Voyage privé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Voyage Privé
logo de Voyage privé

Création 2006
Fondateurs Denis Philipon/Sébastien Tricaud/Christophe Serna/David Bastian
Forme juridique SAS
Siège social Aix-en-Provence
Drapeau de France France
Activité agence de voyages / e-tourisme
Produits séjours et voyages
Site web https://www.voyage-prive.com/

Voyage Privé est une agence de voyages en ligne spécialisée dans la vente privée. Le site est lancé en mai 2006[1],[2]. Le siège de la société est installé à Aix-en-Provence[3].

Le site propose une sélection de séjours et de loisirs pour des destinations en France et dans le monde, à des prix négociés pour ses adhérents[2],[4]. L'adhésion se fait par parrainage[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

En 2006, Denis Philipon, ancien président-directeur général France de Lastminute.com jusqu'en 2004[2], s'associe avec Christophe Serna, Sébastien Tricaud, Alexandre Fontaine et David Bastian pour fonder un site de vente[5]. L'idée de lancement est de créer un nouveau concept, celui du premier « club privé de voyages »[6]. L'année de son lancement, le site enregistre un chiffre d'affaires de 9 000 000 [7].

La société française poursuit son développement à l’international à partir de 2008[4],[3] en Espagne (octobre 2008)[8], Italie (avril 2009)[8], Grande-Bretagne (juillet 2009)[8], États-Unis (printemps 2011)[8], Brésil (décembre 2011), Pologne (juin 2013).

Développement économique[modifier | modifier le code]

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

Voyage privé était classé en 2008 en 8e position des sites de commerce électronique français grâce à une fréquentation de trois millions de visiteurs[9]. En 2010, il était le troisième site français de voyages en ligne, derrière Voyages-sncf.com et Promovacances[10],[11].

En 2010, la société annonce le doublement de son chiffre d'affaires qui avoisinerait les 200 millions d'euros[12],[11],[3]. En 2013, le chiffre d'affaires avoisinerait les 400 millions d'euros[13].

Le site annonce 6,5 millions de membres actifs à travers le monde en 2010[8]. Ce chiffre est estimé par le site à 11,5 millions de membres et 4 millions de clients à travers le monde pour l'année 2013[13].

La société emploie, en France, 150 salariés en 2010[3], 260 personnes en 2011[3]. En 2013, il atteint 350 collaborateurs dont 200 au siège d’Aix-en-Provence[13].

Acquisition de Splendia[modifier | modifier le code]

En mai 2016, le groupe Voyage Privé a annoncé le rachat de Splendia : le leader de la réservation d'hôtels de luxe et de villas[14],[15],[16].

Cette acquisition permet à Voyage Privé d'élargir son offre d'hôtels haut de gamme et permet désormais à ses clients de réserver des hôtels spécifiques et des villas de luxe en dehors de ses périodes de ventes privées. En outre, cette acquisition permet à Voyage Privé de se doter d'une technologie de CMS et de connectivité indispensable au développement de la relation avec les hôteliers[17],[18],[19].

Les Tremplins de l’innovation E-tourisme[modifier | modifier le code]

En mars 2013, Voyage privé annonce le lancement d'un incubateur[20] ou d'une université d'été (summer camp) annuelle « Les Tremplins de l’innovation e-tourisme », afin de faire émerger et de soutenir des projets innovants dans l’e-tourisme, et surtout d’accompagner de jeunes entrepreneurs dans le lancement de leur entreprise.

Sponsoring[modifier | modifier le code]

En parallèle, la fondation Voyage privé développe l'école des XV[21], un projet associatif dont l'objectif est de proposer un cadre éducatif et sportif innovant à des jeunes en difficulté scolaire et issus des quartiers sensibles d'Aix-en-Provence.

Polémique[modifier | modifier le code]

En juillet 2018, l'OCU (es), l'une des principales organisations de consommateurs en Espagne, a réalisé une étude[22] épinglant plusieurs sites de voyages dont Voyage Privé pour leurs pratiques commerciales trompeuses.

