Vorges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Aisne
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Aisne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Vorges
Église Saint-Jean-Baptiste de Vorges.
Église Saint-Jean-Baptiste de Vorges.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Laon
Canton Laon-2
Intercommunalité Pays de Laon
Maire
Mandat
Christian Noël
2014-2020
Code postal 02860
Code commune 02824
Démographie
Population
municipale
374 hab. (2014)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 08″ nord, 3° 39′ 19″ est
Altitude Min. 70 m – Max. 193 m
Superficie 4,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Vorges

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Vorges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vorges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vorges

Vorges est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Détruite à 95 % lors de la Première Guerre mondiale, elle est aujourd'hui associée à la ville de Vincennes (Val-de-Marne) qui est sa marraine de guerre et a aidé à la reconstruire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1875 après 1876 Pierdron[1]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 12 mai 2014)
Christian Noel DVG Retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[2], [3]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 374 habitants, en diminution de -1,32 % par rapport à 2009 (Aisne : -0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
440 425 466 490 504 525 540 504 406
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
436 451 418 415 400 390 381 390 334
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
316 343 366 261 353 287 321 363 364
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
414 355 343 353 388 377 378 379 374
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006 [7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Jean-Baptiste est classée : nef du XIIe siècle, tour carrée de la croisée du XIIIe siècle, traces de fortifications sur les murs du transept et sur le clocher datant du XVe siècle. La rosace a été influencée par celle de la cathédrale Notre-Dame de Laon.

En 1883 et en 1972, des fouilles archéologiques ont permis la découverte d'une nécropole mérovingienne. Des sarcophages et des stèles découverts sont exposés à l'église. On peut également découvrir des reproductions de ces stèles en visitant le musée des Temps barbares à Marle.

Village inscrit : vendangeoirs du XVIIe et du XVIIIe siècle, maisons de maître du XIXe siècle dont le château de Valbon construit en 1876 par Arsène Houssaye. Lavoirs et fontaines.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach-Annuaire historique, administratif et commercial de la Marne, de L'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, de 1875, p169.
  2. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  3. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne,‎ (consulté le 17 août 2014)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .