Vues des ports de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vues des ports de France
Claude-Joseph Verne - L'entrée du port de Marseille (1754).jpg

L'Entrée du port de Marseille (1754), premier tableau de la série

Artiste
Date
Matériau
Dimensions (H × L)
165 × 263 cm
Format
Rectangulaire
Mouvement
Localisation
Propriétaire

Les vues des ports de France sont une série de tableaux réalisés par le peintre français Joseph Vernet entre 1754 et 1765. Commande du roi Louis XV pour promouvoir la marine française, les tableaux représentent les panoramas détaillés de dix ports.

Historique[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Joseph Vernet naît à Avignon en 1714. Il serait formé par les peintres Adrien Manglard et Philippe Sauvan et s'installe à Rome en 1734 pour y étudier le travail des précédents paysagistes et peintres de marines. En Italie, il s'assure un solide réseau international[1]. En particulier, il y fait la connaissance d'Abel-François Poisson de Vandières, futur marquis de Marigny et frère de madame de Pompadour, maîtresse du roi Louis XV. Il rentre en France en 1753.

Commande[modifier | modifier le code]

En 1753, Abel-François Poisson de Vandières propose à Louis XV de faire réaliser par Joseph Vernet une série de tableaux illustrant les différents ports de France et glorifiant leurs richesses. Vernet reçoit ainsi commande de 24 tableaux, payés chacun 6 000 livres. Pour chaque tableau, Vernet reçoit un cahier des charges précis ; on lui demande ainsi de représenter au premier plan les activités spécifiques à la région.

Entre 1753 et 1765, Joseph Vernet se déplace dans dix ports : Marseille, Bandol, Toulon, Antibes, Sète, Bordeaux, Bayonne, La Rochelle, Rochefort et Dieppe. Il en réalise au total quinze tableaux, la commande restant inachevée.

Impact[modifier | modifier le code]

À leur réalisation, les quinze tableaux sont exposés à Paris au Salon de peinture et de sculpture. Joseph Vernet en fait imprimer de longues descriptions, dans un but didactique[2]. Leur diffusion est assurée à partir de 1758 par une série d'estampes gravées par Charles-Nicolas Cochin et Jacques-Philippe Le Bas ; ces estampes rencontrent un grand succès et sont retirées plusieurs fois[2].

Après cette commande, Joseph Vernet peut vendre très avantageusement ses marines, « au poids de l'or » si l'on en croit Pierre-Jean Mariette[1]. De fait, la liste de ses commanditaires est aussi variée et internationale que prestigieuse ; elle comprend, entre autres figures célèbres, Catherine II[1].

En 1791, Jean-François Hue, élève de Vernet, se voit confier la tâche de terminer la série : entre 1792 et 1798, il exécute une série de six tableaux sur le thème des ports de Bretagne.

En 1793, la série des ports de France fait partie des premières œuvres exposées dans le nouveau museum central des arts, futur musée du Louvre. Néanmoins, entre 1803 et 1820, les Ports sont exposées au musée du Luxembourg[3].

En 1943, le secrétaire d'état à la Marine demande l'attribution des tableaux au musée national de la Marine. Treize y sont attribués, les deux derniers restant au Louvre. En 2015, la dernière exposition complète de la série date de 1976[2].

Tableaux[modifier | modifier le code]

Les 15 tableaux sont des peintures à l'huile sur toile, de dimensions identiques : 165 cm de hauteur sur 263 cm de longueur. 13 sont conservées au musée national de la Marine, à Paris ; les deux dernières sont exposées au musée du Louvre.

Ville Titre Année Dimensions
(H×L, cm)
Collection Illustration
Marseille L'Entrée du port de Marseille 1754 165×265 Musée du Louvre[4] Claude-Joseph Verne - L'entrée du port de Marseille (1754).jpg
Marseille Intérieur du port de Marseille, vu du pavillon de l'Horloge du Parc 1754 165×263 Musée national de la Marine Vernet-marseille-1754.jpg
Bandol Vue du golfe de Bandol : la Madrague ou la pêche au thon 1754 165×263 Musée national de la Marine Vernet-bandol.jpg
Toulon Première vue de Toulon, vue du Port-Neuf, prise de l'angle du parc d'artillerie 1754 165×263 Musée national de la Marine Vernet-toulon-1.jpg
Toulon Deuxième vue de Toulon : vue de la ville et de la rade 1755 165×263 Musée du Louvre[5] Vernet-toulon-2.jpg
Toulon Troisième vue de Toulon : la vieille darse, prise du côté des magasins aux vivres 1755 165×263 Musée national de la Marine Série des ports de France mg 5236.jpg
Antibes Le Port d'Antibes en Provence, vu du côté de la terre 1756 165×263 Musée national de la Marine La rade d'Antibes par Joseph Vernet (Musée national de la Marine) (15906473962).jpg
Sète Vue du Port de Cette 1756-57 165×263 Musée national de la Marine Vernet-port-Sette.jpg
Bordeaux Vue d'une partie de port et de la ville de Bordeaux, prise du côté des Salinières 1758-59 165×263 Musée national de la Marine Vernet-port-Bordeaux.jpg
Bordeaux Deuxième vue de Bordeaux : prise du château Trompette 1759 165×263 Musée national de la Marine Deuxieme vue du port de Bordeaux prise du château Trompette.jpg
Bayonne Première vue de Bayonne prise à mi-côte sur le glacis de la citadelle 1760 165×263 Musée national de la Marine[6]
Bayonne Deuxième vue de Bayonne, prise de l'allée des Boufflers, près de la porte de Mousserole 1761 165×263 Musée national de la Marine[7] Vernet-port-Bayonne.jpg
La Rochelle Vue du port de La Rochelle, prise de la petite Rive 1762 165×263 Musée national de la Marine LaRochelleHarbour1762.jpg
Rochefort Vue du port de Rochefort, prise du magasin des Colonies 1762 165×263 Musée national de la Marine Joseph Vernet, Vue du port de Rochefort, prise du magasin des Colonies.jpg
Dieppe Vue du port de Dieppe 1765 165×263 Musée national de la Marine Vue du port de Dieppe (1765).jpg

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Charlotte Guichard, Pierre-Yves Beaurepaire (dir.) et Pierrick Pourchasse (dir.), « Les circulations artistiques en Europe (années 1680-années 1780) », dans Les circulations internationales en Europe, années 1680-années 1780, Presses Universitaires de Rennes, , p. 391
  2. a, b et c « L'Histoire des tableaux », Musée national de la Marine
  3. Catalogue sommaire des peintures, sculptures, dessins, gravures en médailles et sur pierres fines et objets d'art divers de l'école contemporaine exposés dans les galeries du musée national du Luxembourg , Imprimeries réunies, Musée du Luxembourg, 1894, p.X (Introduction). Lire en ligne.
  4. « Le Port de Marseille », notice no 000PE002864, base Joconde, ministère français de la Culture
  5. « La Ville et la Rade de Toulon », notice no 000PE002865, base Joconde, ministère français de la Culture
  6. « Vue de Bayonne, prise à mi-côte sur le Glacis de la Citadelle », notice no 50260001878, base Joconde, ministère français de la Culture
  7. « Vue de Bayonne, prise de l'allée de Boufflers près de la porte de Mousserole », notice no 50260001879, base Joconde, ministère français de la Culture

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]