Vou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vou
Vou
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Loches
Canton Descartes
Intercommunalité Loches Sud Touraine
Maire
Mandat
Jean-Marie Vannier
2014-2020
Code postal 37240
Code commune 37280
Démographie
Gentilé Vouzéens
Population
municipale
202 hab. (2016 en diminution de 11,4 % par rapport à 2011)
Densité 9,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 05′ 10″ nord, 0° 51′ 37″ est
Altitude Min. 81 m
Max. 134 m
Superficie 21,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Vou

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Vou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vou

Vou est une commune française du département d'Indre-et-Loire, dans la région Centre-Val de Loire.
Ses habitants sont appelés Vouzéens et ses habitantes Vouzéennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique de Vou.

Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 23,97 km, comprend un cours d'eau notable, la Ligoire (3,936 km), et divers petits cours d'eau pour certains temporaires[1],[2].

La Ligoire, d'une longueur totale de 20,9 km, prend sa source dans la commune de Varennes et se jette dans l'Esves à Sepmes, après avoir traversé 8 communes[3]. Sur le plan piscicole, la Ligoire est classée en deuxième catégorie piscicole. L'espèce biologique dominante est constituée essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[4].

Une zone humide[Note 1] a été répertoriée sur la commune par la direction départementale des territoires (DDT) et le conseil départemental d'Indre-et-Loire : « l'étang des Pâtureaux », « le Vieil l'étang et l'étang des Bois »[5],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Bas latin Vidulium. Gaulois vidu = forêt, bois, et suffixe collectif ullum, groupe de maisons, village dans le bois.
Vicaria Veducensis, IXe s. ; Voo, Vodolium, Vodulium, XIe s. (Cartulaire de Cormery) ; Vou, XVIIIe s. (Carte de Cassini).
Délimitation réalisée de Ciran d’avec Vou par ordonnance royale du 8 mars 1832 : Ciran reçoit de Vou les Grandes Davailles et lui cède la Roche de Gênes et un territoire sans habitation (Archives Nationales-F 2 II Indre-et-Loire 1).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Jean-Maurice Grandchamp    
mars 2014 En cours Jean-Marie Vannier SE Agent technique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2016, la commune comptait 202 habitants[Note 2], en diminution de 11,4 % par rapport à 2011 (Indre-et-Loire : +2,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
445516442458495510518547526
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
502501502471479492498510505
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
491480492448458457449424442
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
387342257205190234204224203
2016 - - - - - - - -
202--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre-ès-liens date du XIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D’après l’article L. 211-1 du Code de l’environnement, « on entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ».
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]