Vulcain (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vulcain.
Vulcain
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Hard rock, heavy metal
Années actives 1981-2000, depuis 2009
Labels Desperado, XIII Bis Records, Ebony Records, Private Records, Media 7
Site officiel www.vulcain-officiel.com
Composition du groupe
Membres Daniel Puzio
Vincent Puzio
Marc Varez
Anciens membres Didier Lohezic
Franck Pilant
Marcos Arieta
Franck Vilatte

Vulcain est un groupe de hard rock et heavy metal français, originaire de Paris. Vulcain est formé en 1981. En 1984, le groupe sort son premier album studio, Rock 'n' Roll Secours. En 1998, le groupe publie son dernier album Stoppe la machine, avant de se séparer officiellement la même année. Il se reforme en 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vulcain est formé en 1981[1] par les frères Puzio, Daniel (guitare et chant) et Vincent (basse), anciens membres du groupe Hard Fight[2]. Le groupe est ensuite rejoint par Didier Lohezic (guitare) et Franck Vilatte (batterie). Ensemble, ils enregistrent et publient une démo en 1982, Demo 1982, au label Private Records. En 1984, après avoir gagné un concours, le groupe peut enregistrer sa seconde demo au label Media 7. Le groupe signe chez Ebony Records en 1984, et se retrouve sur la compilation du label avec son titre homonyme[2]. En 1984, le groupe peut enfin sortir son premier album studio, Rock 'n' Roll Secours. Tout de suite, Vulcain sera comparé à Motörhead, et sera même appelé le « Motörhead français », un surnom qui les suivra au long de leur carrière[3].

En 1985, Franck Vilatte quitte le groupe[4], et est remplacé par Marc Varez. Le groupe sort l'EP La Dame de Fer et l’album Desperados sur le label Riff Records, créé pour l’occasion par leur producteur Elie Benalie[4]. Vulcain acquiert progressivement une certaine notoriété. En 1988, un nouveau changement de line-up s’opère avec Franck Pilant qui remplace Didier Lohezic. Vulcain se remet au travail et prépare en 1989, l’album Transition. Cependant cet album est très différent des précédents et surprend beaucoup de fans. Le groupe perdra même son surnom. Après la sortie de cet album, Franck Pilant quitte le groupe. En 1992, Marcos Arieta rejoint le groupe au poste de second guitariste. L’album Big Bang sort la même année et confirme le changement musical entamé avec Transition. En 1994, Arieta quitte le groupe et Vulcain, désormais sous forme de trio, enregistre un nouvel album, éponyme cette fois. Pendant plusieurs années, le groupe ne donnera plus de nouvelle. En 1998, il publie son dernier album Stoppe la machine, avant de se séparer officiellement la même année.

Fin 2009, sur leur page Myspace, un communiqué redonne de l'espoir aux fans en annonçant la reformation de Vulcain. Sous forme de trio (car Lohezic souffre de problèmes aux doigts qui l'empêchent de jouer), il recherche des dates pour un grand retour sur scène en 2010. Le groupe jouera notamment au Hellfest, comme il l'annonce sur sa page Myspace le . Il jouera également en première partie de Motörhead, sur quelques dates de la tournée 2010[5]. Ce live est enregistré et publié sous le titre En revenant, en 2011[6]. Le sort leur nouvel album, V8[7]. Pour fêter les 30 ans de Rock'n'Roll Secours, sorti en 1984, Vulcain réenregistre cet album avec la formation actuelle. Il sort sous forme d'un coffret deux CD (la version 1984 et la nouvelle) fin septembre 2014. Vulcain forme également son propre label indépendant, Desperado.

Style musical[modifier | modifier le code]

Le groupe est influencé par Ten Years After, MC5, Grand Funk Railroad, AC/DC et Motörhead. Leur ressemblance avec Motörhead a souvent été critiqué[8],[9],[10],[11],[12] ; néanmoins, The Beast du fanzine Slayer félicite le chant de Lemmy Kilmisters dans leur premier album, et le conseille aux fans qui n'ont aucun mal à comprendre le français[9].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Franck Vilatte - batterie[1]
  • Marcos Arieta - guitare[1]
  • Didier Lohezic - guitare (1981-1987)[1]
  • Franck Vilatte - guitare (1981-1985 ; décédé)[1]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Vulcain », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 10 septembre 2016).
  2. a et b (en) « Vulcain », sur MusicMight/Rockdetector,‎ (consulté le 10 septembre 2016).
  3. « Vulcain au Hellfest 2015 », sur La Grosse Radio,‎ (consulté le 10 septembre 2016).
  4. a et b « VULCAIN (FRA) - Daniel Puzio (Avril-2013) », sur Metal Impact (consulté le 10 septembre 2016).
  5. « Motörhead + Vulcain - Le 14 décembre 2010 à Lyon, France (Halle Tony Garnier) », sur Trashocore (consulté le 10 septembre 2016).
  6. « VULCAIN - En revenant - chronique », sur Metal France,‎ (consulté le 10 septembre 2016).
  7. « VULCAIN - V8 », sur Metal France,‎ (consulté le 10 septembre 2016).
  8. (de) Oliver Klemm: Vulcain. ‘‘La Dame De Fer’’. In: Metal Hammer, Nr. 7–8, jillet-août 1985, page 66f.
  9. a et b The Beast: Vulcain - Rock ’n’ Roll secours. In: Jon Kristiansen : Slayer. N° 1 à 5. Rosières en Haye: Camion Blanc 2009, page 62.
  10. (de) Holger Stratmann, « Vulcain - Rock ’n’ Roll Secours », sur Rock Hard, Nr. 8 (consulté le 11 mars 2013).
  11. (de) Holger Stratmann, « Vulcain - Transition », sur Rock Hard, Nr. 45 (consulté le 11 mars 2013).
  12. (de) Boris Kaiser, « Vulcain - En Revenant... », sur Rock Hard, Nr. 292 (consulté le 11 mars 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]