Vremia (émission de télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vremia.

Vremia
Image illustrative de l’article Vremia (émission de télévision)
Titre original Время
Genre Journal télévisé
Périodicité Quotidienne
Création Youri Letounov (ru)
Présentation Ekaterina Andreïeva
Ancienne présentation Igor Kirillov et Nonna Bodrova
Musique Gueorgui Sviridov
Thème du générique Время, вперёд! (Vremya, vperyod!)
Pays Drapeau de l'URSS Union soviétique (1968-1991)
Drapeau de la Russie Russie
Langue Russe
Production
Lieu de tournage Moscou
Durée 30 minutes
Format d’image 4/3 (1968-2011)
16/9 (depuis 2011)
Format audio Mono (1968-2000)
Stéréo (depuis 2000)
Diffusion
Diffusion Pierviy Kanal
Ancienne diffusion Télévision centrale soviétique
Date de première diffusion
Site web www.1tv.ru/news/issueVoir et modifier les données sur Wikidata

Vremya (russe : Время, lit. « Temps ») est le principal et plus ancien journal télévisé du soir en Russie diffusé sur la Perviy Kanal publique et précédemment diffusé, de sa création le à août 1991, sur le premier programme de la Télévision centrale soviètique et depuis fin février 1993 qui fais son grand retour.

Il est présenté depuis 1995 par la journaliste Ekaterina Andreïeva.

Historique[modifier | modifier le code]

Vremya est créé en 1968 par le journaliste de radio Youri Letounov (ru) et sa première édition est diffusée le à 21 h (GMT +11, +9, 7, 5 et 3) sur le premier programme de la Télévision centrale d'URSS. Le journal est diffusé en direct cinq fois en raison de la grande taille de la Russie (le pays s'étend sur neuf fuseaux horaires). Pendant l'ère soviétique, le programme est diffusé simultanément sur la chaîne principale de chaque république soviétique (UT-1 en RSS d'Ukraine, Programme CT Soviétique de Biélorussie en RSS de Biélorussie, Eesti Televisioon en RSS d'Estonie, Comité de la radio-télévision en RSS de Lituanie) et peut atteindre quotidiennement, en termes d'audience, les 150 millions de téléspectateurs[1]. La diffusion dure 30 minutes, mais dans des circonstances particulières, l'émission est prolongée au-delà des 30 minutes prévues en cas de besoin, surtout pendant l'ère soviétique, notamment lors des retransmissions des cérémonies officielles et parades sur la place Rouge, des congrès et activités du PCUS, des séances plénières du Soviet suprême de l'URSS, et de la mort de dirigeants soviétiques comme Leonid Brejnev, Youri Andropov et Konstantin Tchernenko. Même les meilleurs moments de la célébration des fêtes échelle de l'Union ont également été diffusés.

À partir de 1974, Vremya est retransmis en couleur. À cette même période, une autre édition de 30 minutes est diffusée autour de 23h00 sur le programme de toute l'Union sous la forme d'une diffusion simultanée en direct de Vremia dans la zone de transmission Orbita pour l'Asie soviétique. Avant cela, les deux canaux diffusaient Vremia simultanément à 21h00, puis à nouveau le lendemain matin, quand le premier programme ouvrait son antenne vers 7h30 du matin (6h30 plus tard) avant de diffuser les programmes pour enfants et ceux pour les écoles et les collèges, tous produits avec le Ministère soviétique de l'éducation. Le programme 4 a également diffusé Vremia. Plus tard, une édition du matin est diffusée en direct à 06h30, juste avant le programme du matin 120 minut.

Après l'introduction de la Glasnost à la fin des années 1980, Vremya desserre sa fidélité à la ligne du parti communiste d'URSS et commence à présenter des rapports équitables sur les événements politiques se déroulant en Europe de l'Est à l'époque. En 1987, le logo du programme apparaît pour la première fois dans le studio. En 1988, le studio utilise un décor d'images pour la première fois, et un nouveau logo, avec une lettre B de style dans une boîte, fait son apparition. Pendant deux semaines, plus de 100 stations de télévision à travers les États-Unis diffusent Vremya du 12 au 26 février 1989, durant un essai coordonné par WGBH-TV. Le 19 août 1991, Vremya diffuse pour la première fois des images de l'imminence du coup d'Etat à Moscou. Le dernier journal télévisé Vremya de l'ère soviétique est diffusé fin août 1991 et disparaît de l'antenne à la suite des pressions du président russe Boris Eltsine qui considère que ce programme a été « trop lié avec le PCUS ».

Vremya est relancé fin février 1993 puis le , sur ORT 1 (russe : Общественное Российское Телевидение, Obshchestvennoe Rossiyskoe Televidenie, Télévision publique russe 1), à temps pour rendre compte de la menace de conflit en Tchétchénie. Le format change ensuite pour ne conserver qu'un seul présentateur, mais une double-présentation est maintenue pour les éditions spéciales, et est même incorporée dans le générique d'ouverture entre 1995 et 1996.

La majorité des Russes considèrent Vremya comme une source d'information de confiance.

Émission[modifier | modifier le code]

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

À l'époque soviétique, Vremya est très pro-gouvernement et ne fait généralement pas état de nouvelles qui pourraient alimenter le sentiment anti-gouvernemental. Le journal présente des rapports qui favorisent le socialisme et dépeint l'occident d'une manière négative. La salle de presse est rattaché au Politburo du Parti communiste du Comité central de l'Union soviétique.

Cette situation change après la Glasnost, quand un directeur de l'information est mis en place en parallèle des informations en provenance de sources officielles. Ainsi Vremya rend compte avec précision de l'effondrement des pays communistes satellites de l'Union soviétique en Europe de l'Est en 1989. Vremya est alors un programme non censuré et critique qui participe à déclencher les manifestations qui précipitent la fin de l'Union soviétique.

Générique[modifier | modifier le code]

De 1986 jusqu'à aujourd'hui, Vremya utilise comme générique d'ouverture le thème musical du film Время, вперёд! (Vremya, vperyod!, lit. Temps, en avant!) composé par Georgy Sviridov[2].

Dimanche Vremya[modifier | modifier le code]

Depuis la fin des années 1980, Vremya a également une édition du dimanche séparée, initialement appelé 7 Jours (russe : Семь дней, Sem 'd'nei) et connue depuis 2003 sous le nom Dimanche Vremya (russe : Воскресное Время, Voskresnoe Vremya). Ce programme diffuse un tour d'horizon des nouvelles de la semaine. Jusqu'à son lancement, Vremya n'était diffusé que du lundi au samedi.

Présentateurs[modifier | modifier le code]

Les présentateurs phares de la période soviétique du journal Vremya sont Igor Kirillov[3] et Nonna Bodrova, qui l'ont conjointement présenté pendant presque 25 ans, de 1968 à 1991[1].

Période soviétique[modifier | modifier le code]

Période russe[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Olga Solomentseva, Ушла из жизни знаменитая телеведущая, Dni.ru, 1er février 2009.
  2. Générique de Vremia de 1987 à 1989, sur Youtube.com
  3. (en)Philo C. Wasburn, The Social Construction of International News: We're Talking about Them, They're Talking about Us, Greenwood Publishing Group, coll. « Praeger series in political communication », (ISBN 9780275978105, lire en ligne), p. 79

Liens externes[modifier | modifier le code]