Vouhé (Charente-Maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vouhé.
Vouhé
La Mairie de Vouhé.
La Mairie de Vouhé.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Rochefort
Canton Surgères
Intercommunalité Communauté de communes de Surgères
Maire
Mandat
Thierry Blaszezyk
2014-2020
Code postal 17700
Code commune 17482
Démographie
Gentilé Voyacais
Population
municipale
674 hab. (2014)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 55″ nord, 0° 47′ 58″ ouest
Altitude Min. 13 m – Max. 41 m
Superficie 15,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Vouhé

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Vouhé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vouhé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vouhé
Liens
Site web http://www.vouhe17.fr/

Vouhé est une commune du sud-ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine). Ses habitants sont appelés les Voyacais et les Voyacaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Vouhé est arrosée par le petit fleuve le Curé qui naît dans la commune de Saint-Georges-du-Bois. Le Curé, après un parcours de 45 km entre la plaine de l'Aunis et le Marais poitevin, se jette dans l'océan Atlantique, dans la baie de l'Aiguillon.

Vouhé, village situé dans la plaine de l'Aunis est situé au cœur d'une commune arrosée de nombreuses fontaines et ruisseaux, ce qui en a fait de tout temps une commune aux nombreuses ressources agricoles.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Vouhé[2]
Benon
Bouhet Vouhé[2] Saint-Georges-du-Bois
Puyravault Surgères

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Charles Coutand    
2008 en cours Thierry Blaszezyk MoDem Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 674 habitants, en augmentation de 7,32 % par rapport à 2009 (Charente-Maritime : 3,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
375 308 320 409 512 486 489 533 589
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
568 591 594 534 532 551 486 487 484
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
473 490 488 453 473 477 446 420 459
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
391 387 364 404 404 392 593 659 674
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame de l'Assomption datant des XIe et XIXe siècles. Le chœur et le chevet datent du XIe siècle. À l'origine le clocher a été conçu pour recevoir deux cloches : la première, bénie en 1701, nommée Marie-Jeanne, a été enlevée pour être fondue ; la seconde fut bénie en 1770 et nommée Françoise-Rosalie. Cette église paroissiale, propriété de la commune, est inscrite aux monuments historiques depuis le 19 septembre 1928[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean de Limur (1887-1976), acteur, réalisateur et scénariste, y est né.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]