Vyāsa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vyāsa

Vyāsa (devanāgarī : व्यास)[1] est un rishi légendaire, auteur et compilateur "prototypique" de l'hindouisme[2]. Ce mot sanskrit signifie « compilateur » et désigne les auteurs d'un grand nombre de textes et d'oeuvres collectives. Il est connu sous le nom de Bādarāyaṇa en tant que fondateur du Védanta ayant vécu entre 200 av. J.-C. et 450 ap. J.-C. Il aurait écrit le Brahmasūtra[3].

Il est aussi nommé Veda Vyāsa (वेद व्यास, veda vyāsa), ou encore Krishna Dvaipayana (en référence à son apparence et son lieu de naissance). Nombre de traditions Vaishnava voient en lui un avatar de Vishnou. Il est considéré comme étant à la source de la définition de l'Ahiṃsā communément admise en Inde[4]. Au cours des siècles un autre écrivain connu a pris ce nom : un poète du XVIe siècle dénommé Harirama Vyasa.

La légende de Vyāsa[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Vyāsa est apparu pour la première fois comme auteur et protagoniste du Mahābhārata. Alors que certains pensent que l'épopée s'ancre dans des événements historiques survenus des siècles avant notre ère, d'autres acceptent cette œuvre comme un compendium d'événements légendaires et de philosophie de l'Inde antique. Ainsi il est impossible de savoir quand le Vyāsa historique a vécu ou d'en extraire une histoire factuelle d'après les éléments contenu dans cette épopée.

D'après le Mahābhārata, il est le fils de Satyavati, fille d'un passeur ou d'un pêcheur, et du sage errant Parashara. Il est né sur une île de la rivière Yamuna. Il est dit que c'est près de Kalpi dans la région Jalaun de l'Uttar Pradesh. Il était sombre de peau et fut nommé Krishna (noir) et Dvaipayana, signifiant né sur une île. L'enfant devint adulte aussitôt après sa naissance, adoptant une vie d'ascète, il devint rapidement l'un des plus grands rishis. Il est considéré comme un des huit Chiranjeevin (ayant longtemps vécu ou immortels, de même que le dieu Hanuman) qui sont toujours existant d'après les croyances hindoues.

Vyāsa compilateur[modifier | modifier le code]

"L'oeuvre attribuée par la tradition indienne à Vyâsa s'étend sur un millénaire et est tellement abondante qu'on peut légitimement douter qu'un seul homme en ait été l'auteur"[5]. L'histoire n'a gardé aucune trace de Vyāsa. Il serait le compilateur des Vedas, auteur des Purāṇa ainsi que de l'épopée du Mahābhārata. Il est également considéré comme l'auteur du texte védantique des Brahma Sūtra, ainsi que du Yoga Bhashya, un commentaire des Yoga Sūtra composé entre 600 et 800 de notre ère[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. Dictionnary of Hinduism par W.J. Johnson publié par Oxford University Press, page 355, ISBN 9780198610250
  3. Bādarāyaṇa, Bibliothèque Nationale de France
  4. L'HINDOUISME, Dharam Vir Singh, éditions Surabhi Prakash : « l'ahiṃsā consiste à ne jamais blesser, en aucune manière, une créature vivante quelle qu'elle soit »
  5. L'Inde classique. Michel Angot. Éd. Les Belles Lettres, 2007, page 29. (ISBN 978-2-251-41015-9)
  6. L'Inde classique. Michel Angot. Éd. Les Belles Lettres, 2007, page 272. (ISBN 978-2-251-41015-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :