart des critiques considèrent qu'il fait partie des artistes que l'on peut aimer ou haïr, mais qui ne peuvent laisser indifférents et avec lequel il faut compter.

Wladyslaw Pasikowski collabore avec Pawel Edelman polonais directeur de la photographie, notamment à six reprises. Dès 1991, ils réalisent ensemble Kroll qui rapporte à ce dernier le Prix de la Meilleure Photographie au Festival du Cinéma Polonais. Puis viennent « Dogs » (1992) et « Dogs 2 » (1994), « Bitter Sweet » (1996), « The Demons of War after Goya » (1998) et « Samum » (1999).

Les projets cinématographiques de Władysław Pasikowski n’ont toujours pas été subventionnés.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) « Władysław Pasikowski », sur culture.pl (consulté le 6 décembre 2016)
  2. (pl) « Wręczenie medali „Zasłużony Kulturze - Gloria Artis” », sur mkidn.gov.pl, (consulté le 6 décembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]