Voray-sur-l'Ognon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Voray-sur-l'Ognon
Voray-sur-l'Ognon
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Rioz
Intercommunalité Pays Riolais
Maire
Mandat
Roger Renaudot
2014-2020
Code postal 70190
Code commune 70575
Démographie
Population
municipale
827 hab. (2017 en augmentation de 3,25 % par rapport à 2012)
Densité 120 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 20′ 23″ nord, 6° 01′ 08″ est
Altitude Min. 210 m
Max. 327 m
Superficie 6,9 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Voray-sur-l'Ognon
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Voray-sur-l'Ognon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Voray-sur-l'Ognon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Voray-sur-l'Ognon

Voray-sur-l'Ognon est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village, regroupé autour de l'église, est situé en rive droite de l'Ognon, au sud du canton de Rioz et en limite du département du Doubs. Depuis le nouveau tracé de la N 57 qui passe désormais en périphérie du bourg, il bénéficie d’une certaine tranquillité propice à la découverte du patrimoine local.

Transport[modifier | modifier le code]

Arrêts desservis à Voray :

  • Mairie
  • Gymnase
Le village au bord de l'Ognon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Boult Sorans-lès-Breurey Perrouse Rose des vents
Bussières N Buthiers
O    Voray-sur-l'Ognon    E
S
Chevroz
(Doubs)
Devecey (Doubs) Bonnay
(Doubs)

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'Ognon et les ruisseaux le Buthiers et le ru des Grands Bois coulent dans la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes du Pays Riolais.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle fait partie depuis 1801 du canton de Rioz[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton s'accroît et passe de 27 à 52 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes du Pays riolais, créée le .

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    M. Bétant RPF Général
1989[2] 2001 Jean-Claude Colin    
mars 2001 En cours
(au 19 septembre 2016)
Roger Renaudot PS Président de la CC Pays riollais (2014 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2017, la commune comptait 827 habitants[Note 1], en augmentation de 3,25 % par rapport à 2012 (Haute-Saône : -1,29 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
565544552535595576595625625
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
495500508508518478503437425
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
404373383351392373393400355
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
389346428468553806865820809
2017 - - - - - - - -
827--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Maison de santé[modifier | modifier le code]

Une maison de santé pluridisciplinaire privée, regroupant un médecin, des infirmières, une psychologue clinicienne psychothérapeute et une orthophoniste, a ouvert en 2016 sur un terrain vendu par la communauté de communes du Pays riolais dans la ZA ouest, à côté de la pharmacie[7].

Agence postale[modifier | modifier le code]

À la fermeture du bureau de poste, le 29 février 2016,, la conseil municipal a décidé la création d'une agence postale communale dans les locaux de la mairie[8].

Petite enfance[modifier | modifier le code]

Une crèche de 28 berceaux, la crèche des lutins a été créée à Voray en 1989 par le SIVU qui regroupait quatre communes : Voray, Buthiers, Chaux-la-Lotière et Perrouse, rejointes par Boult en 1995. Elle est gérée par la communauté de communes du Pays riolais depuis 2002. Celle-ci en réalise l'extension et le réaménagement en 2016/2017[9].

Économie[modifier | modifier le code]

DCM Précision, spécialisée dans « l’étude, la réalisation d’outillages et la production de pièces métalliques découpées en petites, moyennes et grandes séries, le tout destiné à des domaines aussi variés que l’automobile, l’aéronautique, l’électronique, l’armement, le médical et la bijouterie », emploie 35 salariés sur 4.200 m² de surface[10].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

La chapelle N-D de Pitié.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Général Bétant, ancien maire de la commune[Quand ?]. En son honneur, la place de la mairie a été dénommée Place Général-Bétant ;
  • Jean de Gribaldy, cycliste professionnel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Cinq médaillés communaux », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Jean-Claude Colin, conseiller municipal en 1983, devint maire de la commune de 1989 à 2001. D’importants changements furent exécutés sous ses mandats ».
  3. « Roger Renaudot réélu maire », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Roger Renaudot qui entame là son troisième mandat en tant que maire a tenu à remercier chaleureusement tous ceux qui ont élu sa liste et promet de se montrer digne de la confiance accordée ».
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  7. « Un espace de santé pluridisciplinaire privé », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  8. « La Poste à la mairie, ça marche ! », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  9. « Extension de la crèche communautaire », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  10. « DCM Précision, l’étonnant parcours », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  11. « Réfection de la chapelle : de sacrées trouvailles », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).