L’objectif de l’étude est de montrer que le prix annoncé pour une offre de voyage va augmenter à la fin du processus d’achat. Les résultats de l’étude indiquent que Voyage Privé augmente dans 80% des cas ses tarifs puisque les frais de dossier sont systématiquement ajoutés (Y la que más, Voyage Prive en: ¡un 80 % de ellas! Aunque en este último caso el importe del sobrecoste es reducido y siempre el mismo: 15 euros en gastos de gestión). L’organisme espagnol relève en revanche qu’il s’agit de l’entreprise qui augmente le moins ses tarifs entre l’offre proposée et le devis final (Son habituales en Voyage Privé (siempre añade 15 euros) y en Edreams)[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Annie Barbaccia, « Des voyages en ventes privées », Le Figaro,‎ .
  2. a b c et d Joël Gayet, « Le nouveau marketing touristique est né ! », Espaces : revue technique du tourisme et des loisirs, no 262,‎ , p. 18, 26.
  3. a b c d et e « Voyageprive.com, success-story à la française avec un Pdg dans la Silicon Valley », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne), d'après l'AFP.
  4. a et b Christophe Palierse, « Voyage Privé entame son européanisation par l'Espagne et l'Italie », Les Échos,‎ (lire en ligne), p.35
  5. Carnet des décideurs, Fiche de présentation de Denis Philipon sur le site echotouristique.com.
  6. Vincent de Monicault, « Voyageprive.com, un club privé de voyages sur internet », Tour mag,‎ (lire en ligne).
  7. Jean-Jacques Manceau, « Décollage réussi pour Voyageprive.com », sur lexpansion.com, Groupe l'Express-l'Expansion, (consulté le 1er novembre 2013)
  8. a b c d et e D S, « Voyageprive.com : "Troisième agence en ligne de voyages française" », Le Quotidien du Tourisme,‎ (lire en ligne).
  9. Henri Isaac et Pierre Volle, E-commerce : de la stratégie à la mise en œuvre opérationnelle, Pearson Education France, , 342 p. (ISBN 978-2-74407-279-6), p. 25.
  10. « Denis Philipon, Pdg de Voyageprive.com, solde le voyage chic à prix choc », Capital.fr,‎ , d'après Management.
  11. a et b Héléna Dupuy, « Le site Voyage-prive.com double de taille tous les ans », La Tribune,‎ (lire en ligne).
  12. Sous la direction de François Bost, Laurent Carroué, Sébastien Colin, Christian Girault, Anne-Lise Humain-Lamoure, Olivier Sanmartin, David Teurtrie Images économiques du monde 2013 : Crises et basculements des équilibres mondiaux, Armand Colin, , 400 p. (ISBN 978-2-20028-353-7), p. 28.
  13. a b et c « Nous voulons aider le territoire à gagner le label French Tech », Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence,‎ (lire en ligne)
  14. « Voyage Privé annonce l’acquisition de Splendia » [PDF], sur blog.splendia.com,
  15. « Splendia - Leader de la réservation d'hôtels de luxe et boutique hotels », sur splendia.com
  16. (en-US) « Voyage Prive buys hotel booking site Splendia » (consulté le 15 septembre 2016)
  17. La Rédaction, « Voyage Privé rachète Splendia » (consulté le 15 septembre 2016)
  18. (en-US) « Private travel sales company Voyage Privé acquires Barcelona-based hotel booking site Splendia - Tech.eu » (consulté le 15 septembre 2016)
  19. Rodolfo de Juana, « Voyage Privé se hace con la startup barcelonesa Splendia », sur MuyPymes, (consulté le 15 septembre 2016)
  20. Voyageprive.com lance son propre incubateur (Mars 2013)
  21. « L'entretien du mardi : Didier Bonnet », publié par parcrugby.com le 05/12/2013.
  22. (es) « OCU advierte: una de cada dos ofertas de viaje ocultan un precio superior al anunciado # », sur www.ocu.org (consulté le 11 juillet 2018)
  23. (es) « Ofertas de viajes online, ¿trampa o chollo? », sur www.ocu.org (consulté le 7 août 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]